Abonnez-vous Courriel RSS
Logo d'Infocéans

Bulletin d’information pour le Québec
Août - septembre 2013/volume 16/numéro 4

La pêche au homard des Îles est certifiée durable

Port de pêche des Îles-de-la-Madeleine
Port de pêche des Îles-de-la-Madeleine

L’Association des pêcheurs propriétaires des Îles-de-la-Madeleine (APPIM) a obtenu, le 18 juillet 2013, la certification émise par le Marine Stewardship Council (MSC), qui confirme que ses activités de pêche sont durables. Cette reconnaissance a été octroyée à la suite d’une évaluation de la pêche au homard des Îles-de-la-Madeleine par le groupe de consultants de Global Trust Certification situé en Irlande. Le processus d’évaluation avait officiellement débuté en août 2012.

L’entreprise d’évaluation s’est assuré que la gestion de la pêche et les connaissances scientifiques qui la soutiennent répondaient aux critères d’évaluation définis par le MSC. Ces critères s’articulent autour de trois principes :

  1. la ressource doit être exploitée de façon durable;
  2. les impacts environnementaux doivent être minimisés;
  3. la gestion doit être efficace.

Pêches et Océans Canada a collaboré étroitement avec l’APPIM et Global Trust afin que tous les renseignements scientifiques et de gestion liés à la pêche au homard des Îles-de-la-Madeleine soient clairs, complets, et mis à la disposition des évaluateurs. La gestion efficace de la pêche au homard au Québec a été reconnue à plusieurs reprises au cours des dernières années. Entre autres, le Conseil pour la conservation des ressources halieutiques reconnaissait, en 2007, dans son Cadre de durabilité du homard de l’Atlantique, que les démarches entreprises par l’industrie québécoise étaient dignes de mention. L’obtention de la certification MSC est une confirmation que la recherche scientifique et la gestion du homard au Québec continuent de progresser dans la bonne direction.

Malgré les bons résultats obtenus lors de l’évaluation, la certification a été accordée selon certaines conditions dont l’évaluation des sources d’incertitude dans le développement des règles de décision, l’augmentation de la précision des données sur les prises accessoires dans la pêche au homard et le développement d’un plan de recherche pour le homard en soutien aux deux premiers principes du MSC. L’APPIM, en collaboration avec le Ministère, devra s’assurer de respecter ces conditions pour maintenir sa certification.

La certification est un outil central de mise en marché qui pourra aider l’industrie à se démarquer. Beaucoup de travail reste cependant à faire afin de profiter pleinement de ce que la certification peut offrir à l’industrie. Par exemple, les producteurs devront eux aussi obtenir une certification de leur chaîne d’approvisionnement afin de pouvoir utiliser le logo de MSC et ainsi garantir aux consommateurs que le homard provient effectivement des Îles-de-la-Madeleine et dispose donc de la certification MSC.

Cette certification est une reconnaissance sans équivoque des efforts déployés depuis déjà quelques décennies par les homardiers de la zone 22 afin d’assurer une exploitation durable du homard, une ressource centrale dans le développement des Îles-de-la-Madeleine.

Sylvette Leblanc, directrice intérimaire
Secteur Îles-de-la-Madeleine

Partager | Partager sur Facebook Partager sur Twitter