Abonnez-vous Courriel RSS
Logo d'Infocéans

Bulletin d’information pour le Québec
Avril - mai 2015/volume 18/numéro 2

Dépêches

Pêches et Océans Canada à l’honneur!

Les récipiendaires de la Soirée hommage aux ambassadeurs.
G Fréchette

Chaque année, le Cercle des ambassadeurs souligne les congrès et les réunions les plus notoires qui se sont déroulés à Québec au cours de l’année précédente.

Cet hiver, lors de sa Soirée hommage aux ambassadeurs, un des douze prix a été remis à la 144e Réunion annuelle de l’American Fisheries Society tenue l’été dernier. On se souviendra que Pêches et Océans Canada avait été mandaté pour organiser cette réunion annuelle.

Félicitations au comité organisateur, sous la présidence de Louise Deschênes, et aux nombreux bénévoles pour leur dévouement et leur engagement exceptionnels.

Ce sujet vous intéresse? Consultez nos articles déjà publiés :

Réunion annuelle de l’American Fisheries Society à Québec : un succès retentissant

Réunion annuelle de l’American Fisheries Society : rendez-vous à Québec en août!

Du plastique recyclé dans nos structures portuaires

Encaissements de bois protégés par des madriers de plastique.
Une fois les encaissements de bois presque complétés et bien protégés par les madriers de plastique, ils seront remis à l’eau et on achèvera sur place leur construction.

Depuis quelques années, Pêches et Océans Canada songe à utiliser des madriers de plastique recyclé comme lambris de protection des quais.

Les lambris servent de façade verticale et absorbent l’énergie des bateaux lors de leur accostage. Ils sont donc soumis à de grandes forces d’impact. Généralement en bois, les lambris sont souvent dégradés par les vers marins et les sédiments abrasifs. L’introduction de lambris en plastique permettrait de disposer d’une structure qui ne pourrit pas, qui est inerte dans l’eau salée et qui est plus rigide que le bois. Cette solution semble être aussi économique à long terme, car les structures auraient ainsi une durée de vie plus étendue.

Jusqu’à présent, des pièces de plastique ont été installées dans la partie submergée de plusieurs quais de bois en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine pour les protéger contre l’abrasion des sédiments marins, qui deviennent de véritables couteaux dans les forts courants et marées. Les résultats sont encourageants et le plastique résiste très bien aux éléments.

Au cours des prochaines années, des madriers de plastique pourraient être installés sur une façade verticale complète d’un quai afin de tester leur capacité d’absorption des impacts de bateaux.

En favorisant l’utilisation de matériaux recyclés à plus large échelle sur ses quais, Pêches et Océans Canada contribuerait à la préservation de l’environnement.

Élisabeth Marceau
Ports pour petits bateaux

Le Programme de visite de courtoisie des plaisanciers : toujours nécessaire

Remise de la carte commémorative des voyages de Champlain au président sortant de la GCAC-Québec.
En mars dernier, lors de l’assemblée générale annuelle qui se déroulait à Québec, Serge Gosselin, directeur régional du Service hydrographique du Canada, a remis à Léopold Béchette, président sortant de la GCAC-Québec, une carte commémorative des voyages de Champlain en signe d’appréciation pour son excellente collaboration au programme de visite de courtoisie pour les cartes marines.

Au fil des ans, le Service hydrographique du Canada (SHC), la Garde côtière canadienne (GCC) et la Garde côtière auxiliaire canadienne (GCAC) ont tissé des liens importants. Chacun, à sa façon, sensibilise les plaisanciers sur l’importance d’adopter de bonnes pratiques.

Dans le cadre du programme de visite de courtoisie, auquel le SHC a ajouté un volet pour les cartes marines, la GCAC et les équipes du Service d’embarcations de sauvetage côtier de la GCC informent les plaisanciers sur l’importance de mettre à jour leurs cartes marines ainsi que d’utiliser l’information sur les niveaux d’eau. Ils profitent aussi de ces échanges pour mieux connaître leurs habitudes sur l’eau.

L’an dernier, les bénévoles de la GCAC et les équipes du Service d’embarcations de sauvetage côtier ont rencontré plus de 925 plaisanciers. Voici quelques statistiques intéressantes qui découlent de ces rencontres :

  • 37 % naviguent sans carte marine
  • 53 % utilisent des cartes papier
  • 36 % possèdent des cartes papier du SHC à bord
  • 32 % utilisent des cartes électroniques
  • 15 % utilisent des cartes électroniques du SHC

Ces résultats démontrent sans équivoque que la sensibilisation auprès des plaisanciers est nécessaire pour améliorer la sécurité sur nos plans d’eau.

Robert Dorais
Sciences

Condamnations en vertu de la Loi sur les pêches

Pêches et Océans Canada, région du Québec, rend public le nom de pêcheurs condamnés pour diverses infractions à la Loi sur les pêches et continue d'appliquer avec rigueur sa politique de tolérance zéro à l'égard des contrevenants. Le Ministère, dont le mandat est de protéger et de conserver les ressources halieutiques, surveille de très près les activités de pêche.

Pêches et Océans Canada encourage la population à signaler tout acte de braconnage par son nouveau formulaire en ligne ou en composant le 1-800-463-9057. Les signalements sont confidentiels.