Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Poissons / Liparis spp. / Limace de mer

GRÉGOIRE, F., W. BARRY, J. BARRY, C. LÉVESQUE, J.-L. BEAULIEU, M.-H. GENDRON, 2011. West coast of Newfoundland Capelin (Mallotus villosus M.) and Atlantic Herring (Clupea harengus harengus L.) larval survey, part 6 : abundance estimates and marine community analyses of the data collected in partnership with the industry (Barry Group) in July 2007. Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2953, 65 p .

Cliquer pour voir tout le texte

En partenariat avec le Groupe Barry de Corner Brook, un relevé larvaire a été réalisé sur la côte ouest de Terre-Neuve en juillet 2007 afin de mesurer l’abondance et de décrire la distribution spatiale des œufs et des larves des poissons échantillonnés dont deux espèces d’importance commerciale, le capelan (Mallosus villosus) et le hareng (Clupea harengus harengus). Les œufs les plus abondants ont été ceux des groupes CYT (tanche-tautogue [Tautogolabrus adspersus] et limande à queue jaune [Limanda ferruginea]), CHW (morue [Gadus morhua], aiglefin [Melanogrammus aeglefinus] et plie grise [Glyptocephalus cynoglossus]) et H4B (merluches [Urophycis spp.], motelle à quatre barbillons [Enchelyopus cimbrius] et stromatée à fossette [Peprilus triacanthus]). Parmi les larves récoltées, les espèces les plus abondantes ont été la tanche-tautogue, la plie (Pleuronectidae) et le maquereau bleu (Scomber scombrus) suivies du capelan, de la motelle à quatre barbillons, de l’ulvaire deuxlignes (Ulvaria subbifurcata), de la morue et du hareng. Par rapport au relevé réalisé en 2005 et en omettant la baie St. George, le relevé de 2007 a été caractérisé par un moins grand nombre d’œufs et de larves de maquereau bleu et de capelan. Les œufs des groupes CYT, CHW et H4B ont aussi été moins abondants. Les seules hausses d’abondance ont été mesurées pour les œufs de turbot de sable (Scophthalmus aquosus) et les larves d’ulvaire deux-lignes, de sébaste (Sebastes spp.), de lançon (Ammodytes spp.) et de limace (Liparis spp.). Des modèles additifs généralisés (GAM) ont démontré que l’abondance des œufs et des larves de la plupart des espèces échantillonnées pouvait être décrite à l’aide d’une fonction de lissage basée sur l’interaction entre la longitude et la latitude des stations. Les abondances d’œufs de maquereau bleu et de larves de morue ont aussi été décrites par une seconde fonction basée sur la température de l’eau. Finalement, une dernière fonction basée sur l’abondance des œufs de maquereau bleu a permis de décrire l’abondance des larves de cette même espèce. À partir des mesures d’abondance de toutes les larves échantillonnées, des analyses de groupement et d’ordination ont démontré la présence d’une structure spatiale bien définie au sein de la communauté larvaire. Cette dernière était principalement caractérisée par la tanche-tautogue et la plie.