Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.


Logo d'Infocéans
RSS
BULLETIN D'INFORMATION DE LA RÉGION DU QUÉBEC
AVRIL-MAI 2011/VOLUME 14/NUMÉRO 2
Accueil Dépêches Nouvelles publications
  Condamnations   Cartouche   Archives
Le Réseau des observateurs du capelan
affiche ses données en ligne!
Réseau des observateurs du capelan 

Pêches et Océans Canada a mis en ligne le registre Internet du Réseau des observateurs du capelan (ROC). Les membres du réseau assurent une veille communautaire afin de localiser les sites de reproduction et d’identifier les périodes de fraie du capelan.

Ce nouvel outil s’ajoute à la ligne téléphonique utilisée depuis quelques années par les observateurs pour rapporter des observations de fraie du capelan dans l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent. L’outil permettra de rassembler dans un seul registre l’ensemble de l’information recueillie dans l’est du Canada.

Depuis sa création en 2002, ce réseau a permis de recenser plus de 170 sites de fraie actifs à travers le Québec et de constater d’importantes variations temporelles sur certains sites. Le Réseau souhaite obtenir des données d’observation provenant du Canada atlantique pour avoir l’information la plus précise possible sur les aires de reproduction.

De 2002 à 2009, le nombre d’observateurs et d’observations du réseau a été en constante augmentation, ce qui a permis d’avoir un aperçu de la distribution des aires de reproduction du capelan en milieu riverain. Cependant, la saison 2010 a été moins riche en information. Le ROC ne peut expliquer avec précision si cette situation est le fait d’une fraie moins importante ou d’un moins grand nombre d’observations rapportées.

Saison 2010

Durant la saison 2010, 44 observateurs ont signalé 129 observations. Parmi celles-ci, 93 étaient des observations de fraie, 32 étaient d’autres signes de présence du capelan et une était l’observation d’absence de capelan. Trois autres observations ne précisaient pas s’il s’agissait de fraie ou d’un autre type d’observation. Ces données ont été récoltées dans 31 secteurs ou arrondissements différents et sur 32 plages ou sections de plage. Un nouveau site a été répertorié en 2010, soit le secteur de l’anse à Mouille-Cul, au Bic (Rimouski). 

Évolution du nombre d’observateurs et d’observations rapportées.
Pourquoi rapporter vos observations?

L’information recueillie grâce au réseau aide à mieux protéger les frayères du capelan, en particulier pendant la période de reproduction et d’incubation. Des mesures d’atténuation des impacts sur l’habitat peuvent ainsi être recommandées lorsqu’on effectue des travaux à proximité des lieux de reproduction.

Où et quand le capelan roulera-t-il en 2011?

Cette année encore, le Réseau des observateurs du capelan fait appel à vous pour participer à la prise de données. Pour transmettre vos observations en ligne durant la saison ou pour toutes questions, n’hésitez pas à communiquer avec le ROC!

Réseau des observateurs du capelan
1-877-227-6853
ROC-CON@dfo-mpo.gc.ca


Pierre Nellis
Gestion des écosystèmes
Partager | Partager sur facebook Partager sur twitter