Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Crustacés - Amphipodes / Themisto libellula / 

POMERLEAU, C., G. WINKLER, A.R. SASTRI, R.J. NELSON, S. VAGLE, V. LESAGE, S.H. FERGUSON, 2011. Spatial patterns in zooplankton communities across the eastern Canadian sub-Arctic and Arctic waters : Insights from stable carbon (δ 13C) and nitrogen (δ15N) isotope ratios. J. Plankton Res., 33(12): 1779-1792.

[Résumé disponible seulement en anglais]
This study defined the status quo of biogeographic domains and examined spatial patterns of stable isotopes (Sis) of carbon and nitrogen in relation to biophysical groupings to gain greater insight into how mesozooplankton may respond to continuous environmental change in the Canadian Arctic and sub-Arctic regions. Mesozooplankton communities were sampled during the summer of 2007 along a transect from Belle-Isle Strait, NFL, to Kugluktuk, NU (Canada), and during the early autumn of 2009 along a transect extending from Pelly Bay to Hall Beach, NU. Five broad water mass types corresponded to geographical regions. In general, we found relationships between water mass and species composition; however, this relationship was not always straightforward. Mesozooplankton community composition varied along the transect, revealing eight species assemblages. Calanus finmarchicus was abundant in the warmer and saltier Atlantic waters of the Labrador Sea, whereas Calanus hyperboreus, Calanus glacialis and Metridia longa were most abundant in the cold Arctic waters of Central Baffin Bay and in the eastern portion of the Canadian Arctic Archipelago. Nitrogen and carbon SI analysis revealed that δ15N (but not δ13C) varied spatially for C. glacialis, C. hyperboreus, Paraeuchaeta spp. And Themisto libellula. δ15N values were less enriched in Davis Strait and more enriched in the Gulf of Boothia. Seasonality, oceanic fronts and changes in the trophic structure at the base of each regional food web may explain some of the observed variability. This study represents the first broad-scale characterization of the composition and isotopic signatures for mesozooplankton communities ranging from the sub-Arctic Atlantic to the western Central Arctic Archipelago. Our study provides a baseline of the zooplankton community for monitoring species biogeographical range.©2011 Oxford University Press

HARVEY, M., L. DEVINE, 2009. Oceanographic conditions in the Estuary and the Gulf of St. Lawrence during 2008 : zooplankton ; Conditions océanographiques dans l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent en 2008 : zooplancton. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document ; MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche, 2009/083, 60 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Ce document donne un aperçu de la variabilité temporelle de la biomasse de zooplancton, l'abondance et la composition des espèces en 2008 à quatre stations fixes et sept sections du PMZA ainsi qu'un aperçu de la variabilité interannuelle de la composition spécifique, l'abondance et la biomasse du macrozooplancton dans l’estuaire maritime et le nord-ouest du golfe du Saint-Laurent de 1994 à 2008. Par rapport aux années précédentes (1999–2007) l’état du zooplancton aux quatre stations fixes de la région en 2008 est considéré inférieur (biomasse) et supérieure (abondance totale de zooplancton autre que copépode, abondance totale de copépodes, abondance de Calanus finmarchicus, abondance de Pseudocalanus spp.) à la normale dans la AG et GC; inférieure à la normale (biomasse de zooplancton), normale (abondance totale de zooplancton autre que copépode, abondance totale de copépodes, abondance de Pseudocalanus spp.) et supérieure à la normale (abondance de C. finmarchicus) dans la RS; et normale (biomasse de zooplancton, abondance de C. finmarchicus, abondance de Pseudocalanus spp.) et supérieure à la normale (abondance totale de zooplancton autre que copépode, abondance totale de copépodes) dans la SV. Également, des changements dans la structure de la communauté de zooplancton ont été observés en 2008. En plus d’un changement au niveau de l’ordre d’abondance des espèces dominantes à chacune des stations, de nouvelles espèces sont apparues pour la première fois parmi les 10 espèces dominantes («top 10») : appendiculaires et Temora spp. Dans la AG, Temora spp., cladodère et larves de bivalve dans le GC, Paraeuchaeta norvegica et Calanus glacialis à la SV et larves de polychète dans la RS. Les indices de biomasse de Calanus hyperboreus et du mesozooplancton observés le long des sept sections du Québec au printemps et à l’automne 2008 ont été évalués comme normal ou inférieure à la normale, excepté dans l’estuaire maritime (TESL) où la biomasse de C. Hyperboreus a été évaluée supérieure à la normale. En ce qui concerne les neuf indices d’abondance, la plupart ont été évalués à la normale ou supérieur à la normale au printemps 2008 excepté dans certains cas qui ont été évalués inférieure à la normale comme les nauplii de copépodes le long des sections TESL et TIDM, l’abondance du mésozooplancton (excluant les copépodes) dans le centre et le nord-est du golfe (TCEN, TBB) et les larves de krill dans le détroit de Cabot (TDC). Cependant, la situation a été différente pendant l’automne 2008 : quelques indices ont également été évalués à la normale ou supérieur à la normale (l’ensemble des copépodes, les nauplii de copépode, les petits copépodes, le zooplancton carnivore, le mésozooplancton [excluant les copépodes] et les larves de krill) et d’autres à la normale ou inférieure à la normale (les larges copépodes, C. finmarchicus CIV–CV, le meroplancton). En 2008, quelques changements dans la structure de la communauté de zooplancton ont aussi été observés le long des sept sections. En plus d’un changement au niveau de l’ordre d’abondance, de nouvelles espèces sont apparues pour la première fois dans le «top 10» : Eurytemora spp. et C. glacialis le long de la section TESL; Temora spp. et les œufs de copepode dans le nord-ouest du GSL (TSI); les œufs de copépodes dans le sud-ouest de l’île d’Anticosti (TASO); P. Norvegica et C. glacialis dans le centre du GSL (TCEN); C. glacialis dans le nord-est et le sud du GSL (TBB, TIDM); et Ostracoda dans le détroit de Cabot (TDC). La biomasse de mésozooplancton observée en novembre 2008 dans l’estuaire maritime et le nord-ouest du GSL était 1.8 et 1.4 fois plus élevée qu’en 2006 et 2007 et correspond à la seconde valeur la plus élevée observée au cours des 15 dernières années dans ces deux régions. Par ailleurs, la biomasse moyenne de macrozooplancton a diminué de 15.4 g/m2 (poids humide) en 2005, à 5.9 en 2006, à 8.6 en 2007 et 6.2 en 2008. Les valeurs observées en 2006, 2007 et 2008 correspondent aux plus faibles valeurs observées au cours des 15 dernières années dans les deux régions. Un fait marquant des années 2006, 2007 et 2008 est la forte diminution de l’abondance de l’espèce Thysanoessa raschii qui était 5.3 fois moins abondante en 2006–2008 qu’au cours des 15 années précédentes. Finalement, les années 2006, 2007 et 2008 correspondent aux plus faibles abondances moyennes de l’amphipode pélagique Themisto libellula des 15 dernières années excepté en 2000.

HARVEY, M., P. GALBRAITH, 2009. Macrozooplankton diel migration in the Estuary and Gulf of St. Lawrence : links to abiotic factors. AZMP Bull. PMZA, 8: 28-35.

Cliquer pour voir tout le texte

HARVEY, M., P.S. GALBRAITH, A. DESCROIX, 2009. Vertical distribution and diel migration of macrozooplankton in the St. Lawrence marine system (Canada) in relation with the cold intermediate layer thermal properties. Prog. Oceanogr., 80(1-2): 1-21.

[Résumé disponible seulement en anglais]
Vertical distribution of various species and stages of macrozooplankton (euphausiacea, chaetognatha, cnidaria, mysidacea, amphipoda) were determined for different times of the day and related to the physical environment. Stratified sampling with the BIONESS was carried out during seven cruises in spring and fall 1998, 2000, and 2001, and fall 1999, in two different habitats in the St. Lawrence marine system: the lower St. Lawrence Estuary and the NW Gulf of St. Lawrence. Our results indicate that the various macrozooplankton species were distributed throughout the whole water column including the surface layer, the cold intermediate layer (CIL), and the deep layer at different times of day and night in both areas during all periods. Moreover, three types of migrational patterns were observed within this zooplanktonic community: (1) nocturnal ascent by the whole population, (2) segregation into two groups; one which performed nocturnal accent and another which remained in the deep, and (3) no detectable migration. We also observed that the diel vertical migration (DVM) amplitude in most of the macrozooplankton species varied as a function of physical factors, in particular the spatio-temporal variations of the CIL thermal properties, including the upper and the lower limits of the CIL and the depth of the CIL core temperature. Finally, the different DVM patterns coupled with estuarine circulation patterns and bottom topography could place animals in different flow regimes by night and by day and contribute to their retention (aggregation) and/or dispersion in different areas, time of the day, and seasons. Crown Copyright ©2008 Published by Elsevier Ltd.

HARVEY, M., L. DEVINE, 2008. Oceanographic conditions in the Estuary and the Gulf of St. Lawrence during 2007 : zooplankton ; Conditions océanographiques dans l'estuaire et le golfe du Saint-Laurent en 2007 : zooplancton. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document ; MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche, 2008/037, 39 p.

Cliquer pour voir tout le texte

L'abondance, la composition en espèces et la biomasse de zooplancton dans la région du Québec du MPO (l'estuaire et le golfe du Saint-Laurent, GSL) en 2007 sont présentées en comparaison avec les conditions des huit années précédentes (1999-2006) dans la gyre d’Anticosti (AG), le courant de Gaspé (GC) et la vallée de Shediac (SV) et aux deux années précédentes (2005-2006) à la station Rimouski (RS). De plus, le rapport présente une revue de la variabilité interannuelle de la biomasse de mésozooplancton et de l'abondance, la composition en espèces et la biomasse de macrozooplancton pour l'estuaire maritime et le nord-ouest du golfe du Saint-Laurent tel qu'évalué chaque année àl'automne entre 1994 et 2007. Par rapport aux années précédentes (1999-2006) l'état du zooplancton aux quatre stations fixes de la région en 2007 est considéré normal (abondance totale de zooplancton, abondance totale de copépodes) et inférieur à la normale (biomasse, abondance de C. finmarchicus) dans la AG; normale (biomasse, abondance totale de zooplancton, abondance totale de copépodes) et supérieure à la normale (biomasse, abondance de C. finmarchicus) dans le GC; et normale (abondance de C. finmarchicus), inférieure à la normale (biomasse), et supérieure à la normale (abondance totale de zooplancton, abondance totale de copépodes) dans la SV. En ce qui concerne la RS en 2007, l'abondance de C. finmarchicus a été 2.6 fois plus élevée qu'au cours des deux années précédentes (2005-2006). Également, des changements dans la structure de la communauté de zooplancton ont été observés dans la AG, le GC, la SV et la RS en 2007. En plus d’un changement au niveau de l'ordre d’abondance des espèces dominantes àchacune des stations, de nouvelles espèces sont apparues pour la première fois parmis les 10 espèces dominantes («top 10»): appendiculaires et Oncaea spp. Dans la AG, échinodermes et larves de bivalve dans le GC, euphausiids (œufs, nauplii, juvéniles) et Calanus glacialis à la RS et échinodermes et larves de polychète dans la SV. Finalement, la biomasse du zooplancton observée au printemps 2007 le long des sept sections a été évaluée comme supérieure à la normale dans l'estuaire maritime (TESL), le nord-ouest (TSI), le détroit de Cabot (TDC) et dans le sud du golfe (TIDM); normale au sud-ouest de l'île d’Anticosti (TASO), et inférieur à la normale dans le centre (TCEN) le nord-est du golfe (TBB) du golfe. En ce qui concerne l'abondance de zooplancton, les anomalies ont toutes été au-dessus de la normale pour l'ensemble des sections à l'exception de TSI, TDC et TIDM où l'abondance de zooplancton a été évaluée comme normale. Pendant l'automne, les anomalies de la biomasse et l'abondance totale de zooplancton ont été évaluées comme normale le long de l'ensemble des régions à l'exception de TESL, TSI et TASO où les deux indices ont été au-dessus de la normale, et TCEN où la biomasse a été évaluée comme inférieur à la normale. En 2007, quelques changements dans la structure de la communauté de zooplancton ont aussi été observés le long des sept sections. En plus d’un changement au niveau de l'ordre d’abondance de nouvelles espèces sont apparues pour la première fois dans le «top 10»: appendiculaires, larves d’échinoderme et Ostracodes dans l'estuaire maritime et le nord-ouest du golfe, C glacialis dans le nord-est du golfe, ptéropodes, et Oncaea spp. dans le sud du golfe, et ptéropodes et Metridia spp. dans le détroit de Cabot. La biomasse de mésozooplancton observée en novembre 2007 dans l'estuaire maritime et le nord-ouest du GSL était 1.4 fois plus élevée qu'en 2006 et correspond à la quatrième valeur la plus élevée observée au cours des 14 dernières années dans ces deux régions. Par ailleurs, la biomasse moyenne de macrozooplancton a diminué de 15.4 g/m² (poids humide) en 2005 à 5.9 et 8.6 g/m² en 2006 respectivement. Les valeurs observées en 2006 et 2007 correspondent aux plus faibles valeurs observées au cours des 14 dernières années dans les deux régions. Un fait marquant des années 2006-2007 est la plus faible biomasse d’euphausiacés (krill) en raison d’une forte diminution de l'abondance de l'espèce Thysanoessa raschii qui était 5.3 fois moins abondante en 2006-2007 qu'au cours des 14 dernières années dans les deux régions. Finalement, l'année 2007 correspond aux plus faibles abondances moyennes de l'amphipode pélagique Themisto libellula des 14 dernières années.

MARION, A., M. HARVEY, D. CHABOT, J.-C. BRÊTHES, 2008. Feeding ecology and predation impact of the recently established amphipod, Themisto libellula, in the St. Lawrence marine system, Canada. Mar. Ecol. Prog. Ser., 373: 53-70.

[Résumé disponible seulement en anglais]
Themisto libellula was virtually absent from the St. Lawrence marine system (SLMS) before 1990. Since then, it has become an abundant, full-time resident of this system. Hyperiid amphipods of the genus Themisto are principally carnivorous and represent an essential link in the trophic pathway from secondary production to higher trophic levels. Sampling of T. libellula was carried out in the lower St. Lawrence Estuary (LSLE) and the northwest Gulf of St. Lawrence (NWGSL) in the fall of 1998, 2003 and 2004 to study the feeding dynamics and predation impact of this species on mesozooplankton and macrozooplankton communities. Our results showed that T. libellula was an opportunistic predator with a circadian feeding cycle; activity was higher during the second part of the night and the sunrise period. Stomach content analyses showed that these amphipods consumed chiefly copepods, in particular, the copepodite stages CIV and CV of Calanus finmarchicus. Euphausiids, chaetognaths, amphipods and mysids constituted other important prey. Digestion time was estimated at 13 h. The daily ingestion rate of T. libellula was estimated using 2 approaches: (1) stomach fullness index and (2) mean number of prey removed per unit of time and converted to prey biomass using the stage-species dry masses of each prey item. We found that the daily ingestion rate of T. libellula ranged from 6.32 to 16.82 % of body dry mass per day in both study areas (LSLE and NWGSL). Concerning predation impact, T. libellula consumed between 0.14 and 1.79 % of the combined mesozooplankton and macrozooplankton standing stock per day and between 0.43 and 2.48 % of the C. finmarchicus standing stock. Themisto libellula may thus exert a significant control on the mesozooplankton and macrozooplankton communities in the SLMS through direct predation.©2008 Inter-Research

STARR, M., M. HARVEY, 2002. L'état du plancton dans l'estuaire et le golfe du Saint-Laurent en 2001. Nouvelles de l'IML, 13(8): 3-7.

Cliquer pour voir tout le texte

PERCY, J., 1993. Reproduction and growth of the arctic hyperiid amphipod Themisto libellula Mandt. Polar Biol., 13: 131-139.

PERCY, J., 1993. Energy consumption and metabolism during starvation in the arctic hyperiid amphipod Themisto libellula Mandt. Polar Biol., 13: 549-555.

PERCY, J.A., F.J. FIFE, J. SHEA, P. RIEBEL, 1988. Seasonal changes in abundance and size frequency distribution of the dominant macrozooplankton in Frobisher Bay, N.W.T. Can. Data Rep. Fish. Aquat. Sci., 705, 208 p .

Cliquer pour voir tout le texte

Ce rapport sert de répertoire de données tabulaires concernant les changements saisonniers d'abondance et de répartition des classes de grandeur pour quatre espèces de macrozooplancton de la Baie de Frobisher, T.-N.O. Les données sont présentées pour le cténophore Mertensia ovum, l'amphipode hyperiide Parathemisto libellula, le chaetognathe Sagitta elegans et le ptéropode Clione limacina. De 1981 à 1985, pendant 64 périodes d'échantillonnage réparties en hiver, au printemps et en été, des "échantillonneurs passifs" ont été utilisés pour filtrer les forts courants de marées de la Baie de Frobisher.