Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.


Logo d'Infocéans
RSS
BULLETIN D'INFORMATION DE LA RÉGION DU QUÉBEC
FÉVRIER - MARS 2010/VOLUME 13/NUMÉRO 1
Accueil Dépêches Nouvelles publications
  Condamnations   Cartouche   Archives
Collaborations novatrices
sur la Côte-Nord
Surveillance conjointe avec le ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec.

MPO

La Côte-Nord s’étend sur 1280 km de côte. Pour les agents des pêches de Pêches et Océans Canada (MPO), la protection des ressources marines sur un si vaste territoire appelle la collaboration avec différents partenaires.

Depuis quelques années, la Direction de la conservation et de la protection multiplie les échanges avec les organismes de la Côte-Nord ayant des mandats similaires aux siens, qu’ils soient gouvernementaux ou communautaires.

Opération à risques

Un projet pilote a cours entre la Direction de l’application des lois sur les espèces sauvages d’Environnement Canada et Pêches et Océans Canada en vue d’une coopération en matière d’application de la Loi sur les pêches et de la Loi sur la Convention concernant les oiseaux migrateurs. Un protocole a d’ailleurs été préparé afin que les agents des pêches du Ministère et les gardes-chasse d’Environnement Canada puissent exercer réciproquement leurs fonctions pour les deux lois.

Pêches et Océans Canada mise également sur le travail conjoint avec le ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec, particulièrement lors de la migration des saumons et pour la protection de l’habitat du poisson en eau douce.

À cela s’ajoutent de nombreuses collaborations avec les associations de pêcheurs, les municipalités, les conseils de bande et les comités côtiers. Ces partenaires sont souvent consultés afin de mieux intégrer leurs préoccupations et leurs besoins dans l’implantation des outils de gestion de Pêches et Océans Canada. Ce fut le cas, par exemple, lors de la participation des comités côtiers dans le dossier de la conservation des bancs de mollusques.

Que ce soit pour la pêche blanche, l’observation des mammifères marins, la chasse au phoque ou la protection de l’habitat et des espèces en péril, le Saint-Laurent est très important en matière de pêche, de diversité d’espèces et d’habitats essentiels, mais sensibles. Le Secteur Côte-Nord de Pêches et Océans Canada est très engagé auprès de sa clientèle et de ses partenaires afin d’offrir un service de qualité. Il a l’intention de maintenir le cap en poursuivant l’implantation de projets coopératifs.


Andrew Rowsell
Secteur Côte-Nord