Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.


Logo d'Infocéans
RSS
BULLETIN D'INFORMATION DE LA RÉGION DU QUÉBEC
FÉVRIER - MARS 2010/VOLUME 13/NUMÉRO 1
Accueil Dépêches Nouvelles publications
  Condamnations   Cartouche   Archives
Opération déglaçage
sur la rivière Saguenay
MPO  N. Letendre

Chaque année, au tout début de la saison hivernale, la Garde côtière canadienne déploie un brise-glace dans le secteur de la rivière Saguenay. Cet hiver, c’est le NGCC Amundsen qui est chargé d’escorter les navires commerciaux en transit.

En raison des températures habituellement froides dans ce secteur, particulièrement en février et mars, les opérations du brise-glace s’intensifient et se compliquent pour s’adapter aux conditions de glace et aux limites de manœuvrabilité des navires escortés.

Vers la mi-mars, la Garde côtière canadienne cassera et libérera la glace de la rivière Saguenay. De jour comme de nuit, le NGCC Amundsen sera dédié à défaire la banquise afin de permettre aux navires commerciaux de se rendre sans escorte jusqu’aux ports de Saguenay (Grande Anse) et de Port-Alfred (La Baie), deux ports d’importance pour le transit de matières premières, dont la bauxite et l’alumine. Les activités de déglaçage se poursuivront jusqu’à Saint-Fulgence.

La coordination des activités de déglaçage à cet endroit est cruciale : l’équipage du brise-glace affecté à ce secteur doit pouvoir se libérer rapidement de sa tâche afin de répondre aux demandes de déglaçage qui émanent des quatre coins du Québec. En effet, pendant cette période de pointe, le chevauchement des besoins et des demandes de déglaçage est majeur. Pensons, par exemple, aux demandes d’assistance à la navigation dans le golfe du Saint-Laurent, de surveillance de la chasse au phoque, d’ouverture de la Voie maritime, d’ouverture des petits ports de la Basse-Côte-Nord, de veille quant au déplacement et au décrochage des battures, etc.

Par ses activités de déglaçage, la Garde côtière canadienne assure la sécurité et l’efficacité du trafic maritime ainsi que la prévention des inondations pouvant être causées par les conditions de glace dans les zones à risques.

 

Déglaçage printanier sur la rivière Saguenay
Avis d’intérêt public – 2 mars 2010


Nathalie Letendre, Communications
Commandant Sylvain Bertrand, Garde côtière canadienne