Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.


Logo d'Infocéans
RSS
BULLETIN D'INFORMATION DE LA RÉGION DU QUÉBEC
DÉCEMBRE 2010 - JANVIER 2011/VOLUME 13/NUMÉRO 6
Accueil Dépêches Nouvelles publications
  Condamnations   Cartouche   Archives
Recrutement en cours
Officier mécanicien de navire
Officier mécanicien au travail Officier mécanicien au travail

MPO  N. Letendre

Lorsque vous pensez navire, à quels corps d’emploi pensez-vous spontanément? Au capitaine et aux matelots, bien sûr. On oublie souvent que pour faire fonctionner un brise-glace de la Garde côtière canadienne, une brochette de compétences est requise, dont celles des officiers mécaniciens de navire.

L’officier mécanicien de navire doit être en mesure de faire fonctionner, d’entretenir et de réparer l’équipement mécanique et les systèmes d’une salle des machines qui comporte des moteurs diesels, des génératrices, des engins de propulsion, des systèmes hydrauliques, de réfrigération et de pompage, des systèmes de commande du navire, des circuits d’air comprimé, des systèmes de traitement des eaux usées et de production d’eau potable, etc. Son travail est essentiel et sans lui, l’équipage n’aurait d’autre choix que de rester à quai!

Une carrière dans ce domaine nécessite une bonne dextérité manuelle et un intérêt marqué pour les sciences et les équipements technologiques. En plus de superviser le personnel de la salle des machines, l’officier mécanicien doit pouvoir repérer rapidement les causes d’une défaillance et réagir efficacement. Son travail en mer est d’une durée de 14 à 42 jours, et est suivi d’une période de repos équivalente, avec pleine rémunération.

Pour travailler à la Garde côtière canadienne, l’officier mécanicien de navire doit détenir un baccalauréat en sciences nautiques et un brevet d’officier mécanicien 4e classe, qu’il a obtenus après avoir fait des études payées en génie mécanique de marine au Collège de la Garde côtière canadienne, à Sydney en Nouvelle-Écosse.

Une carrière d’officier mécanicien de navire de la Garde côtière canadienne vous intéresse? Vous avez jusqu’au 31 janvier 2011 pour poser votre candidature au Programme de formation des officiers.

Programme de formation d’officiers
Commission de la fonction publique du Canada

Formation en mécanique maritime
Collège de la Garde côtière canadienne

Se joindre à la Garde côtière canadienne
Site de la Garde côtière canadienne

Collège de la Garde côtière canadienne
Site de la Garde côtière canadienne


Nathalie Letendre
Communications