Abonnez-vous Courriel RSS
Logo d'Infocéans

Bulletin d’information pour le Québec
Août-septembre 2017/volume 20/numéro 4

Mise en œuvre du Plan de protection des océans : des défis et des projets stimulants pour les cinq prochaines années

Photo d’un village autochtone sur le bord de l’eau
MPO  D. L. Labrie
Grâce au Plan de protection des océans, le gouvernement du Canada entend renforcer les partenariats avec les collectivités autochtones côtières.

Le Canada possède les côtes les plus étendues du monde et l’eau constitue l’une de ses plus importantes ressources. Afin d’assurer la pérennité de ces acquis pour toute la population canadienne, le premier ministre a lancé, le 7 novembre 2016, le Plan de protection des océans auquel une enveloppe de 1,5 milliard de dollars sur cinq ans a été allouée.

Grâce à ce plan, le gouvernement du Canada entend :

  • améliorer la sécurité maritime et le transport responsable;
  • restaurer et protéger les milieux marins;
  • renforcer les partenariats avec les collectivités autochtones côtières.

Les nombreux projets nécessaires à la mise en œuvre du Plan de protection des océans seront essentiellement menés par Pêches et Océans Canada, la Garde côtière canadienne, Environnement et Changement climatique Canada ainsi que Transports Canada.

Parmi les projets chapeautés par Pêches et Océans Canada, soulignons tout d’abord le Fonds pour la restauration côtière qui disposera de 75 millions de dollars pour appuyer les priorités en matière de restauration de l’habitat marin au cours des cinq prochaines années.

La sécurité maritime sera améliorée grâce à l’utilisation de nouveaux produits de cartographie dynamiques dans des secteurs clés pour le trafic maritime. De nombreux navires abandonnés dans des ports pour petits bateaux seront retirés afin de réduire les risques environnementaux, opérationnels et de sécurité.

Des travaux seront entrepris par la Direction régionale des Sciences dans le but d’établir des mesures spéciales pour gérer les impacts du trafic maritime sur les mammifères marins, notamment ceux causés par le bruit. La prévention des déversements d’hydrocarbures et l’intervention en cas d’épanchement feront également l’objet de mesures particulières. De plus, les agents des pêches disposeront de capacités accrues pour intervenir lors d’incidents impliquant les mammifères marins.

Enfin, parmi les différentes initiatives qui seront réalisées, le gouvernement cherchera à obtenir l’avis des communautés autochtones dans certains domaines, comme les impacts cumulatifs du transport maritime et les meilleurs outils susceptibles de résoudre les problèmes causés par ce type de transport. Le gouvernement s’appliquera aussi à leur faire jouer un rôle plus actif dans les décisions et les interventions concernant la sécurité maritime.

Renseignez-vous sur le Plan de protection des océans du gouvernement du Canada.

Patrick Vincent
Directeur général régional

Partager | Partager sur Facebook Partager sur Twitter