Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.


Logo d'Infocéans
RSS
BULLETIN D'INFORMATION DE LA RÉGION DU QUÉBEC
AOÛT - SEPTEMBRE 2009/VOLUME 12/NUMÉRO 4
Accueil Dépêches Nouvelles publications
  Condamnations   Cartouche   Archives
Innovation aquacole
au Québec

Trois projets aquacoles québécois recevront plus de 66 000 $ du gouvernement canadien pour innover dans le domaine des opérations, stimuler la productivité et améliorer la performance économique des entreprises qui en bénéficieront. Cette somme, provenant du Programme d’innovation en aquaculture et d’accès aux marchés (PIAAM), s’ajoute aux 141 000 $ investis l’an dernier dans deux autres projets aquacoles québécois.

Grossissement de myes à l’échelle commerciale

La mye est une espèce candidate pour la diversification aquacole au Québec et dans l’est du Canada. La culture de mye est en développement et a fait l’objet de recherche expérimentale, particulièrement aux Îles-de-la-Madeleine. Ce projet vise à transposer les connaissances acquises à l’échelle commerciale, plus spécifiquement pour la croissance des juvéniles, par le développement et la mise à l’essai d’un système de préélevage de petites myes et d’un système de protection contre leurs prédateurs.

Mécanisation et automatisation du tri de naissain de myes

Le tri du naissain de myes demeure l’un des principaux freins à la rentabilité de l’industrie myicole naissante au Québec. Ce projet vise à doter l’industrie d’un concept de trieuse efficace et abordable qui réduira sensiblement les coûts de l’opération. Après une analyse de la procédure de tri manuel et des essais antérieurs de conception d’une trieuse mécanisée, l’équipe de travail concevra et fabriquera un prototype qui sera mis à l’essai aux Îles-de-la-Madeleine. Une analyse coûts/bénéfices de l’utilisation du prototype mènera à terme les travaux.

Production de chair de moule cuite

Ce projet doit permettre d’optimiser l’efficacité d’une ligne automatisée de cuisson sous pression de moule d’élevage, tout en tenant compte de la qualité du produit et des coûts de production. La capacité de produire de la chair de moule cuite à un prix compétitif ouvrira la voie au développement de produits élaborés de haute qualité. Ces produits permettront d’étendre les marchés, tout en augmentant le degré de valorisation de l’espèce. Ceci contribuera à diminuer la pression de la concurrence qui pèse sur nos entreprises et à consolider notre industrie mytilicole.

La Société de développement de l’industrie maricole (SODIM) et ses partenaires régionaux investiront près de 70 000 $ dans ces trois projets.


Pierre Lauzier
Gestion des pêches et de l’aquaculture