Abonnez-vous Courriel RSS
Logo d'Infocéans

Bulletin d’information pour le Québec
Février-mars 2017/volume 20/numéro 1

La Ville de Gaspé fait l’acquisition des infrastructures portuaires
de L’Anse-au-Griffon

Vue aérienne des infrastructures portuaires de L’Anse-au-Griffon

La Ville de Gaspé se porte acquéreur des infrastructures portuaires de L’Anse-au-Griffon en vertu d’une subvention de 1,9 M$ octroyée par Pêches et Océans Canada. La cession se fera officiellement d’ici le 31 mars prochain. En tant que nouvelle propriétaire, la Ville de Gaspé continuera d’exploiter le port comme une installation publique.

Les installations portuaires de L’Anse-au-Griffon sont principalement utilisées pour les activités de tourisme et la navigation de plaisance. Le financement accordé servira à réaliser différents travaux de réfection et de mise à niveau tels que la construction d’une aire de service et d’une nouvelle rampe de mise à l’eau, la réparation et la stabilisation des façades des quais, ainsi que l’installation de quais flottants.

Le transfert est rendu possible grâce au Programme de dessaisissement des ports pour petits bateaux. Celui-ci vise à transférer la propriété et l’exploitation des ports de plaisance aux tierces parties intéressées – qu’il s’agisse d’autres ministères fédéraux, de sociétés d’État ou d’administrations provinciales et municipales – qui sont les mieux placées pour les exploiter de façon efficace et adaptée aux besoins de l’économie locale. Dans le cas de L’Anse-au-Griffon, la démarche permettra de mieux soutenir le développement du tourisme, ce qui profitera aux entreprises locales, aux utilisateurs du port et à l’ensemble de la région. À noter qu’une fois le droit de propriété transféré, l’acquéreur doit s’engager à maintenir un accès public au port et à ses services pendant un minimum de cinq ans.

Le Programme de dessaisissement des ports pour petits bateaux permet par ailleurs à Pêches et Océans Canada de concentrer ses ressources et investissements sur les ports qui sont essentiels à l’industrie de la pêche. Seulement au Québec, pour les secteurs primaire et secondaire, quelque 7 000 emplois sont liés à la pêche maritime commerciale, laquelle joue un rôle majeur dans l’économie locale de certaines régions. Depuis sa mise en place en 1995, Pêches et Océans Canada a procédé avec succès au dessaisissement de plus de 1 100 ports partout au pays.

Michel Plamondon
Communications

Partager | Partager sur Facebook Partager sur Twitter