Abonnez-vous Courriel RSS
Logo d'Infocéans

Bulletin d’information pour le Québec
Décembre 2013 - janvier 2014/volume 16/numéro 6

L’origine du cratère du Corossol se révèle tranquillement

Cratère du Corossol
Le cratère de 4 km de diamètre et 250 m de profondeur, est situé à environ 13 km en face de Sept-Îles.

En 2001, un levé hydrographique mené par le Service hydrographique du Canada à Mont-Joli pour le compte de la Défense nationale, avait permis de faire la découverte d’un étrange cratère sous-marin. Cette structure circulaire, repérée à 40 m de profondeur au large de Sept-Îles, avait suscité beaucoup d’intérêt parmi les chercheurs, géologues et géomorphologues, qui y voyaient une « forme énigmatique » et de « grand intérêt ».

Depuis, des équipes scientifiques ont prélevé des sédiments et recueilli d’autres mesures pour déterminer la nature et l’âge du cratère. Cette structure présente un noyau central surélevé et des anneaux concentriques qui ont une morphologie et une géométrie semblables à celles des cratères créés par des impacts complexes. Un article publié  récemment dans la revue internationale Meteoritics and Planetary Science permet d’établir que les limites d’âge de cette formation se situeraient entre 470 millions d’années (Ordovicien) et 12 600 ans BP (Before Present). Selon les résultats des études, l’hypothèse la plus réaliste révèle un impact violent, probablement celui d’un météorite. On y mentionne que d’autres mesures radiométriques seront nécessaires afin de confirmer les conclusions.

Les scientifiques lui prêtent le nom de cratère du Corossol d’après le nom d’un navire de la flotte du Roi Louis XIV qui s’est échoué près de Sept-Îles en 1693. Cette découverte démontre à quel point il reste encore à faire pour bien connaître les fonds marins du pays qui demeurent inexplorés.

Cratère du Corossol
Le cratère du Corossol a récemment été étudié par une équipe de chercheurs.

Les auteurs de l’article The Corossol structure : a possible impact crater on the seafloor of the northwestern Gulf of St. Lawrence, Eastern Canada, sont des chercheurs rattachés à l’Université Laval (Patrick Lajeunesse et Jacques Locat), à l’Université du Québec à Rimouski (Guillaume Saint-Onge), à la Commission géologique du Canada (Mathieu J. Duchesne), à l’Université du Québec à Chicoutimi (Michael Higgins) et à l’Université d’état de Kent (Joseph Ortiz), ainsi qu’au Service hydrographique du Canada de Pêches et Océans Canada (Richard Sanfaçon).

Vidéo illustrant la modélisation du cratère du Corossol

Pour plus de détails sur cette découverte, consultez les articles suivants :

Une découverte importante au large de Sept-Îles
UQAR-Info

Un cratère météoritique au large de Sept-Îles
Le Soleil

Cratère du Corossol : une découverte majeure pour l’Institut des sciences de la mer de Rimouski
Radio-Canada international

Robert Dorais
Sciences

Partager | Partager sur Facebook Partager sur Twitter