Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.


Logo d'Infocéans
RSS
BULLETIN D'INFORMATION DE LA RÉGION DU QUÉBEC
AVRIL - MAI 2009/VOLUME 12/NUMÉRO 2
Accueil Dépêches Nouvelles publications
  Condamnations   Cartouche   Archives
FINANCEMENT
DE L’INNOVATION AQUACOLE AU QUÉBEC

Deux projets innovateurs conçus pour améliorer la production et le rendement économique de l’industrie québécoise de l’élevage des coquillages (conchyliculture) ont reçu la somme totale de 141 000 $ du gouvernement du Canada dans le cadre du Programme d’innovation en aquaculture et d’accès aux marchés (PIAAM).

Pêches et Océans Canada s’engage ainsi à accroître la compétitivité, la productivité et la performance environnementale de l’industrie canadienne de l’aquaculture. Des investissements de 23,5 M$ sur 5 ans appuieront ce secteur très productif qui contribue à l’essor économique des communautés rurales et côtières et des Premières nations.

DES TECHNOLOGIES INSPIRANTES

Le premier projet vise à aider la jeune industrie conchylicole québécoise à s’inspirer de ce qui se fait ailleurs dans le monde pour adapter ou créer des technologies faisant appel à la mécanisation et à l’automatisation de certaines opérations en vue de les utiliser à court terme. Les technologies suivantes seront étudiées :

  • une nettoyeuse mécanique de bouées de filières flottantes;
  • un système permettant d’éviter d’emmêler le cordage qui est descendu et remonté dans l’élevage à filières submergées;
  • une technique de récolte des moules qui réduira sensiblement les pertes;
  • une technique de production de pétoncles par culture en suspension en boucle d’oreille;
  • un système d’ancrage des filières d’élevage selon le type de fonds marins;
  • un râteau hydraulique mécanique qui réduira le nombre de personnes nécessaires pour cueillir les myes.
UNE GESTION INFORMATISÉE

Le deuxième projet concerne la mise au point d’une technique d’inventaire de même que la production d’un logiciel propre à la conchyliculture. Le programme, qui sera livré à l’industrie en avril 2009, permettra aux producteurs moins familiers avec l’informatique de gérer facilement, à partir d’une seule base de données, leurs opérations maricoles, leurs équipements et les stocks de mollusques.

La Société de développement de l’industrie maricole (SODIM) et ses partenaires régionaux investiront plus de 300 000 $ dans ces deux projets.

Des renseignements sur le programme d’aquaculture du MPO et sur le processus de présentation des demandes dans le cadre du PIAAM, un résumé des projets financés, une foire aux questions et la liste des personnes-ressources figurent dans le site Web suivant : www.dfo-mpo.gc.ca/aquaculture/sustainable-durable/innovation-fra.htm.

 


Pierre Lauzier
Gestion des pêches et de l’aquaculture