Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Poissons / Glyptocephalus cynoglossus / Plie grise, Plie cynoglosse

BUI, A.O.V., M. CASTONGUAY, P. OUELLET, J.-M SÉVIGNY, 2011. Searching for Atlantic Cod (Gadus morhua) spawning sites in the northwest Gulf of St Lawrence (Canada) using molecular techniques. ICES J. Mar. Sci., 68(5): 911-918.

[Résumé disponible seulement en anglais]
The overexploitation of Atlantic cod (Gadus morhua) in the Northwest Atlantic led to the collapse of most stocks and the demise of spawning components in the early 1990s. In the northern Gulf of St Lawrence, the spawning component of Northwest Atlantic Fishery Organization Division 4S was believed no longer to exist after the collapse. To verify this hypothesis, we used molecular techniques to identify cod, haddock, and witch flounder (CHW) eggs precisely, in an attempt to locate the potential remaining spawning sites for cod in the northwest Gulf. Ichthyoplankton surveys were conducted in spring from 2005 to 2008. Results were compared with those of surveys that took place in spring in the same area 20 years earlier to determine if there had been any changes in spawning location and egg abundance. Atlantic cod made up the majority (97 %) of CHW eggs identified. The presence of stage I cod eggs proved that there is still a cod spawning component in the northwest Gulf of St Lawrence, but egg abundance has declined by about an order of magnitude compared with the 1980s. There was no obvious difference in the location of cod spawning grounds between the two decades

GRÉGOIRE, F., W. BARRY, J.-J. BARRY, J. BARRY, J.-L. BEAULIEU, M.-H. GENDRON, 2011. West coast of Newfoundland Capelin (Mallotus villosus M.) and Atlantic Herring (Clupea harengus harengus L.) larval survey, part 8 : abundance estimates and marine community analyses of the data collected in partnership with the industry (Barry Group) in july 2008. Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2954, 65 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En partenariat avec le Groupe Barry de Corner Brook, un relevé larvaire a été réalisé sur la côte ouest de Terre-Neuve en juillet 2008 dans le but de mesurer l’abondance et de décrire la distribution spatiale des œufs et des larves des principales espèces de poissons rencontrées. Lors du relevé, les œufs les plus abondants ont été ceux du groupe CYT (tanche-tautogue [Tautogolabrus adspersus] et limande à queue jaune [Limanda ferruginea]) suivi des œufs de maquereau bleu (Scomber scombrus) et des groupes CHW (morue franche [Gadus morhua], aiglefin [Melanogrammus aeglefinus] et plie grise [Glyptocephalus cynoglossus]) et H4B (merluches [Urophycis spp.], motelle à quatre barbillons [Enchelyopus cimbrus] et stromatée à fossette [Peprilus triacanthus]). Parmi les larves récoltées, les espèces les plus abondantes ont été le capelan (Mallotus villosus), la tanche-tautogue, l’ulvaire deux-lignes (Ulvaria subbifurcata), le hareng (Clupea harengus) et le maquereau bleu. Par rapport au relevé réalisé dans la même région en 2007, et en omettant la baie St. George, le relevé de 2008 a été caractérisé par un plus grand nombre d’œufs de maquereau et de larves de capelan et de hareng comparativement à une baisse pour les larves de morue et de plie. Des modèles additifs généralisés (GAM) ont démontré que l’abondance des œufs et des larves des principales espèces échantillonnées pouvait être décrite à l’aide de fonctions de lissage basées sur la longitude, la latitude, leur interaction, la température de l’eau et l’abondance des œufs de maquereau bleu dans le cas des larves de cette même espèce. À partir des mesures d’abondance de toutes les larves échantillonnées, des analyses de groupement et d’ordination ont démontré la présence d’une structure spatiale au sein de la communauté larvaire. Cette dernière était principalement caractérisée par le capelan, la tanche-tautogue et le hareng.

GRÉGOIRE, F., W. BARRY, J.-J. BARRY, J. BARRY, C. LÉVESQUE, J.-L. BEAULIEU, M.-H. GENDRON, 2011. West coast of Newfoundland Capelin (Mallotus villosus M.) and Atlantic Herring (Clupea harendus harengus L.) larval survey, part 7 : description of the data collected in partnership with the industry (Barry Group) in July 2008. Can. Data Rep. Fish. Aquat. Sci., 1235, 33 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En partenariat avec le Groupe Barry, un relevé larvaire a été réalisé sur la côte ouest de Terre- Neuve entre le 16 et le 18 juillet 2008. Ce relevé avait pour objectif de mesurer l’abondance des œufs et des larves des poissons échantillonnés à l’aide de filets à plancton. Un second objectif consistait à décrire la distribution spatiale des larves de poissons dont celles de deux espèces commerciales importantes, le capelan (Mallotus villosus) et le hareng (Clupea harengus harengus). Les deux plus abondants groupes d’œufs ont été CYT (tanche-tautogue [Tautogolabrus adspersus] et limande à queue jaune [Limanda ferruginea]) et CHW (morue [Gadus morhua], aiglefin [Melanogrammus aeglefinus] et plie grise [Glyptocephalus cynoglossus]). De plus, des œ de maquereau bleu (Scomber scombrus) ont été récoltés à toutes les stations. Des 16 espèces de larves identifiées, les plus abondantes ont été celles du capelan et de la tanche-tautogue. Ces dernières ont été suivies de l’ulvaire deux-lignes (radiated shanny), du hareng, de la motelle à quatre barbillons (Enchelyopus cimbrus) et du maquereau bleu. Des profils de la température et de la salinité de l’eau en fonction de la profondeur ont été réalisés à chaque station. Toutes les données biologiques et océanographiques recueillies ont été compilées et sont présentées dans les tableaux, figures et annexes du présent document. Ces données seront analysées et publiées dans un rapport à venir.

GRÉGOIRE, F., W. BARRY, J. BARRY, C. LÉVESQUE, J.-L. BEAULIEU, M.-H. GENDRON, 2011. West coast of Newfoundland Capelin (Mallotus villosus M.) and Atlantic Herring (Clupea harengus harengus L.) larval survey, part 6 : abundance estimates and marine community analyses of the data collected in partnership with the industry (Barry Group) in July 2007. Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2953, 65 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En partenariat avec le Groupe Barry de Corner Brook, un relevé larvaire a été réalisé sur la côte ouest de Terre-Neuve en juillet 2007 afin de mesurer l’abondance et de décrire la distribution spatiale des œufs et des larves des poissons échantillonnés dont deux espèces d’importance commerciale, le capelan (Mallosus villosus) et le hareng (Clupea harengus harengus). Les œufs les plus abondants ont été ceux des groupes CYT (tanche-tautogue [Tautogolabrus adspersus] et limande à queue jaune [Limanda ferruginea]), CHW (morue [Gadus morhua], aiglefin [Melanogrammus aeglefinus] et plie grise [Glyptocephalus cynoglossus]) et H4B (merluches [Urophycis spp.], motelle à quatre barbillons [Enchelyopus cimbrius] et stromatée à fossette [Peprilus triacanthus]). Parmi les larves récoltées, les espèces les plus abondantes ont été la tanche-tautogue, la plie (Pleuronectidae) et le maquereau bleu (Scomber scombrus) suivies du capelan, de la motelle à quatre barbillons, de l’ulvaire deuxlignes (Ulvaria subbifurcata), de la morue et du hareng. Par rapport au relevé réalisé en 2005 et en omettant la baie St. George, le relevé de 2007 a été caractérisé par un moins grand nombre d’œufs et de larves de maquereau bleu et de capelan. Les œufs des groupes CYT, CHW et H4B ont aussi été moins abondants. Les seules hausses d’abondance ont été mesurées pour les œufs de turbot de sable (Scophthalmus aquosus) et les larves d’ulvaire deux-lignes, de sébaste (Sebastes spp.), de lançon (Ammodytes spp.) et de limace (Liparis spp.). Des modèles additifs généralisés (GAM) ont démontré que l’abondance des œufs et des larves de la plupart des espèces échantillonnées pouvait être décrite à l’aide d’une fonction de lissage basée sur l’interaction entre la longitude et la latitude des stations. Les abondances d’œufs de maquereau bleu et de larves de morue ont aussi été décrites par une seconde fonction basée sur la température de l’eau. Finalement, une dernière fonction basée sur l’abondance des œufs de maquereau bleu a permis de décrire l’abondance des larves de cette même espèce. À partir des mesures d’abondance de toutes les larves échantillonnées, des analyses de groupement et d’ordination ont démontré la présence d’une structure spatiale bien définie au sein de la communauté larvaire. Cette dernière était principalement caractérisée par la tanche-tautogue et la plie.

BENOÎT, H.P., T. HURLBUT, J. CHASSÉ, 2010. Assessing the factors influencing discard mortality of demersal fishes using a semi-quantitative indicator of survival potential. Fish. Res., 106: 436-447.

[Résumé disponible seulement en anglais]
Understanding the factors affecting the likelihood that discarded fish will die can contribute to better management of resources by enhancing the potential for successful live release and by improving the estimation of otherwise unaccounted fishing mortality. Semi-quantitative measures of individual fish vitality or physical condition, obtained by at-sea observers aboard commercial fishing vessels, are often used as an indicator of survival potential for discarded fish. The present study and previous ones have shown that these measures relate well to eventual survival. However, observer subjectivity in fish vitality scoring can affect the precision and accuracy of inferences drawn from an analysis of the observations. Here we propose the use of a mixed-effects multinomial proportional-odds model, which is appropriate for modelling ordinal vitality data and is a useful approach for addressing observer scoring subjectivity. This model was used to analyse data collected for eleven fish taxa captured by four gear types. The effect of eight factors previously shown to affect discard survival was evaluated. The gear type used and amount of time that fish spent on deck prior to discarding most strongly and consistently affected the distribution of fish among vitality levels. Sea surface and air temperatures, and fish body size, were also important factors for a number of taxa, while other factors such as the depth fished, catch size and fishing activity duration were important only for certain taxa. A random effect in the model, used to account for observer subjectivity, was significant for most taxa and fisheries. Failure to account for this effect could affect both the precision and accuracy of inferences on the survival potential of discarded fish.©2010 Elsevier B.V.

BUI, A.O.V., P. OUELLET, M. CASTONGUAY, J.-C. BRÊTHES, 2010. Ichthyoplankton community structure in the northwest Gulf of St. Lawrence (Canada) : past and present. Mar. Ecol. Prog. Ser., 412: 189-205.

[Résumé disponible seulement en anglais]
Biodiversity can play an important role in the stability and resilience of ecosystems when these are faced with environmental change or anthropogenic impacts. Historically, the northwest Gulf of St. Lawrence had high fish egg and larval productivity. To assess changes in the ichthyoplankton community of this region, data from sampling surveys that were carried out in spring from 1985 to 1987 were compared with data from spring 2005 to 2007. Significant differences in ichthyoplankton abundances between the 2 decades and sampling times (May versus June) were revealed by multivariate analyses (nMDS, ANOSIM, PERMANOVA, and SIMPER) and univariate (ANOVA) analyses. Total ichthyoplankton abundance was lower in the 2000s than during the mid- 1980s. Although larval sandlance Ammodytes spp. abundances did not change significantly, other taxa, such as Stichaeidae larvae and H4B eggs (gadids and merlucciid hakes, rocklings, butterfish Peprilus triancanthus, windowpane Scophthalmus aquosus and Gulf Stream flounder Citharichthys arctifrons), became more abundant; the abundance of CHW eggs (cod Gadus morhua, haddock Melanogrammus aeglefinus, witch flounder Glyptocephalus cynoglossus), and redfish Sebastes spp. larvae generally declined by more than an order of magnitude. Greenland halibut Reinhardtius hippoglossoides larvae also appeared in the 2000s assemblages. This dominance shift in the ichthyoplankton community reflects the demise of large fish predators and the response of the non-commercial species. Our study provides much-needed new information concerning current biodiversity and productivity of the fish community in the Gulf of St. Lawrence and insights into changes influenced by groundfish collapse and environmental fluctuations.©2010 Inter-Research

BOURDAGES, H., D. ARCHAMBAULT, D. BERNIER, A. FRECHET, J. GAUTHIER, F. GREGOIRE, J. LAMBERT, L. SAVARD, 2010. Résultats préliminaires du relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette d'août 2009 dans le nord du golfe du Saint-Laurent ; Preliminary results from the groundfish and shrimp multidisciplinary survey in August 2009 in the northern Gulf of St. Lawrence. Rapp. stat. can. sci. halieut. aquat. ; Can. Data Rep. Fish. Aquat. Sci., 1226, 84 p..

Cliquer pour voir tout le texte

En 2009, le relevé estival annuel pour l'évaluation de l'abondance et de la distribution des poissons de fond et de la crevette nordique dans le nord du golfe du Saint-Laurent a été réalisé du 31 juillet au 31 août, à bord du NGCC Teleost. Un des principaux objectifs était d'obtenir des estimations des indices d'abondance et de biomasse des principales espèces de poissons de fond (particulièrement morue, flétan du Groenland et sébaste) et de la crevette nordique, ainsi que de préciser la répartition spatiale et de déterminer les caractéristiques biologiques de ces espèces. D'autres objectifs étaient d'assurer un monitorage de la biodiversité du nord du golfe et d'en décrire les conditions océanographiques observées en août. Le présent rapport décrit les résultats sommaires des taux de capture, des répartitions spatiales et des distributions de fréquences de taille pour 15 taxa. Ces résultats ont été mis en perspective avec l'ensemble des résultats de la sene historique des relevés initiée en 1990 en tenant compte des facteurs d'équivalence utilisés pour convertir les données du tandem NGCC Alfred Needler-URI au tandem NGCC Teleost-Campelen. En 2009, les indices d'abondance et de biomasse de plusieurs espèces ont été en baisse par rapport aux années précédentes. Ainsi, les indices observés pour le sébaste, l'aiguillat noir et la merluche à longues nageoires se retrouvent parmi les plus faibles valeurs de la série. Le flétan du Groenland, dont les indices ont chuté d'environ 30 %, présente des valeurs du début des années 2000. Toutefois, les indices enregistrés en 2009 pour les autres espèces (morue, crevette nordique, flétan atlantique, raie épineuse, merluche blanche, plie canadienne, plie grise et crabe des neiges) s'avèrent comparables à la moyenne des cinq dernières années et ce, même si on observe une diminution par rapport à l'an passé. Les distributions géographiques des captures observées pour les di verses espèces en 2009 ressemblent à celles des sept années antérieures. ??

GRÉGOIRE, F., W. BARRY, J. BARRY, C. LÉVESQUE, J.-L. BEAULIEU, M.-H. GENDRON, 2009. West coast of Newfoundland Capelin (Mallotus villosus M.) and Atlantic Herring (Clupea harengus harengus L.) larval survey, part 4 : abundance estimates and marine community analyses of the data collected in partnership with the industry (Barry Group) in July 2005. Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2837, 51 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En partenariat avec le Groupe Barry de Corner Brook, un relevé larvaire a été réalisé sur la côte ouest de Terre-Neuve en juillet 2005. Les deux principaux objectifs visés par ce relevé étaient de décrire la distribution spatiale des œufs et des larves des principales espèces de poissons présents dans la zone d’étude et de mesurer leur abondance. Les œufs les plus abondants ont été ceux du groupe CYT (tanche-tautogue [Tautogolabrus adspersus] et limande à queue jaune [Limanda ferruginea]) suivi du groupe H4B (merluches [Urophycis spp.], motelle à quatre barbillons [Enchelyopus cimbrus] et stromatée à fossette [Peprilus triacanthius]) et du groupe CHW (morue franche [Gadus morhua], aiglefin [Melanogrammus aeglefinus] et plie grise [Glyptocephalus cynoglossus]). Parmi les larves récoltées, les espèces les plus abondantes ont été la tanchetautogue, le capelan (Mallotus villosus), la motelle à quatre barbillons et la lompénie (Lumpenus spp.) suivies des pleuronectidés, de la morue, du maquereau bleu (Scomber scombrus) et du turbot de sable (Scophthalmus aquosus). Par rapport au relevé réalisé dans la même région en 2004, celui de 2005 s’est caractérisé par une baisse importante de l’abondance des larves de hareng (Clupea harengus) et une hausse de l’abondance des larves de capelan et de maquereau bleu. Des analyses de groupement et d’ordination ont démontré la présence d’une structure au sein de la communauté larvaire. Des groupes de stations ont été définis et caractérisés principalement par la présence de la tanche-tautogue et du capelan. Des différences significatives de température et de salinité ont été mesurées entre ces groupes. Cependant, ces différences n’ont pas permis d’établir de liens entre la composition larvaire de chaque groupe et ces deux variables environnementales.

BOURDAGES, H., D. ARCHAMBAULT, B. BERNIER, A. FRÉCHET, J. GAUTHIER, F. GRÉGOIRE, J. LAMBERT, L. SAVARD, 2008. Résultats préliminaires du relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette d'août 2008 dans le nord du golfe du Saint-Laurent ; Preliminary results from the groundfish and shrimp multidisciplinary survey from August 2007 in the northern Gulf of St. Lawrence. Rapp. stat. can. sci. halieut. aquat. ; Can. Data Rep. Fish. Aquat. Sci., 1210, 84 p..

Cliquer pour voir tout le texte

En 2008, le relevé estival annuel pour l’évaluation de l’abondance et de la distribution des poissons de fond et de la crevette nordique dans le nord du golfe du Saint-Laurent a été réalisé du 24 juillet au 25 août, à bord du NGCC Teleost. Un de ses principaux objectifs était d’obtenir des estimations des indices d’abondance et de biomasse des principales espèces de poissons de fond, incluant les trois espèces de poissons visées par le relevé (morue, flétan du Groenland, sébaste) et de la crevette nordique, d’en préciser la répartition spatiale et de déterminer leurs caractéristiques biologiques. Un des autres objectifs ciblés par le relevé, était celui de décrire en parallèle le portrait des conditions environnementales du nord du golfe observées en août. Le présent rapport décrit les résultats sommaires des taux de capture, des répartitions spatiales et des distributions de fréquences de taille pour 14 espèces. Ces résultats ont été mis en perspective avec l’ensemble des résultats de la série historique des relevés initiée en 1990 en tenant compte des facteurs d’équivalence utilisés pour convertir les données du tandem NGCC Alfred Needler-URI au tandem NGCC Teleost- Campelen. À l’exception du flétan atlantique dont l’indice de biomasse manifeste encore une importante augmentation en 2008, les indices calculés pour les autres espèces se comparent à la moyenne des indices des trois dernières années. Les distributions géographiques des captures observées pour les diverses espèces en 2008 ressemblent à celles des cinq années antérieures.

BOURDAGES, H., D. ARCHAMBAULT, B. BERNIER, A. FRÉCHET, J. GAUTHIER, F. GRÉGOIRE, J. LAMBERT, L. SAVARD, 2008. Résultats préliminaires du relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette d’août 2007 dans le nord du golfe du Saint-Laurent ; Preliminary results from the groundfish and shrimp multidisciplinary survey from August 2007 in the northern Gulf of St. Lawrence. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2008/046, 77 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En 2007, le relevé estival annuel pour l’évaluation de l’abondance et la distribution de poissons de fond et de crevettes de la région du Québec a été réalisé du 3 août au 1er septembre dans l’estuaire et le nord du golfe du Saint-Laurent à bord du NGCC Teleost. Un de ses principaux objectifs était d’obtenir des estimations des indices d’abondance des principales espèces de poissons de fond, incluant les trois espèces visées par le relevé (morue, flétan du Groenland, sébaste) et de la crevette nordique (espèce également visée par le relevé) et d’en préciser la répartition spatiale et leurs caractéristiques biologiques. Parmi les autres objectifs, le relevé visait à établir, en parallèle, le portrait des conditions environnementales du Golfe en août pour 7 des 8 régions géographiques du Golfe considérées pour l’évaluation de l’état physique du Golfe. Le présent rapport décrit, pour 14 espèces, les résultats sommaires des taux de capture, de leur répartition spatiale et de leur distribution de fréquence de taille. Ces résultats ont été mis en perspective avec l’ensemble des résultats de la série historique des relevés initiée en 1990 en tenant compte des facteurs d’équivalence utilisés pour convertir les données du tandem NGCC Alfred Needler-URI en tandem NGCC Teleost- Campelen. À l’exception du flétan atlantique dont l’indice d’abondance s’accroît toujours en 2007, l’ensemble des autres espèces a présenté peu de variations par rapport aux deux dernières années. Les distributions géographiques des captures observées pour les diverses espèces en 2007 se comparent à celles des cinq années antérieures. En 2007, les températures enregistrées pour les eaux de surface et la couche intermédiaire froide (CIF) ont été en général plus froides pour l’ensemble du territoire couvert en comparaison avec les températures observées pour 2006. Les couches <1°C et <0°C de la CIF ont été beaucoup plus épaisses en 2007 par rapport à 2006. Toutefois, les températures enregistrées pour les eaux profondes (300 m et plus) ont été comparables au cours de ces deux années. Les concentrations en oxygène dissout dans les eaux de l’Estuaire étaient toujours qualifiées d’hypoxiques en 2007.

GRÉGOIRE, F., W. BARRY, J. BARRY, C. LEVESQUES, J.-L. BEAULIEU, M.-H. GENDRON, 2008. West coast of Newfoundland capelin (Mallotus villosus M.) and Atlantic herring (Clupea harengus harengus L.) larval survey. Part 5, Description of the data collected in partnership with the industry (Barry Group) in July 2007. Can. Data Rep. Fish. Aquat. Sci., 1205, 31 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En partenariat avec le Groupe Barry de Comer Brook, un releve larvaire a ete realise sur la cote ouest de Terre-Neuve entre le 18 et le 21 juillet 2007. Des œufs et des larves de plusieurs especes de poissons ont ete retrouves a toutes les stations echantillonnees. Les deux plus abondants groupes d'œufs ont ete CYT (tanche-tautogue [Tautogolabrus adspersus] et limande a queue jaune [Limanda jerruginea]) et CHW (moroe [Gadus morhua], aiglefin [Melanogrammus aeglefinus] et plie grise [Glyptocephalus cynoglossus]). Des oeufs de maquereau (Scomber scombrus) ont ete retrouves a la plupart des stations. Des treize especes de larves identifiees, les plus importantes ont ete celles de la tanche-tautogue, de la plie (Pleuronectidae), du maquereau, de la motelle a quatre barbillons (Enchelyopus cimbrus) et du capelan (Mallotus villosus). Des profils de la temperature et de la salinite de l'eau en fonction de la profondeur ont ete realises a chaque station. Toutes les donnees biologiques et oceanographiques recueillies lors du releve ont ete compilees et sont presentees dans les tableaux, figures et annexes du present document. Ces donnees seront analysees et publiees dans un rapport avenir

OUELLET, P., J.-P. ALLARD, J.-F. ST-PIERRE, 1994. Distribution des larves d'invertébrés décapodes (Pandalidae, Majidae) et des oeufs et larves de poissons dans le nord du golfe du Saint-Laurent en mai et juin de 1985 à 1987 et 1991-1992. Rapp. tech. can. sci. halieut. aquat., 2019, 60 p .

Cliquer pour voir tout le texte

De 1985 à 1987, et en 1991 et 1992, sept missions d'échantillonnage ont été menées dans le nord du golfe du Saint-Laurent entre la fin avril et le début juillet. L'ensemble des missions a permis d'obtenir de l'information sur la composition en espèces et sur la distribution des larves d'invertébrés décapodes et des œufs et larves de poissons. Un total de 28 espèces réparties en 13 familles (2 familles de décapodes et 11 familles de poissons) a été recensé pour l'ensemble des missions. Les larves de crevettes Pandalus spp. et les larves de crabes (Chionoecetes opilio et/ou Hyas spp.) sont les premières à être présentes en abondance dans le nord du Golfe. De plus, les larves d'invertébrés décapodes étaient toujours plus abondantes que les larves de poissons. Les larves de lançons (Ammodytes spp.) et de sébastes (Sebastes spp.) dominaient parmi les larves de poissons. Au mois de mai dans le nord du Golfe, les œufs de poissons étaient surtout représentés par les œufs de morue (Gadus morhua) ou de plie grise (Glyptocephalus cynoglossus). L'analyse de la distribution des œufs de morue entre 1985 et 1987 montre qu'il y avait des pontes simultanées dans tous les secteurs dès le début du mois de mai, probablement par des unités reproductrices indépendantes de la population de morue du nord du golfe du Saint-Laurent.