Abonnez-vous Courriel RSS
Logo d'Infocéans

Bulletin d’information pour le Québec
Février-mars 2017/volume 20/numéro 1

Février-mars 2017

Mise à l’eau d’une rosette dans le but de recueillir des échantillons d’eau

Une année marquée par une hausse des températures des eaux et la diminution du couvert de glace dans le golfe du Saint-Laurent

Chaque année, une évaluation des conditions d’océanographie physique est réalisée dans le golfe du Saint-Laurent. La plus récente révèle que 2016 a été marquée par le troisième couvert de glace le plus faible depuis 1969, par les eaux de surface estivales les plus chaudes dans l’estuaire du Saint-Laurent depuis 1985 ainsi que par les eaux en profondeur les plus chaudes en 100 ans!

En savoir plus
Prise de crabes des neiges

Bilan préliminaire 2016 des pêches commerciales : nouveau record pour la valeur des débarquements au Québec

Les premières données de la saison de pêche commerciale 2016 au Québec font état d’un troisième record consécutif de la valeur des débarquements, de même que du maintien de la crevette, du crabe des neiges et du homard comme principales espèces débarquées et exportées. La Gaspésie demeure pour sa part le secteur maritime le plus important sur le plan des débarquements.

En savoir plus
La Pennatula grandis, espèce de plume de mer

Consultation pour la mise en place de mesures de conservation pour les coraux et les éponges

Les coraux et les éponges jouent un rôle important dans le maintien de la santé des écosystèmes qu’ils habitent. Soucieux de faciliter leur conservation et leur protection, Pêches et Océans Canada a entrepris des consultations dans l’est du pays en vue d’identifier les zones à protéger tout en réduisant au minimum l’impact économique des mesures de conservation à venir sur les pêches.

En savoir plus
Homme agenouillé effectuant des travaux d’entretien sur une bouée scientifique

Capacité accrue de monitorage de l’environnement marin grâce à l’achat de quatre bouées scientifiques

Pêches et Océans Canada accroît sa capacité de monitorage de l’environnement marin en faisant l’acquisition de quatre nouvelles bouées océanographiques automatisées. Celles-ci permettront de mesurer une panoplie de paramètres météorologiques et océanographiques à la surface de l’eau ainsi que d’effectuer des profils de température et de salinité jusqu’à une profondeur de 200 m de façon autonome.

En savoir plus