Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.


Logo d'Infocéans
RSS
BULLETIN D'INFORMATION DE LA RÉGION DU QUÉBEC
OCTOBRE - NOVEMBRE 2010/VOLUME 13/NUMÉRO 5
Accueil Dépêches Nouvelles publications
  Condamnations   Cartouche   Archives
L’Administration portuaire de l’est de la Basse-Côte-Nord :
moteur de développement

Quai et pontons à Vieux-Fort

MPO  A. Blanchard

Incorporée depuis le début de mars 2010, l’Administration portuaire de l’est de la Basse-Côte-Nord, connue sous le nom d’Eastern Lower North Shore Harbour Authority, gère un projet de développement de quais flottants d’une valeur de 1,6 million de dollars en Basse-Côte-Nord.

Cette nouvelle administration portuaire résulte de la fusion de cinq administrations portuaires, soit celles de Blanc-Sablon, de la baie de Brador, de Middle Bay, de Rivière-Saint-Paul et de Vieux-Fort. Le désir de réaliser des économies d’échelle, de créer un nouveau comité dynamique et d’entreprendre des projets d’envergure, tel que celui des quais flottants, constituent les principales raisons ayant motivé la fusion de ces administrations portuaires.

Le projet de développement des quais vise à remplacer les pontons existants jugés non sécuritaires datant d’au moins 20 ans dans les communautés de Rivière-Saint-Paul, Vieux-Fort, Chevery et La Tabatière.

Ces nouveaux équipements offriront de l’amarrage sécuritaire à l’industrie de la pêche, aux entreprises locales, aux plaisanciers ainsi qu’aux citoyens. La majorité des communautés de la Basse-Côte-Nord sont isolées les unes des autres et l’accessibilité maritime demeure le moyen le plus économique de se côtoyer et de faire des affaires.

Marvin Buckle, président de la nouvelle administration portuaire et membre du comité régional des administrations portuaires, se fait porte-parole de son groupe pour souligner l’engagement de toutes les organisations impliquées, lequel a permis de sauver ce projet très important pour la région.

Le projet est financé par plusieurs partenaires, dont Développement économique Canada, le Centre local d’emploi, le Centre local de développement et le Conseil des maires de la Basse-Côte-Nord. Pêches et Océans Canada a fourni l’expertise technique qui a permis au projet de voir le jour. Afin d’assurer le financement, un comité a rapidement été mis sur pied pour solliciter la communauté. Un partenariat a émergé du milieu; il est formé de la municipalité de la Côte-Nord-du-Golfe-du-Saint-Laurent, des administrations portuaires de La Tabatière, de Baie-des-Moutons et de Chevery, du Comité de pêcheurs de Chevery et des caisses populaires locales.

Ce projet crée 25 emplois directs d’une durée de 14 à 19 semaines pour la fabrication des pontons. Cette création d’emplois est très importante dans un contexte où le taux de chômage de ces communautés varie de 26 à 64 %.


Lucinda Morency
Secteur Côte-Nord