Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Poissons / Reinhardtius hippoglossoides / Flétan du Groeland, Flétan noir, Halibut noir

GOSSELIN, S., S. DUBÉ, 2011. Processus consultatif scientifique régional sur l’évaluation du stock de flétan du Groenland du golfe du Saint-Laurent (4RST), 15 février 2011, Institut Maurice-Lamontagne ; Regional Science Advisory Process on the Assessment of the Gulf of St. Lawrence (4RST) Greenland halibut Stock, February 15, 2011, Maurice Lamontagne Institute. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Série des comptes rendus; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Proceedings Series, 2011/017, 18 p.

Cliquer pour voir tout le texte

FRÉCHET, A., B. BERNIER, 2011. Assessment of the Greenland Halibut stock in the Gulf of St. Lawrence (4RST) in 2010. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2011/013, 13 p.

Cliquer pour voir tout le texte

FRÉCHET, A., B. BERNIER, 2011. Évaluation du stock de flétan du Groenland du golfe du Saint-Laurent (4RST) en 2010. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2011/013, 14 P.

Cliquer pour voir tout le texte

ARCHAMBAULT, D., H. BOURDAGES, B. BERNIER, A. FRÉCHET, J. GAUTHIER, F. GRÉGOIRE, J. LAMBERT, L. SAVARD, 2011. Résultats préliminaires du relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette d’août 2011 dans l’estuaire et le nord du golfe du Saint-Laurent ; Preliminary results from the groundfish and shrimp multidisciplinary survey in August 2011 in the Estuary and northern Gulf of St. Lawrence. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2011/112, 108 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En 2011, le relevé estival annuel pour l’évaluation de l’abondance et de la distribution des poissons de fond et de la crevette nordique dans l’estuaire et le nord du golfe du Saint- Laurent a été réalisé du 1er au 29 août, à bord du NGCC Teleost. Un des principaux objectifs était d’obtenir des estimations des indices d’abondance et de biomasse des principales espèces de poissons de fond (morue, flétan du Groenland, flétan atlantique et sébaste – Sebastes fasciatus et S. mentella -) et de la crevette nordique, ainsi que d’en préciser la répartition spatiale et d’en déterminer les caractéristiques biologiques. Les deux autres objectifs principaux du relevé étaient d’assurer un monitorage de la biodiversité de l’estuaire et du nord du golfe, et de décrire les conditions océanographiques du milieu observées en août. Le présent rapport décrit les résultats sommaires des taux de capture, des répartitions spatiales et des distributions de fréquences de taille pour 25 taxons. Ces résultats ont été mis en perspective avec l’ensemble des résultats de la série historique des relevés initiée en 1990 en tenant compte des facteurs d’équivalence utilisés pour convertir les données du tandem NGCC Alfred Needler-URI au tandem NGCC Teleost-Campelen. En 2011, les indices d’abondance et de biomasse de plusieurs espèces sont demeurés stables ou en baisse par rapport à 2010. Ainsi, les indices observés pour les deux espèces de sébaste, la morue, l’aiguillat noir et la merluche à longues nageoires présentent des valeurs inférieures à leurs moyennes respectives calculées pour la période comparative de 1990- 2010. Même si, en 2011, les indices calculés pour le flétan atlantique, la plie grise, la raie épineuse, la myxine, la crevette nordique et le crabe des neiges, ont diminué par rapport à 2010, leurs valeurs sont, selon l’espèce, comparables ou supérieures aux moyennes de la période 1990-2010. Cinq espèces (flétan du Groenland, merluche blanche, plie canadienne, capelan, hareng) ont vu leurs indices augmenter en 2011 et, exception faite de la merluche blanche, présenter des valeurs comparables ou plus élevées que les moyennes de la période 1990-2010. Les distributions géographiques des captures des diverses espèces en 2011 étaient comparables aux années antérieures. Finalement, l’étendue des distributions de tailles déterminées pour chaque espèce demeure relativement stable pour l’ensemble de la série historique. Néanmoins, pour certaines espèces (flétan du Groenland, raie épineuse, merluche blanche, plies grise et canadienne, myxine et crevette nordique), certaines classes de taille observées en 2011 sont nettement dominantes, leur abondance dépassant largement la moyenne calculée pour la période de comparaison.

BUI, A.O.V., P. OUELLET, M. CASTONGUAY, J.-C. BRÊTHES, 2010. Ichthyoplankton community structure in the northwest Gulf of St. Lawrence (Canada) : past and present. Mar. Ecol. Prog. Ser., 412: 189-205.

[Résumé disponible seulement en anglais]
Biodiversity can play an important role in the stability and resilience of ecosystems when these are faced with environmental change or anthropogenic impacts. Historically, the northwest Gulf of St. Lawrence had high fish egg and larval productivity. To assess changes in the ichthyoplankton community of this region, data from sampling surveys that were carried out in spring from 1985 to 1987 were compared with data from spring 2005 to 2007. Significant differences in ichthyoplankton abundances between the 2 decades and sampling times (May versus June) were revealed by multivariate analyses (nMDS, ANOSIM, PERMANOVA, and SIMPER) and univariate (ANOVA) analyses. Total ichthyoplankton abundance was lower in the 2000s than during the mid- 1980s. Although larval sandlance Ammodytes spp. abundances did not change significantly, other taxa, such as Stichaeidae larvae and H4B eggs (gadids and merlucciid hakes, rocklings, butterfish Peprilus triancanthus, windowpane Scophthalmus aquosus and Gulf Stream flounder Citharichthys arctifrons), became more abundant; the abundance of CHW eggs (cod Gadus morhua, haddock Melanogrammus aeglefinus, witch flounder Glyptocephalus cynoglossus), and redfish Sebastes spp. larvae generally declined by more than an order of magnitude. Greenland halibut Reinhardtius hippoglossoides larvae also appeared in the 2000s assemblages. This dominance shift in the ichthyoplankton community reflects the demise of large fish predators and the response of the non-commercial species. Our study provides much-needed new information concerning current biodiversity and productivity of the fish community in the Gulf of St. Lawrence and insights into changes influenced by groundfish collapse and environmental fluctuations.©2010 Inter-Research

BERNIER, B., 2010. Évaluation du stock de flétan du Groenland du golfe du Saint-Laurent (4RST) en 2009. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2010/028, 14 p.

Cliquer pour voir tout le texte

BERNIER, B., 2010. Assessment of the Greenland Halibut stock in the Gulf of St. Lawrence (4RST) in 2009. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2010/028, 14 p.

Cliquer pour voir tout le texte

GOSSELIN, S., S. DUBÉ, 2010. Évaluation des stocks de flétan du Groenland du golfe du Saint-Laurent (4RST), 22 février 2010, Institut Maurice-Lamontagne ; Stock assessments on Greenland Halibut in the Gulf of St. Lawrence (4RST) February 22, 2010 Maurice Lamontagne Institute. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Série des comptes rendus ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Proceedings Series, 2010/005, 18 p.

Cliquer pour voir tout le texte

GOSSELIN, S., F. GRÉGOIRE, 2010. Évaluation de la pêche sportive hivernale dans le fjord du Saguenay en 2004, 14 décembre 2004, Institut Maurice-Lamontagne ; Assessment of ice sportfishing season in the Saguenay River in 2004, December 14, 2004, Maurice Lamontagne Institute. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Série des comptes rendus ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Proceedings Series, 2009/048, 19 p.

Cliquer pour voir tout le texte

NOZERES, C., D. ARCHAMBAULT, P.-M. CHOUINARD, J. GAUTHIER, R. MILLER, E. PARENT, P. SCHWAB, L. SAVARD, J.-D. DUTIL, 2010. Guide d'identification des poissons marins de l'estuaire et du nord du golfe du Saint-Laurent et protocoles suivis pour leur échantillonnage lors des releves par chalut entre 2004 et 2008 ; Identification guide for marine fishes of the estuary and northern Gulf of St. Lawrence and sampling protocols used during trawl surveys between 2004 and 2008. Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2866, 168 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Le relevé annuel réalisé par les scientifiques du Ministère des Pêches et des Océans à bord de grands chalutiers est une source importante d’information sur l’état des ressources marines exploitées de l’estuaire et du nord du golfe du Saint-Laurent. L’objectif principal du relevé est l’estimation de l’abondance et de la biomasse de cinq espèces importantes commercialement, soit la morue franche (Gadus morhua), le flétan du Groenland (Reinhardtius hippoglossoides), les sébastes acadien (Sebastes fasciatus</i) et atlantique (Sebastes mentella), et la crevette nordique (Pandalus borealis). Depuis quelques années, les biologistes cherchent à mieux intégrer l’information sur l’état des stocks et de l’écosystème, ce qui a nécessité un effort accru pour mieux décrire la capture des autres espèces de poissons et des invertébrés. Le protocole d’observation et d’échantillonnage qui a longtemps prévalu a donc graduellement évolué en un protocole nettement plus détaillé et complexe. La mise en application de ce protocole s’est toutefois heurtée à la difficulté de bien identifier les dizaines d’espèces capturées à chaque station de chalutage. Le présent rapport fournit un guide d’identification des espèces de poisson susceptibles d’être capturées lors des relevés dans l’estuaire et le nord du golfe du Saint-Laurent. Ce guide visuel devrait s'avérer un outil pratique pour former le personnel et assurer la qualité des données recueillies. Ce rapport décrit également le protocole d’observation et d’échantillonnage de la capture de poissons qui a été suivi lors des relevés à bord du NGCC Teleost entre 2004 et 2008 et présente sommairement une analyse descriptive des captures de poissons au cours de cette même période.

BOURDAGES, H., D. ARCHAMBAULT, D. BERNIER, A. FRECHET, J. GAUTHIER, F. GREGOIRE, J. LAMBERT, L. SAVARD, 2010. Résultats préliminaires du relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette d'août 2009 dans le nord du golfe du Saint-Laurent ; Preliminary results from the groundfish and shrimp multidisciplinary survey in August 2009 in the northern Gulf of St. Lawrence. Rapp. stat. can. sci. halieut. aquat. ; Can. Data Rep. Fish. Aquat. Sci., 1226, 84 p..

Cliquer pour voir tout le texte

En 2009, le relevé estival annuel pour l'évaluation de l'abondance et de la distribution des poissons de fond et de la crevette nordique dans le nord du golfe du Saint-Laurent a été réalisé du 31 juillet au 31 août, à bord du NGCC Teleost. Un des principaux objectifs était d'obtenir des estimations des indices d'abondance et de biomasse des principales espèces de poissons de fond (particulièrement morue, flétan du Groenland et sébaste) et de la crevette nordique, ainsi que de préciser la répartition spatiale et de déterminer les caractéristiques biologiques de ces espèces. D'autres objectifs étaient d'assurer un monitorage de la biodiversité du nord du golfe et d'en décrire les conditions océanographiques observées en août. Le présent rapport décrit les résultats sommaires des taux de capture, des répartitions spatiales et des distributions de fréquences de taille pour 15 taxa. Ces résultats ont été mis en perspective avec l'ensemble des résultats de la sene historique des relevés initiée en 1990 en tenant compte des facteurs d'équivalence utilisés pour convertir les données du tandem NGCC Alfred Needler-URI au tandem NGCC Teleost-Campelen. En 2009, les indices d'abondance et de biomasse de plusieurs espèces ont été en baisse par rapport aux années précédentes. Ainsi, les indices observés pour le sébaste, l'aiguillat noir et la merluche à longues nageoires se retrouvent parmi les plus faibles valeurs de la série. Le flétan du Groenland, dont les indices ont chuté d'environ 30 %, présente des valeurs du début des années 2000. Toutefois, les indices enregistrés en 2009 pour les autres espèces (morue, crevette nordique, flétan atlantique, raie épineuse, merluche blanche, plie canadienne, plie grise et crabe des neiges) s'avèrent comparables à la moyenne des cinq dernières années et ce, même si on observe une diminution par rapport à l'an passé. Les distributions géographiques des captures observées pour les di verses espèces en 2009 ressemblent à celles des sept années antérieures. ??

SÉVIGNY, J.-M., A. VALENTIN, A. TALBOT, N. MÉNARD, 2009. Connectivité entre les populations du fjord du Saguenay et celles du golfe du Saint-Laurent;Connectivity between Saguenay Fjord populations and those of the Gulf of St. Lawrence. Rev. Sci. Eau;J. Water Sci., 22(2): 315-339.

L'analyse des marqueurs micro satellites et d'allozymes chez différentes espèces de poissons de fond (morue, flétan du Groenland et sébaste) et de crustacés (crabe des neiges et crevette nordique) montre que les organismes du Saguenay et du Saint-Laurent appartiennent aux mêmes populations. La seule différenciation génétique est observée au locus Pan l chez la morue. Cette différenciation pourrait toutefois être causée par la sélection, qui agirait dans le fjord du Saguenay, plutôt que par l'isolement génétique de la population. Les données complémentaires disponibles pour les poissons de fond (composition élémentaire des otolithes, morphométrie et faune parasitaire) montrent que les individus capturés dans le Saguenay diffèrent de ceux du Saint-Laurent. Ces différences suggèrent que les individus du Saguenay et du Saint-Laurent passent la majeure partie de leur cycle vital dans des environnements différents. Considérant la très faible survie larvaire observée dans le fjord, cette revue suggère que les populations de poissons de fond du Saguenay constituent des populations puits, dont le recrutement dépend de l'apport de juvéniles depuis le Saint-Laurent. Une fois les individus installés dans le Saguenay, ils y passent la majorité de leur vie. Même si nous ne possédons pas de données complémentaires pour les crustacés, il est possible que le même mécanisme opère chez ces espèces.©2009 RSE inc.

BERNIER, B., 2009. Assessment of the Greenland halibut stock in the Gulf of St. Lawrence (4RST) in 2008. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2009/020, 16 p.

Cliquer pour voir tout le texte

COUILLARD, C.M., 2009. Utilisation des poissons pour évaluer les effets biologiques des contaminants dans l'estuaire du Saint-Laurent et le fjord du Saguenay;Use of fish to assess biological effects of contaminants in the St. Lawrence Estuary and Saguenay Fjord. Rev. Sci. Eau;J. Water Sci., 22(2): 291-314.

Les organismes aquatiques de l'estuaire du Saint-Laurent (ESL) et du fjord du Saguenay (FS) sont exposés à des mélanges complexes de composés toxiques pouvant avoir lin impact sur les populations, seuls ou en interaction avec d'autres facteurs environnementaux. Lobjectif de cet article est de résumer l'information sur les effets biologiques des contaminants dans l'ESL et le FS obtenue à l'aide de poissons sentinelles. Trois études de cas démontrent la complémentarité de l'information obtenue avec différentes espèces. Les études sur l'anguille d'Amérique (Anguilla rostrata) montrent comment des poissons migrateurs peuvent être un vecteur important de contamination pour les prédateurs de haut niveau trophique de l'ESL. Des lésions prénéoplasiques au foie chez les anguilles en migration, probablement liées à une exposition aux hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) sur leurs aires de croissance, sont un exemple d'effet à long terme de contaminants qui ne persistent pas dans les tissus des poissons. La présence d'adduits à l'ADN a été démontrée chez les poulamons atlantiques (Microgadus tomcod) résidents dans l'ESL et permet de comparer les niveaux d'exposition aux HAP génotoxiques entre l'ESL et d'autres estuaires de la côte Atlantique. Les études sur le poulamon ont aussi révélé une interaction entre leur période de jeûne hivernal et les produits organiques persistants (POP) menant à une augmentation transitoire des concentrations de POP dans le foie et à une dysfonction hépatique. Des échantillonnages sur le terrain, couplés à des expositions en cages in situ et à des expériences en laboratoire, ont permis de mettre évidence chez des plies canadiennes (Hipoglossoides platessoides) exposées à des sédiments contaminés de la baie des Anglais, des altérations immunitaires causant une augmentation de la susceptibilité aux maladies infectieuses. Les futures études devraient poursuivre le développement de biomarqueurs pour différents groupes de contaminants et les utiliser chez des espèces de poissons clés, à des stades sensibles de leur cycle de vie, en combinant différentes approches expérimentales multistresseurs à des études de surveillance sur le terrain.©2009 RSE inc.

MORISSETTE, L., M. CASTONGUAY, C. SAVENKOFF, D.P. SWAIN, D. CHABOT, H. BOURDAGES, M.O. HAMMILL, J. MARK HANSON, 2009. Contrasting changes between the northern and southern Gulf of St. Lawrence ecosystems associated with the collapse of groundfish stocks. Deep-Sea Res., Part II, Top. Stud. Oceanogr., 56(21-22): 2117-2131.

[Résumé disponible seulement en anglais]
In order to have a global view of ecosystem changes associated with the collapse of groundfish species in the Gulf of St.Lawrence during the early 1990s, Ecopath mass balance models were constructed in corporating uncertainty in the input data.These models covered two ecosystems (northern and southern Gulf of St.Lawrence; NAFO divisions 4RSand 4T), and two time periods (before the collapse, in the mid-1980s, and after it, in the mid 1990s). Our analyses revealed that the ecosystem structure shifted dramatically from one previously dominated by piscivorous groundfish and small-bodied forage species during the mid-1980s to one now dominated only by small-bodied pelagic species during the mid-1990s in both southern and northern Gulf.The species structure in the northern Gulf versus southern Gulf was different, which may explain why these two ecosystems did not recover the same way from the collapse in the early1990s. Productivity declined in the northern Gulf after the collapse but increased in the southern Gulf. The collapse of groundfish stocks resulted in declines in the mean trophic level of the landings in both the northern and the southern Gulf. Even though fishing mortality was then intentionally reduced, this part of the total mortality was taken up by predation.The temporal changes in the internal structure of both ecosystems are reflected in their overall emergent properties.©2009 Elsevier Ltd.

GOSSELIN, S., S. DUBÉ, 2009. Évaluation des stocks de flétan du Groenland du golfe du Saint-Laurent (4RST), 19 février 2009 Institut Maurice-Lamontagne ; Stock assessments on Greenland Halibut in the Gulf of St. Lawrence (4RST) February 19, 2009 Maurice Lamontagne Institute. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Série des comptes rendus ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Proceedings Series, 2009/015, 21 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Ce document renferme le compte rendu de la réunion tenue dans le cadre du processus régional d'évaluation des stocks de flétan du Groenland du golfe du Saint-Laurent suivant la saison de pêche 2008. Ce processus de revue s'est déroulé le 19 février 2009 à l'Institut Maurice-Lamontagne, à Mont-Joli. Cette rencontre réunissait près d’une quarantaine de participants des domaines des sciences, de la gestion et de l ’industrie. Lors de cette rencontre, l'assemblée a revu l'état des stocks exploités commercialement dans la région du Québec. Ce compte rendu contient donc l'essentiel des présentations et des discussions tenues et fait état des principales recommandations et conclusions émises au moment de la revue.

BERNIER, B., 2009. Évaluation du stock de flétan du Groenland du golfe du Saint-Laurent (4RST) en 2008. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2009/020, 16 p.

Cliquer pour voir tout le texte

SIROIS, P., G. DIAB, A.-L. FORTIN, S. PLOURDE, J.A. GAGNÉ, N. MÉNARD, 2009. Recrutement des poissons dans le fjord du Saguenay;Fish recruitment in the Saguenay Fjord. Rev. Sci. Eau;J. Water Sci., 22(2): 341-352.

La faune ichtyologique du fjord du Saguenay est composée de plus de 60 espèces de poissons marins, diadromes et dulcicoles dont plusieurs font l'objet d'une pêche récréative comme l'éperlan arc-en-ciel anadrome (Osmerus mordax), le sébaste (Sebastes spp.), la morue franche (Gadus morhua), la morue ogac (Gadus ogac) et le flétan du Groenland (Reinhardtius hippoglossoides). On ignore si le recrutement des poissons marins exploités par la pêche récréative dans le Saguenay dépend de la production des stocks locaux ou des échanges avec les populations de l'estuaire du Saint-Laurent. Nous avons donc étudié la distribution spatio-temporelle de l'ichtyoplancton dans le fjord du Saguenay afin d'identifier les zones de production, de rétention et d'advection larvaires dans le but d'y préciser les mécanismes de recrutement des stocks de poissons. Lichtyoplancton a été échantillonné à 21 stations sur le fjord du Saguenay à six occasions, de mai à octobre 2004, et à cinq occasions, de juin à septembre 2005. Les résultats montrent que le recrutement du capelan et de l'éperlan arc-en-ciel anadrome repose sur la production et la rétention des larves dans le fjord du Saguenay. Cependant, le recrutement des sébastes et des morues dépendrait de l'immigration de juvéniles en provenance de l'estuaire du Saint-Laurent. Ces résultats sont supportés par une revue des résultats des études antérieures sur les poissons du fjord du Saguenay. Létude des mécanismes de recrutement des stocks de poissons du fjord du Saguenay favorise l'exploitation durable de ces ressources halieutiques conformément à la mission de Pêches et Océans Canada et dans le respect du programme de conservation du parc marin du Saguenay-Saint-Laurent.©2009 RSE inc.

BOURDAGES, H., D. ARCHAMBAULT, B. BERNIER, A. FRÉCHET, J. GAUTHIER, F. GRÉGOIRE, J. LAMBERT, L. SAVARD, 2008. Résultats préliminaires du relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette d'août 2008 dans le nord du golfe du Saint-Laurent ; Preliminary results from the groundfish and shrimp multidisciplinary survey from August 2007 in the northern Gulf of St. Lawrence. Rapp. stat. can. sci. halieut. aquat. ; Can. Data Rep. Fish. Aquat. Sci., 1210, 84 p..

Cliquer pour voir tout le texte

En 2008, le relevé estival annuel pour l’évaluation de l’abondance et de la distribution des poissons de fond et de la crevette nordique dans le nord du golfe du Saint-Laurent a été réalisé du 24 juillet au 25 août, à bord du NGCC Teleost. Un de ses principaux objectifs était d’obtenir des estimations des indices d’abondance et de biomasse des principales espèces de poissons de fond, incluant les trois espèces de poissons visées par le relevé (morue, flétan du Groenland, sébaste) et de la crevette nordique, d’en préciser la répartition spatiale et de déterminer leurs caractéristiques biologiques. Un des autres objectifs ciblés par le relevé, était celui de décrire en parallèle le portrait des conditions environnementales du nord du golfe observées en août. Le présent rapport décrit les résultats sommaires des taux de capture, des répartitions spatiales et des distributions de fréquences de taille pour 14 espèces. Ces résultats ont été mis en perspective avec l’ensemble des résultats de la série historique des relevés initiée en 1990 en tenant compte des facteurs d’équivalence utilisés pour convertir les données du tandem NGCC Alfred Needler-URI au tandem NGCC Teleost- Campelen. À l’exception du flétan atlantique dont l’indice de biomasse manifeste encore une importante augmentation en 2008, les indices calculés pour les autres espèces se comparent à la moyenne des indices des trois dernières années. Les distributions géographiques des captures observées pour les diverses espèces en 2008 ressemblent à celles des cinq années antérieures.

BOURDAGES, H., D. ARCHAMBAULT, B. BERNIER, A. FRÉCHET, J. GAUTHIER, F. GRÉGOIRE, J. LAMBERT, L. SAVARD, 2008. Résultats préliminaires du relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette d’août 2007 dans le nord du golfe du Saint-Laurent ; Preliminary results from the groundfish and shrimp multidisciplinary survey from August 2007 in the northern Gulf of St. Lawrence. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2008/046, 77 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En 2007, le relevé estival annuel pour l’évaluation de l’abondance et la distribution de poissons de fond et de crevettes de la région du Québec a été réalisé du 3 août au 1er septembre dans l’estuaire et le nord du golfe du Saint-Laurent à bord du NGCC Teleost. Un de ses principaux objectifs était d’obtenir des estimations des indices d’abondance des principales espèces de poissons de fond, incluant les trois espèces visées par le relevé (morue, flétan du Groenland, sébaste) et de la crevette nordique (espèce également visée par le relevé) et d’en préciser la répartition spatiale et leurs caractéristiques biologiques. Parmi les autres objectifs, le relevé visait à établir, en parallèle, le portrait des conditions environnementales du Golfe en août pour 7 des 8 régions géographiques du Golfe considérées pour l’évaluation de l’état physique du Golfe. Le présent rapport décrit, pour 14 espèces, les résultats sommaires des taux de capture, de leur répartition spatiale et de leur distribution de fréquence de taille. Ces résultats ont été mis en perspective avec l’ensemble des résultats de la série historique des relevés initiée en 1990 en tenant compte des facteurs d’équivalence utilisés pour convertir les données du tandem NGCC Alfred Needler-URI en tandem NGCC Teleost- Campelen. À l’exception du flétan atlantique dont l’indice d’abondance s’accroît toujours en 2007, l’ensemble des autres espèces a présenté peu de variations par rapport aux deux dernières années. Les distributions géographiques des captures observées pour les diverses espèces en 2007 se comparent à celles des cinq années antérieures. En 2007, les températures enregistrées pour les eaux de surface et la couche intermédiaire froide (CIF) ont été en général plus froides pour l’ensemble du territoire couvert en comparaison avec les températures observées pour 2006. Les couches <1°C et <0°C de la CIF ont été beaucoup plus épaisses en 2007 par rapport à 2006. Toutefois, les températures enregistrées pour les eaux profondes (300 m et plus) ont été comparables au cours de ces deux années. Les concentrations en oxygène dissout dans les eaux de l’Estuaire étaient toujours qualifiées d’hypoxiques en 2007.

CYR, C., D. GASCON, 2008. Évaluations des stocks de poisson de fonds de la région du Québec suivant la saison de pêche 2007, du 25 au 29 février 2008, Institut Maurice-Lamontagne ; Regional groundfish stock assessments of the 2007 fishing season in the Quebec Region, February 25 to 29, 2008, Maurice Lamontagne Institute. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Série des comptes rendus ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Proceedings Series, 2008/019, 53 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Ce document renferme les comptes rendus des réunions d’évaluation des stocks tenues dans le cadre du processus régional d’évaluation des stocks de la région du Québec suite à la saison de pêche 2007. Ce processus de revue s’est déroulé du 25 au 29 février 2008 à l’Institut Maurice-Lamontagne, à Mont-Joli. Lors de ces rencontres, l’assemblée a revu l’état de plusieurs stocks de poisson de fond exploités commercialement dans l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent ainsi que certains paramètres environnementaux qui prévalaient lors du déroulement de la saison de pêche 2007. Ces comptes rendus contiennent donc l’essentiel des présentations et des discussions tenues et font état des principales recommandations et conclusions émises au moment de la revue.

BERNIER, B., J.-D. LAMBERT, 2008. Évaluation du stock de flétan du Groenland du golfe du Saint-Laurent (4RST) en 2007. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2008/044, 15 p.

Cliquer pour voir tout le texte

BERNIER, B., J.-D. LAMBERT, 2008. Assessment of the Greenland halibut Stock in the Gulf of St. Lawrence (4RST) in 2007. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2008/044, 15 p.

Cliquer pour voir tout le texte

BERNIER, B., J.-D. LAMBERT, 2007. Assessment of the Greenland halibut stock in the Gulf of St. Lawrence (4RST) in 2006. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2007/044, 15 p.

Cliquer pour voir tout le texte

BERNIER, B., J.-D. LAMBERT, 2007. Évaluation du stock de flétan du Groenland du golfe du Saint-Laurent (4RST) en 2006. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2007/044, 15 p.

Cliquer pour voir tout le texte

BERNIER, B., J.-D. LAMBERT, 2006. Assessment of the Greenland halibut stock in the Gulf of St. Lawrence (4RST) in 2005. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2006/011, 13 p.

Cliquer pour voir tout le texte

BERNIER, B., J.-D. LAMBERT, 2006. Évaluation du stock [i.e. des stocks] de flétan du Groenland du golfe du Saint-Laurent (4RST) en 2005. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2006/011, 14 p.

Cliquer pour voir tout le texte

SAVENKOFF, C., L. SAVARD, B. MORIN, D. CHABOT, 2006. Main prey and predators of northern shrimp (Pandalus borealis) in the northern Gulf of St. Lawrence during the mid-1980s, mid-1990s, and early 2000s. Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2639, 28 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Nous avons utilisé les résultats de modèles d’équilibre de masse pour décrire les changements dans la structure et le fonctionnement de l’écosystème du nord du golfe du Saint-Laurent associés à la crevette nordique (Pandalus borealis) pour le milieu des années 1980, le milieu des années 1990 et le début des années 2000. La forte diminution des biomasses des grandes espèces démersales et la chute résultante de leur prédation au milieu des années 1990 pourraient expliquer l’augmentation de l’abondance de la crevette nordique à la fin des années 1990. La crevette était parmi les principales proies et la prédation était la principale cause de mortalité de la crevette à chaque période de temps. Le flétan du Groenland (Reinhardtius hippoglossoides) a remplacé progressivement la morue (Gadus morhua) et le sébaste (Sebastes spp.) comme principal prédateur de la crevette. Étant donné que la biomasse du flétan du Groenland a augmenté grandement depuis 1995, l’effet de la prédation, en plus de la pêche, devraient être considérés dans l’élaboration des stratégies de gestion pour la crevette du nord du golfe du St. Laurent.

GAUTHIER, J., M. CASTONGUAY, 2005. Gulf of St. Lawrence (4RST) Greenland halibut in 2004. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2005/012, 9 p.

Cliquer pour voir tout le texte

GAUTHIER, J., M. CASTONGUAY, 2005. Flétan du Groenland du golfe du Saint-Laurent (4RST) en 2004. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2005/012, 9 p.

Cliquer pour voir tout le texte

MORIN, B., 2004. Gulf of St. Lawrence (4RST) Greenland Halibut in 2003. Science, Stock Status Report, 2004/014, 10 p.

Cliquer pour voir tout le texte

MORIN, B., 2004. Flétan du Groenland du golfe du Saint-Laurent (4RST) en 2003. Rapport sur l'état des stocks, 2004/014, 11 p.

Cliquer pour voir tout le texte

MORIN, B., 2003. Gulf of St. Lawrence (4RST) Greenland halibut in 2002. Science, Stock Status Report, 2003/007, 7 p.

Cliquer pour voir tout le texte

CAMIRAND, R., B. MORIN, L. SAVARD, 2003. Historical and current knowledge of the Greenland Halibut from the Quebec fixed-gear fishers in the Gulf of St. Lawrence. Pages 366-374 in N. Haggan, C. Brignam and L. Wood (ed.). Putting Fishers Knowledge to Work. Conference Proceedings August 27-30 2001. Fish. Cent. Res. Rep., 11(1).

MORGAN, M.J., W.R. BOWERING, A.C. GUNDERSEN, A. HOINE, B. MORIN, O.SMIRNOV, E. HJORLEIFSSON, 2003. A comparison of the maturation of Greenland halibut (Reinhardtius hippoglossoides) from populations throughout the north Atlantic. J. Northwest Atl. Fish. Sci., 31: 99-112.

Cliquer pour voir tout le texte

MORIN, B., B. BERNIER, 2003. Évaluation du flétan du Groenland (Reinhardtius hippoglossoides) du golfe du Saint-Laurent (4RST) en 2002 ; Assessment of Greenland halibut (Reinhardtius hippoglossoides) in the Gulf of St. Lawrence (4RST) in 2002. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2003/088, 75 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En 2002, les débarquements ont augmenté de 25 % par rapport à ceux de 2001 et ce, principalement à cause du dépassement d'environ 100 t de l'allocation des pêcheurs de Terre-Neuve et des bonnes captures (275 t) enregistrées par une pêche expérimentale réalisée au Québec. Encore une fois, le TAC (Total admissible des captures) n'a pas été atteint, même s'il a été réduit de 1 000 t. Par ailleurs, les taux de capture des pêcheurs au filet maillant ont augmenté, principalement dans Esquiman, et les femelles ont constitué la forte majorité des captures. La taille moyenne des poissons capturés est en baisse depuis 1998, si bien que le nombre de flétans du Groenland récoltés par tonne débarquée a crû de 30 % entre 1998 et 2002. Une pêche comparative réalisée au Québec en 2002 entre des filets avec maillage de 5,5 et 6,0 po révèle des proportions de femelles élevées (plus de 80 %) dans les captures avec les deux maillages. La taille moyenne des poissons capturés avec les filets de 5,5 po était de 43 cm, tandis qu'elle était de 45 cm avec les filets de 6,0 po. La proportion de femelles immatures s'élevait à 62 % avec les filets de 5,5 po comparativement à 42 % avec les filets de 6,0 po. Les PUE (Prise par unité d'effort) étaient au moins 3 fois plus élevées avec les filets de 5,5 po. Les indices de biomasse des relevés ont augmenté de 1995 à 2000, mais ont diminué en 2001 et 2002. Toutefois, l'indice du relevé du MPO de 2002 est encore au-dessus de la moyenne des années 1990 en raison des fortes classes d'âge 1997 et 1999. Par ailleurs, l'abondance des poissons plus grands que 44 cm (poissons disponibles à la pêche) est en diminution depuis 1999 dans les indices provenant des relevés. La croissance des individus de la forte classe d'âge de 1997 a été inférieure à celle des classes d'âge précédentes dans l'ouest du Golfe. Cela a eu pour effet de retarder l'atteinte de la taille commerciale. Cette diminution ne s'est pas fait sentir de façon aussi prononcée dans Esquiman, ce qui explique le meilleur succès de pêche en 2002 dans cette région. Cependant, en 2002, l'alimentation, la condition et la croissance des poissons juvéniles se sont améliorées, alors que la taille à la maturité sexuelle a augmenté chez les mâles. Même si l'abondance des prérecrues (classes d'âge 1997 et 1999) est élevée, il est difficile de prévoir quel sera le succès de la pêche en 2003 étant donné le retard de croissance observé pour les poissons de la classe d'âge 1997.

MORIN, B., 2003. Fletan du Groenland du golfe du Saint-Laurent (4RST) en 2002. Rapport sur l'état des stocks, 2003/007, 14 p.

Cliquer pour voir tout le texte

BOURDAGES, H., D. ARCHAMBAULT, B. MORIN, A. FRÉCHET, L. SAVARD, F. GRÉGOIRE, M. BÉRUBÉ, 2002. Résultats préliminaires du relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette d'août 2002 dans le nord du golfe du Saint-Laurent ;. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2002/090, 69 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En 2002, le relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette dans le nord du Golfe s’est déroulé du 1 er août au 1 er septembre. Pour l’ensemble du territoire couvert, un total de 207 traits de pêche ont été réalisés au cours de la mission, dont 190 réussis, soit 76 % de l’objectif initial de 250 traits. Les résultats sommaires des indices de biomasse et d’abondance, des distributions de fréquences de longueur et de la distribution des taux de capture sont présentés pour 13 espèces dont les quatre espèces visées par le relevé (morue, flétan du Groenland, sébaste et crevette). Les résultats de 2002 sont comparés à ceux des années précédentes pour donner une indication des tendances observées au cours de la série de 13 ans. Toutefois, les résultats de 2002 sont préliminaires et doivent être considérés comme tel tant que les analyses en laboratoire et la validation des données ne sont pas terminées. Selon les résultats préliminaires, les indices de biomasses pour la morue, le sébaste, la plie grise et la plie canadienne sont à des niveaux très faibles dans le nord du golfe du Saint-Laurent alors que ceux de la crevette et du flétan du Groenland sont demeurés à des valeurs élevées. Une diminution générale des captures est observée sur la côte ouest de Terre-Neuve pour la majorité des espèces. Cependant, la couverture de ce secteur en 2002 a été restreinte à cause des nombreux bris de chalut.

LAMBERT, J.-D., S. BÉRUBÉ, 2002. La pêche sportive hivernale dans le fjord du Saguenay. Rapp. tech. can. sci. halieut. aquat., 2445, 58 p.

Cliquer pour voir tout le texte

La pêche sportive hivernale dans le fjord du Saguenay suscite l'intérêt de plus de 50 000 pêcheurs-jours annuellement. Son ampleur, son impact social et l'importance de ses retombées économiques ont emmené différents intervenants à prendre action afin d'assurer la conservation des ressources et le développement durable de cette pêche. Dans ce contexte, un programme de recherche dont le but est d'évaluer l'état de la ressource, a été initié en 1995. Ce programme est issu d'une entente de recherche entre les associations et comités de pêcheurs du fjord du Saguenay, la Société touristique du fjord, la Société d'électrolyse et de chimie Alcan Ltée., la Société de la faune et des parcs du Québec, la Société des établissements et de plein air du Québec et le ministère du Patrimoine canadien (Parcs Canada) qui sont les deux cogestionnaires du Parc marin du Saguenay - Saint-Laurent, ainsi que le ministère des Pêches et des Océans qui est responsable de l'étude scientifique. Le programme comporte deux volets et sollicite la participation de 32 bénévoles recrutés parmi les pêcheurs des huit principaux sites de pêches. Le premier volet compte une équipe de huit échantillonneurs qui, à 20 occasions durant la saison de pêche, sont chargés de recueillir les données concernant les captures et l'effort de pêche. Le second volet est plutôt orienté vers la cueillette des données biologiques. Il regroupe 24 échantillonneurs qui enregistrent la taille, le poids et évaluent visuellement la condition physique des individus capturés.

MORIN, B., 2002. Flétan du Groenland du golfe du Saint-Laurent (4RST) en 2001. Rapport sur l'état des stocks, A4-03, 12 p.

Cliquer pour voir tout le texte

MORIN, B., 2002. Gulf of St. Lawrence (4RST) Greenland halibut in 2001. Science, Stock Status Report, A4-03, 12 p.

Cliquer pour voir tout le texte

MORIN, B., 2001. Gulf of St. Lawrence (4RST) Greenland halibut. Science, Stock Status Report, A4-03, 8 p.

Cliquer pour voir tout le texte

MORIN, B., 2001. Flétan du Groenland du golfe du Saint-Laurent (4RST). Rapport sur l'état des stocks, A4-03, 8 p.

Cliquer pour voir tout le texte

MORIN, B., 2000. Flétan du Groenland du golfe du Saint-Laurent (4RST). Rapport sur l'état des stocks, A4-03, 8 p.

Cliquer pour voir tout le texte

MORIN, B., 2000. Gulf of St. Lawrence (4RST) Greenland Halibut. Science, Stock Status Report, A4-03, 7 p.

Cliquer pour voir tout le texte

PELLETIER, É., G. CANUEL, J. PADROS, Y. CLERMONT, C. GOBEIL, 1999. Concentrations d'hydrocarbures aromatiques polycycliques chez quatre espèces de poissons de fond et deux espèces de crustacés de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent et du fjord du Saguenay. Rapp. stat. can. sci. halieut. aquat., 1052, 20 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Le présent rapport résume les efforts effectués conjointement par l'INRS-Océanologie (Université du Québec, Rimouski, Québec) et l'Institut Maurice-Lamontagne (MPO, Mont-Joli, Québec) pour doser des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) chez la morue franche (Gadus morhua), la plie canadienne (Hippoglossoides platessoides), la raie épineuse (Raja radiata), le flétan noir (Reinhardtius hippoglossoides) et la crevette nordique (Pandalus borealis) de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent et chez le crabe des neiges (Chionoecetes opilio) de l'estuaire du Saint-Laurent et du fjord du Saguenay. Les composés spécifiques dont nous avons cherché à déceler la présence étaient le fluoranthène, le pyrène, le benzo[b]fluoranthène, le benzo[k]fluoranthène, le benzo[a]pyrène, le dibenzo[a,h]anthracène, le benzo[g,h,i]pérylène, de même que le naphtalène, l'acénaphtène, le fluorène, le phénanthrène et l'anthracène. Les teneurs de tous les HAP dans le muscle des morues (n=12), plies (n=12), raies (n=6) et flétans (n=6) étaient sous les seuils de détection analytique. Les teneurs de tous les HAP, à l'exception de celles de benzo(a)anthracène, étaient également non détectables dans le foie des flétans (n=9) et l'hépatopancréas des crabes (n=9). Par contre, le fluoranthène, le pyrène, le benzo(a)anthracène, de même que le phénanthrène et l'anthracène furent détectés à des concentrations très faibles dans le muscle des crevettes (n=12). En raison des très bas niveaux de concentrations, la présence du benzo(a)anthracène détectée en fluorimétrie tant dans le muscle des crevettes, le foie des flétans et l'hépatopancréas des crabes n'a cependant pas pu être confirmée en spectrométrie de masse avec l'équipement utilisé. Cette étude permet de conclure que les teneurs en HAP dans les espèces analysées sont toujours très faibles, voire même non détectées et conséquemment, sont jugées sécuritaires du point de vue de la consommation par les humains.

MORIN, B., 1999. Greenland halibut in the Gulf of St. Lawrence (4RST). Science, Stock Status Report, A4-03, 7 p.

Cliquer pour voir tout le texte

LEBEUF, M., I. ST-PIERRE, Y. CLERMONT, C. GOBEIL, 1999. Concentrations de biphényles polychlorés (BPC) et de pesticides organochlorés chez trois espèces de poissons de fond de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent et du fjord du Saguenay. Rapp. stat. can. sci. halieut. aquat., 1059, 108 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Les concentrations de biphényles polychlorés (BPC) et de pesticides organochlorés ont été déterminées dans le muscle et le foie de la morue franche (Gadus morhua), la plie canadienne (Hippoglossoides platessoides) et le flétan noir (Reinhardtius hippoglossoides) de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent et du fjord du Saguenay. Plus de 35 composés organochlorés dont une vingtaine de congénères de BPC ont été dosés dans 56 échantillons. Au total, plus de 1 900 mesures de contaminants sont colligées dans ce rapport. La plupart des BPC et des pesticides organochlorés étudiés ont pu être détectées dans le muscle et le foie de tous les poissons analysés. Chez toutes les espèces, les concentrations sont systématiquement plus élevées dans le foie que dans le muscle. Selon les normes canadiennes pour assurer la protection de la santé humaine, les teneurs en BPC et en DDT et ses métabolites dans les tissus de poissons ne devraient pas excéder respectivement 2 000 et 5 000 ng/g (poids humide). Les teneurs en BPC et pesticides organochlorés, tant dans le muscle que dans le foie, et ce, aussi bien chez la morue franche, la plie canadienne que le flétan noir, sont sous ces normes. Dans les pires cas, les niveaux de concentrations dans le foie sont plus faibles d'au moins 2 fois la norme établie pour les BPC et d'au moins 10 fois celle pour le DDT et ses métabolites. Dans le muscle, elles sont dans les pires cas respectivement 10 et 100 fois plus faibles que ces normes.

MORIN, B., B. BERNIER, 1999. Assessment and biology of Greenland halibut (Reinhardtius hippoglossoides) in the Gulf of St. Lawrence (4RST) in 1998 ; Évaluation et biologie du flétan du Groenland (Reinhardtius hippoglossoides) du golfe du Saint-Laurent (4RST) en 1998. DFO, Canadian Stock Assessment Secretariat, Research Document ; MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche, 99/185, 57 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Les principales concentrations estivales de flétan du Groenland dans le golfe du Saint-Laurent se retrouvent à l’ouest de l’île d’Anticosti, au nord de cette île et près de la côte ouest de Terre-Neuve dans le chenal d’Esquiman. Le filet maillant est l’engin de pêche le plus utilisé depuis le milieu des années 1970. Les débarquements préliminaires de 1998 ont atteint 3 989 t alors que le total admissible des captures (TAC) était de 4 000 t. Les PUE des pêcheurs au filet maillant en 1998 ont augmenté de 25 % par rapport à 1996 et 1997. Les indices d'abondance du flétan du Groenland indiquent une augmentation de la biomasse depuis 1990 et une hausse des poissons de taille commerciale depuis 1994. Cependant, l'indice de biomasse et l'abondance des adultes du relevé de recherche du MPO a légèrement diminué en 1998. Enfin, une nouvelle classe d'âge (1997) très abondante a été observée en 1998 sur le relevé de recherche. À partir de critères histologiques, la taille où 50 % des femelles atteignent la maturité a été estimée à 46 cm en 1998.

MORIN, B., 1999. Flétan du Groenland du golfe du Saint-Laurent (4RST). Rapport sur l'état des stocks, A4-03, 8 p.

Cliquer pour voir tout le texte

MORIN, B., B. BERNIER, E. ALBERT, 1998. Assessment and biology of Greenland Halibut (Reinhardtius hippoglossoides) in the Gulf of St. Lawrence (4RST) in 1996 and 1997 ; Évaluation et biologie du flétan du Groenland (Reinhardtius hippoglossoides) du golfe du Saint-Laurent (4RST) en 1996 et 1997. DFO, Canadian Stock Assessment Secretariat, Research Document ; MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche, 98/07, 57 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Les principales concentrations estivales de flétan du Groenland dans le golfe du Saint-Laurent se retrouvent à l'ouest de l'île d'Anticosti et, dans une moindre mesure, au nord de cette île et près de la côte ouest de Terre-Neuve dans le chenal d'Esquiman. Le filet maillant est l'engin de pêche le plus utilisé depuis le milieu des années 1970. Les débarquements préliminaires de 1997 ont atteint 2 459 t alors que le total admissible des captures (TAC) était de 3 000 t. Les PUE des pêcheurs repères en 1996 et 1997 ont été, en général, deux fois plus élevées que celles pour la période de 1991 à 1995. Les indices d'abondance du flétan du Groenland montrent une augmentation depuis 1990 mais plus particulièrement depuis 1994. L'abondance des flétans du Groenland de tailles commerciales (plus de 40 cm) a augmenté depuis 1994 dues à la présence de bonnes classes d'âge. En 1996 et 1997, le nombre de juvéniles a fortement augmenté. De plus, la longueur ou 50 % des femelles atteignent la maturité sexuelle a été estimée à 50 cm. Des résultats préliminaires d'une étude microscopique des ovaires révèlent des signes de maturation non visibles à l'œil nu. Les études sur les parasites montrent qu'en hiver, les flétans du Groenland qui sont concentrés dans la région du détroit de Cabot proviennent fort probablement du golfe du Saint-Laurent.

GOBEIL, C., Y. CLERMONT, G. PAQUETTE, 1997. Concentrations en mercure, plomb et cadmium chez diverses espèces de poissons de fond, de poissons pélagiques et de crustacés de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent et du fjord du Saguenay. Rapp. stat. can. sci. halieut. aquat., 1011, 88 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Les concentrations en mercure, plomb et cadmium furent déterminées dans le muscle de la crevette nordique (Pandalus borealis), le muscle et l'hépatopancréas du crabe des neiges (Chionoecetes opilio), et le muscle, le foie et les gonades de plusieurs espèces de poissons de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent et du fjord du Saguenay. Les espèces de poissons incluent la morue franche (Gadus morhua), le flétan noir (Reinhardtius hippoglossoides), le sébaste atlantique (Sebastes mentella), la plie canadienne (Hippoglossoides platessoides), la raie épineuse (Raja radiata), le capelan (Mallotus villosus), le hareng atlantique (Clupea harengus) et l'éperlan arc-en-ciel (Osmerus mordax). Les teneurs en mercure dans les tissus de toutes les espèces étudiées sont de 2 à 10 fois plus faibles que la norme canadienne fixée pour assurer la protection de la santé humaine, soit 0,5 mg/kg (poids humide), à l'exception de celles dans la crevette nordique et le crabe des neiges du fjord du Saguenay, qui voisinent cette norme. Par ailleurs, quels que soient l'espèce et le tissu analysé, les concentrations en plomb sont faibles, souvent inférieures à 0,05 mg/kg, et ne montrent pas de différence marquée entre le Golfe, l'Estuaire et le Fjord. Les teneurs en cadmium dans le muscle et les gonades des poissons et dans le muscle des crustacés sont également faibles, souvent inférieures à la limite de détection analytique de 0,002 mg/kg, et ce, tant dans le Golfe que dans l'Estuaire et le Fjord. Cependant, comme on l'observe couramment, les niveaux en cadmium sont plus élevés dans le foie des poissons et dans l'hépatopancréas du crabe des neiges.

MORIN, B., 1997. Flétan du Groenland du Golfe du Saint-Laurent (4RST). Rapport sur l'état des stocks, A4-03, 7 p.

Cliquer pour voir tout le texte

MORIN, B., 1997. Greenland halibut in the Gulf of St. Lawrence (4RST). Science, Stock Status Report, A4-03, 6 p.

Cliquer pour voir tout le texte

MORIN, B., B. BERNIER, R. ARTHUR, G. CHOUINARD, A. FRÉCHET, P. GAGNON, 1996. L'évaluation et la biologie du flétan du Groenland (Reinhardtius hippoglossoides) du golfe du Saint-Laurent (4RST) en 1995 ; Assessment and biology of Greenland halibut (Reinhardtius hippoglossoides) in the Gulf of St. Lawrence (4RST) in 1995. MPO, Pêches de l'Atlantique, Document de recherche ; DFO, Atlantic Fisheries, Research document, 96/53, 59 p.

Les principales concentrations de flétan du Groenland dans le golfe du Saint-Laurent à l'été se retrouvent à l'ouest de l'île Anticosti, dans une moindre mesure, au nord de cette île et près de la côte ouest de Terre-Neuve dans le chenal d'Esquiman. Le filet maillant est l'engin de pêche le plus utilisé depuis le milieu des années 1970. Les débarquements préliminaires de 1995 ont atteint 2300 t. Le total admissible des captures est fixé à 4000 t depuis 1993. En 1996, il a été réduit à 2000 t. Les indices d'abondance du flétan du Groenland montrent une légère augmentation depuis 1990. De plus, l'abondance des flétans du Groenland de taille commerciale a augmenté depuis 1994 due à la présence de bonnes classes d'âge. Toutefois, les flétans du Groenland de grande taille étaient encore peu abondants dans la population en 1995 et le nombre de juvéniles en 1995 étaient encore en-dessous de la moyenne de 1990 à 1995. La longueur ou 50 % des femelles atteignent la maturité sexuelle a été estimée à 49 cm en 1995. Le poids des poissons en fonction de leur longueur a augmenté légèrement en 1995 pour les poissons de plus de 40 cm. En hiver, les flétans du Groenland qui sont concentrés dans la région du détroit de Cabot proviennent fort probablement du golfe du Saint-Laurent.

MORIN, B., 1996. Greenland halibut in Gulf of St. Lawrence (4RST). DFO, Atlantic Fisheries, Stock Status Report, 96/58, 7 p.

MORIN, B., 1996. Flétan du Groenland du golfe du Saint-Laurent (4RST). MPO, Pêches de l'Atlantique, Rapport sur l'état des stocks, 96/58, 7 p.

MORIN, B., B. BERNIER, D. CHABOT, J.J. MAGUIRE, 1995. Évaluation et biologie du flétan du Groenland (Reinhardtius hippoglossoides) du golfe du Saint-Laurent (4RST) en 1994. MPO, Pêches de l'Atlantique, Document de recherche, 95/59, 47 p.

Depuis 1992, le flétan du Groenland des divisions 4RST est géré comme une population distincte sur la base du rendement par recrue. Les principales concentrations de flétan du Groenland dans le golfe du Saint-Laurent à l'été se retrouvent à l'ouest de l'île d'Anticosti, dans une moindre mesure, au nord de cette île et près de la côte ouest de Terre-neuve dans le chenal d'Esquiman. Des résultats préliminaires sur la maturité sexuelle du flétan du Groenland de l'estuaire du Saint-Laurent ont indiqué que la longueur à laquelle 50 % des mâles ont atteint la maturité sexuelle était d'environ 39 cm pour les mâles et de 56 cm pour les femelles. Les débarquements de flétan du Groenland de 4RST ont augmenté de 2,800 t à 3,600 t de 1993 à 1994. Le filet maillant est l'engin de pêche le plus utilisé depuis le milieu des années 1970. La taille des poissons capturés en 1994 se situait entre 41-51 cm et plus de 70 % des captures étaient composées de femelles donc, d'une très forte proportion de poissons immatures. Les indices d'abondance indiquent que la biomasse du flétan du Groenland est faible mais relativement stable depuis 1990. Le taux d'exploitation du flétan du Groenland du golfe est probablement élevé et le faible nombre de poissons de grande taille fait en sorte que l'exploitation se concentre sur le recrutement annuel. Il est donc important de protéger les poissons immatures afin de permettre à la biomasse adulte d'augmenter.

LEBEUF, M., C. GOBEIL, Y. CLERMONT, C. BROCHU, S. MOORE, 1995. Non-ortho chlorobiphenyls in fish and sediments of the Estuary and Gulf of St. Lawrence. Organohalogen Compounds, 26: 421-426.

ARTHUR, J.R., E. ALBERT, 1994. A survey of the parasites of Greenland halibut (Reinhardtius hippoglossoides) caught off Atlantic Canada, with notes on their zoogeography in this fish. Can. J. Zool., 72: 765-778.

La faune parasitaire du flétan du Groenland (Reinhardtius hippoglossoides) capturé au large des côtes atlantiques canadiennes, du détroit de Cumberland, T.N.O., jusqu'au golfe du Saint-Laurent et dans le fjord du Saguenay, a été étudiée en détail entre janvier 1990 et mars 1991. Un total de 46 taxons ont été identifiés chez les 350 poissons examinés (4 myxozoaires, 1 monogène, 19 digènes, 6 cestodes, 8 nématodes, 5 acanthocéphales, 2 crustacés, et 1 hirudinée). Parmi ceux-ci 15 taxons n'ont jamais été rapportés auparavant chez ce poisson (Genolinea laticauda Manter, 1925; Gonocerca physidis Manter, 1925; Neophasis sp., Podocotyle reflexa (Crepelin, 1825); Prosorhynchus squamatus Odhner, 1905; Steringophorus sp.; Eubothrium parvum Nybelin, 1922; Proteocephalus sp.; Ascarophis arctica Polyansky, 1952; Ascarophis filiformis Polyansky, 1952; Spirurida gen. Sp. Larve; Corynosoma validum Van Cleave, 1953; Corynosoma wegeneri Heinze, 1934; Gnathia elongata (Kroyer, 1849); et Notostomum laeve Levinsen, 1882). Seulement deux parasites, Steringophorus sp. Et N. laeve sont mentionnés pour la première fois au Canada. La faune parasitaire du Flétan du Groenland est caractérisée par un grand nombre d'espèces généralistes comprenant plusieurs types de formes larvaires et un plus petit nombre d'espèces qui infectent plus particulièrement les poissons pleuronectiformes. Parmi ces espèces, deux (Myxoproteus reinhardti (Wierzbicka, 1986) et Hatschekia reinhardtii Wierzbicka, 1989) ont été identifiées uniquement chez ce poisson. Une liste complète de tous les parasites rapportés chez le flétan du Groenland est incluse sous forme d'appendice.©1994 Conseil national de recherches Canada

GASCON, D. (éd.), 1994. Rapport sur l'état des stocks de poissons pour la région du Québec en 1994 ; Fish stocks status report for the Quebec region in 1994. Rapp. manus. can. sci. halieut. aquat. ; Can. Manuscr. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2253, 71 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En 1994, les évaluations de stocks de poissons ont été revues pour la première fois de façon régionale. Le présent document décrit les détails techniques des évaluations de stocks qui ont été faites à l'Institut Maurice-Lamontagne en mai 1994. Les stocks ainsi décrits sont le hareng de la côte ouest de Terre-Neuve (division de l'OPANO 4R), la morue du nord du Golfe du Saint-Laurent (divisions de l'OPANO 3Pn, 4R, et 4S), le maquereau de l'Atlantique du nord-ouest (sous-régions 2 à 6 de l'OPANO, le sébaste du Golfe du Saint-Laurent - Unité 1 (Divisions de l'OPANO 4R, 4S, et 4T, + 3Pn-4Vn [Jan.-Mai]), et le flétan du Groenland du Golfe (Divisions de l'OPANO 4r, 4S, et 4T). Un sommaire sur les conditions climatiques dans le golfe du Saint-Laurent en 1993 et sur l'état des principales composantes biologiques est aussi inclus. Ce rapport les descriptions techniques supportant les conclusions sur l'état de stocks de poissons du golfe du Saint-Laurent en 1994.

SÉVIGNY, J.-M., 1994. Variation génétique chez le flétan du Groenland (Reinhardtius hippoglossoides) et la crevette nordique (Pandalus borealis) du fjord du Saguenay. Pages 50-62 in J.-M. Sévigny & C.M. Couillard (éd.). Le fjord du Saguenay : un milieu exceptionnel de recherche. Ministère des pêches et des océans (Rapp. manus. can. sci. halieut. aquat., 2270).

ARTHUR, J.R., É. ALBERT, 1994. L'utilisation des parasites du flétan du Groenland (Reinhardtius hippoglossoides) pour la séparation des stocks du fjord du Saguenay et du golfe du Saint-Laurent. Pages 63-64 in J.-M. Sévigny & C.M. Couillard (éd.). Le fjord du Saguenay : un milieu exceptionnel de recherche. Ministère des pêches et des océans (Rapp. manus. can. sci. halieut. aquat., 2270).

MORIN, B., B. BERNIER, L. BOURASSA, 1994. Le stock de flétan du Groenland (Reinhardtius hippoglossoides) du golfe du Saint-Laurent (4RST) : état de la ressource en 1993. MPO, Pêches de l'Atlantique, Document de recherche, 94/25, 31 p.

Les débarquements de flétan du Groenland de 4RST ont diminué de 3,400 t à 2,800 t de 1992 à 1993. Cette baisse est principalement due aux engins mobiles et particulièrement pour les crevettiers à la suite de l'introduction de la grille Nordmore. Le filet maillant est l'engin le plus utilisé depuis le milieu des années 70. La taille des poissons capturés en 1992 se situait principalement entre 41 et 43 cm, correspondant à la classe d'âge de 1988. Une grande majorité des captures sont des poissons immatures. Une analyse préliminaire des taux de captures des pêcheurs-repères suggère que les PUE ont diminué de 1992 à 1993. L'indice d'abondance du relevé d'été montre une baisse importante entre 1992 et 1993 et des classes d'âge (1989-1991) plus faibles que la classe d'âge de 1988. D'après les informations disponibles, il est important de réduire l'effort de pêche et la proportion de poissons immatures pêches afin de permettre une conservation de cette ressource dans le Golfe.

GASCON, D. (éd.), 1994. Fish stocks status report for the Quebec region in 1994. Can. Manuscr. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2253, 71 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En 1994, les évaluations de stocks de poissons ont été revues pour la première fois de façon régionale. Le présent document décrit les détails techniques des évaluations de stocks qui ont été faites à l'Institut Maurice-Lamontagne en mai 1994. Les stocks ainsi décrits sont le hareng de la côte ouest de Terre-Neuve (division de l'OPANO 4R), la morue du nord du Golfe du Saint-Laurent (divisions de l'OPANO 3Pn, 4R, et 4S), le maquereau de l'Atlantique du nord-ouest (sous-régions 2 à 6 de l'OPANO, le sébaste du Golfe du Saint-Laurent - Unité 1 (Divisions de l'OPANO 4R, 4S, et 4T, + 3Pn-4Vn [Jan.-Mai]), et le flétan du Groenland du Golfe (Divisions de l'OPANO 4r, 4S, et 4T). Un sommaire sur les conditions climatiques dans le golfe du Saint-Laurent en 1993 et sur l'état des principales composantes biologiques est aussi inclus. Ce rapport les descriptions techniques supportant les conclusions sur l'état de stocks de poissons du golfe du Saint-Laurent en 1994.

TALBOT, A., J.-M. SÉVIGNY, 1994. Caractéristiques de la population de flétan du Groenland (Reinhardtius hippoglossoides) du fjord du Saguenay. Pages 65-76 in J.-M. Sévigny & C.M. Couillard (éd.). Le fjord du Saguenay : un milieu exceptionnel de recherche. Ministère des pêches et des océans (Rapp. manus. can. sci. halieut. aquat., 2270).

MORIN, B., B. BERNIER, 1993. Greenland halibut (Reinhardtius hippoglossoides) of the Gulf of St. Lawrence (4RST) : the fishery in 1992 and the state of the stock. DFO, Atlantic Fisheries, Research Document, 93/41, 56 p.

MORIN, B., B. BERNIER, 1993. Le flétan du Groenland (Reinhardtius hippoglossoides) du golfe du Saint-Laurent (4RST) : la pêche en 1992 et l'état du stock. MPO, Document de recherche sur les pêches dans l'Atlantique, 93/41, 56 p.

Les débarquements de flétan du Groenland de 4RST ont diminué graduellement à partir de 1988 pour atteindre 2,200 t en 1991, et ensuite augmenté à 3,400 t en 1992. Le filet maillant est l'engin de pêche le plus utilisé depuis le milieu des années soixante-dix. La taille des poissons capturés en 1992 se situait principalement entre 41 et 45 cm correspondant aux classes d'âge de 1985-86. Les taux de capture provenant du programme des Pêcheurs-repères ont été plus importants en 1992 qu'en 1991. Les estimés de biomasse des relevés de recherche ont chuté en 1988 et 1989 pour augmenter par la suite. Les croisières de recherche montrent que la classe d'âge de 1988 semble bonne. Cependant, il est impossible pour le moment d'évaluer sa taille et de la comparer aux classes d'âge de 1980-81 qui ont soutenu la pêche en 1986-88 et ce, avant qu'elle ne contribue à la pêche de façon significative.

ARTHUR, J.R., E. ALBERT, 1993. Use of parasites for separating stocks of Greenland halibut (Reinhardtius hippoglossoides) in the Canadian northwest Atlantic. Can. J. Fish. Aquat. Sci., 50: 2175-2181.

Une étude a été menée afin de déterminer l'utilité des parasites comme étiquettes biologiques pour l'identification des stocks de flétan du Groënland (Reinhardtius hippoglossoides) de la côte atlantique et du golfe du Saint-Laurent. L'échantillonnage de 231 poissons de taille supérieure à 30 cm a été effectué à huit sites différents. Des analyses discriminantes non paramétriques utilisant cinq taxons (la forme juvénile de Corynosoma strumosum, le stade métacercaire d'Otodistomum sp. Et le stade larvaire de Contracaecinea spp., d'Anisakis simplex et de Pseudoterranova decipiens) ont réussi à séparer de façon très précise les poissons du golfe du Saint-Laurent de ceux des régions adjacentes du fjord du Saguenay et de l'océan Atlantique au large du Labrador. Presque 100 % des poissons ont été reclassifiés correctement dans leur région d'origine. Il semble y avoir très peu ou même pas de migration des flétans du Groënland immatures ou adultes entre ces régions.©1993 Conseil national de recherches du Canada

SÉVIGNY, J.-M., G. ROSS, D. ARCHAMBAULT, É. PARENT, 1992. Genetic variation in Greenland halibut (Reinhardtius hippoglossoides) from the St. Lawrence system and Northwest Atlantic. CAFSAC Res. Doc., 92/99, 21 p.

Une étude de la variabilité des allozymes a été réalisée dans le but de déterminer si les flétans du Groenland de la région du golfe du Saint-Laurent appartiennent à des populations génétiquement différenciées de celles de la région du nord-ouest de l'Atlantique. La variabilité génétique a été étudiée pour 13 loci codant pour 10 protéines enzymatiques. Le faible degré de différenciation génétique observé chez cette espèce ne permet pas de conclure que les populations du golfe du Saint-Laurent sont différenciées génétiquement de celles de la côte du Labrador. La fréquence des allozymes diffère peu entre les groupes d'âge étudiés ce qui indique que la structure génétique observée est stable sur une échelle temporelle.

MORIN, B., A. FRÉCHET, M. APARICIO, L. LEFEBVRE, B. BERNIER, 1992. Évaluation du stock de flétan du Groenland (Reinhardtius hippoglossoides) du golfe du Saint-Laurent. CSCPCA doc. rech., 92/85, 39 p.

ARTHUR, J.R., E. ALBERT, 1992. The use of parasites for separating stocks of Greenland halibut (Reinhardtius hippoglossoides) in the Atlantic Ocean off Canada. CAFSAC Res. Doc., 92/93, 21 p.

Une étude a été menée afin de déterminer l'utilité des parasites comme étiquettes biologiques pour l'identification des stocks de flétan du Groënland de la côte atlantique et du golfe du Saint-Laurent. Plus de 40 espèces de parasites ont été identifiées chez les 231 poissons de taille supérieure à 39 cm provenant de huit sites d'échantillonnage. Des analyses discriminantes utilisant cinq taxons (la forme juvénile de Corynosoma strumosum, le stade métacercaire d'Otodistomum sp., et le stade larvaire de Contracaecinea spp., d'Anisakis simplex et de Pseudoterranova decipiens) ont réussi à séparer de façon très précise les poissons du golfe du Saint-Laurent de ceux des régions adjacentes du fjord du Saguenay et de l'océan Atlantique au large du Labrador. Presque 100 pc des poissons ont été reclassifiés correctement dans leur région d'origine. On peut conclure qu'il y a très peu ou pas de migration des flétans du Groënland immatures ou adultes entre ces régions.

FRÉCHET, A., 1987. Exploitation du flétan du Groenland (Reinhardtius hippoglossoides) du golfe du Saint-Laurent en 1986. CSCPCA doc. rech., 87/56, 23 p.

FRÉCHET, A., 1987. Biology and fishery of Greenland halibut in the Gulf of St. Lawrence. NAFO SCR Doc., 87/95, 11 p.

FRÉCHET, A., 1986. Le flétan du Groenland des divisions 4R, 4S et 4T de l'OPANO. CSCPCA doc. rech., 86/106, 18 p .

Les débarquements de flétan du Groenland des divisions 4RST de l'OPANO augmentent depuis 1983 et s'établissent à 2 377 t pour 1985. Une première analyse séquentielle de population pour ce stock a été effectuée et l'examen du recrutement partiel supporte l'hypothèse d'une émigration hors du Golfe. La forte classe d'âge de 1979 semble suivie d'une autre toute aussi forte et une augmentation des débarquements est à prévoir.