Abonnez-vous Courriel RSS
Logo d'Infocéans

Bulletin d’information pour le Québec
Décembre 2016-janvier 2017/volume 19/numéro 6

Nos meilleurs vœux pour la nouvelle année

Mise à l’eau d’une rosette dans le but de recueillir des échantillons d’eau

L’arrivée de 2017 est, à n’en pas douter, une belle occasion de constater tout le chemin parcouru au cours de la dernière année, laquelle a été marquée par plusieurs réalisations significatives.

Le Plan de protection des océans (PPO), notamment, annoncé par le gouvernement du Canada au début du mois de novembre, est une excellente nouvelle. Le PPO est une approche pangouvernementale ambitieuse qui consiste à travailler en collaboration avec les provinces et les territoires, les communautés autochtones, l’industrie, les organisations environnementales, les communautés côtières et une foule d’autres partenaires dans le but de protéger davantage nos côtes et nos cours d’eau. Il prévoit un investissement important de 1,5 milliard de dollars pour les programmes et services de la Garde côtière canadienne (GCC) et de Pêches et Océans Canada (MPO).

Nous sommes fiers d’avoir renouvelé notre engagement dans le Plan d’action Saint-Laurent pour la programmation 2016-2021 et, parmi toutes les contributions du MPO et de la GCC, d’avoir renforcé le suivi scientifique des indicateurs de la santé du Saint-Laurent. À cet égard, nous souhaitons souligner notre participation remarquée au Rendez-vous Saint-Laurent, de même que l’intérêt suscité auprès du public et des médias pour l’événement Rendez-vous Saint-Laurent marin organisé à l’Institut Maurice-Lamontagne.

Des améliorations à la gestion des pêches, telles que la stabilisation des parts de flottilles géographiques du flétan atlantique, apportent désomais une prévisibilité qui permet aux pêcheurs de mieux planifier leurs activités et les aide à atteindre la viabilité économique de leur entreprise.

L’année 2017 sera d’envergure. Nous soulignerons les 30 ans de l’Institut Maurice-Lamontagne, ainsi que le 150e anniversaire de Pêches et Océans Canada. Nous continuerons de travailler à l’amélioration de plusieurs infrastructures portuaires dans le cadre de l’Initiative de l’infrastructure fédérale. En outre, la mise en place d’initiatives visant la conservation marine aidera le Canada à atteindre ses objectifs en matière de protection des ressources, soit 5 % de territoire préservé d’ici 2017 et 10 % d’ici 2020.

La GCC, quant à elle, procédera dès le printemps prochain au démantèlement du Kathryn Spirit, ce navire abandonné sur les rives de Beauharnois depuis 2011. Elle reverra également son plan d’action d’ici la fin de 2017 pour continuer de réduire, voire d’éliminer le risque de pollution du Corfu Island, échoué aux Îles-de-la-Madeleine depuis plus de 50 ans.

Tous les employés de Pêches et Océans Canada et de la Garde côtière canadienne se joignent à nous pour vous souhaiter, ainsi qu’à vos familles et à tous ceux qui vous sont chers, nos meilleurs vœux de bonheur, de santé et de prospérité pour la prochaine année.

Patrick Vincent

Patrick Vincent
Directeur général régional 
Pêches et Océans Canada
Région du Québec

Julie Gascon

Julie Gascon
Commissaire adjointe
Garde côtière canadienne
Région du Centre et de
l’Arctique

 

 

Partager | Partager sur Facebook Partager sur Twitter