Abonnez-vous Courriel RSS
Logo d'Infocéans

Bulletin d’information pour le Québec
Février - mars 2013/volume 16/numéro 1

Bilan préliminaire des pêches commerciales, saison 2012

En 2012, les données préliminaires de la saison de pêche commerciale au Québec font état d’un total de débarquements de 56 382 t pour une valeur de 161,2 M$. La valeur des débarquements ne tient pas compte, à ce moment-ci, des récépissés d’achat supplémentaires (RAS)* et des ajustements consentis en fin d’année par certains acheteurs. Ces données seront compilées au cours des prochains mois.

L’année 2012 a été marquée par une hausse de 5 % du volume des débarquements et de 8 % de leur valeur. La hausse des débarquements est principalement attribuable à une augmentation des captures de crabe des neiges (+ 37 %) et de hareng (+ 14 %), alors que la hausse de la valeur des débarquements s’explique principalement par une augmentation appréciable des prix au débarquement de la crevette (+ 29 %) en 2012.

La crevette, le crabe des neiges et le homard demeurent les principales espèces débarquées avec 65 % du volume et 85 % de la valeur. Les débarquements de poissons de fond suivent avec 9 % du volume et 8 % de la valeur des débarquements en 2012.

 

Ventilation des débarquements par espèce

Ventilation des débarquements par espèce
Volume (56 382 tonnes) Valeur (161,2 M$)
Pourcentage du volume des débarquements par espèce :
Crevette, 34 %
Crabe des neiges, 24 %
Pélagiques, 15 %
Poissons de fond, 8 %
Mollusques, 8 %
Homard, 7 %
Autres, 4 %
Pourcentage de la valeur des débarquements par espèce :
Crabe des neiges, 38 %
Homard, 25 %
Crevette, 22 %
Poissons de fond, 8 %
Mollusques, 3 %
Pélagiques, 2 %
Autres, 2 %

Ventilation des débarquements par secteur maritime

Ventilation des débarquements par espèce
Volume (56 382 tonnes) Valeur (161,2 M$)
Pourcentage du volume des débarquements par secteur maritime :
Gaspésie, 61 %
Côte-Nord, 27 %
Îles-de-la-Madeleine : 12 %
Pourcentage de la valeur des débarquements par secteur maritime :
Gaspésie, 54 %
Côte-Nord, 22 %
Îles-de-la-Madeleine : 24 %

En valeur, les débarquements ont totalisé 86,8 M$ en Gaspésie (54 % du total), 35,4 M$ sur la Côte-Nord (22 %) et 38,4 M$ aux Îles-de-la-Madeleine (24 %).

La crevette, le crabe des neiges et le homard sont les principales espèces débarquées en Gaspésie, le homard l’est pour les Îles-de-la-Madeleine alors que le crabe des neiges est l’espèce qui domine les captures sur la Côte-Nord.

* Les récépissés d’achat supplémentaires (RAS.) sont tous les débarquements qui n’ont pas été signalés sur les récépissés d’achat généraux. Cette information provient d’estimations tirées de quatre sources différentes : ventes directes au public, consommation personnelle (pêcheur, famille et pêche sportive), poissons transformés par les pêcheurs et poissons utilisés comme boette.

Martial Ménard
Politiques et économique
Partager | Partager sur Facebook Partager sur Twitter