Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.


Logo d'Infocéans
RSS
BULLETIN D'INFORMATION DE LA RÉGION DU QUÉBEC
JUIN - JUILLET 2010/VOLUME 13/NUMÉRO 3
Accueil Dépêches Nouvelles publications
  Condamnations   Cartouche   Archives
À PIED D’ŒUVRE SUR LE TERRAIN
POUR PROTÉGER LES HABITATS DU POISSON
Un biologiste de Pêches et Océans Canada en visite de chantier Un biologiste de Pêches et Océans Canada en visite de chantier

MPO  G. Dufour

Pêches et Océans Canada veille à la conservation et à la protection de l’habitat du poisson afin de maintenir les activités de pêches récréatives, commerciales et de subsistance en eau douce et en eau marine. Dans le cadre de ses activités étroitement liées à la Loi sur les pêches, le Ministère sensibilise les promoteurs et conçoit des outils comme des guides de bonnes pratiques pour les aider à réaliser leurs projets sans causer d’impacts sur l’habitat du poisson.

Ces outils ne sont pas toujours suffisants pour protéger l’habitat du poisson, particulièrement lorsque sont exécutés des travaux de grande envergure comme la construction de routes ou de barrages. Dans ces cas où les pertes d’habitats sont inévitables et justifiées, Pêches et Océans Canada peut émettre une autorisation qui présente plusieurs mesures pour éviter ou diminuer les impacts sur l’habitat du poisson.

Afin de s’assurer que les outils et les conditions émises dans les autorisations protègent adéquatement l’habitat, le Ministère a mis en place un programme de suivi et de surveillance. Depuis 2008, les biologistes sont à pied d’œuvre sur le terrain. Ils visitent des lieux où des travaux ont été réalisés et des chantiers de construction pour valider le respect et l’efficacité des mesures exigées par le Ministère; ils expliquent aux intervenants rencontrés les raisons pour lesquelles ceux-ci doivent se conformer aux exigences du Ministère et sont appelés à visiter certains endroits lorsque des citoyens leur adressent des plaintes.

Lors de ces visites, les biologistes posent des actions déterminées en fonction de la situation observée et du risque pour l’habitat du poisson. Ces interventions vont de la sensibilisation des intervenants à l’importance de respecter la Loi sur les pêches, jusqu’à l’accompagnement par des conseils pour mettre en place de mesures correctives ou entreprendre des moyens de restauration volontaire. Les biologistes travaillent de concert avec les agents d’application réglementaire pour trouver une solution qui assurera la protection des habitats du poisson. Ultimement, si aucune solution n’a permis de régler la situation, un constat d’infraction sera émis par les agents d’application réglementaire.

Depuis 2008, les biologistes ont visité 167 chantiers. Les résultats sont documentés pour référence et analyse à l’échelle régionale et nationale, et pour améliorer de façon continue l’approche fédérale pour la conservation et la protection de l’habitat du poisson.

Les activités se poursuivront encore cette année; des efforts particuliers seront faits pour élaborer des protocoles de suivi en partenariat avec l’industrie et les autres instances gouvernementales concernées.

Vous prévoyez effectuer des travaux dans l'eau ou à proximité?

Informez-vous des répercussions possibles de votre projet sur le poisson et son habitat : Informations pour la soumission de projet

Des outils pratiques faciliteront votre travail : Énoncés opérationnels pour le Québec


Line Choinière et Suzie Roy
Océans, Habitat et Espèces en péril