Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.


Logo d'Infocéans
RSS
BULLETIN D'INFORMATION DE LA RÉGION DU QUÉBEC
JUIN-JUILLET 2011/VOLUME 14/NUMÉRO 3
Accueil Dépêches Nouvelles publications
  Condamnations   Cartouche   Archives
Introduction du
journal de bord électronique
Journal de bord électronique
MPO

En 2005, Pêches et Océans Canada a débuté des travaux afin d’introduire les journaux de bord électroniques dans les pêcheries canadiennes. D’abord en tant que projet pilote, avec un petit nombre de pêcheurs volontaires, l’expérimentation a permis de tester différents logiciels et différentes solutions technologiques pour la transmission électronique des données de captures et d’effort. Le projet compte maintenant plus de 200 participants provenant de l’ensemble des régions maritimes du Canada.

Le journal de bord électronique est en fait un logiciel qui est utilisé sur un bateau à partir duquel les renseignements de captures et d’effort de pêche sont transmis électroniquement au Ministère par satellite, téléphone cellulaire ou Internet. L’information est reçue et traitée sur un serveur national, puis enregistrée dans une banque de données nationale.

Les logiciels sont faciles d’utilisation, même un néophyte en informatique est en mesure de l’utiliser. La comparaison entre les journaux électroniques et les journaux papier montre une amélioration de la qualité et de la précision des données enregistrées.

Parmi les avantages remarqués, cet outil permet de récolter des renseignements utiles pour le pêcheur, d’améliorer la qualité et la précision des données et d’accélérer la disponibilité de ces dernières pour les gestionnaires des pêches. Certains des logiciels disponibles sur le marché facilitent même la gestion de l’entreprise de pêche en offrant des outils de suivi des revenus et des dépenses. Finalement, et non le moindre des avantages, un tel outil permet une plus grande traçabilité des produits de la pêche.

Au Québec, en 2011, 84 homardiers provenant de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine ainsi que 14 crevettiers utiliseront un logiciel pour transmettre leurs données électroniquement. En 2012, l’utilisation du journal de bord électronique devrait être obligatoire pour les homardiers de la Gaspésie et pour les crevettiers pêchant dans le golfe du Saint-Laurent.


Denis Tremblay
Gestion des pêches
Partager | Partager sur facebook Partager sur twitter