Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.


Logo d'Infocéans
RSS
BULLETIN D'INFORMATION DE LA RÉGION DU QUÉBEC
AOÛT - SEPTEMBRE 2009/VOLUME 12/NUMÉRO 4
Accueil Dépêches Nouvelles publications
  Condamnations   Cartouche   Archives

Agents des pêches
d’un jour

Cet été, quatre jeunes des écoles primaires de Pabos et de Caplan ont eu la chance d’être agent des pêches d’un jour. C’est par un tirage effectué auprès de tous les élèves rencontrés lors du Programme scolaire de Conservation et Protection qu’ils ont été choisis pour vivre cette expérience.

Pendant toute une journée, ils ont secondé deux agents des pêches de Grande-Rivière lors de leurs patrouilles terrestre et maritime. Les jeunes ont eu l’occasion de visiter les installations portuaires et de pêche et d’accompagner les agents lors de leurs rencontres avec les pêcheurs.

Cette activité très enrichissante pour les jeunes a été rendue possible grâce au Programme scolaire de Conservation et Protection, dont l’objectif est de faire connaître le travail des agents des pêches et de sensibiliser les élèves de sixième année à la protection des ressources marines et de l’habitat du poisson.

À gauche, l’agent Pierre Gagnon avec Thomas, et à droite, l’agente Colette Major avec Claudia. (École Cap Beau-Soleil de Caplan)
À gauche, l’agent Pierre Gagnon avec Thomas, et à droite, l’agente Colette Major avec Claudia.
(École Cap Beau-Soleil de Caplan)
À gauche, l’agent Pierre Gagnon avec Benjamin, et à droite, l’agente Colette Major avec Gabriel. (École Saint-Paul de Pabos)
À gauche, l’agent Pierre Gagnon avec Benjamin, et à droite, l’agente Colette Major avec Gabriel.
(École Saint-Paul de Pabos)


Sauvetage de baleines Sauvetage de
baleines
Un cachalot sur la Côte-Nord

En juin dernier, un cachalot, qui s’était pris dans des engins de pêche dans la baie de Sept-Îles, a été libéré de ses entraves. Le mammifère marin d’une quinzaine de mètres et pesant environ 40 tonnes était immobilisé. Il s’était enroulé dans un câble reliant un casier de crabe à une bouée. Après plusieurs heures de travail, des citoyens et des agents de Pêches et Océans Canada sont finalement parvenus à le dégager. Le cétacé a aussitôt pris le large, mais des cordages sont restés accrochés à l’animal. Il a malheureusement été retrouvé mort quelques jours plus tard.

Un petit rorqual en Gaspésie

Une semaine auparavant, les agents des pêches participaient au sauvetage d’un petit rorqual dans le secteur de Grande-Rivière. La baleine était prisonnière d’un câble de casier à homard et seule sa tête pouvait émerger. Il aura fallu deux heures de travail acharné afin de libérer le cétacé.

Les agents des pêches Clément Beaudoin, Kent Chrétien, Daniel Dickner, Alain Fortin, Ken Jenniss, Colette Major et Mario Moreau ont participé à ces missions de sauvetage pour le moins périlleuses. La plupart des agents de Pêches et Océans Canada de la région du Québec ont suivi une formation de sauvetage donnée par des spécialistes du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM) afin d’intervenir adéquatement auprès de baleines empêtrées dans des engins de pêche. Ces agents méritent nos félicitations pour leur intervention auprès de grands mammifères marins en difficulté.

Martial Ménard
Direction des politiques et de l’économique

Contribution au
Sentier maritime du Saint-Laurent

Certificat de reconnaissance remis par la Fédération québécoise du canot et du kayakEn mai dernier, la Direction régionale des ports pour petits bateaux a reçu avec grand plaisir un Certificat de reconnaissance remis par la Fédération québécoise du canot et du kayak. Ce certificat souligne la contribution de Pêches et Océans Canada, en collaboration avec les administrations portuaires locales, dans ses efforts pour rendre les installations lui appartenant accessibles aux usagers du Sentier maritime du Saint-Laurent et à l’ensemble de la population.

Le Ministère s’implique depuis quelques années dans le développement de ce sentier et de ses différentes routes bleues. En plus de permettre l’accès à certaines installations, des experts du ministère offrent des conseils sur les bonnes pratiques à adopter pour l’observation des mammifères marins lors de sorties en mer, sur la protection de l’habitat du poisson et sur les habitats sensibles, notamment ceux des espèces aquatiques en péril. Ils fournissent également des renseignements utiles en cartographie et en sécurité nautique. Ces renseignements ont d’ailleurs servi à l’élaboration des 78 cartes couvrant les tronçons actuellement accessibles du sentier et à la préparation d’un programme de sensibilisation.

Le Sentier maritime est une voie navigable, cartographiée, mais non balisée, que peuvent utiliser les petites embarcations possédant un faible tirant d’eau, tout particulièrement les kayaks de mer. Il s’agit également d’un réseau d’aires de repos, de campings, de mises à l’eau, de services d’hébergement et d’alimentation. Le but de cette initiative est avant tout de mettre en valeur et de rendre accessible ce majestueux cours d’eau qu’est le Saint-Laurent, tout en sensibilisant les usagers aux effets de leurs activités sur l’environnement et à adopter une pratique sécuritaire sur l’eau.

Le sentier compte désormais quatre routes bleues en opération et deux autres en développement, représentant quelque 1 800 km de sentiers navigables.

Si votre curiosité est piquée, consultez le site Internet du Sentier maritime du Saint-Laurent

Lyne Beaumont
Ports pour petits bateaux

Emplois à la
Garde côtière canadienne

La Garde côtière canadienne vous offre des possibilités de carrière intéressantes.

En voici quelques-unes :
- Matelot de pont
- Matelot de salle des machines
- Officier de communications et de trafic maritimes
- Officier de navigation
- Officier mécanicien
- Technicien en électronique
- Timonier

Pour plus de renseignements :
www.marinfo.gc.ca
1-866-660-6948 (sans frais)
info-carrieres-RQ@dfo-mpo.gc

Emplois à la GCC