Abonnez-vous Courriel RSS
Logo d'Infocéans

Bulletin d’information pour le Québec
Décembre 2013 - janvier 2014/volume 16/numéro 6

Espèces en péril : consultation publique sur la morue, le sébaste et la plie

Une consultation publique est actuellement en cours au sujet de l’ajout de plusieurs populations de morue, de sébaste et de plie de la côte est canadienne à la Liste des espèces en péril.

Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) a évalué les populations de morue franche, de sébaste d’Acadie, de sébaste atlantique et de plie canadienne. Quatre populations de morue franche ont été désignées en voie de disparition. Le sébaste atlantique, population du golfe du Saint-Laurent et du chenal Laurentien, a reçu également le statut en voie de disparition tandis que le sébaste d’Acadie et le sébaste atlantique du Nord ont été désignés menacés. Un statut menacé a été attribué aux deux populations de plie canadienne. Pour toutes ces populations, le COSEPAC a déterminé que la pêche, dirigée ou accessoire, est la principale cause du déclin de l’abondance et demeure la principale menace pour la plupart d’entre elles. Pour plusieurs populations, la mortalité naturelle, causée par des conditions environnementales défavorables et la prédation, est également considérée comme une menace au rétablissement.

Si ces populations de poisson de fond étaient inscrites en vertu de la Loi sur les espèces en péril, la pêche commerciale dirigée de ces populations serait interdite. Selon certaines conditions, les prises accessoires dans le cadre d’autres pêches pourraient être permises; il serait toutefois interdit de vendre ou d’acheter des individus de ces populations. La pêche récréative pour ces populations serait probablement interdite.

Avant de décider si ces populations de poisson de fond seront ajoutées ou non à la Liste des espèces en péril, Pêches et Océans Canada souhaite obtenir l’opinion des Canadiennes et Canadiens au sujet des répercussions écologiques, culturelles et économiques possibles de l’inscription ou de la non-inscription de ces populations en vertu de la Loi sur les espèces en péril. Répondez aux questionnaires en ligne sur le site du Registre public des espèces en péril ou cliquez sur le guide de votre choix.

Plie
Sébaste
Morue

Andréanne Demers
Gestion des écosystèmes

Partager | Partager sur Facebook Partager sur Twitter