Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Poissons / Salvelinus fontinalis / Omble de fontaine, Omble moucheté, Truite mouchetée, Saumon de fontaine, Truite de lac, Truite de ruisseau, Truite rouge

DROUIN, A., P. ARCHAMBAULT, P. SIROIS, 2011. Distinction of nektonic and benthic communities between fish-present (Salvelinus fontinalis) and natural fishless lakes. Boreal Environ. Res., 16(2): 101-114.

[Résumé disponible seulement en anglais]
Boreal Environment Research Publishing Board

DROUIN, A., P. SIROIS, P. ARCHAMBAULT, 2006. Structure des communautés d’invertébrés et des espèces d’amphibiens dans des lacs avec et sans omble de fontaine (Salvelinus fontinalis) en forêt boréale. Rapp. tech. can. sci. halieut. aquat., 2628, 40 p.

Cliquer pour voir tout le texte

L’influence de l’ensemencement de lacs sans poissons sur l’intégrité et la diversité biologique demeure méconnue. Notre objectif était de comparer la structure des communautés d’invertébrés et les espèces d’amphibiens entre les lacs avec et sans poissons. Les communautés zooplanctoniques, nectoniques, benthiques et les amphibiens ont été échantillonnés dans cinq lacs sans poissons et dans cinq lacs avec des populations allopatriques d’omble de fontaine (Salvelinus fontinalis). La structure des communautés d’invertébrés et des espèces d’amphibiens ont été analysées selon des approches univariée (abondance, richesse, indice de diversité de Shannon, équitabilité) et multivariée (PERMANOVA, MDS). Les lacs sans poissons avaient une plus grande abondance d’organismes zooplanctoniques et une plus grande diversité d’amphibiens que les lacs avec poissons. L’approche multivariée s’est avérée plus sensible que l’approche univariée pour illustrer les différences des communautés d’invertébrés entre les types de lac.

BOULA, D., V. CASTRIC, L. BERNATCHEZ, C. AUDET, 2002. Physiological, endocrine, and genetic bases of anadromy in the brook charr, Salvelinus fontinalis, of the Laval River (Québec, Canada). Environ. Biol. Fishes, 64: 229-242.

DUBOIS, N., D.J. MARCOGLIESE, P. MAGNAN, 1996. Effects of introduction of white sucker, Catostomus commersoni, on the parasite fauna of brook trout, Salvelinus fontinalis. Can. J. Zool., 74: 1304-1312.

Le Meunier noir, Catostomus commersoni, a été introduit dans plusieurs lacs à Omble de fontaine, Salvelinus fontinalis, du bouclier laurentien (Québec, Canada). Le but de cette étude consistait à évaluer l'impact de ces introductions sur la faune parasitaire de l'Omble de fontaine. Trois lacs ne contenant que de l'Omble de fontaine et trois lacs contenant ombles et meuniers ont été étudiés. Les objectifs étaient (i) déterminer si les parasites du Meunier ont colonisé les lacs relativement oligotrophes de ce milieu, (ii) établir s'il y a eu échange de parasites entre les meuniers et les ombles et (iii) étudier l'effet de la diète de l'Omble sur sa faune parasitaire puisque cette espèce déplace sa niche alimentaire du zoobenthos au zooplancton en présence du Meunier. Parmi les 12 espèces de parasites identifiées chez le Meunier, huit ont colonisé les lacs avec cet hôte. Onze espèces de parasites ont été trouvées chez l'Omble de fontaine mais, il est peu probable que des parasites aient pu être introduits par le Meunier. Les ombles vivant avec des meuniers ont plus de parasites transmis par le zooplancton (Diphyllobothrium ditremum et Eubothrium salvelini) et moins de parasites transmis par le zoobenthos (Sterliadochona ephemeridarum et Crepidostomum farionis) que les Ombles vivant en allopatrie. Certains facteurs locaux comme la morphométrie des lacs semblent aussi avoir joué un rôle important dans la composition de la faune parasitaire des Ombles.©1996 Conseil national de recherches Canada

ARTHUR, J.R., D.K. CONE, 1994. Redescription of Trichodina kamchatika Konovalov, Shevlyakov and Krasin, 1970 (Ciliophora : Peritrichida) from the brook trout (Salvelinus fontinalis) of eastern Canada. Folia Parasit., 41: 39-43.

ALBERT, E., M.A. CURTIS, 1991. Prevalence and abundance of helminth parasites in an intensively fished population of brook trout (Salvelinus fontinalis) at a small subarctic lake. Can. J. Zool., 69: 691-697.

Des ombles de fontaine (Salvelinus fontinalis) ont été échantillonnés pendant 2 années consécutives au moyen de filets maillants, dans un lac de 5 ha situé près de Schefferville, Québec; cet échantillonnage intensif a permis d'étudier les variations des populations d'helminthes en fonction des variations de la structure de la population de poissons quant à l'âge et à la taille. Près de 1800 ombles ont été capturés dans le lac; tous ont été mesuré et, 568 pesés ont été soumis à une lecture de l'âge sur les otolithes et les parasites ont été inventoriés chez 361 d'entre eux. Les digéniens Crepidostomum farionis, Phyllodistomum umblae et Diplostomum sp. Et le cestode Eubothrium salvelini ont été trouvés chez plus de 50 % des poissons examinés et la prévalence et (ou) l'abondance de toutes les espèces sauf C. farionis a augmenté entre la première et la deuxième années de l'étude. Les échantillons recueillis la première année étaient dominées par les poissons de la classe d'âge 3+ et les poissons plus âgés alors que les échantillons de l'année suivante contenaient plus de poissons des classes 1+ et 2+ et l'importance des cohortes plus âgées avait décliné. Ce changement dans la structure de la population d'ombles, résultat de la sélectivité de l'engin de capture, semble avoir eu l'effet d'améliorer la disponibilité per capita de la nourriture pour les membres du stock résiduel. Après la première année de pêche intensive, les poissons qui sont restés dans le lac se nourrissaient plus d'invertébrés benthiques et planctoniques et la transmission des parasites s'en est trouvée augmentée.©1991 Conseil national de recherches du Canada

MARCOGLIESE, D.J., D.K. CONE, 1991. Do brook charr (Salvelinus fontinalis) from insular Newfoundland have different parasites than their mainland counterparts. Can. J. Zool., 69: 809-811.

D'après la littérature, la faune des métazoaires parasites de l'Omble de fontaine (Salvelinus fontinalis) des milieux dulcicoles du nord-est de l'Amérique du Nord est moins diversifiée dans l'île de Terre-Neuve que sur le continent. Des 45 espèces ou taxons de parasites, seulement 20 sont communs aux poissons insulaires et aux poissons continentaux. Vingt-trois espèces mentionnées sur le continent n'ont jamais été rencontrées dans l'île et la plupart de ces espèces sont communes chez des poissons autres que des salmonidés. Deux espèces, le copépode Ergasilus luciopercarum et le digénien Tetracotyle, ont été rencontrés chez des ombles de Terre-Neuve, mais jamais dans la partie nord-est du continent. Nous croyons que la différence dans la structure des populations continentales et insulaires de parasites s'explique avant tout par le manque de contact des ombles de Terre-Neuve avec des poissons d'autres familles, percidés, cyprinidés, centrarchidés, ésocidés et catostomidés et avec leur parasites©1991 Conseil national de recherches Canada

MARCOGLIESE, D.J., D.K. CONE, 1991. Importance of lake characteristics in structuring parasite communities of salmonids from insular Newfoundland. Can. J. Zool., 69: 2962-2967.

Les parasites métazoaires de Salmo salar et de Salvelinus fontinalis dans l'île de Terre-Neuve ont été étudiés à huit stations d'échantillonnage, des étendues d'eau de surfaces (< 1, 1-100 et > 100 ha) et de profondeurs variées (< 1, 1-5 et > 5). Neuf des 14 espèces reconnues étaient spécifiques aux salmonidés et avaient généralement des répartitions géographiques plus étendues que les cinq espèces généralistes rencontrées, à l'exception d'une seule, Echinorhynchus lateralis. La dispersion de Crepidostomum farionis, Sterliadochona ephemeridarum et E. lateralis semblait avoir été favorisée par des hôtes intermédiaires bien répandus. Les larves de Digéniens trouvées étaient des larves associées typiquement à des lacs de profondeur faible et de surface moyenne. Les espèces ayant des copépodes limnétiques comme hôtes intermédiaires (Philonema agubernaculum, Eubothrium salvelini et Diphyllobothrium sp.) ont été trouvées surtout chez les poissons des lacs plus profonds. Dans les petits étangs, la richesse en espèces de parasites était faible (R=5); les lacs moyens et les grands lacs avaient des richesses en espèces semblables (R=9-11). L'indice de Jaccard et une analyse des groupements ont révélé que les poissons des petits étangs et les poissons des grands lacs hébergeaient des faunes de parasites différentes de celle qui prévalait dans les lacs peu profonds de taille moyenne qui contenaient des poissons parasités par des larves de Digéniens. Il semble donc que la profondeur du lac soit un facteur déterminant fondamental de la structure des communautés de parasites de Salmonidae dans l''le de Terre-Neuve©1991 Conseil national de recherches Canada

DOYON, J.-F., C. HUDON, R. MORIN, F.G. WHORISKEY Jr, 1991. Bénéfices à court terme des mouvements anadromes saisonniers pour une population d'omble de fontaine (Salvelinus fontinalis) du Nouveau-Québec. Can. J. Fish. Aquat. Sci., 48: 2212-2222.

WALSH, G., R. MORIN, R.J. NAIMAN, 1988. Daily rations, diel feeding activity and distribution of age-0 brook charr (Salvelinus fontinalis) in two subarctic streams. Environ. Biol. Fishes, 21: 195-205.

NAIMAN, R.J., S.D. McCORMICK, W.L. MONTGOMERY, R. MORIN, 1987. Anadromous brook charr, Salvelinus fontinalis : opportunities and constraints for population enhancement. Mar. Fish. Rev., 49(4): 1-13 .