Abonnez-vous Courriel RSS
Logo d'Infocéans

Bulletin d’information pour le Québec
Décembre 2013 - janvier 2014/volume 16/numéro 6

Adaptation aux changements climatiques : Pêches et Océans Canada poursuit ses recherches

Mer et rivage
Mer et rivage

Pêches et Océans Canada poursuit ses efforts en vue de mieux comprendre les impacts des changements climatiques sur l’écosystème marin du Saint-Laurent. Ainsi, les équipes scientifiques de la région du Québec mènent plusieurs travaux de recherche afin de mieux comprendre la situation. Voici les principales questions étudiées :

  • La prévision à long terme des ondes de tempêtes;
  • Les conditions propices à la formation de glaces en hiver;
  • La modélisation des variations à long terme des conditions physiques;
  • La projection à long terme des conditions biogéochimiques régissant la productivité de l’écosystème;
  • Les impacts biologiques de l’acidification des eaux profondes dans le chenal Laurentien;
  • Les impacts des conditions exceptionnellement chaudes en 2012 sur les communautés pélagiques;
  • Les changements potentiels dans la distribution des espèces pélagiques dans le nord-ouest de l’Atlantique;
  • La répartition et la productivité du crabe des neiges sous l’effet des changements climatiques;
  • Les impacts des changements climatiques sur la productivité de la morue;
  • L’utilisation de l’habitat par le phoque du Groenland en milieux arctique et subarctique.

Nos équipes scientifiques sont également actives dans certains projets qui visent le développement d’outils et d’approches concrètes pour favoriser l’adaptation et la prise en compte des changements observés, dans les mesures de gestion du Ministère :

  • Outil de planification pour la prise en compte des niveaux d’eau et de la hauteur extrême des vagues dans la gestion et la prise de décisions liées aux infrastructures côtières;
  • Évaluation des probabilités de changements  dans la répartition des espèces marines vulnérables aux changements climatiques;
  • Prévision et changements potentiels de la date de début des déplacements printaniers du homard, basés sur les facteurs environnementaux liés aux changements climatiques.

Si vous souhaitez en apprendre davantage, contactez-nous à l’adresse info@dfo-mpo.gc.ca.


Michel Gilbert
Sciences

Partager | Partager sur Facebook Partager sur Twitter