Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Infocéans
Bulletin d'information de la région du Québec
Volume 11 – Numéro 3 – Juin - Juillet 2008



Investissement fédéral au port de pêche de Rivière-au-Tonnerre sur la Côte-Nord

Le 5 mai dernier, Denis Lebel, député de Roberval-Lac-Saint-Jean, annonçait, au nom du ministre des Pêches et des Océans, un investissement fédéral au port de pêche de Rivière-au-Tonnerre sur la Côte-Nord.

« Cet investissement considérable permettra de rétablir le niveau de service de l’ensemble des installations portuaires de Rivière-au-Tonnerre », a affirmé M. Lebel. « L’annonce d’aujourd’hui démontre bien que le gouvernement du Canada reconnaît l’importance du développement socio­économique des régions et met en lum­ière l’importante contribution des béné­voles locaux dans leur communauté. »

« C’est une excellente collaboration avec le ministère des Pêches et des Océans qui a permis cette importante annonce dans notre région » a déclaré le maire de la municipalité, monsieur Jeannot Boudreau. « Le ministre Hearn et son Ministère ont grandement contribué à ce que le projet de Rivière-au-Tonnerre voit le jour aujourd’hui » a poursuivi le maire Boudreau.

Ce projet d’envergure consiste à démolir le quai Nord actuel et à le remplacer par un nouvel ouvrage sur pieux avec dalle de béton. Un système de défenses, des taquets et bornes d’amarrage, des échelles, des îlots électriques, de même qu’un éclairage approprié, seront mis en place le long de ce quai. Le processus d’appel d’offres pour la construction sera initié sous peu en vue d’une adjudication du contrat prévue vers le 20 juin. Les travaux de construction devraient débuter au cours de l’été.

Photo - Guy Descôteaux, Martin St-Gelais, Pierre Cormier, Denis Lebel, Jeannot Boudreau, Anne-Marie
De gauche à droite, Guy Descôteaux, Ports pour petits bateaux, Martin St-Gelais, directeur, secteur Côte-Nord, Pêches et Océans Canada, Pierre Cormier, préfet de la MRC de la Minganie, Denis Lebel, député de Roberval - Lac-St-Jean, Jeannot Boudreau, maire de Rivière-au-Tonnerre, Anne-Marie Boudreau, conseillère à Rivière-au-Tonnerre, et Gérard Asselin, MP pour Manicouagan. - MPO: L. Morency

 

Retour

 

Le gouvernement du Canada investit dans des ports pour petits bateaux du Québec

Le 23 mai dernier, l’honorable Jean-Pierre Blackburn, ministre du Travail et ministre de l’Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, a annoncé un investissement fédéral pour la planification et la réalisation de travaux dans plusieurs ports de pêche au Québec, au nom du ministre des Pêches et des Océans.

« Le gouvernement est conscient du rôle essentiel des pêches dans la prospérité du Québec », a déclaré le ministre Blackburn. « Nous croyons que les investissements dans les infrastructures portuaires feront beaucoup pour permettre aux pêcheurs de poursuivre leur importante contribution à leurs communautés, à leur province et à leur pays. »

L’investissement de 4 500 000 $ sera réparti comme suit : 1 010 000 $ en Gaspésie, 880 000 $ aux Îles-de-la-Madeleine et 2 610 000 $ sur la Côte-Nord. Ce montant inclut l’investissement pour le projet de reconstruction du quai de Rivière-au-Tonnerre, mais s’ajoute à l’investissement de 2 065 000 $ annoncé le 25 avril dernier pour des travaux de dragage.

Les projets incluent des travaux d’entretien de quais, de réparations de cales de halage, l’installation de services électriques et d’équipement de manutention, des réparations de quais flottants, quelques travaux de dragage d’entretien sur la Côte-Nord, ainsi que la préparation de plans et devis de projets futurs. Les travaux seront entrepris dans le cadre du programme des Ports pour petits bateaux, en collaboration avec les administrations portuaires, qui gèrent et exploitent les installations au profit des utilisateurs locaux.

Le gouvernement du Canada reconnaît l'importance des ports pour petits bateaux pour les collectivités de tout le pays. C’est pourquoi, depuis février 2006, il a majoré de 20 millions de dollars le financement annuel permanent du programme des Ports pour petits bateaux.

De plus, dans le Budget 2008, il a prévu un investissement supplémentaire de 10 millions de dollars pour des travaux de réparation et de dépollution qui seront réalisés sur deux ans à des ports de pêche non essentiels et à des ports de plaisance en vue du transfert de ces actifs à des parties intéressées.

Retour

 

Nouveaux avis scientifiques sur Internet

Les avis scientifiques suivants sont maintenant disponibles sur le site du Secrétariat canadien de consultation scientifique, dans la section « Publications », séries 2007 et 2008 : www.dfo-mpo.gc.ca/csas  

• La pêche sportive hivernale dans le fjord du Saguenay en 2007 (2007/050).
• État de l'océan en 2007 : Conditions océanographiques physiques dans le golfe du Saint-Laurent (2008/016).
• Évaluation du hareng du sud du golfe du Saint Laurent (Div. 4T de l’OPANO) (2008/019).

Retour

 

Des gens d'ici et du monde entier participent à la journée mondiale des océans

Par Sylvi Racine

C’est il y a 16 ans, au Sommet de la Terre de Rio de Janeiro, que le 8 juin a été proclamé Journée mondiale des océans. Depuis lors, cette célébration internationale a connu un essor fulgurant sur le plan de la sensibilisation à la santé des océans.

C’est en explorant nos liens avec les océans que l’on découvre que les activités que nous menons chez nous et au sein de notre communauté peuvent avoir des répercussions sur la santé des océans. Depuis plusieurs années, des organisations non gouvernementales préoccupées par la santé des océans ont mobilisé des centaines de personnes de différentes régions du Québec. Appuyées par les employés de Pêches et Océans Canada, elles se sont donné comme mission d’informer les gens qu’une action locale a des répercussions sur la santé des océans à l’échelle planétaire. Cette prise de conscience crée les conditions idéales pour le maintien des écosystèmes aquatiques sains et productifs, un mandat important du MPO.

Encore cette année, des biologistes du Ministère participent à des projets organisés aux Îles-de-la-Madeleine, les 2, 4 et 5 juin, et dans la baie de Rimouski, le 5 juin, par les comités ZIP et les comités de gestion intégrée des plans d'eau intérieurs. Les deux activités s’adressent à des groupes d’élèves de niveau secondaire; ces jeunes sont invités à découvrir la richesse de zostéraies à l’aide d’un protocole d’échantillonnage et d’engins de pêche. À Rimouski, l’activité est suivie d’un nettoyage des berges.

Retour

 

Prix de la pêche récréative

La Fédération québécoise de la faune fait partie des récipiendaires du Prix de la pêche récréative 2008 qui ont été honorés le 5 mai dernier. Cette année, deux personnes et trois organismes ont reçu ce prix prestigieux. Pêches et Océans Canada a créé les Prix de la pêche récréative du Canada en 1989 pour souligner le travail remarquable de personnes et de groupes qui ont à cœur le dynamisme de la pêche récréative au Canada.

La Fédération québécoise de la faune (FQF) est l’une des plus anciennes organisations de protection de la faune du Québec. La FQF a contribué à l’établissement de programmes et de projets de sensibilisation de la jeunesse qui protègent l’environnement tout en faisant la promotion de la conservation.

En 2002, la FQF a lancé le projet « Opération Renaissance » visant à réintroduire le bar rayé autrefois abondant dans le fleuve Saint-Laurent. Il s’agit d’un des projets les plus ambitieux du Québec en matière de protection de la faune. La population de bar rayé a connu une diminution draconienne au début des années 1960, et l’espèce a finalement complètement disparu à la fin de cette décennie. En raison d’une combinaison unique de conditions défavorables, le bar rayé est la seule espèce de poisson qui a disparu du Saint-Laurent. Depuis, plus d’un million de bars de toutes tailles ont été réintroduits dans le fleuve.

Retour

 

Le Réseau des observateurs du capelan a besoin de vous

Si vous êtes témoin de la fraie du capelan ou que vous observez des indices de la présence de l’espèce, tels que des mammifères marins qui s’alimentent en surface ou encore des capelans échoués sur la plage, appelez le numéro sans frais ci-dessous pour le signaler. Merci de contribuer à accroître le niveau de connaissances sur ce petit poisson bien important pour l’écosystème du Saint-Laurent!  1-877-Ça roule (227-6853)

Image - Capelan

Retour

 

Condamnations en vertu de la Loi sur les pêches

Par Martin Bourget

Pêches et Océans Canada (MPO), région du Québec, rend public le nom de pêcheurs condamnés pour diverses infractions à la Loi sur les pêches. Le MPO continue d’appliquer avec rigueur sa politique de tolérance zéro à l’égard des contrevenants. Le Ministère, dont le mandat est de protéger et de conserver les ressources halieutiques, surveille de très près les activités de pêche.

Pêches et Océans Canada encourage la population à signaler tout acte de braconnage en composant le 1-800-463-9057 . Les appels sont confidentiels. 

Contrevenant

Domicile

Infraction

Date de la sentence et amende

Juge

Danny McCormick

Port-Menier

Avoir pêché le homard sans permis.

8 avril 2008

500 $ + confiscation d’un kayak

Louise Gallant

Eddy Boudreau

Rivière-au-Tonnerre

Avoir débarqué du crabe sans l’avoir pesé.

9 avril 2008

3 000 $

Louise Gallant

Marc Boudreau

Rivière-au-Tonnerre

Avoir débarqué du crabe sans l’avoir pesé.

9 avril 2008

3 250 $

Louise Gallant

Joseph Yves Fournier

Atholville

(Nouveau-Brunswick)

Cueillette de mollusques dans une zone fermée.

9 avril 2008

300 $

Lucie Morissette

Mario Leblanc

Rivière-au-Tonnerre

Avoir débarqué du crabe sans l’avoir pesé.

9 avril 2008

3 250 $

Louise Gallant

Dominic Leblanc

Carleton

Cueillette de mollusques dans une zone fermée.

10 avril 2008

300 $

Lucie Morissette

Retour

 

Dévoilement de la carte commémorative Voyages et explorations de Samuel de Champlain

Par Karina Laberge

photo - Régis Labeaume et Steven Blaney
Le maire de Québec, Régis Labeaume, admire un détail de la carte commémorative en compagnie du député de Lévis-Bellechasse, Steven Blaney. - MPO: J. Beardsell

Le 30 mai dernier, une carte commémorative des voyages et explorations de Samuel de Champlain a été dévoilée par Steven Blaney, député de Lévis-Bellechasse, au nom de l’honorable Loyola Hearn, ministre des Pêches et des Océans, pour célébrer le 400e anniversaire de la fondation de la ville de Québec.

Fondateur de la ville de Québec, Samuel de Champlain est aussi reconnu comme l’un des premiers cartographes de la Nouvelle-France. La cartographie du fleuve Saint-Laurent et de ses tributaires a joué un rôle important dans le développement du Canada. « Depuis plus de 100 ans, le Service hydrographique du Canada cartographie les voies navigables de notre pays. Par ce travail, Pêches et Océans Canada a maintenu la sécurité de la navigation sur le Saint-Laurent, contribuant ainsi à l’histoire et à l’essor socio-économique de la ville de Québec », a indiqué monsieur Blaney.

Lors du dévoilement, le député Blaney a remis un tiré à part numéroté de la carte au maire de la ville de Québec, monsieur Régis Labeaume, afin de souligner la contribution du gouvernement du Canada aux festivités du 400e anniversaire de la fondation de la ville. La carte illustre les principaux voyages de Champlain en Nouvelle-France, de 1603 à 1615, dans une facture graphique rappelant ses cartes d’origine. Elle juxtapose les anciens toponymes des lieux du temps de l’explorateur aux noms sous lesquels ils sont connus aujourd’hui. On y retrouve également quelques anecdotes relatant ses rencontres avec les peuples autochtones, de même que des images tirées des écrits de Champlain.

La publication de la carte commémorative « Voyages et explorations de Samuel de Champlain » est l’une des activités organisées par le gouvernement fédéral pour souligner le 400e anniversaire de la fondation de la ville de Québec. La carte commémorative est disponible au coût de 14,95 $ auprès des dépositaires autorisés de cartes marines du Service hydrographique du Canada (www.cartes.gc.ca). Elle est imprimée recto-verso en version française et anglaise (dimensions : 84 cm x 119 cm).

carte commémorative - « Voyages et explorations de Samuel de Champlain »
Inspirée des cartes compilées par Champlain, cette carte intègre des images représentant les divers talents de Champlain, que ce soit comme explorateur, hydrographe, cartographe, illustrateur, ethnographe, auteur ou navigateur.  Elle mentionne les 23 traversées de l'Atlantique effectuées par Champlain et identifie les sites qu'il a cartographiés.  Elle comprend, entre autres, les éléments suivants :
  • Première carte détaillée de Québec publiée dans le récit de voyage de Champlain en 1613 (Voyages du Sieur de Champlain Xaintongeois, capitaine ordinaire pour le Roy, en la marine (1604-1612).

  • Extrait du Traitté de la marine et du devoir d'un bon marinier, publié en annexe de son dernier récit Voyages de la Nouvelle France occidentale, dicte Canada faits par le Sieur de Champlain en 1632.

Retour

 

Levez le voile sur la Garde côtière canadienne

Du 21 juin au 1er septembre, venez voir l’exposition Passages à l’ancien édifice de la Douane situé à la base de la Garde côtière canadienne (GCC). À travers un parcours historique ponctué d’artéfacts, de photographies et de textes, les visiteurs seront à même de constater à quel point la GCC a contribué à l’essor de la ville de Québec et à l’évolution de la navigation sur le fleuve Saint-Laurent. Des salles thématiques et un programme d’animation décriront également les activités contemporaines de la Garde côtière, stimulant du même coup un intérêt pour les carrières à la GCC.

Retour

 

Venez voir le bateau hydrographique historique Surveyor

Du 23 juillet au 2 août 2008, le bateau hydrographique historique Surveyor sera de passage au Vieux-Port de Québec, plus spécifiquement à l’Espace 400e. Le Surveyor est la réplique d’une embarcation à rames et à voiles qui était utilisée par l’Amirauté britannique vers 1792 pour des relevés hydrographiques.

Retour

 

Signature d'un protocole sur les pêches entre le Canada et la Norvège

Le 22 mai dernier, l'honorable Loyola Hearn, ministre des Pêches et des Océans, et l'honorable Helga Pedersen, ministre des Pêches et des Affaires côtières de la Norvège, ont signé un protocole d’entente pour faire progresser la collaboration dans le domaine des pêches entre les deux pays.

Le Protocole d’entente sur la collaboration dans le domaine des pêches entre le Canada et la Norvège suscitera des possibilités de collaboration aux plans technique, scientifique, et environnemental, ainsi que dans le domaine de l'application des règles dans le secteur des pêches, particulièrement dans l’Atlantique Nord. Un comité conjoint supervisera la mise en application du protocole. Il se réunira chaque année pour favoriser la collaboration et faciliter l'échange d’information sur tout dossier touchant les pêches, l'aquaculture et les océans, notamment la gouvernance internationale et les défis auxquels sont confrontés les deux pays dans le Nord.

photo - le ministre Hearn et Mme Helga Pederson, ministre des Pêches et des Affaires côtières de la Norvège
À Malte le 22 mai 2008, le ministre Hearn et Mme Helga Pederson, ministre des Pêches et des Affaires côtières de la Norvège, échangent une poignée de main après la signature du protocole d’entente sur la collaboration dans le domaine des pêches.

Retour

 

Dragage en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine

Le 25 avril dernier, Pêches et Océans Canada a annoncé un investissement de 2 065 000 $ pour des travaux de dragage d’entretien annuel à treize ports de pêche en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine, au Québec.

En Gaspésie, 1 085 000 $ seront investis pour des travaux de dragage aux ports de pêche de L’Anse à Beaufils, L’Anse-à-Brillant, Port Daniel Est, Saint-Godefroi, Sainte-Thérèse-de-Gaspé, Bona­ven­­ture, Gascons (Ruisseau-Chapados) et Rivière-au-Renard.

Aux Îles-de-la-Madeleine, 980 000 $ seront investis pour des travaux de dragage aux ports de pêche de Grosse-Île (cap du Dauphin), L’Île- d’Entrée, Millerand, Pointe-aux-Loups et Pointe-Basse.

Des travaux de dragage sont nécessaires afin d’assurer aux bateaux des profondeurs d’eau adéquates dans les bassins et les chenaux. Les travaux ont commencé au début d’avril et se poursuivront au cours des prochains mois.  Un échéan­cier des travaux sera remis aux admi­nistrations portuaires qui pourront informer les pêcheurs des dates prévues pour les travaux de dragage à chacun des ports concernés.

Retour

 

Nouvelle carte de pêches et de l'aquaculture au Québec

Pêches et Océans Canada est fier de lancer officiellement une nouvelle carte de la région du Québec.  La dernière version de cette carte date de 1994 : depuis ce temps, les pêches et l'aquaculture ont considérablement évolué.  L’édition 2008 de la carte, d'une facture plus moderne, présente sous forme imagée le profil des pêches et de l'aquaculture au Québec à partir des données de 2006.  On peut obtenir un exemplaire gratuit de cette carte aux bureaux de secteur du MPO ou en contactant le bureau régional de Québec (418-648-7747).

Carte - Pêhces et aquaculture au Québec

Retour

 

Cueillette de mollusques : zones ouvertes et fermées

Pour connaître les zones ouvertes et fermées, appelez les numéros ci-dessous ou consultez le site Web du Programme canadien de contrôle de la salubrité des mollusques : www.mollusca.gc.ca

CHARLEVOIX, CÔTE-NORD ET ÎLE D’ANTICOSTI
De l’Île-aux-Coudres à Baie-Trinité : 1-800-463-8558
De Baie-Trinité à Blanc-Sablon : 1-800-463-1736 

ÎLES-DE-LA-MADELEINE : 418-986-3882

BAS SAINT-LAURENT ET GASPÉSIE
De Saint-Roch-des-Aulnaies à cap Gaspé : 1-800-463- 0607
De cap Gaspé à la Rivière Matapédia : 1-800-463-4204

Infocéans

Juin - Juillet 2008
Volume 11 - numéro 3

Publié par :
Pêches et Océans Canada
Région du Québec
Direction des communications
104, rue Dalhousie
Québec (Québec) G1K 7Y7
Téléphone : 418-648-7747 


Directrice : 
Caroline Hilt

Rédactrice en chef : 
Viviane Haeberlé

Coordonnateur visuel :
Denis Chamard