Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Poissons / Hippoglossus hippoglossus / Flétan de l'Atlantique, Halibut commun

TRZCINSKI, M.K., C. den HEYER, S. ARMSWORTHY, S. WHORISKEY, D. ARCHAMBAULT, M. TREBLE, M. SIMPSON, J. MOSSMAN, 2011. Pre-COSEWIC Review of Atlantic Halibut (Hippoglossus hippoglossus) on the Scotian Shelf and Southern Grand Banks (Divs. 3NOPs4VWX5Zc), Gulf of St. Lawrence (Divs. 4RST), Newfoundland and Labrador, and Central and Arctic. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document ; MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche, 2011/030, 83 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Toutes les données sur la situation du flétan de l’Atlantique (Hippoglossus hippoglossus) dans les eaux canadiennes dont disposaient quatre Régions du MPO - Maritimes, Golfe, Terre- Neuve et Québec - ont été rassemblées afin de présenter au Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) des éléments d’information à examiner. Ont été réunies en particulier des données sur le cycle biologique, l’habitat, les débarquements, les relevés et les prises accessoires de ce poisson. Les facteurs de correction visant à tenir compte des changements d’engin n’ayant pas été appliqués, les résultats sur les tendances de la répartition doivent être interprétés avec prudence. Cette façon de procéder convient probablement pour la plupart des Régions, les facteurs de correction concernant les poissons plats ayant été faibles, mais dans le cas de Terre-Neuve, le changement au profit d’un chalut Campelen pourrait avoir un effet important, qui n’est pas quantifié. Le flétan continue d’être rare sur le banc Georges et dans l’est de l’Arctique; sa répartition s’est étendue dans le Golfe, mais elle n’a pas beaucoup changé sur le plateau néo-écossais et dans le sud des Grands Bancs. On sait peu de choses de la période et du lieu où le flétan fraye, ainsi que des déplacements des oeufs et des larves ou des lieux où ils se trouvent. Un modèle de régression linéaire simple a été calé sur les données du relevé concernant le poisson de fond dans chaque Région pour toute la période du relevé. En raison de l’importance des changements d’engin et de l’absence d’estimation d’un facteur de correction, aucune tendance n’a été établie pour le sud des Grands Bancs. Les taux de prises de flétan n’ont pas changé sur le plateau néo-écossais, tandis que dans le nord et le sud du golfe du Saint-Laurent ils ont nettement augmenté. Les tendances, soit ici la différence de pourcentage dans les taux de prises moyen entre les cinq premières et les cinq dernières années de la série chronologique, étaient à la hausse sur le plateau néoécossais (74 %) ainsi que dans le nord et le sud du golfe du Saint-Laurent (> 200 %).

SAINTE-MARIE, B., S. DUBÉ, 2011. Processus consultatif scientifique régional sur l’évaluation du stock de flétan atlantique du golfe du Saint-Laurent (4RST), 16 février 2011, Institut Maurice-Lamontagne ; Regional Science Advisory Process on the Assessment of the Gulf of St.Lawrence (4RST) Atlantic Halibut Stock, February 16, 2011, Maurice Lamontagne Institute. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Série des comptes rendus; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Proceedings Series, 2011/008, 19 p.

Cliquer pour voir tout le texte

ARCHAMBAULT, D., 2011. Stock assessment of Atlantic Halibut of the Gulf of St. Lawrence (NAFO Division 4RST) for 2009 and 2010. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2011/012, 20 p.

Cliquer pour voir tout le texte

ARCHAMBAULT, D., 2011. Évaluation du stock de flétan atlantique du golfe du Saint-Laurent (division OPANO 4RST) pour 2009 et 2010. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2011/012, 18 P.

Cliquer pour voir tout le texte

FRABOULET, E., Y. LAMBERT, R. TREMBLAY, C. AUDET, 2011. Growth and lipid composition of winter flounder juveniles reared under natural and fixed photoperiod and temperature conditions. N. Am. J. Aquacult., 73(2): 89-96.

[Résumé disponible seulement en anglais]
In age-0 winter flounder Pseudopleuronectes americanus, a fixed long photoperiod (14.5 h light : 9.5 h dark) applied during the first 45 d postsettlement did not improve growth compared with fish held under natural photoperiod conditions. After being reared under these two regimes until 29 October, juveniles exposed to the long photoperiod after settlement were maintained under the same conditions during the winter, but temperature was not allowed to decrease below 4 C. Juveniles previously exposed to the natural photoperiod were maintained under one of the following conditions: (1) natural photoperiod and natural temperature (1–9 °C), (2) natural photoperiod and a minimum winter temperature of 4 °C, or (3) long photoperiod and a minimum temperature of 4 °C. Most mortality (80&nsp;%) occurred within the first 2 months of the experiment. Juveniles that experienced the transition from natural to long photoperiod conditions displayed higher growth through the winter than did juveniles exposed to natural conditions; at the end of winter, fish that were transitioned to the long photoperiod were 25&nsp;% longer (19 mm), were twice as heavy (125 mg), and contained twice as much total lipids (803 μg/mg) and five times more triacylglycerols (24 % of total lipids) than juveniles subjected to the natural photoperiod. These results indicate that we may be able to eliminate the winter fasting that occurs under natural conditions and to elicit winter growth in this species by using photoperiod manipulation. In addition, it appears that a decrease in photoperiod is needed for fish to respond to a subsequent increase in photoperiod.©2011 American Fisheries Society

ARCHAMBAULT, D., H. BOURDAGES, B. BERNIER, A. FRÉCHET, J. GAUTHIER, F. GRÉGOIRE, J. LAMBERT, L. SAVARD, 2011. Résultats préliminaires du relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette d’août 2011 dans l’estuaire et le nord du golfe du Saint-Laurent ; Preliminary results from the groundfish and shrimp multidisciplinary survey in August 2011 in the Estuary and northern Gulf of St. Lawrence. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2011/112, 108 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En 2011, le relevé estival annuel pour l’évaluation de l’abondance et de la distribution des poissons de fond et de la crevette nordique dans l’estuaire et le nord du golfe du Saint- Laurent a été réalisé du 1er au 29 août, à bord du NGCC Teleost. Un des principaux objectifs était d’obtenir des estimations des indices d’abondance et de biomasse des principales espèces de poissons de fond (morue, flétan du Groenland, flétan atlantique et sébaste – Sebastes fasciatus et S. mentella -) et de la crevette nordique, ainsi que d’en préciser la répartition spatiale et d’en déterminer les caractéristiques biologiques. Les deux autres objectifs principaux du relevé étaient d’assurer un monitorage de la biodiversité de l’estuaire et du nord du golfe, et de décrire les conditions océanographiques du milieu observées en août. Le présent rapport décrit les résultats sommaires des taux de capture, des répartitions spatiales et des distributions de fréquences de taille pour 25 taxons. Ces résultats ont été mis en perspective avec l’ensemble des résultats de la série historique des relevés initiée en 1990 en tenant compte des facteurs d’équivalence utilisés pour convertir les données du tandem NGCC Alfred Needler-URI au tandem NGCC Teleost-Campelen. En 2011, les indices d’abondance et de biomasse de plusieurs espèces sont demeurés stables ou en baisse par rapport à 2010. Ainsi, les indices observés pour les deux espèces de sébaste, la morue, l’aiguillat noir et la merluche à longues nageoires présentent des valeurs inférieures à leurs moyennes respectives calculées pour la période comparative de 1990- 2010. Même si, en 2011, les indices calculés pour le flétan atlantique, la plie grise, la raie épineuse, la myxine, la crevette nordique et le crabe des neiges, ont diminué par rapport à 2010, leurs valeurs sont, selon l’espèce, comparables ou supérieures aux moyennes de la période 1990-2010. Cinq espèces (flétan du Groenland, merluche blanche, plie canadienne, capelan, hareng) ont vu leurs indices augmenter en 2011 et, exception faite de la merluche blanche, présenter des valeurs comparables ou plus élevées que les moyennes de la période 1990-2010. Les distributions géographiques des captures des diverses espèces en 2011 étaient comparables aux années antérieures. Finalement, l’étendue des distributions de tailles déterminées pour chaque espèce demeure relativement stable pour l’ensemble de la série historique. Néanmoins, pour certaines espèces (flétan du Groenland, raie épineuse, merluche blanche, plies grise et canadienne, myxine et crevette nordique), certaines classes de taille observées en 2011 sont nettement dominantes, leur abondance dépassant largement la moyenne calculée pour la période de comparaison.

BOURDAGES, H., D. ARCHAMBAULT, D. BERNIER, A. FRECHET, J. GAUTHIER, F. GREGOIRE, J. LAMBERT, L. SAVARD, 2010. Résultats préliminaires du relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette d'août 2009 dans le nord du golfe du Saint-Laurent ; Preliminary results from the groundfish and shrimp multidisciplinary survey in August 2009 in the northern Gulf of St. Lawrence. Rapp. stat. can. sci. halieut. aquat. ; Can. Data Rep. Fish. Aquat. Sci., 1226, 84 p..

Cliquer pour voir tout le texte

En 2009, le relevé estival annuel pour l'évaluation de l'abondance et de la distribution des poissons de fond et de la crevette nordique dans le nord du golfe du Saint-Laurent a été réalisé du 31 juillet au 31 août, à bord du NGCC Teleost. Un des principaux objectifs était d'obtenir des estimations des indices d'abondance et de biomasse des principales espèces de poissons de fond (particulièrement morue, flétan du Groenland et sébaste) et de la crevette nordique, ainsi que de préciser la répartition spatiale et de déterminer les caractéristiques biologiques de ces espèces. D'autres objectifs étaient d'assurer un monitorage de la biodiversité du nord du golfe et d'en décrire les conditions océanographiques observées en août. Le présent rapport décrit les résultats sommaires des taux de capture, des répartitions spatiales et des distributions de fréquences de taille pour 15 taxa. Ces résultats ont été mis en perspective avec l'ensemble des résultats de la sene historique des relevés initiée en 1990 en tenant compte des facteurs d'équivalence utilisés pour convertir les données du tandem NGCC Alfred Needler-URI au tandem NGCC Teleost-Campelen. En 2009, les indices d'abondance et de biomasse de plusieurs espèces ont été en baisse par rapport aux années précédentes. Ainsi, les indices observés pour le sébaste, l'aiguillat noir et la merluche à longues nageoires se retrouvent parmi les plus faibles valeurs de la série. Le flétan du Groenland, dont les indices ont chuté d'environ 30 %, présente des valeurs du début des années 2000. Toutefois, les indices enregistrés en 2009 pour les autres espèces (morue, crevette nordique, flétan atlantique, raie épineuse, merluche blanche, plie canadienne, plie grise et crabe des neiges) s'avèrent comparables à la moyenne des cinq dernières années et ce, même si on observe une diminution par rapport à l'an passé. Les distributions géographiques des captures observées pour les di verses espèces en 2009 ressemblent à celles des sept années antérieures. ??

BENOÎT, H.P., T. HURLBUT, J. CHASSÉ, 2010. Assessing the factors influencing discard mortality of demersal fishes using a semi-quantitative indicator of survival potential. Fish. Res., 106: 436-447.

[Résumé disponible seulement en anglais]
Understanding the factors affecting the likelihood that discarded fish will die can contribute to better management of resources by enhancing the potential for successful live release and by improving the estimation of otherwise unaccounted fishing mortality. Semi-quantitative measures of individual fish vitality or physical condition, obtained by at-sea observers aboard commercial fishing vessels, are often used as an indicator of survival potential for discarded fish. The present study and previous ones have shown that these measures relate well to eventual survival. However, observer subjectivity in fish vitality scoring can affect the precision and accuracy of inferences drawn from an analysis of the observations. Here we propose the use of a mixed-effects multinomial proportional-odds model, which is appropriate for modelling ordinal vitality data and is a useful approach for addressing observer scoring subjectivity. This model was used to analyse data collected for eleven fish taxa captured by four gear types. The effect of eight factors previously shown to affect discard survival was evaluated. The gear type used and amount of time that fish spent on deck prior to discarding most strongly and consistently affected the distribution of fish among vitality levels. Sea surface and air temperatures, and fish body size, were also important factors for a number of taxa, while other factors such as the depth fished, catch size and fishing activity duration were important only for certain taxa. A random effect in the model, used to account for observer subjectivity, was significant for most taxa and fisheries. Failure to account for this effect could affect both the precision and accuracy of inferences on the survival potential of discarded fish.©2010 Elsevier B.V.

ARCHAMBAULT, D., 2009. Évaluation du stock de flétan atlantique du golfe du Saint-Laurent (divisions 4RST) en 2008. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2009/023, 15 p.

Cliquer pour voir tout le texte

GRÉGOIRE, F., S. DUBÉ, 2009. Évaluation du stock de flétan atlantique du golfe du Saint-Laurent (4RST), 18 février 2009, Institut Maurice-Lamontagne ; Stock assessment on Atlantic halibut in the Gulf of St. Lawrence (4RST), February 18, 2009, Maurice Lamontagne Institute. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Série des comptes rendus ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Proceedings Series, 2009/012, 24 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Ce document renferme le compte rendu de la réunion tenue dans le cadre du processus régional d'évaluation du stock de flétan atlantique du golfe du Saint-Laurent suivant la saison de pêche 2008. Ce processus de revue s'est déroulé le 18 février 2009 à l'Institut Maurice- Lamontagne, à Mont-Joli. Cette rencontre réunissait plus de trente participants des domaines des sciences, de la gestion et de l’industrie. Lors de cette rencontre, l'assemblée a revu l'état du stock exploité commercialement dans l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent. Ce compte rendu contient donc l'essentiel des présentations et des discussions tenues et fait état des principales recommandations et conclusions émises au moment de la revue

ARCHAMBAULT, D., 2009. Stock assessment of Atlantic halibut of the Gulf of St. Lawrence (divisions 4RST) in 2008. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2009/023, 14 p.

Cliquer pour voir tout le texte

BOURDAGES, H., D. ARCHAMBAULT, B. BERNIER, A. FRÉCHET, J. GAUTHIER, F. GRÉGOIRE, J. LAMBERT, L. SAVARD, 2008. Résultats préliminaires du relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette d'août 2008 dans le nord du golfe du Saint-Laurent ; Preliminary results from the groundfish and shrimp multidisciplinary survey from August 2007 in the northern Gulf of St. Lawrence. Rapp. stat. can. sci. halieut. aquat. ; Can. Data Rep. Fish. Aquat. Sci., 1210, 84 p..

Cliquer pour voir tout le texte

En 2008, le relevé estival annuel pour l’évaluation de l’abondance et de la distribution des poissons de fond et de la crevette nordique dans le nord du golfe du Saint-Laurent a été réalisé du 24 juillet au 25 août, à bord du NGCC Teleost. Un de ses principaux objectifs était d’obtenir des estimations des indices d’abondance et de biomasse des principales espèces de poissons de fond, incluant les trois espèces de poissons visées par le relevé (morue, flétan du Groenland, sébaste) et de la crevette nordique, d’en préciser la répartition spatiale et de déterminer leurs caractéristiques biologiques. Un des autres objectifs ciblés par le relevé, était celui de décrire en parallèle le portrait des conditions environnementales du nord du golfe observées en août. Le présent rapport décrit les résultats sommaires des taux de capture, des répartitions spatiales et des distributions de fréquences de taille pour 14 espèces. Ces résultats ont été mis en perspective avec l’ensemble des résultats de la série historique des relevés initiée en 1990 en tenant compte des facteurs d’équivalence utilisés pour convertir les données du tandem NGCC Alfred Needler-URI au tandem NGCC Teleost- Campelen. À l’exception du flétan atlantique dont l’indice de biomasse manifeste encore une importante augmentation en 2008, les indices calculés pour les autres espèces se comparent à la moyenne des indices des trois dernières années. Les distributions géographiques des captures observées pour les diverses espèces en 2008 ressemblent à celles des cinq années antérieures.

BOURDAGES, H., D. ARCHAMBAULT, B. BERNIER, A. FRÉCHET, J. GAUTHIER, F. GRÉGOIRE, J. LAMBERT, L. SAVARD, 2008. Résultats préliminaires du relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette d’août 2007 dans le nord du golfe du Saint-Laurent ; Preliminary results from the groundfish and shrimp multidisciplinary survey from August 2007 in the northern Gulf of St. Lawrence. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2008/046, 77 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En 2007, le relevé estival annuel pour l’évaluation de l’abondance et la distribution de poissons de fond et de crevettes de la région du Québec a été réalisé du 3 août au 1er septembre dans l’estuaire et le nord du golfe du Saint-Laurent à bord du NGCC Teleost. Un de ses principaux objectifs était d’obtenir des estimations des indices d’abondance des principales espèces de poissons de fond, incluant les trois espèces visées par le relevé (morue, flétan du Groenland, sébaste) et de la crevette nordique (espèce également visée par le relevé) et d’en préciser la répartition spatiale et leurs caractéristiques biologiques. Parmi les autres objectifs, le relevé visait à établir, en parallèle, le portrait des conditions environnementales du Golfe en août pour 7 des 8 régions géographiques du Golfe considérées pour l’évaluation de l’état physique du Golfe. Le présent rapport décrit, pour 14 espèces, les résultats sommaires des taux de capture, de leur répartition spatiale et de leur distribution de fréquence de taille. Ces résultats ont été mis en perspective avec l’ensemble des résultats de la série historique des relevés initiée en 1990 en tenant compte des facteurs d’équivalence utilisés pour convertir les données du tandem NGCC Alfred Needler-URI en tandem NGCC Teleost- Campelen. À l’exception du flétan atlantique dont l’indice d’abondance s’accroît toujours en 2007, l’ensemble des autres espèces a présenté peu de variations par rapport aux deux dernières années. Les distributions géographiques des captures observées pour les diverses espèces en 2007 se comparent à celles des cinq années antérieures. En 2007, les températures enregistrées pour les eaux de surface et la couche intermédiaire froide (CIF) ont été en général plus froides pour l’ensemble du territoire couvert en comparaison avec les températures observées pour 2006. Les couches <1°C et <0°C de la CIF ont été beaucoup plus épaisses en 2007 par rapport à 2006. Toutefois, les températures enregistrées pour les eaux profondes (300 m et plus) ont été comparables au cours de ces deux années. Les concentrations en oxygène dissout dans les eaux de l’Estuaire étaient toujours qualifiées d’hypoxiques en 2007.

CHABOT, D., R. MILLER, 2007. A rare case of completely ambicoloured Atlantic halibut, Hippoglossus hippoglossus, from the lower St. Lawrence estuary, Quebec. Can. Field-Nat., 121(1): 35-39.

[Résumé disponible seulement en anglais]
An Atlantic halibut (Hippoglossus hippoglossus) (41.4 cm fork length) with the same pigmentation on the blind side as on the ocular side (ambicoloration) was captured in the lower St. Lawrence estuary, Canada, on 24 June 2004. This specimen represents the most extreme case of ambicoloration published for this species to date. As in other cases of extreme ambicoloration, this specimen shows other signs of abridged metamorphosis and reduced asymmetry, such as incomplete migration of the left eye and a hooked dorsal fin. Studies of hatchery-reared larvae have shown that the most common cause of malpigmentation, including ambicoloration, in halibut is a diet containing inadequate amounts and proportions of essential unsaturated fatty acids shortly before metamorphosis. Even though not expected to be common in the wild, inadequate diet for a short duration before metamorphosis is the most likely cause of ambicolouration in wild halibut.©2007 The Ottawa Field-Naturalists'Club Transactions

ARCHAMBAULT, D., 2007. Stock assessment of Atlantic halibut of the Gulf of St. Lawrence (NAFO divisions 4RST) in 2006. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2007/007, 13 p.

Cliquer pour voir tout le texte

ARCHAMBAULT, D., 2007. Évaluation du stock de flétan atlantique du golfe du Saint-Laurent (divisions OPANO 4RST) en 2006. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2007/007, 14 p.

Cliquer pour voir tout le texte

ARCHAMBAULT, D., 2005. Flétan atlantique du golfe du Saint-Laurent (4RST) en 2004. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2005/013, 9 p.

Cliquer pour voir tout le texte

ARCHAMBAULT, D. ARCHAMBAULT, D., 2005. Atlantic halibut of the Gulf of St. Lawrence (4RST) in 2004. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2005/013, 8 p.

Cliquer pour voir tout le texte

ARCHAMBAULT, D., 2004. Flétan atlantique du golfe du Saint-Laurent (4RST) –Mise à jour 2003. Rapport sur l'état des stocks, 2004/013, 8 p.

Cliquer pour voir tout le texte

ARCHAMBAULT, D., 2004. Atlantic Halibut of the Gulf of St. Lawrence (4RST) – Update (2003). Science, Stock Status Report, 2004/013, 7 p.

Cliquer pour voir tout le texte

ARCHAMBAULT, D., 2003. Atlantic halibut ot the Gulf of St. Lawrence (4RST) - Update (2002). Science, Stock Status Report, 2003/006, 7 p.

Cliquer pour voir tout le texte

ARCHAMBAULT, D., 2003. Flétan atlantique du golfe du Saint-Laurent (4RST). Mise à jour 2002. Rapport sur l'état des stocks, 2003/006, 8 p.

Cliquer pour voir tout le texte

BOURDAGES, H., D. ARCHAMBAULT, B. MORIN, A. FRÉCHET, L. SAVARD, F. GRÉGOIRE, M. BÉRUBÉ, 2002. Résultats préliminaires du relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette d'août 2002 dans le nord du golfe du Saint-Laurent ;. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2002/090, 69 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En 2002, le relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette dans le nord du Golfe s’est déroulé du 1 er août au 1 er septembre. Pour l’ensemble du territoire couvert, un total de 207 traits de pêche ont été réalisés au cours de la mission, dont 190 réussis, soit 76 % de l’objectif initial de 250 traits. Les résultats sommaires des indices de biomasse et d’abondance, des distributions de fréquences de longueur et de la distribution des taux de capture sont présentés pour 13 espèces dont les quatre espèces visées par le relevé (morue, flétan du Groenland, sébaste et crevette). Les résultats de 2002 sont comparés à ceux des années précédentes pour donner une indication des tendances observées au cours de la série de 13 ans. Toutefois, les résultats de 2002 sont préliminaires et doivent être considérés comme tel tant que les analyses en laboratoire et la validation des données ne sont pas terminées. Selon les résultats préliminaires, les indices de biomasses pour la morue, le sébaste, la plie grise et la plie canadienne sont à des niveaux très faibles dans le nord du golfe du Saint-Laurent alors que ceux de la crevette et du flétan du Groenland sont demeurés à des valeurs élevées. Une diminution générale des captures est observée sur la côte ouest de Terre-Neuve pour la majorité des espèces. Cependant, la couverture de ce secteur en 2002 a été restreinte à cause des nombreux bris de chalut.

ARCHAMBAULT, D., 2002. Atlantic halibut of the Gulf of St. Lawrence (Divisions 4RST) - Update (2001). Science, Stock Status Report, A4-02, 7 p.

Cliquer pour voir tout le texte

ARCHAMBAULT, D., 2002. Le flétan atlantique du golfe du Saint-Laurent (divisions 4RST) - Mise à jour (2001). Rapport sur l'état des stocks, A4-02, 7 p.

Cliquer pour voir tout le texte

ARCHAMBAULT, D., 2001. Atlantic halibut of the Gulf of St. Lawrence (divisions 4RST) - Update (2000). Science, Stock Status Report, A4-02, 6 p.

Cliquer pour voir tout le texte

ARCHAMBAULT, D., 2001. Le flétan atlantique du golfe du Saint-Laurent (divisions 4RST) - Mise à jour (2000). Rapport sur l'état des stocks, A4-02, 6 p.

Cliquer pour voir tout le texte

ARCHAMBAULT, D., 2000. Atlantic halibut of the Gulf of St. Lawrence (divisions 4RST). Science, Stock Status Report, A4-02, 11 p.

Cliquer pour voir tout le texte

ARCHAMBAULT, D., 2000. Le flétan atlantique du golfe du Saint-Laurent (divisions 4RST). Rapport sur l'état des stocks, A4-02, 12 p.

Cliquer pour voir tout le texte

ARCHAMBAULT, D., 1999. Atlantic halibut of the Gulf of St. Lawrence (Divisions 4RST). Science, Stock Status Report, A4-02, 9 p.

Cliquer pour voir tout le texte

ARCHAMBAULT, D., 1999. Le flétan atlantique du golfe du Saint-Laurent (divisions 4RST). Rapport sur l'état des stocks, A4-02, 9 p.

Cliquer pour voir tout le texte

ARCHAMBAULT, D., 1996. Atlantic halibut in the Gulf of St. Lawrence. DFO, Atlantic Fisheries, Stock Status Report, 96/57, 8 p.

ARCHAMBAULT, D., 1996. Le flétan atlantique du golfe. MPO, Pêches de l'Atlantique, Rapport sur l'état des stocks, 96/57, 8 p.

ARCHAMBAULT, D., F. GRÉGOIRE, 1996. Revue des données historiques de pêche du flétan atlantique du golfe du Saint-Laurent (Divisions de l'OPANO 4RST) (1893-1995). MPO, Secrétariat canadien pour l'évaluation des stocks, Document de recherche, 96/56, 43 p.

En 1995, les débarquements de flétan atlantique du Golfe (divisions 4RST) ont atteint le plus bas niveau de toute leur histoire, se chiffrant à 83 t soit bien en deçà du TAC préventif de 300 t. Le patron général de pêche observé en 1995 se compare à celui des deux années précédentes : 1) une majorité des débarquements effectuée par la flotte du Québec qui a pêché dans les divisions de 4S et 4T de l'OPANO; 2) une pêche estivale principalement réalisée par les engins fixes, palangre et filet maillant. Depuis 1994, plus des 2/3 des débarquements sont composés de flétans de moins de 81 cm. Or en 1995, la proportion des individus de telles tailles a nettement augmenté dans les débarquements des crevettiers et filets maillants. La structure de taille et la gamme des classes d'âge demeurent malgré tout étendues. Les jeunes cohortes de 1987-89, clairement identifiées en 1994, sont bien présentes dans les prises commerciales de 1995. Bien qu'étant variable entre les années et les cohortes, le taux de croissance mesuré pour le flétan du Golfe est d'environ 7,8-8,8 cm/an, étant généralement plus élevé chez les femelles.

ARCHAMBAULT, D., 1995. Le flétan atlantique du golfe du Saint-Laurent en 1994. MPO, Pêches de l'Atlantique, Document de recherche, 95/52, 17 p.

En 1994, le patron de pêche du flétan atlantique du Golfe (divisions 4RST) est demeuré comparable à celui de 1993, à savoir : 1) total des débarquements inférieur au TAC préventif de 300 t; 2) débarquements effectués principalement par la flotte québécoise, la division 4T étant celle où les captures ont été les plus élevées; 3) pratique de pêche estivale dominée par les palangriers. Les débarquements de flétan de 1994 incluaient une importante proportion d'individus (près de 66 %) mesurant moins de 81 cm. Bien que la structure de taille et la gamme des classes d'âge soient demeurées étendues et relativement stables, on a observé l'apparition d'une proportion non négligeable, en particulier pour les engins mobiles, de petits flétans de 35-55 cm dont les groupes d'âge variaient entre 5 et 7 ans. Le taux de croissance enregistré pour le flétan du Golfe, de l'ordre de 7,75 cm/an, est comparable à celui observé pour le flétan atlantique canadien hors du Golfe.

ARCHAMBAULT, D., 1994. Le flétan atlantique des Divisions 4RST. MPO, Pêches de l'Atlantique, Document de recherche, 94/35, 24 p.

Depuis les quinze dernières années, les débarquements de flétan atlantique ont rarement dépassé le seuil des 300 tm, soit le TAC préventif instauré en 1988. Les captures de flétan ont principalement été effectuées par la flotte québécoise, la division 4T en totalisant la plus importante part. Les débarquements majeurs se font au cours des deuxième et troisième trimestres. La palangre s'avère l'engin de pêche capturant le plus de flétans. La taille des poissons capturés par la pêche commerciale et les relevés scientifiques est comparable, s'échelonnant principalement entre 40 et 140 cm. L'âge des poissons échantillonnés varie chez les mâles entre 3 et 18 ans, atteignant jusqu'à 26 ans chez les femelles. La distribution observée pour le flétan atlantique lors des relevés scientifiques présente un patron saisonnier : partie septentrionale du Golfe à l'été, principalement en bordure de l'isobathe de 183 m, et partie orientale du Golfe à l'hiver, dans les secteurs profonds des chenaux Esquiman et Laurentien.

NEILSON, J.D., W.R. BOWERING, A. FRÉCHET, 1987. Management concerns for Atlantic halibut (Hippoglossus hippoglossus) in the Canadian North Atlantic. CAFSAC Res. Doc., 87/73, 22 p .

Dans le présent article, on tente de répondre à trois questions concernant la gestion du flétan de l'Atlantique (Hippoglossus hippoglossus) : 1) Du point de vue biologique, quelle devrait être l'unité de gestion (ou les unités de gestion) pour le flétan de l'Atlantique sur la côte de l'Atlantique? ; 2) Peut-on recommander un TPA pour ces unités de gestion pour la saison de pêche 1988? ; 3) Quelles sont les répercussions biologiques des différents engins utilisés pour la pêche au flétan (hameçon circulaire, hameçon ordinaire et chalut à panneaux)? On a conclu, surtout à partir des informations provenant du marquage, que le plateau Scotian et le sud de la région de Terre-Neuve (4VWX, 3Ps et 3NO) devraient être traité comme une seule et même unité de gestion dans le cas du flétan de l'Atlantique, tandis que le golfe du Saint-Laurent (4RST) devrait être considéré comme une deuxième unité de gestion, distincte de la première. À partir des prises récentes, des TPA respectifs de 3200 et 300 t ont été recommandés pour l'unité de gestion du plateau Scotian/sud de Terre-Neuve et l'unité de gestion du golfe du Saint-Laurent. Enfin, les données dont on dispose à l'heure actuelle sont insuffisantes pour permettre de résoudre la troisième question.