Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.


Logo d'Infocéans
RSS
BULLETIN D'INFORMATION DE LA RÉGION DU QUÉBEC
AVRIL - MAI 2009/VOLUME 12/NUMÉRO 2
Accueil Dépêches Nouvelles publications
  Condamnations   Cartouche   Archives
L’INDUSTRIE QUÉBÉCOISE
DES PÊCHES EN 2008

En 2008, les pêcheurs québécois ont réalisé des débarquements de 58 489 t pour une valeur de 140,3 M$.

La crevette, le crabe des neiges et le homard dominent tant en volume (69 %) qu’en valeur (86 %), suivis du poisson de fond, majoritairement composé de flétan du Groenland et de morue.

DÉBARQUEMENTS PAR ESPÈCE

Volume (58 489 t)

Valeur (140,3 M$)
Tableau volume Tableau valeur

DÉBARQUEMENTS PAR SECTEUR MARITIME

Volume (58 489 t)

Valeur (140,3 M$)
Tableau volume Tableau valeur

La Gaspésie est le secteur maritime ayant les débarquements les plus importants (plus de 67,3 M$), suivi des Îles-de-la-Madeleine (42,0 M$) et de la Côte-Nord (31,0 M$).

La crevette et le crabe des neiges sont les principales espèces de la Gaspésie, le crabe des neiges est prédominant sur la Côte-Nord alors que le homard est la principale espèce aux Îles-de-la-Madeleine.

FLUCTUATIONS ANNUELLES

Alors que le volume total des espèces débarquées a été relativement stable au cours de la dernière décennie, la valeur au débarquement a connu de grandes fluctuations, causées essentiellement par les variations du prix du crabe des neiges, du homard et de la crevette.

En 2004, la valeur totale des débarquements a atteint un sommet de 200 M$, principalement en raison d’un prix au débarquement élevé pour le crabe des neiges. La valeur totale des principales espèces a ensuite diminué en raison d’un affaiblissement du prix sur le marché, situation renforcée par la conjoncture économique actuelle.

EXPORTATIONS

Plus de 70 % de la production québécoise de produits marins est exportée sur les marchés internationaux pour une valeur de plus de 230 M$. Les États-Unis représentent de loin notre principal marché avec près de 80 % des produits exportés, suivis de l’Europe avec 11 %.

Le crabe des neiges, la crevette et le homard totalisent près de 60 % des exportations québécoises.

Le Québec s’est classé au cinquième rang des provinces canadiennes pour ses exportations de poissons et de fruits de mer en 2008.


Les données de 2008 présentées dans cet article incluent les récépissés d’achats supplémentaires (RAS) estimés.


Christina Haché
Politiques et Économique