Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Poissons / Anguilla rostrata / Anguille d'Amérique

LAMBERT, P., G. VERREAULT, B. LÉVESQUE, V. TREMBLAY, J.-D. DUTIL, P. DUMONT, 2011. Détermination de l'impact des barrages sur l'accès de l'anguille d'Amérique (Anguilla rostrata) aux habitats d'eau douce et établissement de priorités pour des gains en habitat. Rapp. Tech. Can. Sci. Halieut. Aquat., 2921, 53 p.

Cliquer pour voir tout le texte

L’anguille d’Amérique (Anguilla rostrata) connaît un déclin dans le Saint-Laurent. L’accès aux lacs et rivières est bloqué par un nombre de plus en plus considérable de barrages, certains munis de turbines qui causent des mortalités. Ce rapport propose un modèle pour évaluer les priorités d’aménagement dans le réseau hydrographique de la rivière Rimouski (Québec), un réseau long de 1376 km sur lequel 23 barrages sont recensés. Le modèle suppose un coefficient de diffusion d’une vingtaine de km<sup<2 par an appliqué sur une période de 20 ans et tient compte de la réduction des déplacements vers l’amont, de la mortalité induite parmi les individus bloqués à l’aval des obstacles et de la mortalité à la dévalaison à chacun des obstacles. Les résultats des simulations ont montré l’importance du barrage situé le plus en aval dans les priorités d’aménagement, la mitigation des autres obstacles de la Rimouski n’ayant que peu d’effets sur le nombre potentiel de géniteurs s’échappant de ce système. Pour prioriser les bassins entre eux, il faudrait mesurer les gains en nombres d’œufs produits, plutôt qu’en nombre de géniteurs, en tenant compte des différences de croissance, de fécondité et de longueur à l’argenture observées entre les anguilles de différents bassins versants. La taille à l’argenture semble corrélée avec le taux de croissance rétrocalculé de l’anguille dans les 10 premières années de sa vie. Le modèle OMMER, (Obstacle Mitigation Model for Eel in Rivers) s’avère un outil pratique pour évaluer divers scénarios d’aménagement dans un bassin versant, mais son utilisation pour comparer les bassins versants entre eux est limitée par un manque relatif de données de terrain pour une diversité de bassins versants.

TREMBLAY, V., C. COSSETTE, J.-D. DUTIL, G. VERREAULT, P. DUMONT, 2011. Évaluation de la franchissabilité amont et aval pour l'anguille aux barrages = Assessment of upstream and downstream passability for eel at dams. Rapp. tech. can. sci. halieut. aquat. ; Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2912, 83 p.

Cliquer pour voir tout le texte

L’anguille d’Amérique (Anguilla rostrata) connaît un déclin marqué de sa population. La perte d’habitats est un facteur souvent invoqué pour expliquer ce déclin auquel a contribué l’érection de barrages visant à mieux contrôler et utiliser les débits d’eau douce. On estime qu’il y a près de 5600 barrages dans les bassins versants du Saint-Laurent au Québec. La franchissabilité de ces barrages pour l’anguille, en montaison et en dévalaison, a été évaluée à partir des données disponibles dans la base de données sur les barrages du Centre d’expertise hydrique du Québec. Dix-huit pourcents des barrages servent à l’approvisionnement en eau et 13 % à la production hydroélectrique, mais plus de 50 % sont utilisés à des fins récréatives. La majorité des barrages ont moins de 3 m de hauteur et sont faits de béton ou de terre, mais les caractéristiques des barrages sont très diversifiées. Des cotes de franchissabilité ont été attribuées à chaque catégorie de barrages en fonction de trois critères d’évaluation : la hauteur du barrage, les matériaux qui ont servi à sa construction et l’utilisation qui en est faite. La franchissabilité amont a aussi été évaluée à partir de photos. Bien que les deux méthodes (analyse statistique et photo-interprétation) engendrent certaines disparités, elles permettent dans les deux cas d’identifier les barrages infranchissables pour l’anguille. Il ressort de cette analyse que la problématique de franchissement est plus importante en montaison (amont), qu’elle ne l’est en dévalaison (aval). Intégrées à un outil géomatique (SIG) qui localise les barrages et calcule les pertes d’habitat dans les réseaux hydrographiques, ces cotes de franchissabilité aideront les gestionnaires à mieux cibler leurs interventions.

ALS, T.D., M.M. HANSEN, G.E. MAES, M. CASTONGUAY, L. RIEMANN, K. AARESTRUP, P. MUNK, H. SPARHOLT, R. HANEL, L. BERNATCHEZ, 2011. All roads lead to home : Panmixia of European eel in the Sargasso Sea. Mol. Ecol., 20(7): 1333-1346.

[Résumé disponible seulement en anglais]
European eels (Anguilla anguilla) spawn in the remote Sargasso Sea in partial sympatry with American eels (Anguilla rostrata), and juveniles are transported more than 5000 km back to the European and North African coasts. The two species have been regarded as classic textbook examples of panmixia, each comprising a single, randomly mating population. However, several recent studies based on continental samples have found subtle, but significant, genetic differentiation, interpreted as geographical or temporal heterogeneity between samples. Moreover, European and American eels can hybridize, but hybrids have been observed almost exclusively in Iceland, suggesting hybridization in a specific region of the Sargasso Sea and subsequent nonrandom dispersal of larvae. Here, we report the first molecular population genetics study based on analysis of 21 microsatellite loci in larvae of both Atlantic eel species sampled directly in the spawning area, supplemented by analysis of European glass eel samples. Despite a clear East–West gradient in the overlapping distribution of the two species in the Sargasso Sea, we only observed a single putative hybrid, providing evidence against the hypothesis of a wide marine hybrid zone. Analyses of genetic differentiation, isolation by distance, isolation by time and assignment tests provided strong evidence for panmixia in both the Sargasso Sea and across all continental samples of European eel after accounting for the presence of sibs among newly hatched larvae. European eel has declined catastrophically, and our findings call for management of the species as a single unit, necessitating coordinated international conservation efforts.©2011 Blackwell Publishing Ltd.

RIEMANN, L., H. ALFREDSSON, M.M. HANSEN, T.D. ALS, T.G. NIELSEN, P. MUNK, K. AARESTRUP, G.E. MAES, H. SPARHOLT, M.I. PETERSEN, M. BACHLER, M. CASTONGUAY, 2010. Qualitative assessment of the diet of European eel larvae in the Sargasso Sea resolved by DNA barcoding. Biol. Letters, 6:819-822.

[Résumé disponible seulement en anglais]
European eels (Anguilla anguilla) undertake spawning migrations of more than 5000 km from continental Europe and North Africa to frontal zones in the Sargasso Sea. Subsequently, the larval offspring are advected by large-scale eastward ocean currents towards continental waters. However, the Sargasso Sea is oligotrophic, with generally low plankton biomass, and the feeding biology of eel larvae has so far remained a mystery, hampering understanding of this peculiar life history. DNA barcoding of gut contents of 61 genetically identified A. anguilla larvae caught in the Sargasso Sea showed that even the smallest larvae feed on a striking variety of plankton organisms, and that gelatinous zooplankton is of fundamental dietary importance. Hence, the specific plankton composition seems essential for eel larval feeding and growth, suggesting a linkage between eel survival and regional plankton productivity. These novel insights into the prey of Atlantic eels may furthermore facilitate eel larval rearing in aquaculture, which ultimately may replace the unsustainable use of wild-caught glass eels. ©2010 The royal Society

BONHOMMEAU, S., M. CASTONGUAY, E. RIVOT, R. SABATIÉ, O. LE PAPE, 2010. The duration of migration of Atlantic Anguilla larvae. Fish Fish., 11(3): 289-306.

[Résumé disponible seulement en anglais]
Oceanic larvae of the European (Anguilla anguilla) and American (A. rostrata) eels have to cross the Atlantic Ocean from the Sargasso Sea to European or North American coasts before entering continental habitats. In some European rivers, eel recruitment is now <1 % of levels in the 1980s. A better understanding of the effects of anthropogenic pressures and environmental fluctuations on eel larvae and subsequent recruitment is a prerequisite to build efficient management plans. The present paper provides insight into the critical oceanic phase of the eel life cycle with a focus on the duration of the larval migration whose estimates varies between 7 months and more than 2 years in both species. Does this range correspond to a natural variability in larval duration or does it stem from methodological artefacts? We first review the different methods used to estimate the duration of larval migration and critically describe their possible sources of misinterpretation. We then evaluate the consistency of these methods with the current knowledge about the ecology and physiology of eel larvae and the physical oceanography. While a moderate discrepancy in migration duration was found between methods for the American eel, the discrepancy was large in the European eel. In this species, otolith microstructure studies indicated migration durations between 7 and 9 months, while other methods pointed to durations of about 2 years. We show that estimates in favour of a long migration duration seem more robust to methodological caveats than methods estimating short durations of migration.©2010 Wiley

MacGREGOR, R., J.M. CASSELMAN, W.A. ALLEN, T. HAXTON, J.M. DETTMERS, A. MATHERS, S. LaPAN, T.C. PRATT, P. THOMPSON, M. STANFIELD, L. MARCOGLIESE, J.-D. DUTIL, 2009. Natural heritage, anthropogenic impacts, and biopolitical issues related to the status and sustainable management of American Eel : a retrospective analysis and management perspective at the population level. Pages 713-739 in A.J. Haro, K.L. Smith, R.A. Rulifson, C.M. Moffitt, R.J. Klauda, M.J. Dadswell, R.A. Cunjak, J.E. Cooper, K.L. Beal & T.S. Avery (eds.). Challenges for diadromous fishes in a dynamic global environment (Am. Fish. Soc. Symp., 69).

[Résumé disponible seulement en anglais]
We examine historical, archaecological, and current patterns in American eel Anguilla rostrata use, abundance, and distribution to improve understanding of current population-level status. Our research indicates that distribution and abundance has changed significantly in response to the cumulative impacts of fishing, turbine mortality, and major loss of freshwater habitat. The 1950-1970 peaks in dam construction and turbine mortalities, together with the unprecedented North American harvests in the 1970s, have lead to a perilous synergy of effects at the population level. Based on our findings, we call for coordinated conservation and management actions for American eel across North America. Preservation of life cycle diversity and coordinated conservation actions are required across the range to ensure continued and improved societal benefits, protect the legacy of cultural and natural heritage values, restore ecological services, and reinstate the benefits to biodiversity provided by this unique and important species. Finally, we describe key elements and recent progress in recovery.©2009 American Fisheries Society

COUILLARD, C.M., 2009. Utilisation des poissons pour évaluer les effets biologiques des contaminants dans l'estuaire du Saint-Laurent et le fjord du Saguenay;Use of fish to assess biological effects of contaminants in the St. Lawrence Estuary and Saguenay Fjord. Rev. Sci. Eau;J. Water Sci., 22(2): 291-314.

Les organismes aquatiques de l'estuaire du Saint-Laurent (ESL) et du fjord du Saguenay (FS) sont exposés à des mélanges complexes de composés toxiques pouvant avoir lin impact sur les populations, seuls ou en interaction avec d'autres facteurs environnementaux. Lobjectif de cet article est de résumer l'information sur les effets biologiques des contaminants dans l'ESL et le FS obtenue à l'aide de poissons sentinelles. Trois études de cas démontrent la complémentarité de l'information obtenue avec différentes espèces. Les études sur l'anguille d'Amérique (Anguilla rostrata) montrent comment des poissons migrateurs peuvent être un vecteur important de contamination pour les prédateurs de haut niveau trophique de l'ESL. Des lésions prénéoplasiques au foie chez les anguilles en migration, probablement liées à une exposition aux hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) sur leurs aires de croissance, sont un exemple d'effet à long terme de contaminants qui ne persistent pas dans les tissus des poissons. La présence d'adduits à l'ADN a été démontrée chez les poulamons atlantiques (Microgadus tomcod) résidents dans l'ESL et permet de comparer les niveaux d'exposition aux HAP génotoxiques entre l'ESL et d'autres estuaires de la côte Atlantique. Les études sur le poulamon ont aussi révélé une interaction entre leur période de jeûne hivernal et les produits organiques persistants (POP) menant à une augmentation transitoire des concentrations de POP dans le foie et à une dysfonction hépatique. Des échantillonnages sur le terrain, couplés à des expositions en cages in situ et à des expériences en laboratoire, ont permis de mettre évidence chez des plies canadiennes (Hipoglossoides platessoides) exposées à des sédiments contaminés de la baie des Anglais, des altérations immunitaires causant une augmentation de la susceptibilité aux maladies infectieuses. Les futures études devraient poursuivre le développement de biomarqueurs pour différents groupes de contaminants et les utiliser chez des espèces de poissons clés, à des stades sensibles de leur cycle de vie, en combinant différentes approches expérimentales multistresseurs à des études de surveillance sur le terrain.©2009 RSE inc.

CÔTÉ, C.L., M. CASTONGUAY, G. VERREAULT, L. BERNATCHEZ, 2009. Differential effects of origin and salinity rearing conditions on growth of Glass Eels of the American eel Anguilla rostrata : implications for socking programmes. J. Fish. Biol., 74: 1934-1948.

[Résumé disponible seulement en anglais]
In this study, growth patterns were monitored in controlled fresh and brackish water (BW) conditions for 7 months during Anguilla rostrata Glass Eel and elver stages. Null hypotheses tested were that there is no significant difference in growth between Glass Eels (1) collected from two geographic regions typified by different sex ratios, (2) reared in fresh and BW and (3) due to origin × salinity interactions. It was found that young A. rostrata from Mira River (MR, Cape Breton, Nova Scotia, Canada, an area where both males and females occur) grew faster than those from Grande-Rivière-Blanche (Québec, Canada, an area where population are highly skewed towards females; 99–100&ndsp;%). Anguilla rostrata from both origins also grew faster in BW, although there was a trend for origin × salinity interactions whereby this effect was more pronounced for fish from the MR. The results support the hypothesis that salinity can influence growth patterns, as possibly can quantitative genetic differences between A. rostrata Glass Eels from different origins. Possible explanations for these patterns and potential consequences for sex determination and translocation programmes are discussed.©2009 The Fisheries Society of the British Isles

DUTIL, J.-D., P. DUMONT, D.K. CAIRNS, P.S. GALBRAITH, G. VERREAULT, M. CASTONGUAY, S. PROULX, 2009. Anguilla rostrata glass eel migration and recruitment in the estuary and Gulf of St Lawrence. J. Fish. Biol., 74: 1970-1984.

[Résumé disponible seulement en anglais]
This study describes catches of Anguilla rostrata glass eels and associated oceanographic conditions in the St Lawrence Estuary and Gulf. Ichthyoplankton survey data suggest that they enter the Gulf primarily in May, migrate at the surface at night, and disperse broadly once they have passed Cabot Strait. T hey arrive in estuaries beginning at about mid-June and through the month of July. Migration extends west up to Quebec City, in the freshwater zone of the St Lawrence Estuary, 1000 km west of Cabot Strait. Anguilla roslrata glass eels travel between Cabot Strait and receiving estuaries at a straight-line ground speed of c. 10–15 km day-1. Catches of fish per unit effort in estuaries in the St Lawrence system are much lower than those reported for the Atlantic coast of Canada. Low abundance of A. rostrata glass eels in the St Lawrence system may be due to cold surface temperatures during the migration period which decrease swimming capacity, long distances from the spawning ground to Cabot Strait and from Cabot Strait to the destination waters (especially the St Lawrence River), complex circulation patterns, and hypoxic conditions in bottom waters of the Laurentian Channel and the St Lawrence Estuary.©2009 The Fisheries Society of the British Isles

MacGREGOR, R., J.M. CASSELMAN, W.A. ALLEN, T. HAXTON, J.M. DETTMERS, A. MATHERS, S. LAPAN, T.C. PRATT, P. THOMPSON, M. STANFIELD, L. MARCOGLIESE, J4.-D. DUTIL, 2009. Natural heritage, anthropogenic impacts, and biopolitical issues related to the status and sustainable management of American eel : a retrospective analysis and management perspective at the population level. Am. Fish. Soc. Symp., 69: 713-739.

[Résumé disponible seulement en anglais]
We examine historical, archaeological, and current patterns in American eel Anguilla rostrata use, abundance, and distribution to improve understanding of current population- level status. Our research indicates that distribution and abundance has changed significantly in response to the cumulative impacts of fishing, turbine mortality, and major loss of freshwater habitat. The 1950–1970 peaks in dam construction and turbine mortalities, together with the unprecedented North American harvests in the 1970s, have lead to a perilous synergy of effects at the population level. Based on our findings, we call for coordinated conservation and management actions for American eel across North America. Preservation of life cycle diversity and coordinated conservation actions are required across the range to ensure continued and improved societal benefits, protect the legacy of cultural and natural heritage values, restore ecological services, and reinstate the benefits to biodiversity provided by this unique and important species. Finally, we describe key elements and recent progress in recovery planning.©2009 American Fisheries Society

McGRATH, K.J., J. BERNIER, S. AULT, J.-D. DUTIL, K. REID, 2003. Differentiating Downstream Migrating American Eels Anguilla rostrata from Resident Eels in the St. Lawrence River. Am. Fish. Soc. Symp., 33: 315-327.

COTTRILL, R.A., R.S. McKINLEY, G. VAN DER KRAAK, J.-D. DUTIL, K.B. REID, K.J. McGRATH, 2001. Plasma non-esterified fatty acid profiles and 17β-oestradiol levels of juvenile immature and maturing adult American eels in the St. Lawrence River. J. Fish Biol., 59: 364-379.

HICKIE, B.E., M.C.S. KINGSLEY, P.V. HODSON, D.C.G. MUIR, P. BELAND, D. MACKAY, 2000. A modelling-based perspective on the past, present, and future polychlorinated biphenyl contamination of the St. Lawrence beluga whale (Delphinapterus leucas) population. Can. J. Fish. Aquat. Sci., 57 (Suppl. 1): 101-112.

Les auteurs présentent des modèles axés sur l'individu et des modèles axés sur la population qui permettent d'obtenir des évaluations quantitatives par l'accumulation des polluants organiques persistants (POP) pendant la durée de vie du béluga (Delphinapterus leucas) et qui prennent en compte tous les aspects de son cycle vital. Grâce à ces modèles, l'accumulation des polychlorobiphényles (PCB) par la population de bélugas du Saint-Laurent, qui est menacée de disparition, peut être étudiée pendant la période de 1950 à aujourd'hui, et on peut prévoir les tendances futures en se fondant sur des scénarios probables de charge de contaminants. Les auteurs examinent l'hypothèse selon laquelle des anguilles migratrices (Anguilla rostrata) sont une source importante de contamination de la population. L'histoire de l'exposition aux PCB par le régime alimentaire est reconstruite à partir des données existantes et des profils de PCB dans des carottes de sédiments datées. Les modèles décrivent bien les effets de l'âge, de la croissance, du sexe et de l'activité reproductrice sur les concentrations de PCB chez les bélugas, et les résultats montrent une bonne concordance avec les concentrations observées lorsque les anguilles constituent 3 % du régime alimentaire annuel. Les concentrations de PCB dans la population semblent avoir atteint un pic entre 1967 et 1972. Le modèle est conforme à de récentes études qui ont montré que les concentrations de PCB dans la population diminuent lentement.

CASTONGUAY, M., P.V. HODSON, C.M. COUILLARD, 1998. Chemical contamination, habitat loss and potential impact of oceanic factors on American eel recruitment in the St. Lawrence River. Pages 3-5 in The American eel in eastern Canada : stock status and management strategies : proceedings of Eel Workshop, January 13-14, 1997, Quebec City, QC (Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2196).

DUTIL, L., BÉLANGER, D., C.M. COUILLARD, 1997. A telephone survey of eel fishermen regarding external lesions and mortalities of American eels (Anguilla rostrata) from Lake Ontario and the St. Lawrence River basin, Canada. Prev. Vet. Med., 31: 33-49.

DUTIL, L.T., C.M. COUILLARD, D. BÉLANGER, 1997. A processing plant survey of external lesions of American eels (Anguilla rostrata) from Lake Ontario and the St. Lawrence River, Canada. Prev. Vet. Med., 31: 19-32.

COUILLARD, C.M., P.V. HODSON, M. CASTONGUAY, 1997. Correlations between pathological changes and chemical contamination in American eels, Anguilla rostrata, from the St. Lawrence River. Can. J. Fish. Aquat. Sci., 54: 1916-1927.

Les anguilles d'Amérique (Anguilla rostrata) du bassin versant du fleuve Saint-Laurent sont fortement contaminées avec des composés chimiques persistants possiblement associés avec une hausse de morbidités et des perturbations dans la reproduction. La relation entre les concentrations tissulaires de mirex et le poids corporel a été utilisée pour séparer les anguilles en deux groupes ; la proportion d'anguilles provenant de sites contaminés (Lac Ontario et la partie amont du fleuve Saint-Laurent) augmentait à mesure que la saison migratoire avançait. Les malformations vertébrales et les foyers basophiles dans le foie (lésions précancéreuses détectées histologiquement) étaient plus fréquentes à la fin de la saison migratoire, lorsque les anguilles étaient plus fortement contaminées avec des composés organochlorés. À l'opposé, des nématodes mésentériques étaient plus fréquemment rencontrés dans la première semaine de la saison, lorsque les anguilles étaient moins contaminées. Les diamètres et pourcentages d'ovocytes à différents stades de maturation, et les densités et surfaces des agrégats de macrophages pigmentés dans la rate ne variaient pas entre les semaines. Alors que les foyers basophiles sont des marqueurs spécifiques d'une exposition à des contaminants environnementaux, les malformations vertébrales peuvent être causées par une variété d'autres facteurs anthropiques ou naturels. Les associations observées entre contamination chimique et changements pathologiques devront être confirmées par des études ultérieures.

MARCOGLIESE, D.J., D.K. CONE, 1997. Parasite communities as indicators of ecosystem stress. Parassitologia, 39: 227-232.

MARCOGLIESE, D.J., D.K. CONE, 1996. On the distribution and abundance of eel parasites in Nova Scotia : influence of pH. J. Parasitol., 82: 389-399.

BARKER, D.E., D.J. MARCOGLIESE, D.K. CONE, 1996. On the distribution and abundance of eel parasites in Nova Scotia : local versus regional patterns. J. Parasitol., 82: 697-701.

CONE, D.K., D.J. MARCOGLIESE, 1995. Pseudodactylogyrus anguillae on Anguilla rostrata in Nova Scotia : an endemic or an introduction. J. Fish Biol., 47: 177-178.

CASTONGUAY, M., P.V. HODSON, C. MORIARTY, 1994. Is there a role of ocean environment in American and European eel decline. ICES C.M., 1994/Mini:06, 20 p.

CASTONGUAY, M., P.V. HODSON, C. MORIARTY, K.F. DRINKWATER, B.M. JESSOP, 1994. Is there a role of ocean environment in American and European eel decline. Fish. Oceanogr., 3: 197-203.

CASTONGUAY, M., P.V. HODSON, C.M. COUILLARD, M.J. ECKERSLEY, J.-D. DUTIL, G. VERREAULT, 1994. Why is recruitment of the American eel, Anguilla rostrata, declining in the St. Lawrence River and Gulf. Can. J. Fish. Aquat. Sci., 51: 479-488.

HODSON, P.V., M. CASTONGUAY, C.M. COUILLARD, C. DESJARDINS, E. PELLETIER, R. McLEOD, 1994. Spatial and temporal variations in chemical contamination of American eels, Anguilla rostrata, captured in the estuary of the St. Lawrence River. Can. J. Fish. Aquat. Sci., 51: 464-478.

CONE, D.K., D.J. MARCOGLIESE, W.D. WATT, 1993. Metazoan parasite communities of yellow eels (Anguilla rostrata) in acidic and limed rivers of Nova Scotia. Can. J. Zool., 71: 177-184.

Nous avons comparé les communautés de métazoaires parasites chez 269 anguilles Anguilla rostrata dans les eaux acides (pH 4,5-5,0) et dans les eaux désacidifiées (chaulées jusqu'à pH 6,0-7,0) d'un bassin du sud-ouest de la Nouvelle-Écosse au cours d'une étude de 3 ans. Paraquimperia tenerrima, Ergasilus celestis, Bothriocephalus claviceps, Proteocephalus macrocephalus, Crepidostomum brevivitellum et Azygia longa ont été trouvés chez les poissons. Chez les anguilles de la portion désacidifiée du bassin, la communauté de parasites avait une richesse en espèces plus élevée et les infections multiples y étaient plus fréquentes que chez les anguilles de la rivière acide. La sensibilité différentielle des parasites ou de leurs hôtes intermédiaires à l'acidification semble régir la structure de la communauté. Les Digènes étaient absents des anguilles de la rivière acide. Le copépode E. celestis a été trouvé dans tout le bassin, mais il était moins commun dans la rivière acide. La fréquence de deux espèces, B. claviceps et P. macrocephalus, était semblable dans les deux types de milieu. Le nombre de poissons infectés et la prévalence du parasite dominant, P. tenerrima, étaient très variables dans la rivière acide, mais étaient relativement stables dans le milieu désacidifié. La communauté de métazoaires parasites des poissons semble donc pouvoir constituer un indicateur écologique très utile et elle peut également fournir des informations sur la dynamique des chaînes alimentaires perturbées©1993 Conseil national de recherches Canada

MARCOGLIESE, D.J., D.K. CONE, 1993. What metazoan parasites tell us about the evolution of American and European eels. Evolution, 47: 1632-1635.

HODSON, P.V., C. DESJARDINS, É. PELLETIER, M. CASTONGUAY, R. McLEOD, C.M. COUILLARD, 1992. Baisse de la pollution chimique des anguilles d'Amérique (Anguilla rostrata) capturées dans l'estuaire du Saint-Laurent. Rapp. tech. can. sci. halieut. aquat., 1876, 60 p.

Cliquer pour voir tout le texte

L'anguille d'Amérique est une espèce catadrome qui atteint la maturité dans le lac Ontario et dans les affluents du St-Laurent. À la suite de mortalités massives d'anguilles adultes, d'un niveau élevé de pollution chimique et d'une baisse récente du recrutement, on a décidé d'étudier le rôle des contaminants dans la santé des anguilles, le rôle des anguilles comme vecteur de contaminants pour les bélugas (Delphinapterus leucas) et les changements apparus dans la contamination depuis une enquête à grande échelle qui avait eu lieu en 1982. On a mesuré les teneurs en mercure, en BCP, en mirex et en pesticides chez des anguilles adultes en migration achetées chaque semaine entre septembre et novembre 1990 à un pêcheur de Kamouraska (Québec). Des analyses similaires ont été effectuées sur deux échantillons d'anguilles fournies par des pêcheurs de Cacouna et de Saint-Irénée, et sur un échantillon témoin d'anguilles provenant d'un petit affluent de la côte nord de l'estuaire du St-Laurent. On a aussi mesuré les concentrations de dioxines, de furanes et de HAP sur un petit nombre de poissons. Les résultats indiquent que les anguilles du cours supérieur du St-Laurent et du lac Ontario étaient beaucoup plus contaminées par les BPC, le mirex et les pesticides que la population témoin; les concentrations ne variaient pas d'un site à l'autre sur le St-Laurent. Les concentrations de BPC et de mirex ont respectivement diminué de 68 et de 56 % depuis 1982. Des anguilles analysées, 36 % seulement dépassaient les lignes directrices concernant les BPC chez les poissons, alors que le pourcentage était de 80 % en 1982; en ce qui concerne le mirex, le pourcentage a baissé, passant de 52 % en 1982 à 29 % en 1990. Les teneurs en BPC, en mirex et en pesticides variaient d'une semaine à l'autre avec une légère tendance à l'augmentation vers la fin de la migration. Les concentrations de HAP, de dioxines et de furanes étaient généralement inférieures aux seuils de détection, et nettement au-dessous de la teneur fixée par les directives. Ces résultats semblent indiquer que le risque de transmission aux bélugas de produits chimiques organiques toxiques par la consommation d'anguilles baisse d'une année à l'autre. Les teneurs en mercure étaient constantes d'un site à l'autre et d'une date à l'autre, ce qui indique que l'accumulation provient essentiellement de sources naturelles ou du dépôt par la vie atmosphérique.

COUILLARD, C.M., S. LECLERC, H. GILBERT, M. GRENIER, C. MITCHELL, 1992. Localisation des principaux obstacles à la migration des anguilles le long du fleuve Saint-Laurent. Plan d'Action Saint-Laurent, Ministère des pêches et des océans, 28 p.

HODSON, P.V., C. DESJARDINS, É. PELLETIER, M. CASTONGUAY, R. McLEOD, C.M. COUILLARD, 1992. Decrease in chemical contamination of American eels (Anguilla rostrata) captured in the Estuary of the St. Lawrence River. Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 1876, 57 p.

Cliquer pour voir tout le texte

L'anguille d'Amérique est une espèce catadrome qui atteint la maturité dans le lac Ontario et dans les affluents du St-Laurent. À la suite de mortalités massives d'anguilles adultes, d'un niveau élevé de pollution chimique et d'une baisse récente du recrutement, on a décidé d'étudier le rôle des contaminants dans la santé des anguilles, le rôle des anguilles comme vecteur de contaminants pour les bélugas (Delphinapterus leucas) et les changements apparus dans la contamination depuis une enquête à grande échelle qui avait eu lieu en 1982. On a mesuré les teneurs en mercure, en BCP, en mirex et en pesticides chez des anguilles adultes en migration achetées chaque semaine entre septembre et novembre 1990 à un pêcheur de Kamouraska (Québec). Des analyses similaires ont été effectuées sur deux échantillons d'anguilles fournies par des pêcheurs de Cacouna et de Saint-Irénée, et sur un échantillon témoin d'anguilles provenant d'un petit affluent de la côte nord de l'estuaire du St-Laurent. On a aussi mesuré les concentrations de dioxines, de furanes et de HAP sur un petit nombre de poissons. Les résultats indiquent que les anguilles du cours supérieur du St-Laurent et du lac Ontario étaient beaucoup plus contaminées par les BPC, le mirex et les pesticides que la population témoin; les concentrations ne variaient pas d'un site à l'autre sur le St-Laurent. Les concentrations de BPC et de mirex ont respectivement diminué de 68 et de 56 % depuis 1982. Des anguilles analysées, 36 % seulement dépassaient les lignes directrices concernant les BPC chez les poissons, alors que le pourcentage était de 80 % en 1982; en ce qui concerne le mirex, le pourcentage a baissé, passant de 52 % en 1982 à 29 % en 1990. Les teneurs en BPC, en mirex et en pesticides variaient d'une semaine à l'autre avec une légère tendance à l'augmentation vers la fin de la migration. Les concentrations de HAP, de dioxines et de furanes étaient généralement inférieures aux seuils de détection, et nettement au-dessous de la teneur fixée par les directives. Ces résultats semblent indiquer que le risque de transmission aux bélugas de produits chimiques organiques toxiques par la consommation d'anguilles baisse d'une année à l'autre. Les teneurs en mercure étaient constantes d'un site à l'autre et d'une date à l'autre, ce qui indique que l'accumulation provient essentiellement de sources naturelles ou du dépôt par la vie atmosphérique.

CASTONGUAY, M., J.-D. DUTIL, C. DESJARDINS, 1990. Distinction entre des anguilles d'Amérique (Anguilla rostrata) d'origines géographiques différentes basée sur leur teneur en contaminants organochlorés. Pages 603-614 in D. Messier, P. Legendre & C.E. Delisle (éd.). Symposium sur le Saint-Laurent : un fleuve à reconquérir. Association des biologistes du Québec et Centre Saint-Laurent (Collection environnement et géologie, 11).

CASTONGUAY, M., J.-D. DUTIL, C. AUDET, R. MILLER, 1990. Locomotor activity and concentration of thyroid hormones in migratory and sedentary juvenile American eels. Trans. Am. Fish. Soc., 119: 946-956.

DUTIL, J.-D., M. MICHAUD, A. GIROUX, 1989. Seasonal and diel patterns of stream invasion by American eels (Anguilla rostrata) in the northern Gulf of St. Lawrence. Can. J. Zool., 67: 182-188.

Nous avons examiné entre 1981 et 1985 les patrons journaliers et saisonniers de colonisation d'une petite rivière par l'anguille d'Amérique (Anguilla rostrata) sur la côte nord du golfe du Saint-Laurent. Les civelles cristallines et les civelles pigmentées ont colonisé l'estuaire entre la mi-juin et la fin de juillet. La proportion de civelles cristallines a toujours été faible dans nos échantillons. La pigmentogénèse a été rapide, mais les civelles ont connu un taux de croissance faible au cours du premier été dans l'estuaire. La migration en rivière (juillet et août) a été lente, de sorte que nous n'avons observé aucune civelle à 4 km en amont de l'estuaire. Les anguillettes en migration n'ont atteint ce point qu'au cours du second été de leur vie en rivière. Elles mesuraient de 70 à 250 mm de longueur, représentant plus d'une classe d'âge. Les anguillettes de moins de 100 mm étaient les plus abondantes. L'abondance relative des civelles dans l'estuaire a décru entre 1981 et 1985 ce qui a entraîné une diminution de la proportion d'anguillettes de faible taille en rivière. Les mouvements en rivière avaient lieu la nuit, principalement entre 21:00 et 23:00. La relation entre l'abondance des civelles dans l'estuaire et l'abondance des anguillettes dans la rivière 1 et 2 ans plus tard demeure obscure©1989 Conseil national de recherches Canada

CASTONGUAY, M., J.-D. DUTIL, C. DESJARDINS, 1989. Distinction between American eels (Anguilla rostrata) of different geographic origins on the basis of their organochlorine contaminant levels. Can. J. Fish. Aquat. Sci., 46: 836-843.

MICHAUD, M., J.-D. DUTIL, J.J. DODSON, 1988. Determination of the age of young American eels, Anguilla rostrata, in fresh water, based on otolith surface area and microstructure. J. Fish. Biol., 32: 179-189.

DUTIL, J.-D., A. GIROUX, A. KEMP, G. LAVOIE, J.-P. DALLAIRE, 1988. Tidal influence on movements and on daily cycle of activity of American eels. Trans. Am. Fish. Soc., 117: 488-494.

DUTIL, J.-D., M. BESNER, S.D. McCORMICK, 1987. Osmoregulatory and ionoregulatory changes and associated mortalities during the transition of maturing American eels to a marine environment. Am. Fish. Soc. Symp., 1: 175-190.

ES-SOUNNI, A., M.-A. KLYNE, J.-D. DUTIL, M.A. ALI, 1987. Retinal cone movements in the yellow eel. Zool. Anz., 219, 5/6, S: 377-381.

DUTIL, J.-D., 1987. Towards the development of a recruitment index based on riverine migration of glass eels and juvenile eels (Anguilla rostrata). European Inland Fishery Advisory Commission (FAO). Report on the Meeting of the Working Party on Eel, Bristol, England, 12 p.

ALI, M.A., J.-D. DUTIL, L. FORTIER, 1987. Retinal response in the post metamorphic American eel (Anguilla rostrata) (Pisces, Teleostei). Helgol. Meeresunters., 41: 437-441.

BERTRAND, P., S. FOURNIER, Y. VIGNEAULT, 1986. Concentrations en biphényles polychlorés et en métaux dans les sédiments et les organismes marins de la baie des Anglais. Rapp. stat. can. sci. halieut. aquat., 568, 50 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Des données provenant de l'analyse d'échantillons de sédiments et d'organismes marins recueillis lors de campagnes réalisées au cours de l'automne 1983 et de l'été 1984 sont présentées sous forme de tableaux. Nous avons mesuré les teneurs en Cd, Cr, Pb, Zn, Hg, As, huiles et graisses et biphényles polychlorés dans les sédiments de surface et les teneurs en Pb, Zn et Cs-137 dans les sédiments de carottes. Les concentrations en biphényles polychlorés et en métaux (Cd, Pb, Zn, Cu, Al, Ni, Cr, Fe, Mn, Hg) sont mesurées dans des échantillons de moule bleue (Mytilus edulis), de buccin (Buccinum undatum), de hareng (Clupea harengus harengus) et d'anguille (Anguilla rostrata).

DELVAL, C., S. FOURNIER, Y. VIGNEAULT, 1986. Polychlorinated biphenyl residues in some marine organisms from the Baie des Anglais (Baie-Comeau, Quebec, Saint-Lawrence Estuary). Bull. Environ. Contam. Toxicol., 37: 823-829 .