Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.


Logo d'Infocéans
RSS
BULLETIN D'INFORMATION DE LA RÉGION DU QUÉBEC
OCTOBRE - NOVEMBRE 2012/VOLUME 15/NUMÉRO 5
Accueil Dépêches Nouvelles publications
  Condamnations   Cartouche   Archives
Coup de pouce
pour recréer un milieu humide
Réaménagement de la digue à la rivière des Ha! Ha!

Réaménagement de la digue à la rivière des Ha! Ha!

MPO M. Nicol

Peut-être êtes-vous peu familier avec l’expression « projet de compensation »? Il s’agit de projet mis sur pied dans le but de compenser la détérioration, la destruction ou la perturbation d’habitat du poisson engendrée par des projets d’aménagement comme la construction, la modification ou le démantèlement d’une infrastructure portuaire.

Afin de compenser la perte d’habitat du poisson causée par la réfection du quai de Grandes-Bergeronnes et la construction d’une rampe de mise à l’eau dans l’anse aux Basques aux Escoumins, Pêches et Océans Canada a recherché un projet de compensation qui pourrait être réalisé à proximité du site des travaux ou ailleurs. Le but premier de la compensation est de maintenir ou d’augmenter la productivité des espèces qui contribuent aux pêches.

C’est ainsi qu’en juillet 2011, un projet visant à recréer un milieu humide important situé à l’embouchure de la rivière des Ha! Ha! à la ville de Saguenay a été retenu. Pêches et Océans Canada, en collaboration avec le Comité de zone d’intervention prioritaire (ZIP) Saguenay et de concert avec de nombreux partenaires, a réalisé un aménagement de l’habitat du poisson. Il faut savoir qu’avant les inondations au Saguenay en 1996, ce milieu humide soutenait une importante population de poissons typiques de ce genre d’habitat; sa restauration devait permettre de le recréer.

L’aménagement d’une lagune pour l’habitat du poisson

Une petite lagune d’une superficie de 660 m2 existait sur le côté ouest du territoire du delta de la rivière des Ha! Ha! Elle était constituée notamment d’une digue de pierres dans sa partie supérieure, une construction érigée lors du déluge de 1996 pour permettre à la machinerie lourde d’y effectuer divers travaux de réhabilitation comme le nettoyage ou la stabilisation des berges. Un petit marais saumâtre s’y était développé et, aujourd’hui, cet habitat est fréquenté, entre autres, par une espèce de zooplancton et par le fondule barré (Fundulus diaphanus). Dans cette région, la présence de cette dernière espèce a seulement été confirmée dans quatre lacs et à deux endroits dans les eaux saumâtres du Fjord du Saguenay.

Le réaménagement de la digue a permis d’augmenter la superficie d’aire de reproduction, d’alevinage et d’alimentation du fondule barré et d’augmenter suffisamment le niveau d’eau pour assurer le développement de cette espèce. Avant les travaux, ce milieu devenait pratiquement à sec lors des marées basses et la faune aquatique y était en péril. Les correctifs ont permis de faire passer la superficie utilisable de la lagune de 662,2 m2 à 2 560 m2, pour un gain d’habitat de 1 898 m2.

Le nouveau milieu humide a permis, entre autres, d’augmenter l’aire de reproduction du fondule barré.
MPO M. Nicol

« Ce qui était extraordinaire avec ce projet », mentionne Mario Nicol de la Direction régionale des ports pour petits bateaux, « c’est qu’on a pu voir presque immédiatement les résultats dès que la digue a été terminée, en observant le va-et-vient des marées. La faune retrouvait son habitat! »

Mentionnons enfin que ce milieu deviendra aussi un site d’interprétation pour les jeunes qui fréquentent le Musée du Fjord. Ces sorties éducatives permettront aux jeunes de découvrir la richesse et l’importance de conserver les lagunes, des milieux humides d’une grande importance écologique.

Saviez-vous que…

Le fondule barré se trouve principalement dans les zones peu profondes et il fixe ces œufs sur la tige de plantes aquatiques. La présence de scirpe d’Amérique, de plantain maritime, de glaux maritime et d’une petite colonie de carex paléacé dans le marais joue un rôle crucial dans la reproduction de cette espèce. Le fondule barré est une réplique d’une population qui devait représenter un élément important de la diversité écologique du Fjord.


Lyne Beaumont
Ports pour petits bateaux
Partager | Partager sur facebook Partager sur twitter