Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Poissons / Salmo salar / Saumon de l'Atlantique, Saumon commun

LACHANCE, A.-A., J.-D. DUTIL, R. LAROCQUE, G. DAIGLE, 2010. Shelter use and behaviour of juvenile Spotted Wolffish (Anarhichas minor) in an experimental context. Environ. Biol. Fishes, 88: 207-215.

[Résumé disponible seulement en anglais]
Laboratory experiments were conducted to assess shelter use and behaviour of juvenile Spotted Wolfish, Anarhichas minor, using time-lapse video. Information about the behaviour of Spotted Wolffish and its habitat utilization is sparse due to the great depth at which this species lives. Four experiments were conducted using one or two fish per tank, with and without a shelter. The positions and movements of fish in the tanks and interactions between fish were monitored over 24-h periods. In experiments in which no shelter was available, Spotted Wolffsih spent very little time exploring the water column. They did not show fidelity to a particular area on the bottom of the tank and exhibited few signs of aggressiveness to each other. When a shelter was made available, fish spent most of their time in the shelter or close to the shelter. The presence of a single shelter did not enhance aggressive behaviours in fish kept in pairs. When day and night observations were compared, no clear diel pattern emerged. The Canadian recovery plan for Spotted Wolffish calls for research aimed at describing their use of demersal habitats. The present study suggests that shelter availability might be an important feature of the habitat requirements of juvenile Spotted Wolffish.©2010 Springer

COUILLARD, C.M., 2009. Utilisation des poissons pour évaluer les effets biologiques des contaminants dans l'estuaire du Saint-Laurent et le fjord du Saguenay;Use of fish to assess biological effects of contaminants in the St. Lawrence Estuary and Saguenay Fjord. Rev. Sci. Eau;J. Water Sci., 22(2): 291-314.

Les organismes aquatiques de l'estuaire du Saint-Laurent (ESL) et du fjord du Saguenay (FS) sont exposés à des mélanges complexes de composés toxiques pouvant avoir lin impact sur les populations, seuls ou en interaction avec d'autres facteurs environnementaux. Lobjectif de cet article est de résumer l'information sur les effets biologiques des contaminants dans l'ESL et le FS obtenue à l'aide de poissons sentinelles. Trois études de cas démontrent la complémentarité de l'information obtenue avec différentes espèces. Les études sur l'anguille d'Amérique (Anguilla rostrata) montrent comment des poissons migrateurs peuvent être un vecteur important de contamination pour les prédateurs de haut niveau trophique de l'ESL. Des lésions prénéoplasiques au foie chez les anguilles en migration, probablement liées à une exposition aux hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) sur leurs aires de croissance, sont un exemple d'effet à long terme de contaminants qui ne persistent pas dans les tissus des poissons. La présence d'adduits à l'ADN a été démontrée chez les poulamons atlantiques (Microgadus tomcod) résidents dans l'ESL et permet de comparer les niveaux d'exposition aux HAP génotoxiques entre l'ESL et d'autres estuaires de la côte Atlantique. Les études sur le poulamon ont aussi révélé une interaction entre leur période de jeûne hivernal et les produits organiques persistants (POP) menant à une augmentation transitoire des concentrations de POP dans le foie et à une dysfonction hépatique. Des échantillonnages sur le terrain, couplés à des expositions en cages in situ et à des expériences en laboratoire, ont permis de mettre évidence chez des plies canadiennes (Hipoglossoides platessoides) exposées à des sédiments contaminés de la baie des Anglais, des altérations immunitaires causant une augmentation de la susceptibilité aux maladies infectieuses. Les futures études devraient poursuivre le développement de biomarqueurs pour différents groupes de contaminants et les utiliser chez des espèces de poissons clés, à des stades sensibles de leur cycle de vie, en combinant différentes approches expérimentales multistresseurs à des études de surveillance sur le terrain.©2009 RSE inc.

MacGREGOR, R., J.M. CASSELMAN, W.A. ALLEN, T. HAXTON, J.M. DETTMERS, A. MATHERS, S. LAPAN, T.C. PRATT, P. THOMPSON, M. STANFIELD, L. MARCOGLIESE, J4.-D. DUTIL, 2009. Natural heritage, anthropogenic impacts, and biopolitical issues related to the status and sustainable management of American eel : a retrospective analysis and management perspective at the population level. Am. Fish. Soc. Symp., 69: 713-739.

[Résumé disponible seulement en anglais]
We examine historical, archaeological, and current patterns in American eel Anguilla rostrata use, abundance, and distribution to improve understanding of current population- level status. Our research indicates that distribution and abundance has changed significantly in response to the cumulative impacts of fishing, turbine mortality, and major loss of freshwater habitat. The 1950–1970 peaks in dam construction and turbine mortalities, together with the unprecedented North American harvests in the 1970s, have lead to a perilous synergy of effects at the population level. Based on our findings, we call for coordinated conservation and management actions for American eel across North America. Preservation of life cycle diversity and coordinated conservation actions are required across the range to ensure continued and improved societal benefits, protect the legacy of cultural and natural heritage values, restore ecological services, and reinstate the benefits to biodiversity provided by this unique and important species. Finally, we describe key elements and recent progress in recovery planning.©2009 American Fisheries Society

D'AMOURS, O., P. ARCHAMBAULT, C.W. MCKINDSEY, L. ROBICHAUD, 2008. The influence of bivalve aquaculture on ecosystem productivity. World Aquacult., 39(3) : 26-31.

FRIEDLAND, K.D., L.M. CLARKE, J.-D. DUTIL, M. SALMINEN, 2006. The relationship between smolt and postsmolt growth for Atlantic salmon (Salmo salar) in the Gulf of St. Lawrence. Fish. Bull., 104(1): 149-155.

FRIEDLAND, K.D., D.G. REDDIN, M. CASTONGUAY, 2003. Ocean thermal conditions in the post-smolt nursery of North American Atlantic salmon. ICES J. Mar. Sci., 60: 343-355.

HAMMILL, M., J.-F. GOSSELIN, 2000. Les secrets de Salmo : déclin de l'abondance du saumon, les phoques sont-ils à blâmer?. Saumons illimités, Automne : 13-15.

FRIEDLAND, K.D., J.-D. DUTIL, T. SADUSKY, 1999. Growth patterns in postsmolts and the nature of the marine juvenile nursery for Atlantic salmon, Salmo salar. Fish. Bull., 97: 472-481.

FRIEDLAND, K.D., J.-D. DUTIL, T. SADUSKY, 1998. Post-smolt growth in Atlantic salmon form North America and the nature of marine juvenile nurseries. ICES C.M., 1998/N:08, 12 p.

MARCOGLIESE, D.J., D.K. CONE, 1991. Importance of lake characteristics in structuring parasite communities of salmonids from insular Newfoundland. Can. J. Zool., 69: 2962-2967.

Les parasites métazoaires de Salmo salar et de Salvelinus fontinalis dans l'île de Terre-Neuve ont été étudiés à huit stations d'échantillonnage, des étendues d'eau de surfaces (< 1, 1-100 et > 100 ha) et de profondeurs variées (< 1, 1-5 et > 5). Neuf des 14 espèces reconnues étaient spécifiques aux salmonidés et avaient généralement des répartitions géographiques plus étendues que les cinq espèces généralistes rencontrées, à l'exception d'une seule, Echinorhynchus lateralis. La dispersion de Crepidostomum farionis, Sterliadochona ephemeridarum et E. lateralis semblait avoir été favorisée par des hôtes intermédiaires bien répandus. Les larves de Digéniens trouvées étaient des larves associées typiquement à des lacs de profondeur faible et de surface moyenne. Les espèces ayant des copépodes limnétiques comme hôtes intermédiaires (Philonema agubernaculum, Eubothrium salvelini et Diphyllobothrium sp.) ont été trouvées surtout chez les poissons des lacs plus profonds. Dans les petits étangs, la richesse en espèces de parasites était faible (R=5); les lacs moyens et les grands lacs avaient des richesses en espèces semblables (R=9-11). L'indice de Jaccard et une analyse des groupements ont révélé que les poissons des petits étangs et les poissons des grands lacs hébergeaient des faunes de parasites différentes de celle qui prévalait dans les lacs peu profonds de taille moyenne qui contenaient des poissons parasités par des larves de Digéniens. Il semble donc que la profondeur du lac soit un facteur déterminant fondamental de la structure des communautés de parasites de Salmonidae dans l''le de Terre-Neuve©1991 Conseil national de recherches Canada

MORIN, R., 1991. Atlantic salmon (Salmo salar) in the lower Nastapoka River, Quebec : distribution and origins of salmon in eastern Hudson Bay. Can. J. Zool., 69: 1674-1681.

On retrouve parfois le Saumon atlantique sur la côte est de la baie d'Hudson, au nord du golfe de Richmond. Cependant, je signale sa présence dans l'estuaire de la rivière Nastapoka, où il a dominé les prises au filet lors d'une étude de 3 ans. Deux sondages auprès des pêcheurs autochtones indiquent que les saumons de la rivière Nastapoka représentent le seul stock dans la Baie d'Hudson. Le saumon est aussi présent dans la rivière Nastapoka en amont d'un escarpement côtier de 35 m. On peut supposer que le saumon a colonisé la rivière Nastapoka à partir de la Baie d'Ungava par transfert dans le bassin hydrographique de la rivière Koksoak à la suite de la déglaciation. Le Saumon atlantique et l'Omble de fontaine (Salvelinus fontinalis) comptent pour plus de 80 % des prises au filet dans la rivière Nastapoka. La taille des deux espèces est semblable jusqu'à l'âge de 7 ans. La croissance de l'omble est linéaire alors que le saumon se développe plus lentement pour atteindre une taille maximum inférieure, mais sa longévité est supérieure à celle de l'omble. Le saumon atteint sa maturité sexuelle à un âge plus avancé et il possède une fécondité et une capacité de reproduction inférieures à celles de l'omble. Dans l'estuaire, les deux espèces se nourrissent surtout d'amphipodes marins provenant du littoral et de poissons marins. La population du saumon est située à la limite nord des conditions thermiques optimales signalées chez cette espèce. La présence de courants rapides dans une zone restreinte d'eau douce en aval des chutes peut avantager le saumon dans la partie inférieure de la rivière Nastapoka. Cet habitat est menacé par un projet de détournement d'une partie du bassin pour le développement hydroélectrique©1991 Conseil national de recherches Canada

BELZILE, L., J.A. ROBITAILLE, G. SHOONER, 1990. Synthèse des connaissances relatives à la biologie post-fraye du saumon atlantique (Salmo salar) en Ungava. Rapp. tech. can. sci. halieut. aquat., 1738, 29 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Dans chacun des fleuves de l'Ungava où existe une population de saumon atlantique, on retrouve, dans des proportions variables selon les années, des saumons noirs et des géniteurs reconditionnés. Dans le fleuve Koksoak, dont la population a été plus intensivement étudiée au cours des dernières années, le saumon peut, entre sa dévalaison comme smolt et l'atteinte de la première maturité sexuelle, réaliser sa croissance en estuaire, en mer ou encore partiellement aux deux endroits. On a observé chez les poissons ayant adopté chacun de ces types de croissance une capacité de reconditionnement en eau douce, à proximité même des aires de fraye, qui semble constituer une adaptation aux conditions climatiques et hydrologiques sévères de l'Ungava. Les saumons à croissance estuarienne peuvent aussi récupérer d'une fraye en dévalant jusqu'à l'estuaire pour s'y nourrir pendant quelques semaines, puis remonter pour se reproduire de nouveau, le tout à l'intérieur d'une seule année. Une interprétation conservatrice de la fréquence des marques de fraye sur les écailles de saumons échantillonnés permet de déduire que la survie est au moins trois fois plus élevée chez les saumons qui se reconditionnent en estuaire que chez ceux qui retournent en mer. Ce rapport regroupe autour de quelques thèmes l'information glanée dans la documentation scientifique sur les caractéristiques des charognards de l'Ungava et sur leur reconditionnement.

NANCE, J.M., M. BORNANCIN, F. SOLA, G. BOEUF, J.-D. DUTIL, 1990. Study of transbranchial Na+ exchange in Salmo salar smolts and post-smolts directly transferred to sea water. Comp. Biochem. Physiol., 96A: 303-308.

GAUTHIER, D., L. DESJARDINS, J. ROBITAILLE, Y. VIGNEAULT, 1989. River spawning of artificially reconditioned Atlantic salmon (Salmo salar). Can. J. Fish. Aquat. Sci., 46: 824-826.

DUTIL, J.-D., J.-M. COUTU, 1988. Early marine life of Atlantic salmon, Salmo salar, postsmolts in the northern Gulf of St. Lawrence. Fish. Bull., 86: 197-212 .