Abonnez-vous Courriel RSS
Logo d'Infocéans

Bulletin d’information pour le Québec
Juin - juillet 2013/volume 16/numéro 3

Dépêches

Bar rayé : les nouvelles sont bonnes

Bars rayés
J. L. Courteau

Le 26 avril dernier, le ministre des Pêches et des Océans annonçait la réouverture d’une pêche récréative limitée au bar rayé dans le sud du golfe du Saint-Laurent pour la saison 2013. Cette réouverture de la pêche était toutefois restreinte aux provinces maritimes. Ainsi, du 1er au 15 mai, les pêcheurs de cette zone ont pu conserver un maximum d’un bar rayé. Depuis, une période de pêche avec remise à l’eau obligatoire est en cours.

Mais qu’en est-il au Québec? Le 10 juin 2013, le ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs a annoncé la réouverture de la pêche récréative au bar rayé avec remise à l’eau obligatoire dans la partie sud de la Gaspésie, dans les eaux comprises entre l’aval du pont de Campbellton, incluant la baie des Chaleurs et les eaux du golfe du Saint-Laurent, jusqu’à Cap-Gaspé (zone 21) du 15 juin au 30 septembre 2013.

Pêche au bar rayé avec remise à l'eau obligatoire au sud de la Gaspésie
Communiqué du gouvernement du Québec avec carte de la zone – 10 juin 2013

Il est toutefois important de souligner que la réouverture de la pêche au Québec touche uniquement la population de bar rayé du sud du golfe. La pêche au bar rayé dans le fleuve et l’estuaire du Saint-Laurent est toujours interdite dans le but de permettre le rétablissement de cette population désignée en voie de disparition et protégée en vertu de la Loi sur les espèces en péril. Toute personne qui capture un bar rayé dans le fleuve ou l’estuaire du Saint-Laurent doit le remettre à l’eau immédiatement de façon à maximiser ses chances de survie.

Jacinthe Beauchamp et Marthe Bérubé
Gestion des écosystèmes

Condamnations en vertu de la Loi sur les pêches

Un agent des pêches fait la surveillance des côtes.

Pêches et Océans Canada, région du Québec, rend public le nom de pêcheurs condamnés pour diverses infractions à la Loi sur les pêches et continue d'appliquer avec rigueur sa politique de tolérance zéro à l'égard des contrevenants. Le Ministère, dont le mandat est de protéger et de conserver les ressources halieutiques, surveille de très près les activités de pêche.

Pêches et Océans Canada encourage la population à signaler tout acte de braconnage en composant le 1-800-463-9057. Les appels sont confidentiels.