Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Infocéans
Bulletin d'information de la région du Québec
Volume 10 – Numéro 4 – Août - Septembre 2007



L'Amundsen en mission scientifique dans l'Arctique canadien

Par Valérie Vaillancourt

Au cours des 15 prochains mois, l’Amundsen, un brise-glace de la Garde côtière canadienne, servira de plate-forme à des recherches scientifiques effectuées dans le Grand Nord canadien, dans le cadre du volet canadien de l'Année polaire internationale (API). Le 19 juillet dernier, le député fédéral de Lévis-Bellechasse, Steven Blaney, a annoncé que le gouvernement du Canada investira 18,1 millions de dollars dans cette expédition.

Trois principales missions seront menées à bord de l’Amundsen : une étude sur le chenal de séparation circumpolaire, une enquête sur la santé des Inuits et la poursuite des travaux du Réseau de centres d’excellence du Canada (ArcticNet). L’étude du chenal s’échelonnera sur 10 mois et permettra d’analyser l’écosystème arctique et de mieux comprendre les effets des changements climatiques. La deuxième mission cherche à mieux comprendre les facteurs qui contribuent à la santé et à la résistance des Inuits, en prévision des répercussions de la mondialisation, des changements climatiques et de l’occidentalisation. Quant à l’étude ArcticNet, elle étudie les impacts du réchauffement et de la modernisation de l’Arctique sur l’environnement, la santé humaine, la géopolitique et l’économie du Grand Nord canadien.

L’étude sur le chenal de séparation circumpolaire demande au navire de passer tout l’hiver dans l’Arctique en demeurant mobile malgré les glaces, un défi particulier puisqu’il est sans précédent pour le Canada. La Garde côtière canadienne devra ainsi user de son expertise en matière de planification de voyages en milieux nordiques et de navigation dans les eaux couvertes de glaces pour y parvenir.

Lorsque son périple sera terminé, en novembre 2008, l’Amundsen aura parcouru plus de 50 000 km, soit plus de la circonférence de la terre et les passagers et le personnel naviguant auront consommé 50 tonnes de nourritures. À l’échelle internationale, des milliers de scientifiques et des chercheurs de plus de 60 pays participent à l’API. Des chercheurs du Canada, dont plusieurs de Pêches et Océans Canada, se retrouvent ainsi impliqués dans cette occasion exceptionnelle d’approfondir nos connaissances scientifiques sur le Nord et, ainsi, d’améliorer notre environnement, notre santé et notre qualité de vie.

Pour obtenir plus de renseignements sur l’Année polaire internationale, visitez le site http://www.ipy-api.gc.ca/

Photo - Steven Blaney entouré des commandants Stéphane Julien et Lise Marchand
Ci-dessus, monsieur Blaney est entouré des deux commandants qui dirigeront le navire dans le Grand Nord : Stéphane Julien et Lise Marchand, qui est la première femme à commander l’Amundsen dans l'Arctique.  

La participation de l’Amundsen à l’Année polaire internationale constitue un investissement de 18,1 millions de dollars du gouvernement du Canada. Steven Blaney en a fait l’annonce au nom du ministre des Pêches et des Océans du Canada, l’honorable Loyola Hearn.

Photo - NGCC Amundsen

Le 26 juillet dernier, le NGCC Amundsen a levé l’ancre à Québec pour un voyage d’une durée de 469 jours. Au cours de son expédition, il explorera plusieurs secteurs de l’Arctique canadien, le point le plus septentrional de son périple se situant à 81° de latitude nord dans le Bassin de Kane. Il devra également franchir le passage du Nord-Ouest par son point le plus difficile, le détroit de Bellot, qui constitue la limite nord de notre continent.

Retour

 

Nouveaux avis scientifiques sur Internet

Les avis scientifiques suivants sont maintenant disponibles sur le site du Secrétariat canadien de consultation scientifique, dans la série 2007 : http://www.dfo-mpo.gc.ca/csas/

• Évaluation des stocks de crabe des neiges de l'estuaire et du nord du golfe du Saint-Laurent (zones 13 à 17 et 12A, 12B et 12C) en 2006 
• Évaluation du stock de morue du nord (2J3KL) en 2007 
• Évaluation du crabe des neiges du sud du golfe du Saint-Laurent (zones 12, E et F) 
• Évaluation du crabe des neiges de l'ouest du golfe du Saint-Laurent (zone 19)

Retour

 

Condamnations en vertu de la Loi sur les pêches

Par Valérie Vaillancourt

Pêches et Océans Canada (MPO), région du Québec, rend public le nom de pêcheurs condamnés pour diverses infractions à la Loi sur les pêches.

Le MPO continue d’appliquer avec rigueur sa politique de tolérance zéro à l’égard des contrevenants à la Loi sur les pêche. Le Ministère, dont le mandat est de protéger et de conserver les ressources halieutiques, surveille de très près les activités de pêche.

Pêches et Océans Canada encourage la population à signaler tout acte de braconnage en composant le 1-800-463-9057 . Les appels sont confidentiels.

Contrevenant

Domicile

Infraction

Date de la sentence et amende

Juge

Denis 
A. Cyr

Grande-
Entrée

Avoir pêché du homard 
en période 
de fermeture, 
dans une lagune et 
sans permis.

9 mai 2007

2 250 $, probation ordinaire de deux ans avec la condition particulière de ne pas se retrouver dans une lagune des Îles-de-la-Madeleine pour les deux prochaines années.

Michel Dionne

Pierrot 
Décoste

Havre-
Aubert

Avoir permis des 
travaux ayant entraîné 
la détérioration, 
la destruction ou 
la perturbation 
de l’habitat du poisson.

9 mai 2007

1 000 $

Michel Dionne

Steeve 
Minville

Mont-Louis

Possession de crabes 
des neiges inférieurs 
à la taille légale.

9 mai 2007

2 000 $

Michel Dionne

Bernard Richard

Havre-
aux-Maisons

Avoir pêché du homard 
sans permis, pêche au homard 
en période de fermeture et 
entrave au travail
des agents des pêches.

13 juin 2007

1 500 $ et confiscation d’un bateau de 35 pieds d’une valeur estimée de 25 000 $

Embert Whittom

Greg 
Savoy

Oakton, 
Etats-Unis

Dérogation aux conditions 
du permis d’observation 
de la pêche du phoque : 
s’être approché à moins 
de 10 mètres d’un chasseur 
de phoque sur la glace.

13 juin 2007

500 $ à verser au Centre d’interprétation du phoque de Grande-Entrée

Embert Whittom

Parisé 
Bertrant

Gascon

Pêche au maquereau 
sans condition de permis.

3 mai 2007

750 $

Sylvie Desmeules

Réal 
Chouinard

Sainte-
Flavie

Refus de prendre 
un observateur à bord.

23 mai 2007

500 $

Luc Marchildon

Allen 
Cotton

Rivière-
au-Renard

Avoir omis d’effectuer 
son appel de sortie en mer.

7 juin 2007

500 $

Lucie Morissette

Dominic 
Huard

Pabos Mills

Avoir pêché du homard 
sans permis.

7 juin 2007

500 $ + probation d’une durée d’un an d’interdiction de se trouver sur les quais de Chandler et Newport entre 19h00 h et 7h00 le lendemain.

Lucie Morissette

Clifford Gallichon

Kevin 
Gallichon

La Tabatière

Avoir pêché la morue
pendant une période 
de fermeture.

 

30 mai 2007

300 $ chacun

Dominique Wihelmy

Onil Gionet

Sept-Îles

Avoir pêché le turbot 
pendant une période 
de fermeture et 
avoir pêché le buccin 
sans étiquette valide.

24 mai 2007

1 600 $

Louise Gallant

Garry 
Etheridge

Marty 
Etheridge

Brador Bay

Avoir dérogé aux 
conditions de son permis 
pour la pêche à la
morue pour la saison 2004 
en dépassant son quota 
hebdomadaire de 782 livres.

28 mai 2007

728,08 $ chacun

Dominique Wilhelmy

Wesley Etheridge

Brador Bay

Avoir dérogé aux 
conditions de son permis 
pour la pêche à la morue 
pour la saison 2004 
en dépassant son quota 
hebdomadaire de 506 livres.

28 mai 2007

600 «$

Dominique Wilhelmy

 

 

Jean-Yves Mercier

Port-Cartier

Avoir pêché le flétan 
pendant une période 
de fermeture.

24 mai 2007

1 600 $

Louise Gallant

Sébastien
Lavoie
Saguenay 1- Avoir pêché le crabe à l'aide d'un casier à crabe sans détenir de permis de pêche.

2-Avoir pêché le crabe pendant une période de fermeture.

3- Avoir pêché la crevette à l'aide d'un casier à crevette sans détenir de permis de pêche.

4- Avoir pêché la crevette pendant une période de fermeture.

22 juin 2007
1 - 100$

 

 

2 - 100 $ + confiscation du casier

 

3 - 100 $

 

 

4- 100 $ + confiscation du casier

Réjean Bédard

Jean-Louis Labrie

Sainte-Anne-
des-Monts

Débarquement illégal 
de crabes des neiges.

28 juin 2007

1 200 $ + confiscation de 300 $

Louise Gallant

Guy 
Maloney

Mingan

Omission de fournir 
aux agents le journal 
de bord.

28 juin 2007

300 $

Louise Gallant

Retour

 

Investissement fédéral de 4,73 M $ pour des travaux portuaires au Québec

Pêches et Océans Canada investira 4,73 millions de dollars pour la planification et l’exécution de travaux de réfection à différents ports de pêche au Québec. L’investissement est réparti comme suit : 1,39 M $ en Gaspésie, 540 000 $ au Îles-de-la-Madeleine et 2,8 M $ sur la côte nord du Saint-Laurent.

Plusieurs ports du Québec bénéficieront de ces projets. Ils comportent le parachèvement des travaux majeurs de reconstruction du quai des pêcheurs de La Tabatière sur la Basse Côte Nord. Les autres projets incluent des réparations de quais, des travaux d’asphaltage, la fourniture de services électriques et d’équipement de halage, des réparations de brise-lames, l’installation de protection cathodique, des études de planification ainsi que la préparation de plans et devis de projets futurs.

Ces travaux sont entrepris par Pêches et Océans Canada, dans le cadre du Programme des ports pour petits bateaux, en collaboration avec les Administrations portuaires, qui gèrent et exploitent les installations au profit des utilisateurs locaux. Cette collaboration permet au gouvernement fédéral de continuer de fournir aux pêcheurs commerciaux un réseau fonctionnel de ports et d’installations portuaires dans l’ensemble du Canada.

Gaspésie

L’Anse-à-Valleau – On complétera la préparation des plans et devis qui ont été initiés l’an dernier pour la réfection du brise-lames principal. De plus, on procédera à la consolidation des terrains qui sont soumis à l’action de l’érosion aux abords de la rampe de mise à l’eau.

St-Georges-de-Malbaie – On procédera au parachèvement des plans et devis d’un projet futur qui consistera à redonner aux pêcheurs des installations portuaires sécuritaires. Le projet, tel que discuté avec l’administration portuaire locale, inclura l’enrochement du quai principal, l’installation de quais flottants, la mise en place d’une protection accrue et la construction d’une nouvelle face d’accostage le long de l’aire de services.

Rivière-au-Renard – L’ensablement dans le bassin et dans le chenal qui mène les navires de pêche au quai d’Amours-Est, lequel a été récemment reconstruit, réduit considérablement son accessibilité et entrave les opérations de la flottille. Des travaux de dragage sont nécessaires afin d’assurer à ces navires des profondeurs d’eau adéquates. Les pêcheurs pourront naviguer dans des conditions sécuritaires dès la fin des travaux.

Mont-Louis-Ouest – Les travaux consisteront à démolir le quai débarcadère existant qui est dans un état de détérioration avancée et de le reconstruire sur une longueur de 40 mètres à l’aide de panneaux de béton et de pieux d’acier ancrés au roc. Le projet devrait commencer à l’automne et sera terminé au printemps 2008. Le parachèvement de ces travaux redonnera aux usagers une surface d’amarrage minimum qui est sécuritaire.

Cloridorme – Une analyse structurale des installations du havre sera effectuée afin d’assurer la saine gestion du cycle de vie des infrastructures. L’étude qui sera menée inclura notamment la prise d’échantillons de matériaux constituant le quai, l’analyse des composantes géotechniques et le relevé d’arpentage du brise-lames.

Percé – Suite aux inspections annuelles, un évidement sous la structure d’embarquement à bas niveau a été constaté. En plus de procéder au remplissage de cette cavité, la dalle de béton sera démolie et reconstruite. De plus, le système de défenses situé dans cette zone sera consolidé.

L’Anse-à-Beaufils – En raison de leur désuétude, on procédera au remplacement des vieux quais flottants en acier par de nouveaux quais en bois. Des aménagements mineurs seront réalisés afin de permettre l’utilisation sécuritaire de ces structures.

Grande-Rivière – Un projet de dragage sera entrepris afin d’offrir des conditions de navigation sécuritaire pour les usagers de ce havre. Les travaux seront réalisés conformément aux recommandations de l’étude environnementale qui devrait être complétée dans les prochaines semaines.

D’autres travaux d’entretien et de réparations mineures seront réalisés à Ste-Thérèse-de-Gaspé, Newport-Pointe, Port-Daniel et Cap Chat dans le but de maintenir en état sécuritaire les installations portuaires.

Îles-de-la-Madeleine

Étang-du-Nord – Des travaux de construction d’une dalle de béton armé seront entrepris afin de compléter les interventions débutées en 2006. À la demande de l’Administration portuaire locale, les travaux seront réalisés dès la fin de la saison de pêche au homard, vers la mi-juillet.

Grande-Entrée – La route d’accès Est ainsi que la route longeant les structures de la rade Ouest du havre seront mises à niveau. Des dalles de béton structurales remplaceront les aménagements temporaires réalisés en 2001 dans les zones de circulation périphérique aux murs de palplanches en bois.

Havre-Aubert – La mise en place des installations électriques du nouveau quai sur pieux sera complétée au cours de l’été, ce qui terminera l’ensemble des travaux entrepris à ce havre depuis l’automne 2005. De nouveaux îlots de services et une tour d’éclairage seront installés de manière à offrir des installations sécuritaires pour l’opération du havre.

 

Côte-Nord

Havre-St-Pierre – La dernière phase de l’électrification des nouveaux quais flottants réservés aux pêcheurs commerciaux de ce havre polyvalent sera entreprise au cours de la prochaine saison. Cette phase consistera principalement en l’installation d’îlots de services ce qui complètera la mise à niveau du système électrique de l’endroit.

La Tabatière – L’important projet de reconstruction du quai des pêcheurs qui a été annoncé en janvier dernier dans le cadre d’un projet incluant aussi la reconstruction du poste d’amarrage no.2 de Transports Canada sera complété à l’automne 2007. Les pêcheurs seront ainsi dotés d’installations sécuritaires et efficaces.

Middle Bay – Suite à la réfection d’une première section de la cale de halage effectuée l’an dernier, des travaux de remplacement du pavé de bois endommagé sur la seconde section de la cale seront complétés.

Sept-Îles (Parc Bunge) – Suite au parachèvement des plans et devis l’an dernier, on installera une protection cathodique sur le quai de palplanches ce qui aura pour effet de freiner la corrosion et par conséquent augmenter la durée de vie utile du quai.

Photo - Lawrence Cannon
Le mercredi 4 juillet 2007 à Port-Daniel, le ministre fédéral des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités ainsi que ministre responsable du Québec, Lawrence Cannon faisait l’annonce de l’investissement de 4,73 M $ au nom du ministre de Pêches et Océans Canada, l’honorable Loyola Hearn. - MPO M. Langlois

Retour

 

Nouvelles Brèves - Portes ouvertes pour les 20 ans de l'Institut Maurice Lamontagne!

Samedi 20 et dimanche 21 octobre 2007
850, route de la Mer, Mont-Joli
http://www.dfo-mpo.gc.ca

Retour

 

Pêche récréative au poisson de fond

La pêche récréative au poisson de fond, qui peut se pratiquer sans permis, est encore ouverte dans certaines zones de pêche du Québec maritime :
•   pour les eaux situées autour des Îles-de-la-Madeleine, la période d’ouverture de la pêche est du 2 au 16 septembre 2007 jusqu’à 24h.
•   pour les eaux de la Côte-Nord du Québec situées à l’est de  Natashquan, la période d’ouverture est du 29 septembre au 7 octobre 2007 jusqu’à 24 h.

Pour des fins de conservation :
•   la limite de prises quotidienne par personne est fixée à 5 poissons ;
•   la limite par bateau est plafonnée à 15 poissons ;
•   la remise immédiate à l’eau du flétan atlantique, du loup à tête large et du loup tacheté capturé est obligatoire.

Pêches et Océans Canada surveillera de près les activités de pêche. Les agents des pêches seront présents en mer, par la voie des airs et sur les quais. Les abus pourraient entraîner des procédures judiciaires ou une fermeture prématurée de la pêche. Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec un agent des pêches de votre bureau local.

Retour

 

Dépliant Cueillir des mollusques au Québec
Photo - Dépliant Cueillir des mollusques au Québec

Le dépliant Cueillir des mollusques au Québec a été réimprimé et est maintenant disponible à votre bureau local du MPO ou auprès des agents des pêches. Vous y trouverez une foule de renseignements utiles, dont la description des différents types de mollusques ainsi que les numéros de téléphone pour connaître les secteurs ouverts à la cueillette. Vous pouvez aussi vous renseigner en consultant le site Internet http://mollusca.gc.ca/

Retour

 

Le gouvernement du Canada propose d'ajouter six espèces aquatiques à la LEP

Le gouvernement du Canada a annoncé sa recommandation d’ajouter 6 espèces aquatiques à la liste des espèces protégées par la Loi sur les espèces en péril (LEP). Les espèces qu’on retrouve au Québec sont le chevaillier cuivré (en voie de disparition), le cisco à museau court (en voie de disparition) et le chabot de profondeur, population des Grands Lacs/du haut Saint-Laurent (préoccupante).

La proposition de modifier la Liste des espèces en péril a été publiée dans la Partie I de la Gazette du Canada, le 11 août 2007 . La population aura jusqu’au 10 septembre 2007 pour commenter les recommandations visant à ajouter ces espèces à la liste. Une décision finale concernant l’inscription de ces espèces sera rendue d’ici 26 janvier 2008 .

Retour

 

Produits du phoque : le Canada demandera des consultations à l'OMC

Le gouvernement du Canada a annoncé qu’il demandera des consultations officielles, selon le processus de règlement des différends, auprès de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), afin de contester l'interdiction par la Belgique de l’importation et de la commercialisation de produits dérivés du phoque.

Le Canada croit que cette interdiction, en vigueur depuis avril 2007, contrevient aux obligations de la Belgique en matière de commerce international dans le cadre de l’OMC. Les consultations à l'OMC seraient une première étape en vue d'encourager la Belgique à respecter ses engagements internationaux. Si elles ne permettent pas de régler le différend, le Canada pourrait demander qu'un groupe spécial d'arbitrage de l'OMC soit établi.

Retour

 

Nouvelle édition de la carte marine des Îles-de-la-Madeleine

Le Service hydrographique du Canada (SHC) de Pêches et Océans Canada a profité de la Journée mondiale de l’hydrographie, le 21 juin dernier, pour faire le lancement officiel de la nouvelle édition de la carte marine des Îles-de-la-Madeleine. Cet événement a eu lieu au Musée de la mer afin de souligner l’importance du lien des Îles-de-la-Madeleine avec le milieu maritime.

La carte marine 4950 a été revue à la suite d’une consultation du SHC auprès de ses principaux utilisateurs. La nouvelle édition combine l’information autrefois contenue sur deux cartes distinctes et comprend les plus récentes données en matière de profondeurs, de positions et de caractéristiques des bouées, d’obstacles sous-marins et de toponymes.

Le SHC, situé à l’Institut Maurice-Lamontagne, est responsable de la cartographie des principales voies navigables du Québec. Il publie les cartes marines officielles en format papier et numérique, les Instructions nautiques, les Tables des marées et courants et des Atlas des courants de marée. Les navigateurs peuvent se procurer la nouvelle édition de la carte marine des Îles-de-la-Madeleine chez les dépositaires autorisés.

Retour

Infocéans

Août - Septembre 2007
Volume 10 - numéro 4

Publié par :
Pêches et Océans Canada
Région du Québec
Direction des communications
104, rue Dalhousie
Québec (Québec) G1K 7Y7
Téléphone : 418-648-7747 


Directrice : 
Caroline Hilt

Rédactrice en chef : 
Viviane Haeberlé

Coordonnateur visuel :
Denis Chamard