Abonnez-vous Courriel RSS
Logo d'Infocéans

Bulletin d’information pour le Québec
Avril - mai 2013/volume 16/numéro 2

Dépêches

Formation obligatoire pour les chasseurs de phoques

L’agent des pêches vérifie la qualité de l’abattage

Au cours des dernières années, les représentants de l’industrie du phoque des provinces atlantiques et du Québec ont exprimé l’importance qu’ils accordent à la formation des chasseurs. Lors de la rencontre du Comité consultatif sur le phoque de l’Atlantique tenue à Halifax en février 2013, le Ministère a confirmé qu’à compter de 2014, la formation sur la méthode d’abattage en trois étapes serait obligatoire pour obtenir ou renouveler un permis commercial de pêche du phoque. Il s’agit d’une formation d’une durée d’environ trois heures.

On se rappellera qu’en 2009 et en 2011, le Comité sectoriel de main-d’œuvre des pêches maritimes et l’Institut de la fourrure du Canada avaient organisé des sessions de formation sur la méthode d'abattage en trois étapes. Les détenteurs de permis qui avaient participé à une de ces sessions de formation répondent déjà à cette nouvelle exigence.

Le Conseil canadien des pêcheurs professionnels, en collaboration avec le Comité sectoriel de main-d’œuvre des pêches maritimes et les associations régionales de pêcheurs et de chasseurs, s'assure présentement que tous les chasseurs aient accès à cette formation obligatoire avant de renouveler leur permis de 2014. Pêches et Océans Canada collabore étroitement avec ces organisations afin de leur fournir toute l’information et le soutien requis.

Sylvette Leblanc
Secteur Îles-de-la-Madeleine

Réouverture des bases saisonnières de recherche et sauvetage

NGCC Cap Percé

Avec le retour du printemps, la Garde côtière canadienne procède à la réouverture de ses bases saisonnières de recherche et sauvetage. Elles sont en service dans les secteurs de Québec, Tadoussac, Kegaska, Rivière-au-Renard, Havre-Saint-Pierre et Cap-aux-Meules, d’avril à novembre.

Les bases saisonnières de la Garde côtière canadienne sont situées à des endroits stratégiques de façon à porter secours le plus rapidement possible aux personnes en détresse, à réduire le nombre et la gravité des incidents maritimes et à limiter les risques pour l’environnement.

Services de recherche et sauvetage de la Garde côtière canadienne