Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.


Logo d'Infocéans
RSS
BULLETIN D'INFORMATION DE LA RÉGION DU QUÉBEC
AOÛT - SEPTEMBRE 2011/VOLUME 14/NUMÉRO 4
Accueil Dépêches Nouvelles publications
  Condamnations   Cartouche   Archives
Le bar rayÉ de l'estuaire du Saint-Laurent
sur la voie du rétablissement
Bars rayés
J.L. Courteau
L’inscription

En juin 2011, la population de bars rayés de l’estuaire du Saint-Laurent a été inscrite à la Loi sur les espèces en péril (LEP) et est maintenant protégée en vertu de cette loi.

Le bar rayé de l’estuaire du Saint-Laurent est disparu du fleuve et de l’estuaire du Saint-Laurent depuis plus de 40 ans. En 2004, le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) a désigné cette population disparue du Canada. Cependant, grâce à un programme de réintroduction du ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec (MRNF), le bar rayé y est maintenant officiellement de retour et prêt à reprendre la place qu’il a laissée.

Le programme de rétablissement

Afin de le protéger et de soutenir son rétablissement, Pêches et Océans Canada a développé, en collaboration étroite avec le MRNF et d'autres partenaires, un programme de rétablissement qui est maintenant publié sur le Registre public des espèces en péril. Ce document stratégique a pour but de restaurer, dans le Saint-Laurent, une population de bars rayés qui se reproduirait et se maintiendrait d'elle-même, sans causer de perturbation dans la communauté biologique. On y retrouve entre autres les mesures de rétablissement, et un habitat essentiel y est désigné, soit l’anse Sainte-Anne à La Pocatière. Avant que ce document devienne officiel, le public a jusqu’au 4 septembre 2011 pour le commenter.

La remise à l’eau obligatoire

Étant protégé par la Loi sur les espèces en péril, il est interdit de tuer, de nuire ou de capturer des bars rayés de la population de l’estuaire du Saint-Laurent ou encore de détruire leur habitat essentiel. Bien qu’encore peu nombreux, des bars rayés sont régulièrement capturés accidentellement lors de certaines activités de pêches commerciales et sportives. Le programme de rétablissement autorise les pêcheurs à exercer des activités de pêche sportive ou commerciale sous certaines conditions. Par exemple, tout bar rayé de la population de l’estuaire du Saint-Laurent capturé à la pêche sportive ou commerciale doit être remis immédiatement à l’eau de façon à maximiser ses chances de survie.

Outil de sensibilisation visant la remise à l'eau des bars rayés capturés
Outil de sensibilisation visant la remise à l'eau des bars rayés capturés

La participation

En remettant adéquatement à l’eau les bars rayés capturés, vous leur donnez une chance de se reproduire et vous contribuerez ainsi au rétablissement de cette espèce au Québec.

Profil du bar rayé du l’estuaire du Saint-Laurent
Registre public des espèces en péril

Programme de rétablissement du bar rayé (Morone saxatilis) population de l'estuaire du Saint-Laurent, Canada
Registre public des espèces en péril


Jacinthe Beauchamp et Marthe Bérubé
Gestion des écosystèmes
Partager | Partager sur facebook Partager sur twitter