Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Poissons / Ammodytes spp. / Lançons, Équilles

GRÉGOIRE, F., W. BARRY, J. BARRY, C. LÉVESQUE, J.-L. BEAULIEU, M.-H. GENDRON, 2011. West coast of Newfoundland Capelin (Mallotus villosus M.) and Atlantic Herring (Clupea harengus harengus L.) larval survey, part 6 : abundance estimates and marine community analyses of the data collected in partnership with the industry (Barry Group) in July 2007. Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2953, 65 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En partenariat avec le Groupe Barry de Corner Brook, un relevé larvaire a été réalisé sur la côte ouest de Terre-Neuve en juillet 2007 afin de mesurer l’abondance et de décrire la distribution spatiale des œufs et des larves des poissons échantillonnés dont deux espèces d’importance commerciale, le capelan (Mallosus villosus) et le hareng (Clupea harengus harengus). Les œufs les plus abondants ont été ceux des groupes CYT (tanche-tautogue [Tautogolabrus adspersus] et limande à queue jaune [Limanda ferruginea]), CHW (morue [Gadus morhua], aiglefin [Melanogrammus aeglefinus] et plie grise [Glyptocephalus cynoglossus]) et H4B (merluches [Urophycis spp.], motelle à quatre barbillons [Enchelyopus cimbrius] et stromatée à fossette [Peprilus triacanthus]). Parmi les larves récoltées, les espèces les plus abondantes ont été la tanche-tautogue, la plie (Pleuronectidae) et le maquereau bleu (Scomber scombrus) suivies du capelan, de la motelle à quatre barbillons, de l’ulvaire deuxlignes (Ulvaria subbifurcata), de la morue et du hareng. Par rapport au relevé réalisé en 2005 et en omettant la baie St. George, le relevé de 2007 a été caractérisé par un moins grand nombre d’œufs et de larves de maquereau bleu et de capelan. Les œufs des groupes CYT, CHW et H4B ont aussi été moins abondants. Les seules hausses d’abondance ont été mesurées pour les œufs de turbot de sable (Scophthalmus aquosus) et les larves d’ulvaire deux-lignes, de sébaste (Sebastes spp.), de lançon (Ammodytes spp.) et de limace (Liparis spp.). Des modèles additifs généralisés (GAM) ont démontré que l’abondance des œufs et des larves de la plupart des espèces échantillonnées pouvait être décrite à l’aide d’une fonction de lissage basée sur l’interaction entre la longitude et la latitude des stations. Les abondances d’œufs de maquereau bleu et de larves de morue ont aussi été décrites par une seconde fonction basée sur la température de l’eau. Finalement, une dernière fonction basée sur l’abondance des œufs de maquereau bleu a permis de décrire l’abondance des larves de cette même espèce. À partir des mesures d’abondance de toutes les larves échantillonnées, des analyses de groupement et d’ordination ont démontré la présence d’une structure spatiale bien définie au sein de la communauté larvaire. Cette dernière était principalement caractérisée par la tanche-tautogue et la plie.

OUELLET, J.-F., DUTIL, J.-D., T. HURLBUT, 2010. Wolffish (Anarhichas sp.) landings in the estuary and Gulf of St. Lawrence(1960-2009)recorded in commercial fisheries statistics Débarquements de loups (Anarhichas sp.) dans l’estuaire et le golfe du Saint–Laurent (1960-2009) selon les statistiques de pêche commerciale. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document ; MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche, 2010/125, 38 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Les statistiques de pêche commerciale de loups (Anarhichas denticulatus, Anarhichas minor et Anarhichas lupus) ont été compilées à partir des fichiers de l’Organisation des Pêches de l’Atlantique Nord-Ouest (OPANO) et des fichiers ZIFF (Zonal Interchange File Format) pour les divisions 4RST de l’OPANO. Dans ces statistiques, on ne distingue pas les espèces, du moins dans la période de 1960 à 2004, ce qui ne permet pas une analyse des statistiques par espèce. À partir de 2005, seul le loup atlantique (A. lupus) pouvait être débarqué. Selon les statistiques de l’OPANO, les débarquements de loup ont été en moyenne de 216 tonnes métriques par année entre 1960 et 1998, alors que selon les fichiers ZIFF ils ont été de 100 tonnes métriques par année entre 1985 et 2009 dans les divisions 4RST. Ces débarquements ont surtout été le fruit d’activités de pêche à la morue (Gadus morhua) ou à trois espèces de poisson plat. Selon les fichiers ZIFF, les loups débarqués ont été capturés principalement dans 4R (80.7% des poids débarqués), peu dans 4S (13.1%) ou dans 4T (6.1%). Les sous-divisions 4Rb, 4Rc et 4Rd ont été des hauts lieux avec en moyenne des débarquements de 2,112 kg par année par 1,000 km2pour les trois espèces et les trois sousdivisions combinés.De 1960 à 1998 (statistiques de l’OPANO), les palangres et dans une moindre mesure les chaluts ont été responsables de la majorité des captures. Plus récemment (selon les fichiers ZIFF, 1985 à 2009), les palangres et les filets maillants ont été responsables des deux tiers des mentions de captures dans les rapports de débarquement, mais les palangres à elles seules ont été responsables de 72% des poids débarqués. On note une diminution significative des débarquements entre 1985 et 2009 dans 4RST. Cette situation prévaut également pour les palangriers là où les poids débarqués ont été les plus élevés (4Rb, 4Rc et 4Rd).

BUI, A.O.V., P. OUELLET, M. CASTONGUAY, J.-C. BRÊTHES, 2010. Ichthyoplankton community structure in the northwest Gulf of St. Lawrence (Canada) : past and present. Mar. Ecol. Prog. Ser., 412: 189-205.

[Résumé disponible seulement en anglais]
Biodiversity can play an important role in the stability and resilience of ecosystems when these are faced with environmental change or anthropogenic impacts. Historically, the northwest Gulf of St. Lawrence had high fish egg and larval productivity. To assess changes in the ichthyoplankton community of this region, data from sampling surveys that were carried out in spring from 1985 to 1987 were compared with data from spring 2005 to 2007. Significant differences in ichthyoplankton abundances between the 2 decades and sampling times (May versus June) were revealed by multivariate analyses (nMDS, ANOSIM, PERMANOVA, and SIMPER) and univariate (ANOVA) analyses. Total ichthyoplankton abundance was lower in the 2000s than during the mid- 1980s. Although larval sandlance Ammodytes spp. abundances did not change significantly, other taxa, such as Stichaeidae larvae and H4B eggs (gadids and merlucciid hakes, rocklings, butterfish Peprilus triancanthus, windowpane Scophthalmus aquosus and Gulf Stream flounder Citharichthys arctifrons), became more abundant; the abundance of CHW eggs (cod Gadus morhua, haddock Melanogrammus aeglefinus, witch flounder Glyptocephalus cynoglossus), and redfish Sebastes spp. larvae generally declined by more than an order of magnitude. Greenland halibut Reinhardtius hippoglossoides larvae also appeared in the 2000s assemblages. This dominance shift in the ichthyoplankton community reflects the demise of large fish predators and the response of the non-commercial species. Our study provides much-needed new information concerning current biodiversity and productivity of the fish community in the Gulf of St. Lawrence and insights into changes influenced by groundfish collapse and environmental fluctuations.©2010 Inter-Research

SIMARD, Y., 2009. Le parc marin du Saguenay-Saint-Laurent : un habitat exceptionnel pour les baleines. Naturaliste can., 133(3): 57-61.

MORISSETTE, L., M. CASTONGUAY, C. SAVENKOFF, D.P. SWAIN, D. CHABOT, H. BOURDAGES, M.O. HAMMILL, J. MARK HANSON, 2009. Contrasting changes between the northern and southern Gulf of St. Lawrence ecosystems associated with the collapse of groundfish stocks. Deep-Sea Res., Part II, Top. Stud. Oceanogr., 56(21-22): 2117-2131.

[Résumé disponible seulement en anglais]
In order to have a global view of ecosystem changes associated with the collapse of groundfish species in the Gulf of St.Lawrence during the early 1990s, Ecopath mass balance models were constructed in corporating uncertainty in the input data.These models covered two ecosystems (northern and southern Gulf of St.Lawrence; NAFO divisions 4RSand 4T), and two time periods (before the collapse, in the mid-1980s, and after it, in the mid 1990s). Our analyses revealed that the ecosystem structure shifted dramatically from one previously dominated by piscivorous groundfish and small-bodied forage species during the mid-1980s to one now dominated only by small-bodied pelagic species during the mid-1990s in both southern and northern Gulf.The species structure in the northern Gulf versus southern Gulf was different, which may explain why these two ecosystems did not recover the same way from the collapse in the early1990s. Productivity declined in the northern Gulf after the collapse but increased in the southern Gulf. The collapse of groundfish stocks resulted in declines in the mean trophic level of the landings in both the northern and the southern Gulf. Even though fishing mortality was then intentionally reduced, this part of the total mortality was taken up by predation.The temporal changes in the internal structure of both ecosystems are reflected in their overall emergent properties.©2009 Elsevier Ltd.

LÉVESQUE, C., F. GRÉGOIRE, 1997. Prises accessoires des chalutiers et distribution des larves de lançon (Ammodytes sp.) dans l'estuaire et le golfe du Saint-Laurent. MPO, Secrétariat canadien pour l'évaluation des stocks, Document de recherche, 97/121, 27 p.

Le lançon est un membre très important de l'écosystème marin de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent. Il est la proie de plusieurs espèces de poissons, d'oiseaux et de mammifères marins. Malgré cette importance, il existe peu de données sur sa biologie et encore moins sur la structure des stocks. Il n'y a aucune pêche dirigée sur cette espèce. Cependant, il est une prise accessoire des chalutiers pêchant la crevette ou ayant pêché la morue et le sébaste. Les prises accessoires de ces chalutiers, enregistrées par le Programme des Observateurs entre 1990 et 1997, de même que l'abondance et la distribution des larves observées lors du relevé des oeufs de maquereau dans le sud du golfe du Saint-Laurent sont décrites dans le présent document.

FORTIER, L., M. GILBERT, D. PONTON, R.G. INGRAM, B. ROBINEAU, L. LEGENDRE, 1996. Impact of freshwater on a subarctic coastal ecosystem under seasonal sea ice (southeastern Hudson Bay, Canada). III. Feeding success of marine fish larvae. J. Mar. Syst., 7: 251-265.

FORTIER, L., PONTON, D., M. GILBERT, 1995. The match/mismatch hypothesis and the feeding success of fish larvae in ice-covered southeastern Hudson Bay. Mar. Ecol. Prog. Ser., 120: 11-27.

OUELLET, P., J.-P. ALLARD, J.-F. ST-PIERRE, 1994. Distribution des larves d'invertébrés décapodes (Pandalidae, Majidae) et des oeufs et larves de poissons dans le nord du golfe du Saint-Laurent en mai et juin de 1985 à 1987 et 1991-1992. Rapp. tech. can. sci. halieut. aquat., 2019, 60 p.

Cliquer pour voir tout le texte

De 1985 à 1987, et en 1991 et 1992, sept missions d'échantillonnage ont été menées dans le nord du golfe du Saint-Laurent entre la fin avril et le début juillet. L'ensemble des missions a permis d'obtenir de l'information sur la composition en espèces et sur la distribution des larves d'invertébrés décapodes et des œufs et larves de poissons. Un total de 28 espèces réparties en 13 familles (2 familles de décapodes et 11 familles de poissons) a été recensé pour l'ensemble des missions. Les larves de crevettes Pandalus spp. et les larves de crabes (Chionoecetes opilio et/ou Hyas spp.) sont les premières à être présentes en abondance dans le nord du Golfe. De plus, les larves d'invertébrés décapodes étaient toujours plus abondantes que les larves de poissons. Les larves de lançons (Ammodytes spp.) et de sébastes (Sebastes spp.) dominaient parmi les larves de poissons. Au mois de mai dans le nord du Golfe, les œufs de poissons étaient surtout représentés par les œufs de morue (Gadus morhua) ou de plie grise (Glyptocephalus cynoglossus). L'analyse de la distribution des œufs de morue entre 1985 et 1987 montre qu'il y avait des pontes simultanées dans tous les secteurs dès le début du mois de mai, probablement par des unités reproductrices indépendantes de la population de morue du nord du golfe du Saint-Laurent.

PONTON, D., J.A. GAGNÉ, L. FORTIER, 1993. Production and dispersion of freshwater, anadromous and marine fish larvae in and around a river plume in subarctic Hudson Bay, Canada. Polar Biol., 13: 321-331.

GILBERT, M., L. FORTIER, D. PONTON, R. DROLET, 1992. Feeding ecology of marine fish larvae across the Great Whale River plume in seasonally ice-covered southeastern Hudson Bay. Mar. Ecol. Prog. Ser., 84: 19-30.

DROLET, R., L. FORTIER, D. PONTON, M. GILBERT, 1991. Production of fish larvae and their prey in subarctic southeastern Hudson Bay. Mar. Ecol. Prog. Ser., 77: 105-118 .