Installations scientifiques
Institut Maurice-Lamontagne

Institut Maurice-Lamontagne Carte de la Pointe aux Cenelles Atrium de l'aile scientifique

L’Institut Maurice-Lamontagne occupe une superficie de 25 000 mètres carrés et compte plus de 70 laboratoires pour mener des travaux de recherche en biologie, en océanographie, en hydroacoustique, en modélisation des conditions physiques de l’océan, en modélisation biogéochimique et écosystémique. On compte également un laboratoire d’analyse génétique, une salle de dissection, ainsi que des salles de travail pour les travaux en hydrographie, cartographie et télédétection.

La salle des bassins est un laboratoire humide spécialisé de plus de 2000 mètres carrés pouvant loger des réservoirs de différents volumes et des équipements de haute technologie. L’eau salée provient directement de l’estuaire du Saint-Laurent. On y mène des études expérimentales sur la reproduction, la physiologie, le comportement des espèces marines et les écosystèmes. Ce système, l’un des plus importants du genre au Canada, permet d’effectuer des études expérimentales à grande échelle, ce qui est essentiel pour tester, valider et contrôler in situ les conditions environnementales observées et monitorées.

Salle des bassins

Sept unités à atmosphère contrôlée soutiennent des expériences à échelle réduite dans différents domaines comme l’acidification des eaux marines.

L’alimentation en eau douce et en eau salée (filtrée ou non filtrée) se fait au moyen de réservoirs qui alimentent, par gravité, les bassins expérimentaux et certains laboratoires. L’eau salée provient directement de l’estuaire du Saint-Laurent. Ce système, l’un des plus importants du genre au Canada, permet de mener en laboratoire des études expérimentales à grande échelle.

La Garde côtière canadienne gère un grand atelier d’entretien des navires. Près de 85 navires et petites embarcations y sont entretenus chaque année. Les scientifiques de l’Institut Maurice-Lamontagne ont d’ailleurs accès à une flotte de navires et d’hélicoptères; deux navires sont dédiés à la recherche scientifique en océanographie et en sciences halieutiques.

Les scientifiques comptent également sur quatre équipes de plongée subaquatiques composées d’une vingtaine de plongeurs expérimentés bénéficiant d’équipements modernes et certifiés pour réaliser des travaux en zone côtière froide (-2 à 20°C) jusqu’à des profondeurs de 40 mètres.

Le centre de recherche abrite également l’auditorium Estelle-Laberge (250 places), ainsi que des salles de réunion.