Abonnez-vous Courriel RSS
Logo d'Infocéans

Bulletin d’information pour le Québec
Octobre-novembre 2015/volume 18/numéro 5

Financement de recherche sur les effets des contaminants sur la faune aquatique

Chevalier cuivré.
COVABAR
Chevalier cuivré.

Pêches et Océans Canada, par l’intermédiaire du Groupe national consultatif sur les contaminants, a lancé en juin dernier un deuxième appel de propositions de recherche portant sur l’évaluation des effets biologiques des contaminants sur la faune aquatique. L’invitation a été adressée à des chercheurs d’universités canadiennes et d’organismes canadiens de recherche sans but lucratif.

Cette année, quatre grandes priorités de recherche sur les effets des contaminants ont été retenues. Les propositions attendues traiteront d’aquaculture, de pétrole et de gaz, de pesticides ainsi que de contaminants devenant préoccupants.

Substances liées à l’aquaculture

Le Groupe national consultatif sur les contaminants s’intéresse aux effets des agents thérapeutiques utilisés contre le pou du saumon et aux répercussions qu’ils pourraient avoir sur des espèces non ciblées se trouvant à proximité des cages d’aquaculture de poissons. Les résultats de ces recherches permettront de déterminer les stratégies d’atténuation des effets et la surveillance possible.

Parallèlement, on vise à valider et à améliorer les modèles qui permettent d’estimer l’exposition potentielle aux agents thérapeutiques antipoux (ou de lutte contre le pou du saumon) du poisson et les effets biologiques sur des organismes non ciblés par les traitements.

Finalement, le Groupe compte obtenir des études qui permettront de valider, sur le terrain, les risques associés aux agents thérapeutiques utilisés contre le pou du saumon sur les espèces non ciblées.

Pesticides

On observe une augmentation de la demande de produits chimiques pour aider à lutter contre les espèces végétales envahissantes dans divers milieux aquatiques. Pêches et Océans Canada s’intéresse aux connaissances scientifiques permettant d’évaluer les effets potentiels des herbicides aquatiques d’usage courant sur la faune aquatique non ciblée par ces produits. Les résultats de recherche influenceront les décisions pour lutter contre les espèces aquatiques envahissantes, et appuieront les évaluations des risques réalisées par Santé Canada pour l’homologation de nouveaux pesticides ou la réévaluation des pesticides déjà homologués.

La deuxième priorité liée à l’utilisation des pesticides en milieu aquatique vise à évaluer les effets nocifs des pesticides d’usage courant détectés en régions éloignées. En effet, les pesticides peuvent être transportés vers l’Arctique. Certains ont été détectés loin de leur point d’origine, dans les tissus d’organismes aquatiques. Il importe de s’attarder au potentiel toxique de ces substances.

Quelques pesticides d’intérêt : alachlore, chlorpyrifos, créosote (HAP), endosulfan, pentachlorophénol (PCP), trifluraline.

Contaminants liés au pétrole et au gaz

Avec la création d’un système de sécurité de classe mondiale pour les navires-citernes au Canada, certaines mesures visent à consolider la prévention des déversements de pétrole et à améliorer la préparation et l’intervention dans quatre zones pilotes. Le Groupe national consultatif sur les contaminants s’intéresse aux projets de recherche proposés dans la zone située entre Montréal et l’île d’Anticosti. L’accent est mis sur les composantes des écosystèmes vulnérables et les espèces représentatives du milieu aquatique qui pourraient être affectées, si un déversement pétrolier survenait.

Le Groupe s’intéresse également aux projets de recherche évaluant les effets des agents dispersants chimiques, ainsi que des produits pétroliers chimiquement et physiquement dispersés, sur la faune aquatique de ce secteur.
Pour en savoir davantage sur le système de sécurité de classe mondiale pour les navires-citernes au Canada, consultez ce lien.

Contaminants devenant préoccupants

Pêches et Océans Canada souhaite connaître le lien entre les contaminants présents dans l’environnement et leurs effets sur le succès de reproduction du chevalier cuivré, une espèce aquatique en voie de disparition dont l'aire de répartition se limite exclusivement au Québec.

Cette priorité de recherche vise aussi à déterminer si le comportement des contaminants dans les milieux et espèces du Nord canadien diffère du comportement observé en zones tempérées. Ces renseignements permettront d’établir des valeurs toxicologiques de référence pour ces environnements nordiques et aideront le Ministère à bien conseiller les ministères fédéraux dans la gestion des sites contaminés qui sont sous sa responsabilité.

Les résultats de l’appel seront connus plus tard cette année.

Pour en savoir davantage sur le Groupe national consultatif sur les contaminants de Pêches et Océans Canada, consultez ce lien.

Judith Leblanc
Groupe national consultatif sur les contaminants

Partager | Partager sur Facebook Partager sur Twitter