Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Poissons / Clupea harengus / Hareng atlantique, Harreng commun

CYR, C., S. DUBÉ, 2011. Compte rendu de la réunion du Processus consultatif scientifique de la région du Québec portant sur l'évaluation des stocks de hareng de 4S, 18 février 2011, Institut Maurice-Lamontagne, Mont-Joli, Qc ; Proceedings of the Quebec Region Science Advisory Process on the assessment of 4S herring stocks, February 18, 2011, Maurice Lamontagne Institute, Mont-Joli, Qc. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Série des comptes rendus; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Proceedings Series, 2011/002, 16 p.

Cliquer pour voir tout le texte

MILLER, R., C. MACDOUGALL, J. GUERIN, 2011. Inter-laboratory verification of ageing consistency for Atlantic Herring (Clupea harengus harengus) otoliths ; Vérification inter-laboratoire de la concordance dans la détermination d’âge d’otolithes de hareng (Clupea harengus harengus). DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document ; MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche, 2011/075, 14 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Dans le but de mesurer la concordance entre deux laboratoires dans la détermination de l’âge du hareng atlantique (Clupea harengus harengus) du golfe du St-Laurent, une vérification des lectures a été réalisée par l’Institut Maurice-Lamontagne (IML) de Mont-Joli (Québec) et la Centre des pêches du Golfe (CPG) de Moncton (Nouveau-Brunswick). Le nouveau premier lecteur d’âge et le deuxième lecteur de l’IML ont été comparés au lecteur de longue expérience du CPG. Les deux laboratoires ont fait la lecture d’un total de 200 otolithes provenant de la pêche commerciale pratiquée dans le nord du golfe du Saint-Laurent en 2010; la moitié de ces otolithes provenait de la Division 4R de l’OPANO et l’autre moitié de la Division 4S. Les résultats sont présentés en termes de pourcentage de concordance, de coefficient total de variation (CV), du test de symétrie de Bowker et de graphiques du biais des âges. La comparaison entre le premier lecteur de l’IML et celui du CPG indique un niveau de concordance de 81,1 % avec un CV de 2,05 %. La comparaison du deuxième lecteur de l’IML et celui du CPG montre un niveau de concordance de 66,5 % avec un CV de 3,58 %. Enfin, la comparaison des deux lecteurs de l’IML montre un niveau de concordance de 71,8 % avec un CV de 2,74 %. Dans les trois comparaisons, le test de Bowker a montré qu’il n’y avait pas d’asymétrie significative. Les niveaux de précision reflètent la difficulté dans la détermination d’âge de ces harengs provenant des prises de l’été avec une prédominance de vieux poissons.

GRÉGOIRE, F., 2011. Assessment of the Quebec North Shore (divisions 4S) herring stocks in 2010. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2011/007, 16 p.

Cliquer pour voir tout le texte

GRÉGOIRE, F., 2011. Évaluation des stocks de hareng de la Côte-Nord du Québec (Division 4S) en 2010. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2011/007, 17 P.

Cliquer pour voir tout le texte

GRÉGOIRE, F., W. BARRY, J.-J. BARRY, J. BARRY, J.-L. BEAULIEU, M.-H. GENDRON, 2011. West coast of Newfoundland Capelin (Mallotus villosus M.) and Atlantic Herring (Clupea harengus harengus L.) larval survey, part 8 : abundance estimates and marine community analyses of the data collected in partnership with the industry (Barry Group) in july 2008. Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2954, 65 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En partenariat avec le Groupe Barry de Corner Brook, un relevé larvaire a été réalisé sur la côte ouest de Terre-Neuve en juillet 2008 dans le but de mesurer l’abondance et de décrire la distribution spatiale des œufs et des larves des principales espèces de poissons rencontrées. Lors du relevé, les œufs les plus abondants ont été ceux du groupe CYT (tanche-tautogue [Tautogolabrus adspersus] et limande à queue jaune [Limanda ferruginea]) suivi des œufs de maquereau bleu (Scomber scombrus) et des groupes CHW (morue franche [Gadus morhua], aiglefin [Melanogrammus aeglefinus] et plie grise [Glyptocephalus cynoglossus]) et H4B (merluches [Urophycis spp.], motelle à quatre barbillons [Enchelyopus cimbrus] et stromatée à fossette [Peprilus triacanthus]). Parmi les larves récoltées, les espèces les plus abondantes ont été le capelan (Mallotus villosus), la tanche-tautogue, l’ulvaire deux-lignes (Ulvaria subbifurcata), le hareng (Clupea harengus) et le maquereau bleu. Par rapport au relevé réalisé dans la même région en 2007, et en omettant la baie St. George, le relevé de 2008 a été caractérisé par un plus grand nombre d’œufs de maquereau et de larves de capelan et de hareng comparativement à une baisse pour les larves de morue et de plie. Des modèles additifs généralisés (GAM) ont démontré que l’abondance des œufs et des larves des principales espèces échantillonnées pouvait être décrite à l’aide de fonctions de lissage basées sur la longitude, la latitude, leur interaction, la température de l’eau et l’abondance des œufs de maquereau bleu dans le cas des larves de cette même espèce. À partir des mesures d’abondance de toutes les larves échantillonnées, des analyses de groupement et d’ordination ont démontré la présence d’une structure spatiale au sein de la communauté larvaire. Cette dernière était principalement caractérisée par le capelan, la tanche-tautogue et le hareng.

GRÉGOIRE, F., W. BARRY, J.-J. BARRY, J. BARRY, C. LÉVESQUE, J.-L. BEAULIEU, M.-H. GENDRON, 2011. West coast of Newfoundland Capelin (Mallotus villosus M.) and Atlantic Herring (Clupea harendus harengus L.) larval survey, part 7 : description of the data collected in partnership with the industry (Barry Group) in July 2008. Can. Data Rep. Fish. Aquat. Sci., 1235, 33 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En partenariat avec le Groupe Barry, un relevé larvaire a été réalisé sur la côte ouest de Terre- Neuve entre le 16 et le 18 juillet 2008. Ce relevé avait pour objectif de mesurer l’abondance des œufs et des larves des poissons échantillonnés à l’aide de filets à plancton. Un second objectif consistait à décrire la distribution spatiale des larves de poissons dont celles de deux espèces commerciales importantes, le capelan (Mallotus villosus) et le hareng (Clupea harengus harengus). Les deux plus abondants groupes d’œufs ont été CYT (tanche-tautogue [Tautogolabrus adspersus] et limande à queue jaune [Limanda ferruginea]) et CHW (morue [Gadus morhua], aiglefin [Melanogrammus aeglefinus] et plie grise [Glyptocephalus cynoglossus]). De plus, des œ de maquereau bleu (Scomber scombrus) ont été récoltés à toutes les stations. Des 16 espèces de larves identifiées, les plus abondantes ont été celles du capelan et de la tanche-tautogue. Ces dernières ont été suivies de l’ulvaire deux-lignes (radiated shanny), du hareng, de la motelle à quatre barbillons (Enchelyopus cimbrus) et du maquereau bleu. Des profils de la température et de la salinité de l’eau en fonction de la profondeur ont été réalisés à chaque station. Toutes les données biologiques et océanographiques recueillies ont été compilées et sont présentées dans les tableaux, figures et annexes du présent document. Ces données seront analysées et publiées dans un rapport à venir.

GRÉGOIRE, F., W. BARRY, J. BARRY, C. LÉVESQUE, J.-L. BEAULIEU, M.-H. GENDRON, 2011. West coast of Newfoundland Capelin (Mallotus villosus M.) and Atlantic Herring (Clupea harengus harengus L.) larval survey, part 6 : abundance estimates and marine community analyses of the data collected in partnership with the industry (Barry Group) in July 2007. Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2953, 65 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En partenariat avec le Groupe Barry de Corner Brook, un relevé larvaire a été réalisé sur la côte ouest de Terre-Neuve en juillet 2007 afin de mesurer l’abondance et de décrire la distribution spatiale des œufs et des larves des poissons échantillonnés dont deux espèces d’importance commerciale, le capelan (Mallosus villosus) et le hareng (Clupea harengus harengus). Les œufs les plus abondants ont été ceux des groupes CYT (tanche-tautogue [Tautogolabrus adspersus] et limande à queue jaune [Limanda ferruginea]), CHW (morue [Gadus morhua], aiglefin [Melanogrammus aeglefinus] et plie grise [Glyptocephalus cynoglossus]) et H4B (merluches [Urophycis spp.], motelle à quatre barbillons [Enchelyopus cimbrius] et stromatée à fossette [Peprilus triacanthus]). Parmi les larves récoltées, les espèces les plus abondantes ont été la tanche-tautogue, la plie (Pleuronectidae) et le maquereau bleu (Scomber scombrus) suivies du capelan, de la motelle à quatre barbillons, de l’ulvaire deuxlignes (Ulvaria subbifurcata), de la morue et du hareng. Par rapport au relevé réalisé en 2005 et en omettant la baie St. George, le relevé de 2007 a été caractérisé par un moins grand nombre d’œufs et de larves de maquereau bleu et de capelan. Les œufs des groupes CYT, CHW et H4B ont aussi été moins abondants. Les seules hausses d’abondance ont été mesurées pour les œufs de turbot de sable (Scophthalmus aquosus) et les larves d’ulvaire deux-lignes, de sébaste (Sebastes spp.), de lançon (Ammodytes spp.) et de limace (Liparis spp.). Des modèles additifs généralisés (GAM) ont démontré que l’abondance des œufs et des larves de la plupart des espèces échantillonnées pouvait être décrite à l’aide d’une fonction de lissage basée sur l’interaction entre la longitude et la latitude des stations. Les abondances d’œufs de maquereau bleu et de larves de morue ont aussi été décrites par une seconde fonction basée sur la température de l’eau. Finalement, une dernière fonction basée sur l’abondance des œufs de maquereau bleu a permis de décrire l’abondance des larves de cette même espèce. À partir des mesures d’abondance de toutes les larves échantillonnées, des analyses de groupement et d’ordination ont démontré la présence d’une structure spatiale bien définie au sein de la communauté larvaire. Cette dernière était principalement caractérisée par la tanche-tautogue et la plie.

GRÉGOIRE, F., J.-L. BEAULIEU, 2011. Le hareng (Clupea harengus harengus L.) de la Côte-Nord du Québec (Division 4S de l'OPANO) en 2010 ; Atlantic herring (Clupea harengus harengus L.) on the Quebec North Shore (NAFO Division 4S) in 2010. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2011/019, 108 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Les débarquements de hareng (Clupea harengus harengus L.) de la Côte-Nord du Québec ont été de 403 t en 2010 par rapport à 1 078 t en 2009. La plupart de ces débarquements ont été réalisés dans les zones unitaires 4Sz, 4Sv et 4Sw à l’aide de la trappe, du filet maillant et de la senne bourse. Les pêches à la trappe et à la senne bourse se déroulent généralement au cours des mois de juillet et août comparativement aux mois d’avril à août pour celle au filet maillant. Les harengs reproducteurs de printemps dominent les débarquements réalisés entre les mois d’avril et juin et les reproducteurs d’automne, les débarquements de juillet et août. Depuis le début des années 2000, les deux groupes reproducteurs ont été caractérisés par une croissance allométrique positive et par la présence de classes d’âge dominantes. Ces dernières ont été observées pendant plusieurs années consécutives ce qui suggère un faible taux d’exploitation. La maturité à la longueur a peu varié au cours des ans comparativement à une diminution graduelle des longueurs et des poids moyens à l’âge. Cette diminution suggère la présence d’une relation inverse entre la densité et la croissance et/ou des conditions environnementales ayant un impact négatif sur la croissance. Le hareng est une prise régulière des relevés multidisciplinaires de poissons de fond et de crevette du nord du golfe du Saint-Laurent. Lors de ces relevés, les probabilités de retrouver du hareng sont généralement très élevées (80-100 %) dans les régions de Sept-Îles et d’Anticosti. La dispersion de l’espèce, mesurée à partir des données de ces relevés, a augmenté de façon importante entre 1997 et 2001, suivie d’une baisse jusqu’en 2008. Depuis, cet indice est à la hausse. L’indice d’abondance, obtenu à partir du relevé acoustique réalisé dans la zone unitaire 4Sw à l’automne 2010, a été estimé à 3 500 t pour les reproducteurs de printemps et à 80 855 t pour ceux d’automne. Compte tenu de ces estimations, du faible niveau des captures et de l’étendue du territoire, une hausse du total admissible des captures (TAC) pourrait être permise. Cependant, l’information présentement disponible ne permet pas de déterminer avec précision jusqu’à quel niveau les captures pourraient être haussées. Par conséquent, tout accroissement de l’effort de pêche sur ces deux stocks reproducteurs devrait se faire de façon progressive et être accompagné d’un suivi serré des captures (commerciales et appât) et des caractéristiques biologiques.

GRÉGOIRE, F., 2010. Évaluation des stocks de hareng de la côte ouest de Terre-Neuve (Division 4R) en 200. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2010/032, 11 p.

Cliquer pour voir tout le texte

BOURDAGES, H., D. ARCHAMBAULT, D. BERNIER, A. FRECHET, J. GAUTHIER, F. GREGOIRE, J. LAMBERT, L. SAVARD, 2010. Résultats préliminaires du relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette d'août 2009 dans le nord du golfe du Saint-Laurent ; Preliminary results from the groundfish and shrimp multidisciplinary survey in August 2009 in the northern Gulf of St. Lawrence. Rapp. stat. can. sci. halieut. aquat. ; Can. Data Rep. Fish. Aquat. Sci., 1226, 84 p..

Cliquer pour voir tout le texte

En 2009, le relevé estival annuel pour l'évaluation de l'abondance et de la distribution des poissons de fond et de la crevette nordique dans le nord du golfe du Saint-Laurent a été réalisé du 31 juillet au 31 août, à bord du NGCC Teleost. Un des principaux objectifs était d'obtenir des estimations des indices d'abondance et de biomasse des principales espèces de poissons de fond (particulièrement morue, flétan du Groenland et sébaste) et de la crevette nordique, ainsi que de préciser la répartition spatiale et de déterminer les caractéristiques biologiques de ces espèces. D'autres objectifs étaient d'assurer un monitorage de la biodiversité du nord du golfe et d'en décrire les conditions océanographiques observées en août. Le présent rapport décrit les résultats sommaires des taux de capture, des répartitions spatiales et des distributions de fréquences de taille pour 15 taxa. Ces résultats ont été mis en perspective avec l'ensemble des résultats de la sene historique des relevés initiée en 1990 en tenant compte des facteurs d'équivalence utilisés pour convertir les données du tandem NGCC Alfred Needler-URI au tandem NGCC Teleost-Campelen. En 2009, les indices d'abondance et de biomasse de plusieurs espèces ont été en baisse par rapport aux années précédentes. Ainsi, les indices observés pour le sébaste, l'aiguillat noir et la merluche à longues nageoires se retrouvent parmi les plus faibles valeurs de la série. Le flétan du Groenland, dont les indices ont chuté d'environ 30 %, présente des valeurs du début des années 2000. Toutefois, les indices enregistrés en 2009 pour les autres espèces (morue, crevette nordique, flétan atlantique, raie épineuse, merluche blanche, plie canadienne, plie grise et crabe des neiges) s'avèrent comparables à la moyenne des cinq dernières années et ce, même si on observe une diminution par rapport à l'an passé. Les distributions géographiques des captures observées pour les di verses espèces en 2009 ressemblent à celles des sept années antérieures. ??

FRABOULET, E., Y. LAMBERT, R. TREMBLAY, C. AUDET, 2010. Assessment of paternal effect and physiological cost of metamorphosis on growth of young Winter Flounder Pseudopleuronectes americanus juveniles in a cold environment. J. Fish. Biol., 76(4): 930-948.

[Résumé disponible seulement en anglais]
This study assessed the paternal effects on the growth of early juvenile winter flounder Pseudopleuronectes americanus and examined the energy allocation strategy employed during this critical stage. Males from three different locations (Passamaquoddy Bay, Baie-des-Chaleurs and the St Lawrence Estuary) were crossed with females from the Baie-des-Chaleurs, and the growth characteristics of hybrids from settlement to 45 days post-settlement were monitored under similar culture conditions. Young juveniles displayed good growth rates (0·09 ± 0·02 mm day-1), with no differences related to sire origin, in terms of growth indicators (length, width, RNA:DNA and triacylglycerol:sterol ratios), condition indices (Fulton’s K, pigmentation and fin erosion) and biochemical components (nucleic acids, proteins and lipid classes). These results suggest the absence of a paternal contribution to the growth strategy during the early juvenile stage of P. americanus. The results also highlight the high energetic cost associated with metamorphosis: young juveniles mobilized most of their triacylglycerol reserves during the growth period following settlement.© 2010 The Fisheries Society of the British Isles

GRÉGOIRE, F., 2010. Assessment of the west coast of Newfoundland (Division 4R) herring stocks in 2009. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2010/032, 11 p.

Cliquer pour voir tout le texte

TAMDRARI, H., M. CASTONGUAY, J.-C BRÊTHES, D. DUPLISEA, 2010. Density-independent and dependent habitat selection of Atlantic Cod (Gadus morhua) bases on geostatistical aggregation curves in the northern Gulf of St Lawrence. ICES J. Mar. Sci., 67(8): 1676-1686.

[Résumé disponible seulement en anglais]
Relationships were sought between local density and population abundance of Atlantic cod (Gadus morhua) in the northern Gulf of St Lawrence (Canada) over its entire area (4RS) and also within a subarea (4R) where the stock has concentrated since it collapsed during the early 1990s. Relationships were analysed using geostatistical aggregation curves computed within the two areas between years of contrasting abundance levels. The curves were interpreted in terms of four conceptual models of spatial dynamics: models D1 and D2, forced mainly by environmental heterogeneity, and models D3 and D4, in which individual behaviour is influenced by local density. Over the entire area, the cod population follows the D2 model for all years and age groups, and it is influenced by abiotic factors. Within the subarea, all four models applied, and the density-dependent basin model (D4) dominated from 2006 to 2008. The year 2006 seems to be pivotal because it coincides with the expansion of the cod population into its former area in the western Gulf (4S).©2010 International Council for the Exploration of the Sea. Published by Oxford Journals

CASTONGUAY, M, S. DUBÉ, 2010. Compte rendu de la réunion du Processus consultatif scientifique de la région du Québec portant l’évaluation des stocks de hareng de la côte ouest de Terre-Neuve (4R);Proceedings of the Quebec Region Science Advisory Process on the Assessment of the West coast of Newfoundland herring (4R) Stocks. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Série des comptes rendus ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Proceedings Series, 2010/022, 21 p.

Cliquer pour voir tout le texte

GRÉGOIRE, F., I.H. McQuinn, 2010. Points de référence et cadre stratégique de la pêche du hareng (Clupea harengus harengus) de la côte ouest de Terre-Neuve (Division 4R de l’OPANO); Reference points and harvest strategy framework for the Atlantic herring (Clupea harengus harengus) fishery of the west coast of Newfoundland (NAFO Division 4R). MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2010/099, 37 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En accord avec l’Approche de Précaution, des points de référence limite (PRL) et des points de référence supérieure (PRS) ont été définis pour les deux stocks reproducteurs de hareng (Clupea harengus harengus) de la côte ouest de Terre-Neuve (Division 4R de l’OPANO). L’application d’un cadre stratégique de pêche nécessite aussi le calcul des taux d’exploitation limites. La présente étude a eu pour objectif de calculer ces taux d’exploitation pour les deux stocks reproducteurs de hareng de la côte ouest de Terre-Neuve à partir des résultats des plus récentes évaluations analytiques. Pour le stock des reproducteurs de printemps, Fmed (0,03) et F0.1 (0,16) ont été proposés comme taux d’exploitation limites. Pour le stock des reproducteurs d’automne, le choix s’est porté sur Fhigh (0,19) et F 0.1 (0,22). Les cadres stratégiques définis pour ces deux stocks sont caractérisés par une zone de prudence étroite. Pour augmenter l’étendue des biomasses de cette zone, il est suggéré de redéfinir les points de référence supérieure de façon à ce qu’ils soient plus élevés que les valeurs actuelles. Ainsi, des mesures de gestion correctrices pourraient être appliquées plus rapidement afin de réduire les risques de voir passer l’état de ces stocks dans la zone critique de leurs cadres stratégiques. Les deux cadres stratégiques définis au cours de la présente étude pourront être mis à jour suite à la reprise du relevé acoustique et des évaluations analytiques.

GRÉGOIRE, F., W. BARRY, J. BARRY, C. LÉVESQUE, J.-L. BEAULIEU, M.-H. GENDRON, 2009. West coast of Newfoundland Capelin (Mallotus villosus M.) and Atlantic Herring (Clupea harengus harengus L.) larval survey, part 4 : abundance estimates and marine community analyses of the data collected in partnership with the industry (Barry Group) in July 2005. Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2837, 51 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En partenariat avec le Groupe Barry de Corner Brook, un relevé larvaire a été réalisé sur la côte ouest de Terre-Neuve en juillet 2005. Les deux principaux objectifs visés par ce relevé étaient de décrire la distribution spatiale des œufs et des larves des principales espèces de poissons présents dans la zone d’étude et de mesurer leur abondance. Les œufs les plus abondants ont été ceux du groupe CYT (tanche-tautogue [Tautogolabrus adspersus] et limande à queue jaune [Limanda ferruginea]) suivi du groupe H4B (merluches [Urophycis spp.], motelle à quatre barbillons [Enchelyopus cimbrus] et stromatée à fossette [Peprilus triacanthius]) et du groupe CHW (morue franche [Gadus morhua], aiglefin [Melanogrammus aeglefinus] et plie grise [Glyptocephalus cynoglossus]). Parmi les larves récoltées, les espèces les plus abondantes ont été la tanchetautogue, le capelan (Mallotus villosus), la motelle à quatre barbillons et la lompénie (Lumpenus spp.) suivies des pleuronectidés, de la morue, du maquereau bleu (Scomber scombrus) et du turbot de sable (Scophthalmus aquosus). Par rapport au relevé réalisé dans la même région en 2004, celui de 2005 s’est caractérisé par une baisse importante de l’abondance des larves de hareng (Clupea harengus) et une hausse de l’abondance des larves de capelan et de maquereau bleu. Des analyses de groupement et d’ordination ont démontré la présence d’une structure au sein de la communauté larvaire. Des groupes de stations ont été définis et caractérisés principalement par la présence de la tanche-tautogue et du capelan. Des différences significatives de température et de salinité ont été mesurées entre ces groupes. Cependant, ces différences n’ont pas permis d’établir de liens entre la composition larvaire de chaque groupe et ces deux variables environnementales.

MORISSETTE, L., M. CASTONGUAY, C. SAVENKOFF, D.P. SWAIN, D. CHABOT, H. BOURDAGES, M.O. HAMMILL, J. MARK HANSON, 2009. Contrasting changes between the northern and southern Gulf of St. Lawrence ecosystems associated with the collapse of groundfish stocks. Deep-Sea Res., Part II, Top. Stud. Oceanogr., 56(21-22): 2117-2131.

[Résumé disponible seulement en anglais]
In order to have a global view of ecosystem changes associated with the collapse of groundfish species in the Gulf of St.Lawrence during the early 1990s, Ecopath mass balance models were constructed in corporating uncertainty in the input data.These models covered two ecosystems (northern and southern Gulf of St.Lawrence; NAFO divisions 4RSand 4T), and two time periods (before the collapse, in the mid-1980s, and after it, in the mid 1990s). Our analyses revealed that the ecosystem structure shifted dramatically from one previously dominated by piscivorous groundfish and small-bodied forage species during the mid-1980s to one now dominated only by small-bodied pelagic species during the mid-1990s in both southern and northern Gulf.The species structure in the northern Gulf versus southern Gulf was different, which may explain why these two ecosystems did not recover the same way from the collapse in the early1990s. Productivity declined in the northern Gulf after the collapse but increased in the southern Gulf. The collapse of groundfish stocks resulted in declines in the mean trophic level of the landings in both the northern and the southern Gulf. Even though fishing mortality was then intentionally reduced, this part of the total mortality was taken up by predation.The temporal changes in the internal structure of both ecosystems are reflected in their overall emergent properties.©2009 Elsevier Ltd.

DUNBRACK, R., L.A. GIGUE, J.-F. ST-PIERRE, 2009. A comparison of gut evacuation models for larval mackerel (Scomber scombrus) using serial photography. J. Fish. Biol., 74(4): 906-920.

[Résumé disponible seulement en anglais]
A novel technique is described, using serial photography of the gut contents of transparent living larval fishes, to generate individual gut evacuation time series. This technique was applied to Atlantic mackerel Scomber scombrus larvae to compare three widely used models of gut evacuation: linear, exponential and square-root. Regression r2 for the exponential model exceeded those for the linear and square root models in 20 of 21 time series, strongly supporting the exponential model. At the initial gut fullness for each time series, total gut evacuation rates calculated with the exponential model averaged 2·2 and 1·3 times greater than those calculated with the linear and square-root models, respectively, and would produce correspondingly higher estimates of feeding rates for field-collected larvae with similar levels of gut fullness. The results highlight the importance of choosing the appropriate evacuation model in feeding studies, particularly those intended to examine short-term changes in larval fish feeding rates, a contributing factor to the highly variable yearly recruitment of many marine fish species.©2009 The Fisheries Society of the British Isles

GRÉGOIRE, F., M.-H. GENDRON, 2009. La pêche aux poissons pélagiques dans le nord du golfe du Saint-Laurent (divisions 4R et 4S de l’OPANO) entre 1995 et 2007. Rapp. can. ind. sci. halieut. aquat., 283, 36 p.

Cliquer pour voir tout le texte

D’importantes prises de poissons pélagiques sont réalisées annuellement dans le nord du golfe du Saint-Laurent. Entre 1995 et 2007, 413 000 t de capelan (Mallotus villosus), hareng (Clupea harengus harengus) et maquereau (Scomber scombrus L.) y ont été débarquées dont près de 405 000 t sur la côte ouest de Terre-Neuve (division 4R de l’OPANO). Le hareng est l’espèce qui a été la plus exploitée suivie du maquereau et du capelan avec des débarquements annuels moyens respectifs de 15 190 t, 10 653 t et 5 927 t. Les débarquements de hareng et de capelan sont relativement stables d’une année à l’autre. Par contre, une hausse marquée des débarquements de maquereau est observée depuis 2000. La senne bourse, le filet maillant et la trappe sont les principaux engins de pêche utilisés pour la capture des poissons pélagiques. Sur la côte ouest de Terre-Neuve la senne "Tuck", qui est utilisée depuis 2005, représente maintenant le second engin en importance pour la capture du hareng et du maquereau. La pêche au capelan et au hareng (composante du printemps) se déroule lors des saisons de fraie au printemps. Pour la pêche au maquereau et au hareng (composante d’automne), elle a lieu, de façon générale, à la fin de l’été lors des périodes de fraie (hareng d’automne) et à l’automne lors des rassemblements annuels en bancs. Compte tenu de la vaste étendue du territoire de la Côte-Nord du Québec (division 4S de l’OPANO), les débarquements de poissons pélagiques pourraient y être plus élevés. Cependant, toute augmentation de l’effort de pêche devrait s’accompagner d’un suivi serré des captures compte tenu que l’abondance, la biologie, la distribution et les migrations de ces espèces sont mal connues.

BOURDAGES, H., D. ARCHAMBAULT, B. BERNIER, A. FRÉCHET, J. GAUTHIER, F. GRÉGOIRE, J. LAMBERT, L. SAVARD, 2008. Résultats préliminaires du relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette d’août 2007 dans le nord du golfe du Saint-Laurent ; Preliminary results from the groundfish and shrimp multidisciplinary survey from August 2007 in the northern Gulf of St. Lawrence. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2008/046, 77 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En 2007, le relevé estival annuel pour l’évaluation de l’abondance et la distribution de poissons de fond et de crevettes de la région du Québec a été réalisé du 3 août au 1er septembre dans l’estuaire et le nord du golfe du Saint-Laurent à bord du NGCC Teleost. Un de ses principaux objectifs était d’obtenir des estimations des indices d’abondance des principales espèces de poissons de fond, incluant les trois espèces visées par le relevé (morue, flétan du Groenland, sébaste) et de la crevette nordique (espèce également visée par le relevé) et d’en préciser la répartition spatiale et leurs caractéristiques biologiques. Parmi les autres objectifs, le relevé visait à établir, en parallèle, le portrait des conditions environnementales du Golfe en août pour 7 des 8 régions géographiques du Golfe considérées pour l’évaluation de l’état physique du Golfe. Le présent rapport décrit, pour 14 espèces, les résultats sommaires des taux de capture, de leur répartition spatiale et de leur distribution de fréquence de taille. Ces résultats ont été mis en perspective avec l’ensemble des résultats de la série historique des relevés initiée en 1990 en tenant compte des facteurs d’équivalence utilisés pour convertir les données du tandem NGCC Alfred Needler-URI en tandem NGCC Teleost- Campelen. À l’exception du flétan atlantique dont l’indice d’abondance s’accroît toujours en 2007, l’ensemble des autres espèces a présenté peu de variations par rapport aux deux dernières années. Les distributions géographiques des captures observées pour les diverses espèces en 2007 se comparent à celles des cinq années antérieures. En 2007, les températures enregistrées pour les eaux de surface et la couche intermédiaire froide (CIF) ont été en général plus froides pour l’ensemble du territoire couvert en comparaison avec les températures observées pour 2006. Les couches <1°C et <0°C de la CIF ont été beaucoup plus épaisses en 2007 par rapport à 2006. Toutefois, les températures enregistrées pour les eaux profondes (300 m et plus) ont été comparables au cours de ces deux années. Les concentrations en oxygène dissout dans les eaux de l’Estuaire étaient toujours qualifiées d’hypoxiques en 2007.

GRÉGOIRE, F., W. BARRY, J. BARRY, C. LEVESQUES, J.-L. BEAULIEU, M.-H. GENDRON, 2008. West coast of Newfoundland capelin (Mallotus villosus M.) and Atlantic herring (Clupea harengus harengus L.) larval survey. Part 5, Description of the data collected in partnership with the industry (Barry Group) in July 2007. Can. Data Rep. Fish. Aquat. Sci., 1205, 31 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En partenariat avec le Groupe Barry de Comer Brook, un releve larvaire a ete realise sur la cote ouest de Terre-Neuve entre le 18 et le 21 juillet 2007. Des œufs et des larves de plusieurs especes de poissons ont ete retrouves a toutes les stations echantillonnees. Les deux plus abondants groupes d'œufs ont ete CYT (tanche-tautogue [Tautogolabrus adspersus] et limande a queue jaune [Limanda jerruginea]) et CHW (moroe [Gadus morhua], aiglefin [Melanogrammus aeglefinus] et plie grise [Glyptocephalus cynoglossus]). Des oeufs de maquereau (Scomber scombrus) ont ete retrouves a la plupart des stations. Des treize especes de larves identifiees, les plus importantes ont ete celles de la tanche-tautogue, de la plie (Pleuronectidae), du maquereau, de la motelle a quatre barbillons (Enchelyopus cimbrus) et du capelan (Mallotus villosus). Des profils de la temperature et de la salinite de l'eau en fonction de la profondeur ont ete realises a chaque station. Toutes les donnees biologiques et oceanographiques recueillies lors du releve ont ete compilees et sont presentees dans les tableaux, figures et annexes du present document. Ces donnees seront analysees et publiees dans un rapport avenir

BOURDAGES, H., D. ARCHAMBAULT, B. BERNIER, A. FRÉCHET, J. GAUTHIER, F. GRÉGOIRE, J. LAMBERT, L. SAVARD, 2008. Résultats préliminaires du relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette d'août 2008 dans le nord du golfe du Saint-Laurent ; Preliminary results from the groundfish and shrimp multidisciplinary survey from August 2007 in the northern Gulf of St. Lawrence. Rapp. stat. can. sci. halieut. aquat. ; Can. Data Rep. Fish. Aquat. Sci., 1210, 84 p..

Cliquer pour voir tout le texte

En 2008, le relevé estival annuel pour l’évaluation de l’abondance et de la distribution des poissons de fond et de la crevette nordique dans le nord du golfe du Saint-Laurent a été réalisé du 24 juillet au 25 août, à bord du NGCC Teleost. Un de ses principaux objectifs était d’obtenir des estimations des indices d’abondance et de biomasse des principales espèces de poissons de fond, incluant les trois espèces de poissons visées par le relevé (morue, flétan du Groenland, sébaste) et de la crevette nordique, d’en préciser la répartition spatiale et de déterminer leurs caractéristiques biologiques. Un des autres objectifs ciblés par le relevé, était celui de décrire en parallèle le portrait des conditions environnementales du nord du golfe observées en août. Le présent rapport décrit les résultats sommaires des taux de capture, des répartitions spatiales et des distributions de fréquences de taille pour 14 espèces. Ces résultats ont été mis en perspective avec l’ensemble des résultats de la série historique des relevés initiée en 1990 en tenant compte des facteurs d’équivalence utilisés pour convertir les données du tandem NGCC Alfred Needler-URI au tandem NGCC Teleost- Campelen. À l’exception du flétan atlantique dont l’indice de biomasse manifeste encore une importante augmentation en 2008, les indices calculés pour les autres espèces se comparent à la moyenne des indices des trois dernières années. Les distributions géographiques des captures observées pour les diverses espèces en 2008 ressemblent à celles des cinq années antérieures.

GRÉGOIRE, F., 2006. Évaluation des stocks de hareng de la Côte-Nord du Québec (division 4S) en 2005. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2006/020, 14 p.

Cliquer pour voir tout le texte

GRÉGOIRE, F., W. BARRY, J. BARRY, L. LEFEBVRE, C. LÉVESQUE, J. HUDON, 2006. West coast of Newfoundland capelin (Mallotus villosus M.) and Atlantic herring (Clupea harengus harengus L.) larval survey, part 3: Description of the data collected in partnership with the industry (Barry Group) in July 2005. Can. Data Rep. Fish. Aquat. Sci., 1168(Part 3), 32 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En partenariat avec le Groupe Barry de Corner Brook, un relevé larvaire a été réalisé du 19 au 21 juillet 2005 entre les baies de Bonne Bay et de Port au Port de la côte ouest de Terre-Neuve. Des oeufs et des larves de poissons ont été retrouvés à toutes les stations échantillonnées. Les deux plus abondants groupes d’oeufs qui ont été identifiés sont CYT (tanche-tautogue [Tautogolabrus adspersus] et limande à queue jaune [Limanda ferruginea]) et CHW (morue [Gadus morhua], aiglefin [Melanogrammus aeglefinus] et plie grise [Glyptocephalus cynoglossus]). Des oeufs de maquereau (Scomber scombrus) ont aussi été retrouvés à toutes les stations. Des seize espèces de larves identifiées, les plus importantes sont celles de la tanche-tautogue, de la motelle à quatre barbillons [Enchelyopus cimbrus], du capelan [Mallotus villosus], de la plie [Pleuronectidae], et de la morue. Des profils de la température et de la salinité de l’eau en fonction de la profondeur ont été réalisés à chaque station. Toutes les données biologiques et océanographiques recueillies lors du relevé ont été compilées et sont présentées dans les tableaux, figures et annexes du présent document. Ces données seront analysées et publiées dans un rapport à venir.

SAVENKOFF, C., M. CASTONGUAY, D. CHABOT, A. FRÉCHET, M.O. HAMMILL, L. MORISSETTE, 2006. Main prey and predators and estimates of mortality of Atlantic cod (Gadus morhua) in the northern Gulf of St. Lawrence during the mid-1980s, mid-1990s, and early 2000s. Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2666, 32 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Nous avons utilisé les résultats de modèles d’équilibre de masse pour décrire les changements dans la structure et le fonctionnement de l’écosystème du nord du Golfe du Saint-Laurent associés au stock de morue franche (Gadus morhua) pour le milieu des années 1980, le milieu des années 1990 et le début des années 2000. La forte diminution des biomasses des espèces démersales au début des années 1990 et la chute résultante de leur pression de prédation ont conduit à une structure de l’écosystème dominée par des petits poissons pélagiques et des mammifères marins. Il y a eu une forte diminution de la mortalité totale et de la prédation sur la petite et la grande morue depuis le milieu des années 1980 jusqu’au milieu des années 1990. La consommation de la morue (à la fois la petite et la grande) a largement diminué depuis le milieu des années 1980 jusqu’au milieu des années 1990. Le grand zooplancton, les crevettes (surtout Pandalus borealis), le capelan (Mallotus villosus) et les petits pélagiques planctivores (principalement le hareng d’Atlantique Clupea harengus) étaient parmi les principales proies consommées par la petite morue à chaque période de temps. La proportion de poissons dans l’alimentation de la grande morue a diminué de 77 % au milieu des années 1980, période où elle consommait surtout du capelan, à 49 % au début des années 2000. Au début des années 2000, les principales proies de la grande morue étaient le grand zooplancton et les crevettes. La mortalité de la grande morue par la pêche a également diminué pendant la même période de temps (moratoire). Depuis le milieu des années 1990 jusqu’au début des années 2000, la biomasse à la fois de la petite et la grande morue a doublé. La prédation sur la petite morue a légèrement augmenté alors que la prédation sur la grande morue est restée identique. Toutefois, l’augmentation de mortalité la plus importante pour la grande morue est venue de la pêche qui a augmenté d’un facteur 23 depuis le milieu des années 1980 jusqu’au début des années 2000. Le cannibalisme apparaissait également comme une source non négligeable de mortalité de la morue. Une forte proportion (entre 30 et 40 %) de la mortalité totale de la grande morue n’a pu être attribuée ni à la pêche, ni à la prédation à chaque période (autres causes de mortalité). Cela suggère que des processus dans l’écosystème n’ont pas été comptabilisés dans les modèles

GRÉGOIRE, F., W. BARRY, J. BARRY, 2006. West coast of Newfoundland capelin (Mallotus villosus M.)and Atlantic herring (Clupea harengus harengus L. larval survey, part 2: abundance estimates and marine community analyses of the data collected in partnership with the industry (Barry Group) in July 2004. Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2650, 50 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En partenariat avec le Groupe Barry de Corner Brook, un relevé larvaire a été réalisé du 15 au 17 juillet 2004 entre les baies de Bonne Bay et de Port au Port sur la côte ouest de Terre-Neuve. L’objectif principal visé par ce relevé était de décrire la distribution des oeufs et des larves de poissons présents dans cette zone et de mesurer l’abondance des larves des espèces commerciales comme le capelan (Mallotus villosus) et le hareng (Clupea harengus). Lors du relevé, les oeufs de trois espèces et de trois groupes d’espèces différents ont été identifiés de même que les larves de 20 espèces différentes dont celles du capelan, de la tanche-tautogue (Tautogolabrus adspersus), du hareng, de la plie (Pleuronectidae spp.), de la morue (Gadus morhua) et du maquereau (Scomber scombrus L.) L’abondance moyenne des larves de capelan a été estimée par krigeage à 694 larves / 1000 m3 comparativement à 211 larves / 1000 m3 pour celle du hareng. Différentes mesures de biodiversité indiquent que la structure de la communauté larvaire était caractérisée au moment du relevé par la présence d’un grand nombre d’espèces peu abondantes et par des espèces commerciales qui étaient concentrées à des endroits différents. Des analyses de groupement et d’ordination appliquées sur l’indice de similarité de Bray-Curtis ont permis d’établir des groupes de stations caractérisés par la présence et l’abondance de certaines espèces en particulier. Des différences significatives dans les températures et les salinités moyennes ont été mesurées entre ces groupes. Cependant, ces différences ne permettent pas d’établir de liens entre la composition larvaire spécifique à chacun des groupes de stations et ces deux variables environnementales.

GRÉGOIRE, F., 2006. Évaluation des stocks de hareng de la côte ouest de Terre-Neuve (division 4R) en 2005. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2006/021, 12 p.

Cliquer pour voir tout le texte

GRÉGOIRE, F., 2006. Assessment of the west coast of Newfoundland (division 4R) herring stocks in 2005. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2006/021, 12 p.

Cliquer pour voir tout le texte

GRÉGOIRE, F., 2006. Assessment of the Quebec North Shore (division 4S) herring stocks in 2005. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2006/020, 14 p.

Cliquer pour voir tout le texte

SAVENKOFF, C., F. GRÉGOIRE, M. CASTONGUAY, J.M. HANSON, D. CHABOT, D.P. SWAIN, 2006. Main prey and predators of Atlantic herring (Clupea harengus L.) in the Gulf of St. Lawrence during the mid-1980s, mid-1990s, and early 2000s. Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2643, 28 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Nous avons utilisé les résultats de modèles d’équilibre de masse pour décrire les changements dans la structure et le fonctionnement des écosystèmes du nord et du sud du golfe du Saint-Laurent associés aux populations de hareng de l’Atlantique (Clupea harengus L.) pour le milieu des années 1980, le milieu des années 1990 et le début des années 2000. Le petit et le grand zooplancton étaient les principales proies du hareng dans chaque écosystème à chaque période de temps. Le hareng était parmi les trois principales proies dans les deux écosystèmes à chaque période de temps. La prédation était la principale cause de mortalité du hareng dans le nord du Golfe à chaque période de temps et dans le sud du Golfe pendant le milieu des années 1980. La grande morue (Gadus morhua) et le sébaste (Sebastes spp.) ont été progressivement remplacés par les cétacés et les phoques comme principaux prédateurs du hareng depuis le milieu des années 1980 jusqu’au début des années 2000 pour le nord du Golfe. Pour le sud du Golfe, la grande morue et le phoque du Groenland étaient les principaux prédateurs pendant le milieu des années 1980 alors que la prédation et la mortalité par pêche étaient d’égale importance pendant le milieu des années 1990. La mortalité par pêche était parmi les trois principales causes de mortalité en valeurs absolues dans le nord et le sud du Golfe à chaque période de temps. Les effets des pêches sur les espèces fourragères depuis le début des années 1990 semble masquer les augmentations attendues de biomasse de ces espèces suite à la diminution nette de la biomasse des espèces démersales et la chute résultante de leur prédation

GRÉGOIRE, F., 2005. West coast of Newfoundland Atlantic herring (Division 4R) in 2004. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2005/016, 9 p.

Cliquer pour voir tout le texte

GRÉGOIRE, F., 2005. Hareng de la côte ouest de Terre-Neuve (Division 4R) en 2004. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2005/016, 10 p.

Cliquer pour voir tout le texte

PLANTE, S., C. AUDET, Y. LAMBERT, J. DE LA NOUE, 2005. Alternative methods for measuring energy content in winter flounder. N. Am. J. Fish. Manage., 25(1): 1-6.

[Résumé disponible seulement en anglais]
Indices of energy reserves may represent interesting parameters that can be used as bioindicators in environmental studies. The goal of this study was to identify a water-energy model that could predict energy reserves in winter flounder Pseudopleuronectes americanus. Winter flounder kept in captivity and fed different food types (either capelin Mallotus villosus or Atlantic herring Clupea harengus, amphipods Anonyx sarsi, and wet pellets) for 2, 5, and 14 months and wild fish captured in May, July, and October were used to show a large range in energy content. High levels of correlation were observed between water and energy contents in fish carcasses (r2 = 0.82) and muscle (r2 = 0.75). However, the biochemical composition of the liver remained relatively constant, despite changes in the hepatosomatic index. The condition factor (somatic weight/length3) was associated with energy reserves (i.e., water contents), but the coefficients of determination were smaller (0.18 < r2 < 0.34). We found that muscle water content, which can easily be determined, is an efficient way to accurately predict energy reserves in winter flounder.©2005 The American Fisheries Society

GRÉGOIRE, F., 2004. Hareng de la côte ouest de Terre-Neuve (Division 4R) en 2003. Rapport sur l'état des stocks, 2004/017, 10 p.

Cliquer pour voir tout le texte

GRÉGOIRE, F., L. LEFEBVRE, J. LAVERS, 2004. Évaluation analytique et analyses de risque pour le stock des harengs (Clupea harengus harengus L.) de printemps de la côte ouest de Terre-Neuve (Division 4R de l'OPANO) en 2003 ; Analytical assessment and risk analyses for the spring spawning herring (Clupea harengus harengus L.) stock of the west coast of Newfoundland (NAFO Division 4R) in 2003. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2004/090, 70 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Les résultats d'une Analyse Séquentielle de Populations (ASP) révèlent que la biomasse reproductrice du stock des harengs (Clupea harengus harengus L.) reproducteurs de printemps de la division 4R de l'OPANO serait passée par un minimum historique de 32 559 t en 1997 à 57 727 t en 2003 et à 52 582 t en 2004. La biomasse reproductrice mesurée en 2004 se situe au-delà de la limite minimale acceptable B(LIM) de 37 831 t mais est sous la limite tampon B(BUF) de 57 453 t. L'ASP révèle que la fin des années 1960 de même que le milieu des années 1980 ont été caractérisées par une augmentation significative de l'abondance du hareng. L'ASP révèle aussi que la mortalité par la pêche sur les plus vieux individus (8 ans et plus) a dépassé F(0,1) à quelques reprises à la fin des années 1960 et au début des années 1980 et pendant presque toutes les années 1990. Pour un taux d'exploitation de 24 % (F(0,1)), les prises projetées pour 2004 seraient d'environ 10 000 t. Cependant, une diminution de 8 % de la biomasse reproductrice serait mesurée à ce niveau des captures. Pour ce même stock, les probabilités de dépasser F(0,1) seraient inférieures à 50 % pour des captures de moins de 10 000 t en 2004.

GRÉGOIRE, F., L. LEFEBVRE, J. GUÉRIN, J. HUDON, J. LAVERS, 2004. Le hareng (Clupea harengus harengus L.) de la côte ouest de Terre-Neuve (Division 4R de l'OPANO) en 2003 ; Atlantic herring (Clupea harengus harengus L.) on the West coast of Newfoundland (NAFO Division 4R) in 2003. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2004/078, 74 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En 2003, les débarquements de hareng (Clupea harengus harengus L.) de la côte ouest de Terre-Neuve se sont chiffrés à 14 681 t, ce qui représente 73  % du Total Admissible des Captures (TAC). Les plus importants débarquements ont été réalisés dans la zone unitaire 4Rd avec 10 546 t. Les grands senneurs ont débarqué à eux seuls 11 090 t de hareng sur un quota de 11 000 t, comparativement à 2 307 t ou 52 % de leur quota pour les petits senneurs et 1 284 t ou 28 % de leur quota pour les pêcheurs au filet maillant. La capture à l'âge des reproducteurs de printemps a été dominée par la classe d'âge de 1996 avec 26.5 % de toutes les captures et celle des reproducteurs d'automne, par la classe d'âge de 2000 avec 34.1 % des captures. La condition (indice de Fulton) des reproducteurs de printemps et d'automne a chuté dramatiquement en 2003, après avoir enregistré une hausse importante entre 1998 et 2002. Presque tous les harengs âgés de 4 ans et plus sont matures et, par rapport aux années 1960 et 1970, la maturité sexuelle est maintenant atteinte à un plus jeune âge, en particulier chez les reproducteurs de printemps. Le hareng est généralement capturé dans toute l'aire d'échantillonnage couverte par les relevés scientifiques annuels de l'évaluation de l'abondance des poissons de fond et de la crevette (Pandalus borealis) du nord du golfe du Saint-Laurent. Lors de ces relevés, les plus importantes prises de hareng sont réalisées dans la région d'Anticosti, sur la Basse Côte-Nord du Québec et sur la côte ouest de Terre-Neuve, à la tête du Chenal d'Esquiman. Deux indices de dispersion calculés par krigeage d'indicatrice présentent, pour toute la zone couverte par ces relevés, une hausse entre 1990 et 2001 suivie d'une baisse importante en 2003. Pour la côte ouest de Terre-Neuve, les deux indices ont relativement été stables entre 1993 et 1997. Ils ont augmenté rapidement par la suite avant de diminuer à nouveau en 2003

GRÉGOIRE, F., L. LEFEBVRE, J. LAVERS, 2004. Évaluation analytique et analyses de risque pour les stocks de hareng (Clupea harengus harengus L.) de la côte ouest de Terre-Neuve (Division 4R de l'OPANO) en 2002 ; Analytical assessment and risk analyses for the herring (Clupea harengus harengus L.) stocks on the west coast of Newfoundland (NAFO Division 4R) in 2002. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2004/060, 92 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Des Analyses Séquentielles de Populations (ASP) ont été réalisées en 2003 sur les stocks des harengs (Clupea harengus harengus L.) reproducteurs de printemps et d'automne de la côte ouest de Terre-Neuve (Division 4R de l'OPANO). Les résultats de ces analyses ont indiqué que la biomasse reproductrice du stock de printemps serait passée de 35 011 t en 1997 à 67 851 t en 2002 et à 58 921 t en 2003. Cette dernière valeur est supérieure à la limite minimale acceptable BLIM de 37 834 t mais près de la limite tampon BBUF de 57 468 t. La mortalité par la pêche sur les plus vieux individus (8 ans et plus) aurait dépassé F0,1 à quelques reprises à la fin des années 1960 et au début des années 1980 et pendant presque toutes les années 1990. Pour ce même stock, les probabilités de dépasser F0,1 seraient inférieures à 50 % pour des captures en 2003 de moins de 11 000 t. Pour le stock des harengs reproducteurs d'automne, la biomasse reproductrice serait passée de 71 412 t en 1994 à 53 373 t en 2002 et à 48 481 t en 2003. Cette dernière valeur est légèrement plus élevée que celle du BLIM de 47 953 t mais inférieure à la limite tampon BBUF de 61 074 t. Pour ce stock, les probabilités de dépasser F0,1 seraient inférieures à 50 % pour des captures en 2003 de moins de 11 600 t. Les résultats des ASP révèlent aussi des imprécisions importantes dans le calcul de certains paramètres et la présence d'un patron rétrospectif dénotant une tendance à sous-estimer l'abondance réelle de ces deux stocks. Par conséquent, les résultats des ASP doivent être utilisés avec prudence et un niveau plus élevé d'incertitude doit être associé aux projections déterminées par les analyses de risque. Nous recommandons donc une augmentation progressive du TAC qui ne devrait pas dépasser 20 000 t en 2003.

GRÉGOIRE, F., 2004. West Coast of Newfoundland Atlantic Herring (Division 4R) in 2003. Science, Stock Status Report, 2004/017, 10 p.

Cliquer pour voir tout le texte

DARBYSON, E., D.P. SWAIN, D. CHABOT, M. CASTONGUAY, 2003. Diel variation in feeding rate and prey composition of herring and mackerel in the southern Gulf of St. Lawrence. J. Fish Biol., 63: 1235-1257.

GRÉGOIRE, F., L. LEFEBVRE, 2003. Estimation of gillnet selectivity for Atlantic herring (Clupea harengus harengus L.) from the west coast of Newfounland, 1997-2001. Can. Ind. Rep. Fish. Aquat. Sci., 272, 22 p..

Cliquer pour voir tout le texte

Le hareng (Clupea harengus harengus L.) de la côte ouest de Terre-Neuve est pêché commercialement par un grand nombre de pêcheurs utilisant le filet maillant. Ce dernier est un engin de pêche très sélectif, ce qui amène les pêcheurs à utiliser des filets de différentes grosseurs de maille pour maximiser les captures. Dans le cadre d'une étude qui s'est déroulée entre 1997 et 2001, la sélectivité des filets maillants a été calculée pour trois grosseurs de maille différentes à partir des prises provenant des pêcheurs repères. Les résultats de cette étude démontrent que les probabilités de capturer du plus gros hareng augmentent avec la grosseur des mailles. Par exemple, en 1999, les longueurs modales des harengs estimées par un modèle normal de sélectivité étaient respectivement de 38 cm, 39.9 cm et 41.8 cm pour des mailles de 63.50 mm, 66.80 mm et 69,85 mm. Les résultats démontrent aussi des changements de longueurs modales et de sélectivité pour une même grosseur de maille au cours de la période d'étude. Finalement, une analyse de rendement par recrue indique que les meilleurs rendements seraient obtenus par l'utilisation des filets ayant les plus petites mailles.

GRÉGOIRE, F., L. LEFEBVRE, 2003. Biological characteristics of Atlantic herring (Clupea harengus harengus L.) from Newfoundland's west coast for the 1965-2001 period. Can. Ind. Rep. Fish. Aquat. Sci., 270, 38 p..

Cliquer pour voir tout le texte

Les débarquements commerciaux de hareng de la côte ouest de Terre-Neuve sont l'objet d'un échantillonnage régulier depuis le milieu des années 1960. L'analyse des échantillons recueillis indique que la croissance en longueur ou en poids des deux groupes reproducteurs est identique. Cependant, des variations ont été observées au cours des ans. On constate par exemple que les années 1980 se distinguent par une croissance plus rapide du hareng. Par contre, une croissance plus lente caractérise les classes d'âge dominantes. Au cours des dernières années, la maturité sexuelle des harengs des deux groupes reproducteurs a été atteinte à un plus jeune âge et la ponte s'est déroulée plus tardivement.

GREGOIRE, F., 2003. West coast of Newfoundland Atlantic herring (Division 4R) in 2002. Science, Stock Status Report, 2003/008, 11 p.

Cliquer pour voir tout le texte

GREGOIRE, F., 2003. Capelin in the estuary and the Gulf of St. Lawrence (4RST) in 2002. Science, Stock Status Report, 2003/009, 12 p.

Cliquer pour voir tout le texte

GREGOIRE, F., 2003. Hareng de la cote ouest de Terre-Neuve (Division 4R) en 2002. Rapport sur l'état des stocks, 2003/008, 11 p.

Cliquer pour voir tout le texte

BOURDAGES, H., D. ARCHAMBAULT, B. MORIN, A. FRÉCHET, L. SAVARD, F. GRÉGOIRE, M. BÉRUBÉ, 2002. Résultats préliminaires du relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette d'août 2002 dans le nord du golfe du Saint-Laurent ;. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2002/090, 69 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En 2002, le relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette dans le nord du Golfe s’est déroulé du 1 er août au 1 er septembre. Pour l’ensemble du territoire couvert, un total de 207 traits de pêche ont été réalisés au cours de la mission, dont 190 réussis, soit 76 % de l’objectif initial de 250 traits. Les résultats sommaires des indices de biomasse et d’abondance, des distributions de fréquences de longueur et de la distribution des taux de capture sont présentés pour 13 espèces dont les quatre espèces visées par le relevé (morue, flétan du Groenland, sébaste et crevette). Les résultats de 2002 sont comparés à ceux des années précédentes pour donner une indication des tendances observées au cours de la série de 13 ans. Toutefois, les résultats de 2002 sont préliminaires et doivent être considérés comme tel tant que les analyses en laboratoire et la validation des données ne sont pas terminées. Selon les résultats préliminaires, les indices de biomasses pour la morue, le sébaste, la plie grise et la plie canadienne sont à des niveaux très faibles dans le nord du golfe du Saint-Laurent alors que ceux de la crevette et du flétan du Groenland sont demeurés à des valeurs élevées. Une diminution générale des captures est observée sur la côte ouest de Terre-Neuve pour la majorité des espèces. Cependant, la couverture de ce secteur en 2002 a été restreinte à cause des nombreux bris de chalut.

GRÉGOIRE, F., L. LEFEBVRE, M. BEAUDOIN, 2002. Mise à jour des débarquements et des données biologiques du hareng (Clupea harengus harengus L.) de la division 4S de l'OPANO ; Landings and biological data update for NAFO division 4S herring (Clupea harengus harengus L.). MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2002/019, 41 p.

Cliquer pour voir tout le texte

La pêche au hareng (Clupea harengus harengus L.) sur la Côte-Nord du Québec a connu une expansion rapide au début des années 1970. De moins de 80 t par année pour la période 1960-1970, les débarquements annuels moyens sont passés à 707 t entre 1979 et 2000. Des maximums de 1 075 t, 2 885 t et 1 394 t ont été atteints en 1982, 1983 et 1987 respectivement, mais depuis 1994, les débarquements annuels présentent plutôt une tendance à la baisse. Les plus importants débarquements de hareng sont réalisés dans les zones unitaires 4Sz, 4Sv et 4Sw avec des tonnages annuels moyens de 279 t, 153 t et 97 t. Le principal engin de pêche est le filet maillant qui enregistre en moyenne des débarquements de 503 t par année. Les distributions annuelles des fréquences de longueur des harengs de printemps échantillonnés dans la zone unitaire 4Sz indiquent que ce groupe reproducteur a été caractérisé depuis 1984 par la présence de trois classes d’âge dominantes. Ces dernières sont celles de 1980, 1990 et 1994 par rapport aux classes d’âge de 1979, 1991 et 1992 pour les reproducteurs d’automne échantillonnés dans les zones unitaires 4Sv et 4Sw. Le hareng de la Côte-Nord du Québec est une prise régulière d’un relevé d’évaluation de l’abondance des poissons de fond et de la crevette nordique (Pandalus borealis) qui est réalisé annuellement dans le nord du golfe du Saint-Laurent. Lors de ce relevé, les captures de hareng sont généralement distribuées dans l’ensemble de la zone échantillonnée. Cependant, au cours des dernières années, un plus grand nombre de prises ont été réalisées dans la région située à l’est de l’Île d’Anticosti. Compte tenu de l’étendue du territoire et du niveau actuel des captures par rapport à d’autres régions de l’Est du Canada, les prises de hareng de la Côte-Nord du Québec pourraient certainement être plus élevées. Cependant, l’information présentement disponible ne permet pas de déterminer avec précision le niveau des captures qui pourrait être atteint.

GRÉGOIRE, F., 2002. Quebec North Shore herring (Division 4S). Science, Stock Status Report, B4-02, 8 p.

Cliquer pour voir tout le texte

GRÉGOIRE, F., 2002. Hareng de la Côte-Nord du Québec (Division 4S). Rapport sur l'état des stocks, B4-02, 8 p.

Cliquer pour voir tout le texte

GRÉGOIRE, F., 2002. West coast of Newfoundland Atlantic herring (Division 4R). Science, Stock Status Report, B4-01, 10 p.

Cliquer pour voir tout le texte

GRÉGOIRE, F., 2002. Hareng de la côte ouest de Terre-Neuve (Division 4R). Rapport sur l'état des stocks, B4-01, 11 p.

Cliquer pour voir tout le texte

LACOSTE, K.N., J. MUNRO, M. CASTONGUAY, F.J. SAUCIER, J.A. GAGNÉ, 2001. The influence of tidal streams on the pre-spawning movements of Atlantic herring, Clupea harengus L., in the St. Lawrence estuary. ICES J. Mar. Sci., 58: 1286-1298.

GRÉGOIRE, F., 2001. West coast of Newfoundland Atlantic herring (Division 4R) - Update (2000). Science, Stock Status Report, B4-01, 4 p.

Cliquer pour voir tout le texte

GRÉGOIRE, F., 2001. Hareng de la côte ouest de Terre-Neuve (division 4R) - Mise à jour (2000). Rapport sur l'état des stocks, B4-01, 4 p.

Cliquer pour voir tout le texte

HAY, D.E., R. TORESEN, R. STEPHENSON, M. THOMPSON, R. CLAYTON, F. FUNK, E. IVSHINA, J. JAKOBSSON, T. KOBAYASHI, I. McQUINN, G. MELVIN, J. MOLLOY, N. NAUMENKO, K.T. ODA, R. PARMANNE, M. POWER, V. RADCHENKO, J. SCWEIGERT, J. SIMMONDS, B. SJOSTRAND, AL, 2001. Taking stock: an inventory and review of world herring stocks in 2000. Pages 381-454 in Herring. Expectations for a New Millennium. Lowell Wakefield Fish. Symp. Ser., 18.

McQUINN, I., 2000. West coast of Newfoundland Atlantic herring (Division 4R). Science, Stock Status Report, B4-01, 10 p.

Cliquer pour voir tout le texte

McQUINN, I.H., L. LEFEBVRE, 1999. An evaluation of the western Newfoundland herring acoustic abundance index from 1989-1997. DFO, Canadian Stock Assessment Secretariat, Research Document, 99/120, 20 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Un relevé hydroacoustique fut mené à bord du F.G. Creed à l’automne 1997, afin de produire un indice d’abondance indépendant de la pêcherie, pour les stocks de hareng de la côte Ouest de Terre-Neuve. Des transects parallèles ont été choisis de façon systématique le long de la côte et furent sondés durant la nuit. L’échantillonnage biologique fut accompli en collaboration avec la flotte des grands senneurs de l’Ouest de Terre-Neuve, qui a aussi enregistré des profils de température, salinité et profondeur (STD). Des données brutes de réverbération de volume (Sv) à partir d’un transducteur 38 kHz ainsi que des données de faisceaux scindés (split-beam) ont été collectées. Le relevé a démontré que les concentrations de hareng étaient plus regroupées en bancs qu’en 1995, plus près de la côte et dans les couches de surface, et distribuées vers le nord et le sud où les eaux plus chaudes étaient disponibles à toutes les profondeurs. La majorité des échos de hareng (80 %) a été enregistrée au mord de New Ferolle (strate 10) et le long de la côte vers le détroit de Belle-Isle. La biomasse combinée printemps et automne de 1997 (88,000 t) est demeurée relativement stable comparée à l’estimation de 1995 (89,500 t), quoique le stock de frayeurs de printemps ait diminué de 37 % et que le stock de frayeurs d’automne ait augmenté de 20 % lors des deux dernières années.

McQUINN, I.H., HAMMILL, M., L. LEFEBVRE, 1999. An assessment and risk projections of the west coast of Newfoundland (NAFO division 4R) herrring stocks (1965 to 2000). DFO, Canadian Stock Assessment Secretariat, Research Document, 99/119, 94 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Les deux groupes de hareng qui fraye soit le printemps ou l’automne se retrouvent le long de la côte Ouest de Terre-Neuve (4R). L’évaluation de 1999 montre que le stock de géniteurs de printemps risque de s’effondrer, tandis que le stock de géniteurs d’automne diminue progressivement en même temps que le taux d’exploitation augmente lentement. Outre la classe annuelle de 1990, le recrutement du stock de géniteurs de printemps a été inférieur à la moyenne depuis la classe d’âge de 1987. La biomasse du stock reproducteur (BSR) de printemps a baissé à un plancher jamais atteint de 14 000 t en 1999. Si le niveau de captures des géniteurs de printemps à F0,1, fixé à 2 300 t, est atteint en 1999, le risque que la BSR n’augmente pas de même 20 % d’ici l’an 2000 est de 40 %, bien que la valeur cible minimum de la BSG de 38 000 t ne puisse pas atteinte même en l’absence de pêche. Le recrutement du stock de géniteurs d’automne a été supérieur à la moyenne depuis l’importante cohorte de 1979, ce qui a maintenu ce stock à un niveau moyen. La BSR d’automne a diminué progressivement, passant de 80 000 t en 1984 à 42 000 t en 1998. Une exploitation à F0,1 des géniteurs d’automne pour 1999 serait d’environ 9 000 t et se traduirait par 90 % de risque que la BSR diminue de 10 %, bien qu’il y ait une probabilité de 70 % que la BSR ne descende pas en dessous de 35 000 t. Il est essentiel de réduire l’effort de pêche, et de l’orienter le plus possible vers le nord pour éviter une pêche axée sur le stock de géniteurs de printemps.

McQUINN, I., 1999. Hareng de la côte ouest de Terre-Neuve (Division 4R). Rapport sur l'état des stocks, B4-01, 11 p.

Cliquer pour voir tout le texte

McQUINN, I., 1999. West Coast of Newfoundland Atlantic Herring (Division R). Science, Stock Status Report, B4-01, 10 p.

Cliquer pour voir tout le texte

MUNRO, J., D. GAUTHIER, J.A. GAGNÉ, 1998. Description d'une frayère de hareng (Clupea harengus L.) à l'île aux Lièvres, dans l'estuaire moyen du Saint-Laurent. Rapp. tech. can. sci. halieut. aquat., 2239, 34 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Des opérations d'exploration par vidéo sous-marine, par échantillonnage à la benne et au grappin ainsi que par plongée, effectuées du 31 mai au 23 juin 1987, ont permis de localiser une frayère de hareng située du côté nord-ouest de la pointe amont de l'île aux Lièvres, dans l'estuaire moyen du Saint-Laurent. La frayère avait une longueur d'environ 1600 m et une largeur variant entre 50 et 250 m, couvrant une superficie d'environ 285 900 m2 entre les isobathes de 0 et 5 m. Le site de fraye était caractérisé par un substrat de cailloux et de galets, par la présence d'algues macrophytes (Odonthalia dentata, Phycodrys rubens) et par un courant de marée pouvant dépasser 1,5 m.s-1. L'examen de l'évolution du développement des oeufs indique que la date d'éclosion se situerait entre le 9 et le 12 juin; au taux de développement fixé par la température locale de l'eau, le rétrocalcul de la date de fraye donne comme résultat la période du 21 au 24 mai. Le pourcentage des oeufs morts était faible avant et pendant l'éclosion (13 %) et a augmenté considérablement après l'éclosion (53 %). Le nombre d'oeufs déposés sur le site fut estimé à 1,65.1012, correspondant à une abondance de quelque 94,8 millions de géniteurs ou une biomasse de 14 321 t.

HAYS, R., L.N. MEASURES, J. HUOT, 1998. Capelin (Mallotus villosus) and herring (Clupea harengus) as paratenic hosts of Anisakis simplex, a parasite of beluga (Delphinapterus leucas) in the St. Lawrence estuary. Can. J. Zool., 76: 1411-1417.

Afin de déterminer l'importance des poissons pélagiques dans la transmission d'Anisakis simplex aux cétacés, 760 capelans (Mallotus villosus) et 165 harengs (Clupea harengus) ont été récoltés dans l'estuaire du Saint-Laurent pendant les étés 1994 et 1995. Les larves d'A. simplex ont été retirées des poissons par digestion à l'aide d'une solution de pepsine ou par dissection. La prévalence d'A. simplex chez les capelans disséqués a été évaluée à 5 % et l'intensité moyenne à 1.2. Chez les harengs, la prévalence d'A. simplex était de 95 % dans les échantillons digérés, et de 99 % dans les échantillons disséqués, alors que l'intensité a été évaluée à 6.2 dans le premier cas et à 6.8 dans l'autre. Les larves de troisième stade d'A. simplex provenant des capelans et des harengs ont été comparées aux larves du même stade trouvées chez des euphausiacés et chez des bélugas (Delphinapterus leucas) de l'estuaire du Saint-Laurent; la taille et la morphologie des larves étaient les mêmes chez les quatre hôtes. Les euphausiacés, qui abritent des larves de deuxième stade en mue et des larves de troisième stade, sont des hôtes intermédiaires d'A. simplex. Comme les larves du parasite ne semblent pas subir de développement chez les harengs ou les capelans, ces poissons sont considérés comme des hôtes paraténiques d'A. simplex dans l'estuaire du Saint-Laurent©1998 Conseil national de recherches Canada

GOBEIL, C., Y. CLERMONT, G. PAQUETTE, 1997. Concentrations en mercure, plomb et cadmium chez diverses espèces de poissons de fond, de poissons pélagiques et de crustacés de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent et du fjord du Saguenay. Rapp. stat. can. sci. halieut. aquat., 1011, 88 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Les concentrations en mercure, plomb et cadmium furent déterminées dans le muscle de la crevette nordique (Pandalus borealis), le muscle et l'hépatopancréas du crabe des neiges (Chionoecetes opilio), et le muscle, le foie et les gonades de plusieurs espèces de poissons de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent et du fjord du Saguenay. Les espèces de poissons incluent la morue franche (Gadus morhua), le flétan noir (Reinhardtius hippoglossoides), le sébaste atlantique (Sebastes mentella), la plie canadienne (Hippoglossoides platessoides), la raie épineuse (Raja radiata), le capelan (Mallotus villosus), le hareng atlantique (Clupea harengus) et l'éperlan arc-en-ciel (Osmerus mordax). Les teneurs en mercure dans les tissus de toutes les espèces étudiées sont de 2 à 10 fois plus faibles que la norme canadienne fixée pour assurer la protection de la santé humaine, soit 0,5 mg/kg (poids humide), à l'exception de celles dans la crevette nordique et le crabe des neiges du fjord du Saguenay, qui voisinent cette norme. Par ailleurs, quels que soient l'espèce et le tissu analysé, les concentrations en plomb sont faibles, souvent inférieures à 0,05 mg/kg, et ne montrent pas de différence marquée entre le Golfe, l'Estuaire et le Fjord. Les teneurs en cadmium dans le muscle et les gonades des poissons et dans le muscle des crustacés sont également faibles, souvent inférieures à la limite de détection analytique de 0,002 mg/kg, et ce, tant dans le Golfe que dans l'Estuaire et le Fjord. Cependant, comme on l'observe couramment, les niveaux en cadmium sont plus élevés dans le foie des poissons et dans l'hépatopancréas du crabe des neiges.

McQUINN, I.H., 1997. Metapopulations and the Atlantic herring. Rev. Fish. Biol. Fish., 7: 297-329.

McQUINN, I., 1997. West coast of Newfoundland atlantic herring (Division 4R). Science, Stock Status Report, B4-01, 10 p.

Cliquer pour voir tout le texte

McQUINN, I.H., L. LEFEBVRE, 1997. An assessment of the west coast of Newfoundland (NAFO division 4R) herring stocks (1973 to 1996). DFO, Canadian Stock Assessment Secretariat, Research Document, 97/116, 43 p.

McQUINN, I.H., 1997. Year-class twinning in sympatric seasonal spawning populations of Atlantic herring, Clupea harengus. Fish. Bull., 95: 126-136.

McQUINN, I., 1997. Hareng de la côte ouest de Terre-Neuve (Division 4R). Rapport sur l'état des stocks, B4-01, 10 p.

Cliquer pour voir tout le texte

McQUINN, I., 1996. Le hareng Atlantique dans le nord du golfe du Saint-Laurent. MPO, Pêches de l'Atlantique, Rapport sur l'état des stocks, 96/39, 13 p.

McQUINN, I., 1996. Atlantic herring in the northern Gulf of Saint-Lawrence (4R). DFO, Atlantic Fisheries, Stock Status Report, 96/39, 12 p.

McQUINN, I.H., L. LEFEBVRE, 1996. An assessment of the west coast of Newfoundland (NAFO division 4R) herring fishery between 1973 and 1995. DFO, Atlantic Fisheries, Research Document, 96/57, 46 p.

McQUINN, I.H., L. LEFEBVRE, 1996. An evaluation of the acoustic backscatter of western Newfoundland herring with a comparison of classical statistics and geostatistics for the estimation of variance. DFO, Atlantic Fisheries, Research Document, 96/58, 24 p.

McQUINN, I.H., L. LEFEBVRE, 1995. Acoustic backscatter of herring along the west coast of Newfoundland (NAFO division 4R) in November from 1989 to 1993. DFO, Atlantic Fisheries, Research Document, 95/58, 34 p.

McQUINN, I.H., L. LEFEBVRE, 1995. Distribution, movements and size composition of spring-spawning herring in the northern Gulf of St. Lawrence. DFO, Atlantic Fisheries, Research Document, 95/57, 31 p.

McQUINN, I.H., L. LEFEBVRE, 1995. A review of the west coast of Newfoundland (NAFO division 4R) herring fishery data (1973 to 1994). DFO, Atlantic Fisheries, Research Document, 95/56, 40 p.

McQUINN, I.H., L. LEFEBVRE, 1994. An assessment of the west coast of Newfoundland (NAFO division 4R) herring resource up to 1993. DFO, Atlantic Fisheries, Research Document, 94/43, 65 p.

GASCON, D. (éd.), 1994. Fish stocks status report for the Quebec region in 1994. Can. Manuscr. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2253, 71 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En 1994, les évaluations de stocks de poissons ont été revues pour la première fois de façon régionale. Le présent document décrit les détails techniques des évaluations de stocks qui ont été faites à l'Institut Maurice-Lamontagne en mai 1994. Les stocks ainsi décrits sont le hareng de la côte ouest de Terre-Neuve (division de l'OPANO 4R), la morue du nord du Golfe du Saint-Laurent (divisions de l'OPANO 3Pn, 4R, et 4S), le maquereau de l'Atlantique du nord-ouest (sous-régions 2 à 6 de l'OPANO, le sébaste du Golfe du Saint-Laurent - Unité 1 (Divisions de l'OPANO 4R, 4S, et 4T, + 3Pn-4Vn [Jan.-Mai]), et le flétan du Groenland du Golfe (Divisions de l'OPANO 4r, 4S, et 4T). Un sommaire sur les conditions climatiques dans le golfe du Saint-Laurent en 1993 et sur l'état des principales composantes biologiques est aussi inclus. Ce rapport les descriptions techniques supportant les conclusions sur l'état de stocks de poissons du golfe du Saint-Laurent en 1994.

GASCON, D. (éd.), 1994. Rapport sur l'état des stocks de poissons pour la région du Québec en 1994 ; Fish stocks status report for the Quebec region in 1994. Rapp. manus. can. sci. halieut. aquat. ; Can. Manuscr. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2253, 71 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En 1994, les évaluations de stocks de poissons ont été revues pour la première fois de façon régionale. Le présent document décrit les détails techniques des évaluations de stocks qui ont été faites à l'Institut Maurice-Lamontagne en mai 1994. Les stocks ainsi décrits sont le hareng de la côte ouest de Terre-Neuve (division de l'OPANO 4R), la morue du nord du Golfe du Saint-Laurent (divisions de l'OPANO 3Pn, 4R, et 4S), le maquereau de l'Atlantique du nord-ouest (sous-régions 2 à 6 de l'OPANO, le sébaste du Golfe du Saint-Laurent - Unité 1 (Divisions de l'OPANO 4R, 4S, et 4T, + 3Pn-4Vn [Jan.-Mai]), et le flétan du Groenland du Golfe (Divisions de l'OPANO 4r, 4S, et 4T). Un sommaire sur les conditions climatiques dans le golfe du Saint-Laurent en 1993 et sur l'état des principales composantes biologiques est aussi inclus. Ce rapport les descriptions techniques supportant les conclusions sur l'état de stocks de poissons du golfe du Saint-Laurent en 1994.

BRADFORD, R.G., 1993. Differential utilization of storage lipids and storage proteins by Northwest Atlantic herring (Clupea harengus harengus). J. Fish Biol., 43: 811-824.

McQUINN, I.H., L. LEFEBVRE, 1993. An assessment of the west coast of Newfoundland (NAFO Division 4R) herring resource up to 1992. DFO, Atlantic Fisheries, Research Document, 93/53, 48 p.

McQUINN, I.H., L. LEFEBVRE, A. KONAN, 1992. A review of the west coast of Newfoundland (NAFO division 4R) herring fishery data up to 1991. CAFSAC Res. Doc., 92/70, 27p.

Les stocks de hareng de la division 4R de l'OPANO sont exploités d'avril à décembre, à l'aide d'engins fixes et mobiles. Malgré un TPA de 35,000 t, les débarquements de hareng n'ont atteint que 19,400 t en 1991 particulièrement à cause des marchés restreints et des mauvaises conditions météorologiques à l'automne. Un marché restreint pour les harengs capturés au filet maillant a réduit les débarquements associés aux engins fixes à moins de 20 % du total depuis 1985. Le marché traditionnel américain du hareng en baril a été remplacé graduellement par les ventes directes aux Russes et par les ventes aux Japonais de poissons gelés entiers. Les reproducteurs de printemps dominent les captures de ce groupe reproducteur. Cependant, les classes d'âge de 1980 et 1982 ont représenté plus de 68 % de la capture en nombre depuis 1985. Les captures de reproducteurs d'automne entre 1966 et 1983 étaient constituées d'une forte proportion de poissons âgés de 11 ans et plus. Depuis 1983, la classe d'âge de 1979 a dominé les captures. L'indice d'abondance des reproducteurs de printemps calculé à partir des données des pêcheurs-repères a démontré une augmentation d'abondance significative entre 1984 et 1987, une diminution subséquente jusqu'à 1990, et ensuite une augmentation jusqu'à 1991. L'indice du groupe d'automne a démontré une augmentation jusqu'à 1985, suivie par un déclin entre 1987 et 1990, et encore une augmentation jusqu'à 1991. L'analyse de cohorte n'a pas été considérée cette année étant donné les estimations des effectifs non-convergentes produites par la dernière évaluation analytique. Cependant, les classes d'âge de 1987 et 1986 des reproducteurs de printemps et d'automne, respectivement, ont paru dans les prises de la senne bourse dans des quantités non observées depuis le recrutement de la classe d'âge de 1980. Ceci est un signe révélateur de bonne santé de ces stocks.

McQUINN, I.H., 1992. Determination of seasonal spawning type in Atlantic herring (Clupea harengus) via the effects of juvenile growth. Pages 125-126 in Y. De Lafontaine, T. Lambert, G.R. Lilly, W.D. McKone & R.J. Miller (ed.). Juvenile stages : the missing link in fisheries research : report of a workshop. Dept. of Fisheries and Oceans (Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 1890).

McQUINN, I.H., J. LAMBERT, 1991. A review of the west coast of Newfoundland (NAFO division 4R) herring fishery data up to 1990. CAFSAC Res. Doc., 91/65, 28 p.

Les stocks de hareng de la division 4R de l'OPANO sont exploités d'avril à décembre, à l'aide d'engins fixes et mobiles. Malgré un TPA de 35,000 t, les débarquements de hareng n'ont atteint que 17,000 t en 1990, particulièrement à cause des marchés restreints et des mauvaises conditions météorologiques à l'automne. Un marché restreint pour les harengs capturés au filet maillant a réduit les débarquements associés aux engins fixes à moins de 20 % du total depuis 1985. Le marché traditionnel américain du hareng en baril a été remplacé graduellement par les ventes directes à l'URSS et par les ventes aux Japonais de poissons gelés entiers. Les reproducteurs de printemps dominent les captures depuis 1973. Les classes d'âge de 1968 et 1974 ont dominé historiquement les captures de ce groupe reproducteur. Cependant, les classes d'âge de 1980 et 1982 ont représenté plus de 68 % de la capture en nombre depuis 1985. Les captures de reproducteurs d'automne entre 1966 et 1983 étaient constituées d'une forte proportion de poissons âgés de 11 ans et plus. Depuis 1983, la classe d'âge de 1979 a dominé les captures. L'indice d'abondance des reproducteurs de printemps calculé à partir des données des pêcheurs-repères a démontré une augmentation d'abondance significative entre 1984 et 1986, une diminution subséquente jusqu'à 1988, et ensuite la stabilité jusqu'à 1990. L'indice du groupe d'automne a démontré une augmentation majeure jusqu'à 1986, suivie par un déclin jusqu'à 1990. L'analyse de cohorte n'a pas été considérée cette année étant donné les estimations des effectifs non-convergentes produites par l'analyse de l'an dernier. Cependant, les classes d'âge de 1987 et 1986 des reproducteurs de printemps et d'automne, respectivement, ont paru dans les prises de la senne bourse dans des quantités non observées depuis le recrutement de la classe d'âge de 1980. Ceci est un signe révélateur de bonne santé de ces stocks.

McQUINN, I.H., J. LAMBERT, 1990. A review of the west coast of Newfoundland (NAFO division 4R) herring fishery and biological trends in 1989. CAFSAC Res. Doc., 90/76, 20 p.

Les concentrations de hareng de la division 4R de l'OPANO sont exploités d'avril à décembre, à l'aide d'engins fixes et mobiles. Malgré un TPA de 37,000 t, les débarquements de hareng n'ont atteint que 17,700 t en 1989, particulièrement à cause des marchés restreints et des mauvaises conditions météorologiques. Un marché restreint pour les harengs capturés au filet maillant a réduit les débarquements associés aux engins fixes à moins de 20 % du total depuis 1985. Le marché traditionnel du hareng en baril a été remplacé graduellement par les ventes directes à l'URSS et par les ventes de poissons gelés entiers aux Japonais. Les reproducteurs de printemps dominent les captures depuis 1973. Les classes d'âge de 1968 et 1974 ont dominé historiquement les captures de ce groupe reproducteur. Cependant, les classes d'âge de 1980 et 1982 ont représenté plus de 68 % de la capture en nombre depuis 1983. Les captures de reproducteurs d'automne entre 1966 et 1983 étaient constituées d'une forte proportion de poissons âgés de 11 ans et plus. Depuis 1983, la classe d'âge de 1979 a dominé les captures. Les indices d'abondance ont été estimés pour les deux groupes reproducteurs à partir des données de prise et effort commerciales, ainsi que des données similaires compilées par les pêcheurs-repères. Les indices pour les reproducteurs de printemps ont démontré une augmentation d'abondance significative entre 1981 et 1986-1987, et une diminution subséquente jusqu'à 1989. Les indices du groupe d'automne ont démontré une augmentation majeure jusqu'à 1986, suivie par un déclin jusqu'à 1989. Les estimations de population produites par l'analyse de cohorte ont été considérées peu fiables étant donné les estimations des effectifs non-convergentes et les valeurs élevées dans les matrices de corrélations. Cependant, l'âge moyen de 8 ans pour ces stocks suggère que le niveau des prises récent n'a pas été nuisible aux populations. De plus, le fait que l'analyse de cohorte produise des estimations de population non-convergées implique que les taux de mortalité sont demeurés faibles au cours des dernières années.

FORTIER, L., J.A. GAGNÉ, 1990. Larval herring (Clupea harengus) dispersion, growth, and survival in the St. Lawrence Estuary : match/mismatch or membership/vagrancy?. Can. J. Fish. Aquat. Sci., 47: 1898-1912.

De LAFONTAINE, Y., 1990. Ichthyoplankton communities in the St. Lawrence Estuary : composition and dynamics. Pages 321-343 in M.I. El-Sabh & N. Silverberg (ed.). Oceanography of a large-scale estuarine system : the St. Lawrence. Springer-Verlag, Berlin (Coastal and Estuarine Studies, 39).

McQUINN, I.H., 1989. The identification of spring and autumn spawning herring (Clupea harengus harengus L.) using maturity stages assigned by a gonadosomatic index model. Can. J. Fish. Aquat. Sci., 46: 969-980.

McQUINN, I.H., 1989. An assessment of the west coast of Newfoundland (NAFO division 4R) herring resource in 1988. CAFSAC Res. Doc., 89/67, 37 p.

GOSSELIN, S., L. FORTIER, J.A. GAGNÉ, 1989. Vulnerability of marine fish larvae to the toxic dinoflagellate Protogonyaulax tamarensis. Mar. Ecol. Prog. Ser., 57: 1-10.

LANDRY, J., I.H. McQUINN, 1988. Guide to microscopic and macroscopic identification of the sexual maturity stages of the Atlantic herring (Clupea harengus harengus L.). Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 1655, 71 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Des critères d'identification histologiques précis ont été associés à chacun des huit stades macroscopiques de maturité sexuelle du hareng de l'Atlantique (Clupea harengus harengus L.) de la classification adoptée par le Comité Scientifique Consultatif des Pêches Canadiennes dans l'Atlantique (CSCPCA). L'étude histologique a aussi permis de subdiviser davantage le cycle de développement des gonades du hareng (11 stades chez les mâles et 12 chez les femelles) et d'apporter des améliorations à la clé macroscopique. Notamment, la coloration des gonades ne doit être utilisée, même avec des échantillons frais, que pour séparer le début du stade VIII du stade II (à partir des teintes rouge vin plus prononcées au stade VIII). Chez les femelles, la distinction des stades VIII et III doit être faite d'abord à partir de la possibilité de distinguer les oeufs à l'œil nu au stade III. La longueur des gonades par rapport à celle de la cavité cœlomique a été ajoutée (ou corrigée dans le cas du stade IV) aux descriptions existantes. La priorité à accorder à chaque critère a été établie plus clairement : le plus souvent, la définition du stade de maturité repose d'abord sur la largeur et la longueur relative des gonades. La définition de critères prioritaires ne diminue généralement pas les imprécisions de la clé macroscopique, mais offre la possibilité d'en uniformiser l'utilisation.

LANDRY, J., I.H. McQUINN, 1988. Guide d'identification microscopique et macroscopique des stades de maturité sexuelle du hareng de l'Atlantique (Clupea harengus harengus L.). Rapp. tech. can. sci. halieut. aquat., 1655, 71 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Des critères d'identification histologiques précis ont été associés à chacun des huit stades macroscopiques de maturité sexuelle du hareng de l'Atlantique (Clupea harengus harengus L.) de la classification adoptée par le Comité Scientifique Consultatif des Pêches Canadiennes dans l'Atlantique (CSCPCA). L'étude histologique a aussi permis de subdiviser davantage le cycle de développement des gonades du hareng (11 stades chez les mâles et 12 chez les femelles) et d'apporter des améliorations à la clé macroscopique. Notamment, la coloration des gonades ne doit être utilisée, même avec des échantillons frais, que pour séparer le début du stade VIII du stade II (à partir des teintes rouge vin plus prononcées au stade VIII). Chez les femelles, la distinction des stades VIII et III doit être faite d'abord à partir de la possibilité de distinguer les oeufs à l'œil nu au stade III. La longueur des gonades par rapport à celle de la cavité cœlomique a été ajoutée (ou corrigée dans le cas du stade IV) aux descriptions existantes. La priorité à accorder à chaque critère a été établie plus clairement : le plus souvent, la définition du stade de maturité repose d'abord sur la largeur et la longueur relative des gonades. La définition de critères prioritaires ne diminue généralement pas les imprécisions de la clé macroscopique, mais offre la possibilité d'en uniformiser l'utilisation.

McQUINN, I.H., 1988. An assessment of the west coast of Newfoundland (NAFO division 4R) herring resource in 1987. CAFSAC Res. Doc., 88/52, 40 p.

McQUINN, I.H., 1987. Revisions to the 4R herring catch-at-age matrices. CAFSAC Res. Doc., 87/68, 24 p.

Les matrices de captures à l'âge du hareng de la division 4R de l'OPANO ont été recalculées pour les reproducteurs de printemps et d'automne en utilisant une méthode de détermination des groupes reproducteurs basée sur le rapport gonadosomatique. En plus des changements dans la détermination des groupes reproducteurs, les débarquements des seines bourses entre 1982 et 1986 ont été révisés également, en ajoutant des données de débarquements utilisées pour le calcul des matrices de captures à l'âge par engin et par année est décrite. Les comparaisons effectuées entre les matrices de captures à l'âge révisées et celles obtenues précédemment ont montré des différences importantes dues à la méthode plus précise et objective pour la séparation des groupes reproducteurs ainsi qu'à l'inclusion de débarquements des seines bourses non rapportées par le passé.

McQUINN, I.H., 1987. New maturity cycle charts for the herring stocks along the west coast of Newfoundland (NAFO Division 4R) and the North Shore of Quebec (NAFO Division 4S). CAFSAC Res. Doc., 87/66, 11 p.

L'évolution annuelle du développement des gonades des harengs de la côte ouest de Terre-Neuve et de la Côte-Nord du Québec a été décrite afin d'ajouter des précisions au tableau de cycle de maturation des reproducteurs de printemps et d'automne de ces stocks. Un tableau de cycle de maturation a été produit pour les mâles et les femelles de chacune des Divisions 4R et 4S pour identifier chaque poisson individuellement comme reproducteur de printemps ou d'automne selon son stade de maturité, calculé à partir du rapport gonadosomatique, et le mois de capture. Les résultats ont montré que les cycles annuels de maturation de ces stocks sont considérablement différents de celui présentement utilisé par le CSCPCA. Les nouveaux tableaux de cycle de maturation devraient permettre des déterminations plus précises des groupes reproducteurs à partir des données historiques ainsi que des données futures.

McQUINN, I.H., 1987. A re-evaluation of the west coast of Newfoundland herring resource (NAFO Div. 4R). CAFSAC Res. Doc., 87/67, 37 p.

Plusieurs changements majeurs ont été apportés aux bases de données des stocks de hareng de la division 4R de l'OPANO pour l'évaluation de cette année. Ces changements portent sur les matrices de capture à l'âge, les prises par unité d'effort et l'inclusion des débarquements non rapportés antérieurement. Les débarquements de hareng en 1986 étaient d'environ 21,400 t, pour un TPA de 17,000 t. Les reproducteurs de printemps sont généralement dominants dans la capture depuis 1966. Les classes d'âge de 1968 et 1974 ont dominé historiquement les captures de ce groupe reproducteur. Cependant, la classe d'âge de 1980 a représenté 51 % de la capture en nombre en 1986. Les captures de reproducteurs d'automne entre 1966 et 1983 sont constituées d'une forte proportion de poissons âgés de plus de 11 ans. En 1986, la classe d'âge de 1979 a dominé la capture en nombres (50 %). Les analyses de cohorte ont démontré que la biomasse (4+) de reproducteurs de printemps a doublé de 40,000 t en 1983 à 88,000 t en 1986. La biomasse (4+) de reproducteurs d'automne en 1986 était d'environ 73,000 t, comparée à 22,000 en 1981. La cause des hausses observées est attribuée au recrutement des classes d'âge de 1979, 1980 et 1982. Un taux de mortalité par la pêche de 0.3 exercé sur les reproducteurs de printemps en 1987 résulterait en une capture de 16,500 t et la biomasse totale passerait alors de 81,300 t en 1987 à 66,900 t en 1988. Une mortalité par la pêche de F0.1 en 1988 permettrait de capturer 13,200 t. Un taux de mortalité par la pêche de 0.3 exercé sur les reproducteurs d'automne en 1987 occasionnerait une capture de 14,100 t et une baisse de la biomasse de 69,800 t en 1987 à 56,000 t en 1988. En pêchant à un taux F0.1 en 1988, on récolterait 10,900 t.

CAMPANA, S.E., J.A. GAGNÉ, J. MUNRO, 1987. Otolith microstructure of larval herring (Clupea harengus) : image or reality?. Can. J. Fish. Aquat. Sci., 44: 1922-1929.

OUELLET, P., 1987. Distribution automnale des stades larvaires de capelan (Mallotus villosus) et de hareng (Clupea harengus) dans le nord du golfe du Saint-Laurent en octobre 1985. Rapp. tech. can. sci. halieut. aquat., 1583, 27 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Un échantillonnage a été réalisé en octobre 1985 dans le nord du golfe Saint-Laurent, afin d'obtenir des informations sur la distribution des stades larvaires du capelan et du hareng dans cette région. L'analyse de la structure démographique des jeunes capelans et hareng capturés dans le nord du Golfe a révélé un espacement régulier dans l'émergence de groupes distincts de larves. L'analyse de la distribution spatiale des stades larvaires de capelan, détaillée pour chaque cohorte identifiée dans la région, suggère l'existence de zones de concentration dans les secteurs de Mingan et de Natashquan sur la côte nord du Québec, ainsi que dans le secteur sud-ouest de l'île Anticosti. L'analyse de la distribution spatiale des cohortes de larves de hareng a mis en évidence l'importance de la zone côtière à l'est de Natashquan comme frayère pour les groupes de hareng de cette région du Golfe.

BERTRAND, P., S. FOURNIER, Y. VIGNEAULT, 1986. Concentrations en biphényles polychlorés et en métaux dans les sédiments et les organismes marins de la baie des Anglais. Rapp. stat. can. sci. halieut. aquat., 568, 50 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Des données provenant de l'analyse d'échantillons de sédiments et d'organismes marins recueillis lors de campagnes réalisées au cours de l'automne 1983 et de l'été 1984 sont présentées sous forme de tableaux. Nous avons mesuré les teneurs en Cd, Cr, Pb, Zn, Hg, As, huiles et graisses et biphényles polychlorés dans les sédiments de surface et les teneurs en Pb, Zn et Cs-137 dans les sédiments de carottes. Les concentrations en biphényles polychlorés et en métaux (Cd, Pb, Zn, Cu, Al, Ni, Cr, Fe, Mn, Hg) sont mesurées dans des échantillons de moule bleue (Mytilus edulis), de buccin (Buccinum undatum), de hareng (Clupea harengus harengus) et d'anguille (Anguilla rostrata).

TRUDEAU, C., I.H. McQUINN, 1986. Fishery and biological characteristics of the 4S herring stocks in 1985. CAFSAC Res. Doc., 86/77, 23 p.

Les débarquements de hareng de la division 4S de l'OPANO ont été de 520 t en 1985, comparativement aux 960 t débarqués en 1984. Cette diminution des captures en 1985 a été surtout attribuable à la retraite tardive des glaces printanières et aux mauvaises conditions du marché. Dans la région est de 4S, où la majorité des débarquements a toujours été rapportée, les taux de capture des filets maillants ont indiqué une augmentation constante de l'abondance des reproducteurs de printemps depuis 1982, et des reproducteurs d'automne depuis 1981. Les distributions d'âge des deux groupes reproducteurs, calculées à partir des échantillons commerciaux et de recherche, ont montré une similitude entre les stocks de 4S ouest et de 4T, ainsi que entre ceux de 4S est et de 4R. Par contre, dans la région sud-est de l'Île Anticosti, le patron des classes d'âge a été différent, ce qui indique soit un mélange de stocks de différentes régions ou encore la présence d'une autre population. Des programmes de recherche devraient être entrepris pour décrire et identifier ces stocks.

McQUINN, I.H., 1986. Assessment of the west coast of Newfoundland herring stocks in 1985. CAFSAC Res. Doc., 86/68, 41 p.

Les débarquements de hareng dans la division 4R de l'OPANO en 1985 étaient d'environ 9 100t, sur un TPA de 10 000 t. Les taux de captures des filets maillants pour la population du printemps montrent une baisse générale entre 1978 et 1983, et ensuite une augmentation de 1984 à 1985. Quant aux reproducteurs d'automne, les PUE ont indiqué un déclin d'abondance entre 1977 et 1982, et ensuite une augmentation en 1983. Elles ont depuis été stables. Les reproducteurs de printemps sont généralement dominants dans la capture depuis 1966. Les classes d'âge de 1968 et 1974 ont dominé les captures historiques de ce groupe reproducteur. La classe d'âge de 1980 a représenté 62 % de la capture en nombre en 1985. Les captures de reproducteurs d'automne ont compris une forte proportion de poissons âgés de plus de 11 ans entre 1966 et 1983. En 1985, la classe d'âge de 1979 a dominé (63 %) la capture en nombre. Les analyses de cohorte ont démontré que la biomasse de reproducteurs de printemps a passé de 192 000 t en 1972 à 45 000 t en 1985. La biomasse des reproducteurs d'automne en 1985 est d'environ 12 000 t, 12 % du maximum observé en 1966. La cause des déclins observés est attribuée à l'insuffisance du recrutement. La capture de 10 000 t de reproducteurs de printemps en 1986 résulterait en un taux de mortalité de 0,3 et la biomasse totale passerait alors de 44 700 t en 1986 à 41 100 t en 1987. Une mortalité par la pêche de F0,1 en 1987 permettrait de capturer 8 800 t. La capture de 7 000 t de reproducteurs d'automne prévue pour 1986 occasionnerait un taux de mortalité de 0,95 et une baisse de la biomasse (4+) de 15 900 t en 1986 à 9 400 t en 1987. En pêchant à un taux de F0,1 en 1987, on récolterait 1 600 t.

DELVAL, C., S. FOURNIER, Y. VIGNEAULT, 1986. Polychlorinated biphenyl residues in some marine organisms from the Baie des Anglais (Baie-Comeau, Quebec, Saint-Lawrence Estuary). Bull. Environ. Contam. Toxicol., 37: 823-829 .