Abonnez-vous Courriel RSS
Logo d'Infocéans

Bulletin d’information pour le Québec
Octobre - novembre 2013/volume 16/numéro 5

Protéger les pêches récréatives

Le député Gourde avec des représentants de l’Organisme de bassins versants de la zone du Chêne.
Le député Jacques Gourde félicite monsieur Bernard Fortier, président, et madame Marie-Andrée Boisvert, directrice générale, de l’Organisme de bassins versants de la zone du Chêne. Monsieur Gourde a annoncé le 26 août dernier que l’organisme est l’un des 22 organismes situés au Québec qui bénéficieront de l’appui financier du gouvernement du Canada dans le cadre de son nouveau Programme de partenariats pour la conservation des pêches récréatives.

Le 8 juin 2013, Pêches et Océans Canada annonçait le lancement du Programme de partenariats relatifs à la conservation des pêches récréatives. Ce programme de 10 millions de dollars répartis sur deux ans s’inscrit dans le cadre du Plan d’action économique de 2013 du gouvernement fédéral, dont un des engagements est d’améliorer la protection des pêches canadiennes.

L’objectif à long terme du programme est d’assurer la durabilité et la productivité continue des pêches récréatives par la préservation et la réhabilitation de l’habitat des poissons visés par ces pêches, autant en eau douce qu’en milieu marin. Le programme vise l’établissement d’accords avec des partenaires dans le but commun d’améliorer les pêches récréatives du Canada. Cette approche permettra de tirer le maximum des ressources mises en commun et d’atteindre ainsi des résultats qu’il serait impossible d’atteindre autrement.

Le Programme de partenariats relatifs à la conservation des pêches récréatives appuie les projets menés par les groupes de pêche récréative et de pêche à la ligne, de même que par les organismes œuvrant à la conservation de l’habitat des poissons de pêches récréatives, principalement à l’échelle locale. Les activités qui contribuent directement au rétablissement de l’habitat des poissons visés par les pêches récréatives sont admissibles.

Premiers projets acceptés

Le 18 juin, Pêches et Océans Canada envoyait les invitations à soumettre un projet. Les organismes intéressés avaient jusqu’au 12 juillet pour faire parvenir leur demande. Chaque proposition reçue a été examinée afin d’en déterminer l’admissibilité. Le financement provenant de sources gouvernementales ne devait pas dépasser 50 % du budget total du projet. Les résultats attendus du projet, la rigueur du plan de travail et du budget ainsi que l’optimisation des ressources étaient parmi les autres critères d’évaluation. De plus, une préférence était accordée aux projets dont le budget demandé se situait entre 20 000 $ et 100 000 $.

Pour le premier appel de propositions, le Ministère a reçu 26 propositions de projet au Québec dont 22 ont été acceptées, pour un financement qui pourrait totaliser 1,4 million de dollars sur 2 ans. À l’échelle nationale, 104 projets ont été approuvés pour un montant qui pourrait atteindre 6,5 millions de dollars.

La plupart des projets retenus au Québec consistent en l’aménagement d’habitats de reproduction, principalement pour l’omble de fontaine. L’aménagement d’abris, le nettoyage et la restauration de cours d’eau ainsi que la naturalisation de berges seront aussi mis de l’avant. D’autres espèces sportives sont visées par certains projets telles que le saumon atlantique, le doré jaune, le grand brochet et l’achigan à petite bouche.

Les projets sont répartis un peu partout dans la province, entre autres en Gaspésie, dans les régions de Québec, de Montréal et de Lotbinière, à l’île d’Anticosti, au Saguenay et dans les Laurentides.

Un second appel de propositions est présentement en cours et se poursuivra jusqu'au 18 décembre 2013. Vous pouvez consulter le site Web du Programme de partenariats relatifs à la conservation des pêches récréatives pour connaître les prochaines étapes.

Guy Anne Castonguay, Judy Doré et Alain Guitard
Gestion des écosystèmes

Partager | Partager sur Facebook Partager sur Twitter