Abonnez-vous Courriel RSS
Logo d'Infocéans

Bulletin d’information pour le Québec
Février - mars 2015/volume 18/numéro 1

Bilan préliminaire des pêches commerciales, saison 2014

En 2014, les données préliminaires de la saison de pêche commerciale au Québec font état d’un total de débarquements de 57 800 tonnes (t) pour une valeur de 203,4 millions de dollars (M$). Il s’agit d’un record historique puisque c’est la première fois que la valeur des débarquements québécois dépassent les 200 M$. L’année 2014 a été marquée par une baisse de 5 % du volume des débarquements et d’une hausse de 21 % de leur valeur.

Débarquements totaux au Québec de 1994 à 2014*
Débarquements totaux au Québec de 1994 à 2014*

La baisse des débarquements est principalement attribuable à une diminution des captures de capelans (-93 %), de sébastes (-77 %), de buccins (-34 %), de mactres de Stimpson (-13 %) et de crevettes (-11 %) et ce, malgré une hausse appréciable des débarquements de concombres de mer (+57 %), de flétans du Groenland (+53 %) et de homards (+25 %).

Quant à elle, la forte hausse de la valeur des débarquements s’explique principalement par la hausse des prix moyens au débarquement des trois principales espèces débarquées au Québec. Cette augmentation de 21 % pour le crabe des neiges, de 17 % pour la crevette et de 4 % pour le homard a fait grimper la valeur des débarquements de homards de 30 %, de crabes des neiges de 21 % et de crevettes de 4 % en 2014. Dans le cas du homard, la forte hausse des captures explique également la hausse de la valeur des débarquements.

La crevette, le crabe des neiges et le homard demeurent les principales espèces débarquées avec 69 % du volume et 85 % de la valeur. Quant aux débarquements de poissons de fond, principalement composés de flétans du Groenland, ils comptent pour 8 % du volume et 7 % de la valeur des débarquements.

Ventilation des débarquements par espèce en 2014*

Volume (57 800 tonnes)

Crevette 32 %
Crabe des neiges 28 %
Homard 9 %
Poissons de fond 8 %
Mollusques 8 %
Autres 15 %
 

Valeur (203,4 M$)

Crabe des neige 44 %
Homard 25 %
Crevette 17 %
Poissons de fond 7 %
Mollusques 3 %
Autres 4 %
 

La Gaspésie est le principal secteur maritime au Québec tant en volume qu’en valeur des débarquements. En 2014, les débarquements ont été réalisés dans une proportion de 61 % en Gaspésie, 26 % sur la Côte-Nord et 13 % aux Îles-de-la-Madeleine. En valeur, ils ont totalisé 105 M$ en Gaspésie (51 % du total), 52 M$ sur la Côte-Nord (26 %) et 47 M$ aux Îles-de-la-Madeleine (23 %). Il s’agit d’un accroissement de 35 % pour la Côte-Nord, de 25 % pour les Îles-de-la-Madeleine et de 13 % pour la Gaspésie par rapport à 2013.

Ventilation des débarquements par secteur maritime en 2014*

Volume (57 800 tonnes)

Gaspésie 61 %
Côte-Nord 26 %
Îles-de-la-Madeleine 13 %

Valeur (203,4 M$)

Gaspésie 51 %
Côte-Nord 26 %
Îles-de-la-Madeleine 23 %

En valeur, la crevette, le crabe des neiges et le homard sont les principales espèces débarquées en Gaspésie. Le homard est la principale espèce débarquée aux Îles-de-la-Madeleine, alors que le crabe des neiges est l’espèce qui domine les captures sur la Côte-Nord.

*Notez que les données présentées ont été mises à jour le 27 janvier 2015. Les données de 2014 ne tiennent pas compte des récépissés d’achat supplémentaires (RAS) et des ajustements consentis par certains acheteurs. Ces données seront mises à jour au cours des prochains mois.

Les récépissés d’achat supplémentaires (RAS) sont tous les débarquements qui n’ont pas été signalés sur les récépissés d’achat généraux. Cette information provient d’estimations tirées de quatre sources différentes : ventes directes au public, consommation personnelle (pêcheur, famille et pêche sportive), poissons transformés par les pêcheurs et poissons utilisés comme boette.

Martial Ménard
Politiques et Économique

Partager | Partager sur Facebook Partager sur Twitter