Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Poissons / Sebastes mentella / Sébaste atlantique, Sébaste du large

MCALLISTER, M., D.E. DUPLISEA, 2011. Production model fitting and projection for Atlantic redfish (Sebastes fasciatus and Sebastes mentella) to assess recovery potential and allowable harm ; Ajustement du modèle de production et projection pour le sébaste atlantique (Sebastes fasciatus et Sebastes mentella) afin d’évaluer le potentiel de rétablissement et les dommages admissibles. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document ; MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche, 2011/057, 81 p.

Cliquer pour voir tout le texte

On a effectué une analyse du potentiel de rétablissement des stocks de sébaste de l’Atlantique de trois unités désignables qui ont été évaluées récemment par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) et qualifiées de menacées ou de en voie de disparition. On a ajusté un modèle de surplus de production d’espace d’états de Schaefer aux estimations de la biomasse dérivées des relevés au chalut, lesquelles sont considérées comme des indices relatifs de l’abondance de ces divers stocks. On a appliqué des méthodes bayésiennes pour l’estimation des paramètres, l’évaluation de l’état des stocks et les projections concernant les stocks de trois populations de sébastes d’Acadie (Sebastes fasciatus) et de deux populations de sébastes atlantiques (Sebastes mentella) présentes sur la côte canadienne de l’Atlantique afin d’en évaluer le potentiel de rétablissement. On a déjà utilisé ces méthodes d’évaluation des stocks pour d’autres espèces de sébastes de la côte canadienne du Pacifique. La version du modèle d’espace d’états permet d’inclure les erreurs de traitement, ce qui permet de tenir compte des déviations dans la dynamique découlant des hypothèses sur le surplus de production. Bien qu’il s’agisse d’un détail méthodologique apparemment très spécialisé, le fait d’associer une estimation des erreurs de traitement pour chaque année signifie que le modèle peut intégrer des processus démographiques irréguliers, comme des événements de recrutement épisodiques qui semblent caractériser les populations de sébastes de l’Atlantique, ce qui peut empêcher la mise en œuvre de modèles de la production qui ne sont pas des modèles d’espace d’états. Les résultats laissent sous-entendre que la population de S. mentella du chenal Laurentien affiche présentement une biomasse très faible, avec une probabilité de 0 % que la biomasse soit supérieure à 40 % du niveau de la biomasse du stock la plus productive (0,4 BRMS), tandis que la population du nord n’affiche des résultats que légèrement supérieurs, à savoir une probabilité de 1 % que la biomasse se situe au-dessus de ce niveau. Il semble qu’il y aura peu de possibilités de dommage admissible pour la population du chenal Laurentien si le but est d’augmenter la biomasse du stock, même à seulement 40 % de la BRMS. La situation n’est que légèrement meilleure pour la population du nord. Les résultats laissent sous-entendre que les populations de S. fasciatus ne sont pas dans un si mauvais état que celles de S. mentella et que la population du sud de l’unité 3 semble être saine. Il est possible que la population de S. fasciatus du chenal Laurentien-Grand Banc soutienne une pêche dirigée si on la considère en tant que stock indépendant. La population de S. fasciatus de 2J3K n’est pas très abondante, et même une petite pêche pratiquée dans ce stock ralentirait son rétablissement à 40 % de BRMS. Il semble que S. fasciatus, pris dans son ensemble dans l’unité désignable de l’Atlantique, présente un très faible risque de disparition et, dans la plupart des emplacements, pourrait soutenir une pêche dirigée.

DUPLISEA, D., D. POWER, 2011. Recovery potential assessment of redfish (Sebastes fasciatus and S. mentella) in the northwest Atlantic. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2011/044, 18 p.

Cliquer pour voir tout le texte

DUPLISEA, D., D. POWER, 2011. Évaluation du potentiel de rétablissement du sébaste (Sebastes fasciatus et S. mentella) dans l'Atlantique Nord-Ouest. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2011/044, 20 P.

Cliquer pour voir tout le texte

ARCHAMBAULT, D., H. BOURDAGES, B. BERNIER, A. FRÉCHET, J. GAUTHIER, F. GRÉGOIRE, J. LAMBERT, L. SAVARD, 2011. Résultats préliminaires du relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette d’août 2011 dans l’estuaire et le nord du golfe du Saint-Laurent ; Preliminary results from the groundfish and shrimp multidisciplinary survey in August 2011 in the Estuary and northern Gulf of St. Lawrence. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2011/112, 108 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En 2011, le relevé estival annuel pour l’évaluation de l’abondance et de la distribution des poissons de fond et de la crevette nordique dans l’estuaire et le nord du golfe du Saint- Laurent a été réalisé du 1er au 29 août, à bord du NGCC Teleost. Un des principaux objectifs était d’obtenir des estimations des indices d’abondance et de biomasse des principales espèces de poissons de fond (morue, flétan du Groenland, flétan atlantique et sébaste – Sebastes fasciatus et S. mentella -) et de la crevette nordique, ainsi que d’en préciser la répartition spatiale et d’en déterminer les caractéristiques biologiques. Les deux autres objectifs principaux du relevé étaient d’assurer un monitorage de la biodiversité de l’estuaire et du nord du golfe, et de décrire les conditions océanographiques du milieu observées en août. Le présent rapport décrit les résultats sommaires des taux de capture, des répartitions spatiales et des distributions de fréquences de taille pour 25 taxons. Ces résultats ont été mis en perspective avec l’ensemble des résultats de la série historique des relevés initiée en 1990 en tenant compte des facteurs d’équivalence utilisés pour convertir les données du tandem NGCC Alfred Needler-URI au tandem NGCC Teleost-Campelen. En 2011, les indices d’abondance et de biomasse de plusieurs espèces sont demeurés stables ou en baisse par rapport à 2010. Ainsi, les indices observés pour les deux espèces de sébaste, la morue, l’aiguillat noir et la merluche à longues nageoires présentent des valeurs inférieures à leurs moyennes respectives calculées pour la période comparative de 1990- 2010. Même si, en 2011, les indices calculés pour le flétan atlantique, la plie grise, la raie épineuse, la myxine, la crevette nordique et le crabe des neiges, ont diminué par rapport à 2010, leurs valeurs sont, selon l’espèce, comparables ou supérieures aux moyennes de la période 1990-2010. Cinq espèces (flétan du Groenland, merluche blanche, plie canadienne, capelan, hareng) ont vu leurs indices augmenter en 2011 et, exception faite de la merluche blanche, présenter des valeurs comparables ou plus élevées que les moyennes de la période 1990-2010. Les distributions géographiques des captures des diverses espèces en 2011 étaient comparables aux années antérieures. Finalement, l’étendue des distributions de tailles déterminées pour chaque espèce demeure relativement stable pour l’ensemble de la série historique. Néanmoins, pour certaines espèces (flétan du Groenland, raie épineuse, merluche blanche, plies grise et canadienne, myxine et crevette nordique), certaines classes de taille observées en 2011 sont nettement dominantes, leur abondance dépassant largement la moyenne calculée pour la période de comparaison.

BOURDAGES, H., ARCHAMBAULT, D., BERNIER, B., FRECHET, A. GAUTHIER, J. GREGOIRE, F, LAMBERT, J, L. SAVARD, 2010. Résultats préliminaires du relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette d’août 2010 dans l’estuaire et le nord du golfe du Saint-Laurent ; Preliminary results from the groundfish and shrimp multidisciplinary survey in August 2010 in the Estuary and northern Gulf of St. Lawrence. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Série des comptes rendus ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Proceedings Series, 2010/107, 98 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En 2010, le relevé estival annuel pour l’évaluation de l’abondance et de la distribution des poissons de fond et de la crevette nordique dans l’estuaire et le nord du golfe du Saint-Laurent a été réalisé du 2 août au 1er septembre à bord du NGCC Teleost. Un des principaux objectifs était d’obtenir des estimations des indices d’abondance et de biomasse des principales espèces de poissons de fond (particulièrement morue, flétan du Groenland, flétan atlantique et sébaste - fasciatus et mentella -) et de la crevette nordique, ainsi que d’en préciser la répartition spatiale et d’en déterminer les caractéristiques biologiques. D’autres objectifs étaient d’assurer un monitorage de la biodiversité de l’estuaire et du nord du golfe et d’en décrire les conditions océanographiques observées en août. Le présent rapport décrit les résultats sommaires des taux de capture, des répartitions spatiales et des distributions de fréquences de taille pour 18 taxons. Ces résultats ont été mis en perspective avec l’ensemble des résultats de la série historique des relevés initiée en 1990 en tenant compte des facteurs d’équivalence utilisés pour convertir les données du tandem NGCC Alfred Needler-URI au tandem NGCC Teleost-Campelen. En 2010, les indices d’abondance et de biomasse de plusieurs espèces sont demeurés stables ou en baisse par rapport à 2009. Ainsi, les indices observés pour les deux espèces de sébaste (Sebastes fasciatus et S. mentella), pour la morue, l’aiguillat noir, la merluche blanche et la merluche à longues nageoires présentent des valeurs inférieures à la moyenne historique de la série. Les indices observés pour la crevette nordique et le crabe des neiges quoiqu’ayant légèrement chuté, sont demeurés comparables à la moyenne historique. Six espèces (flétan atlantique, flétan du Groenland, myxine, plie canadienne, plie grise, raie épineuse) ont vu leurs indices ugmenter en 2010 et, exception faite du flétan du Groenland, présenter des valeurs parmi les plus élevées de leur série historique. Exception faite de la région sud de la côte ouest de Terre-Neuve où les activités de pêche n’ont pu être réalisées en 2010 en raisons de problèmes mécaniques, les distributions géographiques des captures observées pour les diverses espèces étaient comparables à celles des années antérieures.

GAUTHIER, J., M. CASTONGUAY, D. POWER, K. DWYER, 2010. Assessment of redfish stocks (Sebastes fasciatus and S. mentella) in Units 1 and 2 in 2009. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2010/037, 20 p.

Cliquer pour voir tout le texte

GAUTHIER, J., M. CASTONGUAY, POWER, D., K. DWYER, 2010. Évaluation des stocks de sébastes (Sebastes fasciatus et S. mentella) des unités 1 et 2 en 2009. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2010/037, 22 p.

Cliquer pour voir tout le texte

NOZERES, C., D. ARCHAMBAULT, P.-M. CHOUINARD, J. GAUTHIER, R. MILLER, E. PARENT, P. SCHWAB, L. SAVARD, J.-D. DUTIL, 2010. Guide d'identification des poissons marins de l'estuaire et du nord du golfe du Saint-Laurent et protocoles suivis pour leur échantillonnage lors des releves par chalut entre 2004 et 2008 ; Identification guide for marine fishes of the estuary and northern Gulf of St. Lawrence and sampling protocols used during trawl surveys between 2004 and 2008. Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2866, 168 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Le relevé annuel réalisé par les scientifiques du Ministère des Pêches et des Océans à bord de grands chalutiers est une source importante d’information sur l’état des ressources marines exploitées de l’estuaire et du nord du golfe du Saint-Laurent. L’objectif principal du relevé est l’estimation de l’abondance et de la biomasse de cinq espèces importantes commercialement, soit la morue franche (Gadus morhua), le flétan du Groenland (Reinhardtius hippoglossoides), les sébastes acadien (Sebastes fasciatus</i) et atlantique (Sebastes mentella), et la crevette nordique (Pandalus borealis). Depuis quelques années, les biologistes cherchent à mieux intégrer l’information sur l’état des stocks et de l’écosystème, ce qui a nécessité un effort accru pour mieux décrire la capture des autres espèces de poissons et des invertébrés. Le protocole d’observation et d’échantillonnage qui a longtemps prévalu a donc graduellement évolué en un protocole nettement plus détaillé et complexe. La mise en application de ce protocole s’est toutefois heurtée à la difficulté de bien identifier les dizaines d’espèces capturées à chaque station de chalutage. Le présent rapport fournit un guide d’identification des espèces de poisson susceptibles d’être capturées lors des relevés dans l’estuaire et le nord du golfe du Saint-Laurent. Ce guide visuel devrait s'avérer un outil pratique pour former le personnel et assurer la qualité des données recueillies. Ce rapport décrit également le protocole d’observation et d’échantillonnage de la capture de poissons qui a été suivi lors des relevés à bord du NGCC Teleost entre 2004 et 2008 et présente sommairement une analyse descriptive des captures de poissons au cours de cette même période.

SÉVIGNY, J.-M., A. VALENTIN, A. TALBOT, N. MÉNARD, 2009. Connectivité entre les populations du fjord du Saguenay et celles du golfe du Saint-Laurent;Connectivity between Saguenay Fjord populations and those of the Gulf of St. Lawrence. Rev. Sci. Eau;J. Water Sci., 22(2): 315-339.

L'analyse des marqueurs micro satellites et d'allozymes chez différentes espèces de poissons de fond (morue, flétan du Groenland et sébaste) et de crustacés (crabe des neiges et crevette nordique) montre que les organismes du Saguenay et du Saint-Laurent appartiennent aux mêmes populations. La seule différenciation génétique est observée au locus Pan l chez la morue. Cette différenciation pourrait toutefois être causée par la sélection, qui agirait dans le fjord du Saguenay, plutôt que par l'isolement génétique de la population. Les données complémentaires disponibles pour les poissons de fond (composition élémentaire des otolithes, morphométrie et faune parasitaire) montrent que les individus capturés dans le Saguenay diffèrent de ceux du Saint-Laurent. Ces différences suggèrent que les individus du Saguenay et du Saint-Laurent passent la majeure partie de leur cycle vital dans des environnements différents. Considérant la très faible survie larvaire observée dans le fjord, cette revue suggère que les populations de poissons de fond du Saguenay constituent des populations puits, dont le recrutement dépend de l'apport de juvéniles depuis le Saint-Laurent. Une fois les individus installés dans le Saguenay, ils y passent la majorité de leur vie. Même si nous ne possédons pas de données complémentaires pour les crustacés, il est possible que le même mécanisme opère chez ces espèces.©2009 RSE inc.

SÉVIGNY, J.-M., 2008. Advice on the stock definition of redfish (Sebastes fasciatus and S. mentella) in units 1 and 2. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Science Advisory Report, 2008/026, 12 p.

Cliquer pour voir tout le texte

SÉVIGNY, J.-M., 2008. Avis sur la définition des stocks de sébastes (Sebastes fasciatus et S. mentella) des unités 1 et 2. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2008/026, 13 p.

Cliquer pour voir tout le texte

DUBÉ, S., D. BERNIER, C. CYR, 2007. Compte rendu de l'atelier zonal : examen de l'information dont dispose le secteur des Sciences du MPO sur le sébaste (Sebastes sp.) pour l'évaluation du COSEPAC : discrimination des stocks de sébaste des unités 1 et 2 : examen de la pêche indicatrice, 19 et 20 septembre 2007, Institut Maurice-Lamontagne, Mont-Joli, QC ; Proceedings of the zonal workshop : review of the information on redfish (Sebastes sp.) available from DFO Science sector for the COSEWIC assessment : discrimination of redfish stocks of units 1 and 2 : index fishery review, September 19th and 20th, 2007, Maurice Lamontagne Institute, Mont-Joli, QC. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Série des comptes rendus ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Proceedings Series, 2007/040, 26 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Un atelier de deux jours sur le sébaste a eu lieu à l’Institut Maurice-Lamontagne les 19 et 20 septembre 2007. Cette rencontre réunissait près d’une quarantaine de participants répartis entre les sphères de la recherche, de la gestion et de l’industrie. Trois objectifs figuraient à l’ordre du jour. Le premier consistait à examiner l’information dont dispose le secteur des Sciences du ministère des Pêches et des Océans (MPO) sur le sébaste (Sebastes sp.) dans le cadre de l’évaluation par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC). En effet, dans son appel d’offres de l’automne 2006, le COSEPAC demandait la production d’un rapport sur la situation du sébaste (Sebastes fasciatus et S. mentella), déclenchant ainsi le processus d’évaluation de ces espèces. Le second objectif visait à exposer les données récentes sur la structure des stocks de sébaste dans l’Atlantique nord-ouest afin de statuer sur la pertinence biologique des unités de gestion 1 et 2. Cet objectif fait suite à un atelier zonal (MPO 2006) au cours duquel les discussions n’avaient pas permis d’arriver à un consensus. Le dernier objectif de l’atelier consistait à réexaminer la pertinence de maintenir la pêche indicatrice du sébaste au sein de l’unité 1, laquelle est sous moratoire depuis 1995. L’examen de l’information sur le sébaste a donné lieu à la reconnaissance de patrons de structure complexes, mais aussi à des réflexions sur la valeur des données obtenues et des méthodes utilisées. Le second objectif a mené à la formulation d’une série de recommandations, dont celle de regrouper les unités 1 et 2 en une seule unité pour chacune des deux espèces : S. mentella et S. fasciatus. Il a aussi été recommandé de considérer la complexité des patrons de structure dans le processus d’évaluation et dans l’élaboration de mesures de gestion et de conservation. Finalement, la rencontre n’a pas permis de conclure sur la pertinence de maintenir la pêche indicatrice dans l’unité 1. Il est proposé de procéder à une évaluation des stocks de sébaste en considérant l’ensemble des données, dont celles de la pêche indicatrice, avant de statuer sur ce point.

CAMPANA, S. E., A. VALENTIN, J.-M. SÉVIGNY, D. POWER, 2007. Tracking seasonal migrations of redfish (Sebastes spp.) in and around the Gulf of St. Lawrence using otolith elemental fingerprints. Can. J. Fish. Aquat. Sci., 64: 6-18.

Chaque année, de grands rassemblements de sébastes (« beaked redfish », Sebastes mentella et S. fasciatus) passent l'hiver dans le détroit de Cabot et les abords du golfe du Saint-Laurent. Des inventaires synoptiques faits par des navires de recherche indiquent que les sébastes ont une répartition plus étendue en été qu'en hiver, particulièrement dans le golfe. On observe des différences significatives dans la composition en éléments en traces des otolithes (« signature des éléments dans les otolithes ») dans les regroupements d'été, ce qui indique que ces regroupements maintiennent un certain degré de séparation pendant leur séjour dans le golfe. Sebastes mentella et S. fasciatus se distinguent clairement d'après la signature des éléments en traces dans leurs otolithes. En utilisant la signature des éléments des échantillons d'été comme étiquettes naturelles, nous découvrons que S. mentella a tendance à quitter le golfe pendant l'hiver. Les regroupements de S. mentella trouvés dans l'est durant l'été ne se retrouvent pas dans nos récoltes d'hiver. Les signatures des éléments des S. mentella du fjord du Saguenay sont nettement distinctes de celles des sébastes vivant plus à l'est dans le golfe du Saint-Laurent, ce qui indique que les sébastes du Saguenay ont été séparés des autres sébastes pour une grande partie de leur vie. Les conséquences de nos observations affectent non seulement la gestion des pêches de sébastes, mais elles concernent aussi l'importance des déplacements attendus chez les espèces de poissons d'eau profonde.

SÉVIGNY, J.-M., R. MÉTHOT, H. BOURDAGES, D. POWER, P. COMEAU, 2007. Review of the structure, the abundance and distribution of Sebastes mentella and S. fasciatus in Atlantic Canada in a species-at-risk context: an update ; Revue de la structure, de l’abondance et de la distribution de Sebastes mentella et S. fasciatus dans le Canada atlantique dans le contexte des espèces en péril : mise à jour. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document ; MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche, 2007/085, 109 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Ce document présente les informations revues et analysées par Pêches et Océans (MPO) qui peuvent être utilisées par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) afin d’évaluer l’état des deux principales espèces de sébaste (Sebastes fasciatus and S. mentella) dans l’Atlantique du nord-ouest. La structure de la population du sébaste a été évaluée dans le contexte d’unités évolutives importantes (UÉI). Cette revue n’a pu mettre en évidence l’existence d’UÉIs à l’intérieur des unités de gestion courantes. Toutes les analyses subséquentes ont donc été effectuées en tenant compte des unités de gestion courantes. Les méthodes qui ont été développées pour séparer les sébastes par génotype (unités de gestion 1-3) ou méristiques (divisions 2GHJ3KLMNO de l’OPANO) ont été appliquées aux données des relevés de recherche afin d’obtenir des indices d’abondance. Trois indices de distribution ont été calculés : l’aire occupée, la surface minimale occupée par 95 % de l’abondance du stock et l’indice d’agrégation GINI. Aucun patron général ou tendance dans la distribution géographique n’a été observé. Le stock de l’Unité 1 a subi un déclin important au début des années 1990 et ne s’est pas encore rétabli. Cependant, une nouvelle classe d’âge (2003) qui semble assez importante est observée depuis 2005 dans les relevés. Le stock des divisions 2GHJ 3K de l’OPANO a montré un déclin suivi d’un certain rétablissement. Les stocks de sébaste des autres unités de gestion n’ont pas montré de déclin ou les informations disponibles pour ces unités ne reflètent pas l’abondance. L’exploitation par la pêche et/ou le manque de recrutement ont été considérés comme les causes principales de déclin du stock de l’unité 1 et de celui de la division 2GHJ 3K de l’OPANO. Toutefois, des changements environnementaux et une mortalité naturelle élevée ont aussi été identifiés comme causes possibles de déclin. Les indices d’abondance des effectifs matures de tous les stocks de la côte Atlantique du Canada excèdent d’au moins un à trois ordres de grandeur le seuil des 10,000 individus matures établi par le COSEPAC.

VALENTIN, A., J.-M. SÉVIGNY, B. MORIN, D. POWER, R.M. BRANTON, 2006. Extensive sampling and concomitant use of meristic characteristics and variation at the MDH-A* locus reveal new information on redfish species distribution and spatial pattern of introgressive hybridization in the Northwest Atlantic. J. Northwest Atl. Fish. Sci., 36: 65-80.

Cliquer pour voir tout le texte

[Résumé disponible seulement en anglais]
Variability at theMDH-A* locus, of anal fin ray number and extrinsic gasbladder muscle pattern is used to describe the distribution of Sebastes fasciatus and S. mentella in the Northwest Atlantic and to define the geographical boundaries of the area of introgressive hybridization between the two species. Sebastes mentella distribution extends from the Gulf of St. Lawrence northward while S. fasciatus is distributed from the southern Grand Banks southward as described in earlier studies. Sebastes fasciatus is also found in the southern Labrador Sea where the species appears to reach its northernmost limit. The distribution of the two species overlaps mainly in the Gulf of St. Lawrence and the Laurentian Channel, around the Grand Banks and on Flemish Cap. This area of sympatry comprises a smaller area where heterozygous individuals at the MDH-A* locus are observed and where introgressive hybridization occurs. This area is mostly restricted to the Gulf of St. Lawrence and the Laurentian Channel. The west-east gradient in the abundance of introgressed individuals suggests that the Gulf of St. Lawrence is the centre of introgressive hybridization and that larval dispersion or migration of juveniles and adults takes place from the Gulf of St. Lawrence towards south Newfoundland and the Grand Banks. In contrast, the absence of heterozygous individuals at the MDH-A* locus outside the Gulf of St. Lawrence and the Laurentian Channel indicates that the dispersion of these individuals is limited for all stages of the life cycle.

MÉTHOT, R., B. MORIN, D. POWER, 2004. Description of the methods used for estimating the abundance of Sebastes fasciatus and S. mentella in Units 1 and 2 ; Description des méthodes utilisées pour estimer l’abondance de Sebastes fasciatus et de S. mentella dans les unités 1 et 2. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document ; MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche, 2004/092, 53 p.

Cliquer pour voir tout le texte

On tente d’évaluer l’état des stocks de Sebastes fasciatus et de S. mentella des unités 1 et 2. Comme il est impossible d’identifier à vue ces deux espèces de sébaste, on a élaboré des méthodes pour estimer les indices d’abondance de chacune fondées sur des données historiques. Les critères de discrimination utilisés, provenant principalement du Programme zonal multidisciplinaire de recherche sur le sébaste de 1995-1999, sont le nombre de rayons de la nageoire anale et le patron électrophorétique en malate déshydrogénase (MDH). Ces caractères ont permis de classer les spécimens selon l’espèce ou le génotype. La méthode principale fait appel au nombre de rayons de la nageoire anale pour évaluer le nombre d’individus de chaque espèce capturés par trait. On a calculé un facteur de correction pour différents intervalles de profondeur, qui reflète la différence dans la distribution des deux espèces selon la profondeur. L’abondance de chaque espèce selon la strate de profondeur a été établie d’après une analyse de la MDH, puis elle a été appliquée aux traits pour lesquels aucun critère de discrimination n’avait été consigné. On a aussi mis au point une autre méthode fondée sur des clés du nombre de rayons de la nageoire anale selon la longueur, permettant d’identifier l’espèce d’après la MDH. Ces méthodes ont servi à analyser les données de divers relevés réalisés dans les unités 1 et 2. Les estimations de l’abondance de S. fasciatus diffèrent selon la méthode utilisée. Ces écarts sont plus marqués pendant les années pour lesquelles aucun caractère de discrimination n’a été consigné. Dans l’unité 1, S. fasciatus était l’espèce la plus abondante dans la zone moins profonde alors que S. mentella l’était en eau profonde, la zone de mélange des deux espèces se situant principalement entre 183 et 274 m. Les deux espèces montraient des fréquences de longueur différentes, S. fasciatus étant généralement plus petit que S. mentella; la clé du nombre de rayons de la nageoire anale selon la longueur s’est donc révélée appropriée pour les distinguer. Dans l’unité 1, le relevé d’été de la morue par pêche sentinelle, le relevé effectué par le GEAC et le relevé effectué dans 4T ont révélé des tendances à la baisse des deux espèces durant les dernières années ou une faible abondance historique. Seul le relevé d’automne de la morue par pêche sentinelle a donné des indices d’abondance stable mais faible de 1995 à 2002. Peu d’information est disponible pour l’unité 2. Comme dans l’unité 1, S. fasciatus y est l’espèce dominante en eau peu profonde (moins de 366 m de profondeur). Qui plus est, un relevé ne couvrant que la division 4V a donné des indices d’abondance faible dans cette unité durant les dernières années. Il est facile de distinguer les deux espèces selon le nombre de rayons de la nageoire anale consigné pour les spécimens capturés dans chaque trait et corrigé selon le génotype, ce qui pourrait permettre d’obtenir de bonnes estimations de la composition des prises selon l’espèce. Dans le cas des années pour lesquelles aucun critère de discrimination n’a été consigné, les proportions des génotypes selon la profondeur ou les clés du nombre de rayons de la nageoire anale selon la longueur pourraient donner des estimations acceptables de l’abondance des deux espèces, mais ces estimations devraient être interprétées avec prudence car les fluctuations de l’abondance imputables à la mortalité, au recrutement et/ou à un changement de profondeur fréquentée peuvent avoir influé sur les résultats obtenus à l’aide de ces méthodes. Toutefois, l’abondance de S. fasciatus, qu’elle soit évaluée à l’aide de l’une ou l’autre de ces méthodes, montre la même tendance; elles se révéleront donc utiles pour établir les tendances générales de l’abondance de ces deux espèces.

MORIN, B., R. METHOT, J.-M. SEVIGNY, D. POWER, B. BRANTON, T. McINTYRE, 2004. Review of the structure, the abundance and distribution of Sebastes mentella and S. fasciatus in Atlantic Canada in a species-at-risk context ; Revue de la structure, de l’abondance et de la répartition de Sebastes mentella et S. fasciatus dans le Canada atlantique dans le contexte des espèces en péril. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document ; MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche, 2004/058, 96 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Ce document présente les informations revues et analysées par Pêches et Océans qui peuvent être utilisées par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) afin d’évaluer l’état des deux principales espèces de sébaste (Sebastes fasciatus et S. mentella dans l’Atlantique du nord-ouest. La structure de la population du sébaste a été évaluée dans le contexte d’unités importantes sur le plan de l’évolution (UIPÉ). Cette revue n’a pu mettre en évidence d’UIPÉ à l’intérieur des unités de gestion courantes, donc toutes les analyses subséquentes ont été faites selon la définition actuelle des stocks. Des méthodes ont été développées pour séparer les sébastes par génotype et elles ont été appliquées aux données des relevés de recherche afin d’obtenir des indices d’abondance. Trois indices de distribution ont été calculés : l’aire occupée, la surface minimale occupée par 95 % de l’abondance du stock et l’indice d’agrégation GINI. Aucun patron ou tendance dans la distribution géographique n’a été observé. Un stock a montré un déclin important mais ne s’est pas rétabli (Unité 1). Un stock a montré un déclin et un certain rétablissement (Divisions 2GHJ 3K de l’OPANO). Les autres unités de gestion n’ont pas montré de déclin ou les informations disponibles ne reflètent peut-être pas l’abondance. L’exploitation par la pêche et le manque de recrutement ont été considérés comme les causes principales de déclin pour les deux stocks (Unité 1 et 2GHJ 3K). Toutefois, des changements environnementaux et une mortalité naturelle élevée ont été identifiés comme causes possibles de déclin. L’estimation des effectifs matures de tous les stocks de la côte Atlantique du Canada excède par au moins deux ordres de grandeur le seuil des 10,000 individus matures établi par le COSEPAC.

MORIN, B., S. HURTUBISE, 2003. Shrimp fishery bycatches of redfish and review of the possible causes of the disappearance of the 1988 year-class. Pages 95-98 in Gascon, D. (ed.). Redfish Multidisciplinary Research Zonal Program (1995-1998): Final Report. Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2462, 139 p.

Cliquer pour voir tout le texte

GASCON, D. (éd.), 2003. Redfish Multidisciplinary Research Zonal Program (1995-1998) : Final Report. Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2462, 152 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Ce rapport présente les résultats du Programme de Recherche Multidisciplinaire sur le Sébaste (1995-1999) qui cherchait à examiner les aspects de la biologie et de la pêche au sébaste afin de mieux comprendre ces espèces dans le but de garantir la viabilité économique à long terme et un développement durable de la pêche. Le programme était divisé en quatre composantes principales : 1) Identification des espèces et structure des stocks; 2) Méthodes d'évaluation et de gestion améliorées; 3) Distribution en relation avec les conditions environnementales; et 4) Recrutement. Ces objectifs ont été établis suite à une vaste consultation auprès de l'industrie de la pêche au sébaste et les résultats leurs furent présentés lors d'un atelier en novembre 1999.

VALENTIN, A., J.-P. CHANUT, X. PENIN, J.-M. SEVIGNY, 2003. Morphométrie du sébaste. Modélisation et correction d'une déformation indésirable. Pages 863-866 in Actes des XXXVèmes Journées de statistique.

GASCON, D. (éd.), 2003. Programme de recherche multidisciplinaire sur le sébaste (1995-1998) : rapport final. Rapp. tech. can. sci. halieut. aquat., 2462, 152 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Ce rapport présente les résultats du Programme de Recherche Multidisciplinaire sur le Sébaste (1995-1999) qui cherchait à examiner les aspects de la biologie et de la pêche au sébaste afin de mieux comprendre ces espèces dans le but de garantir la viabilité économique à long terme et un développement durable de la pêche. Le programme était divisé en quatre composantes principales : 1) Identification des espèces et structure des stocks; 2) Méthodes d'évaluation et de gestion améliorées; 3) Distribution en relation avec les conditions environnementales; et 4) Recrutement. Ces objectifs ont été établis suite à une vaste consultation auprès de l'industrie de la pêche au sébaste et les résultats leurs furent présentés lors d'un atelier en novembre 1999.

MARCOGLIESE, D.J., E. ALBERT, P. GAGNON, J.-M. SÉVIGNY, 2003. Use of parasites in stock identification of the deepwater redfish (Sebastes mentella) in the Northwest Atlantic. Fish. Bull. 101: 183-188.

ROQUES, S., J.-M. SÉVIGNY, L. BERNATCHEZ, 2002. Genetic structure of deep-water redfish, Sebastes mentella, populations across the North Atlantic. Mar. Biol., 140: 297-307.

VALENTIN, A., J.-M. SÉVIGNY, J.-P. CHANUT, 2002. Geometric morphometrics reveals body shape differences between sympatric redfish Sebastes mentella, Sebastes fasciatus and their hybrids in the Gulf of St. Lawrence. J. Fish Biol., 60: 857-875.

VALENTIN, A., J.-P. CHANUT, J.-M. SÉVIGNY, 2001. Point de concordance et de différenciation dans la morphologie du sébaste. Pages 692-696 in Actes des XXXIIIèmes Journées de statistique.

MORIN, B., B. BERNIER, H. BOURDAGES, D. BERNIER, R. CAMIRAND, 2001. L'état du stock de sébaste de l'unité 1 (golfe du Saint-Laurent) en 2000 ; The status of the redfish stock in unit 1 (Gulf of St. Lawrence) in 2000. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2001/001, 73 p.

Cliquer pour voir tout le texte

La pêche dans l’unité de gestion 1 [divisions 4RST + 3Pn et 4Vn (jan.-mai)] est fermée depuis 1995. Avant la fermeture, les prises étaient dominées par les poissons nés vers 1980 et ceux nés au début des années 1970. Les poissons de ces deux groupes appartiennent à l’espèce Sebastes mentella. La classe d’âge de 1988 a vu son abondance diminuer rapidement depuis 1991 et elle est constituée principalement par des poissons de l’espèce S. fasciatus. La forte exploitation et l’absence de recrutement expliquent la faible taille actuelle de ce stock. À la suite de la fermeture de la pêche en 1995, l’abondance du stock semble s’être stabilisée puisque l'indice d'abondance issu des relevés de recherche du MPO est stable bien que se situant à un niveau faible. Deux cohortes de juvéniles ont été observées dans le relevé de recherche du MPO de 2000, soit les classes d'âge de 1996 et de 1998. La plupart de ces sébastes appartiennent à l'espèce S. fasciatus; ces deux classes d'âge semblent peu abondantes en comparaison de celle de 1988. L'indice du taux de capture issu du relevé par grille effectué par le Groundfish Enterprise Allocation Council (GEAC) a révélé une tendance à la baisse de 1998 à 2000. Les PUE (prises par unité d'effort) provenant de la pêche indicatrice étaient semblables en 1999 et en 2000, mais inférieures aux niveaux obtenus avant la fermeture de la pêche en 1995. Les indices provenant des relevés des pêches sentinelles sont stables aussi pour la période 1995-1999. La valeur issue du relevé de l'été 2000 ne se chiffre toutefois qu'à environ la moitié de l'estimation de 1999. Dans l'ensemble, les perspectives pour ce stock demeurent mauvaises dans un avenir rapproché.

ROQUES, S., J.-M. SEVIGNY, L. BERNATCHEZ, 2001. Evidence for broadscale introgressive hybridization between two redfish (genus Sebastes) in the North-west Atlantic : a rare marine example. Mol. Ecol., 10:149-165.

SÉVIGNY, J.-M., P. GAGNÉ, Y. de LAFONTAINE, J. DOBSON, 2000. Identification and distribution of larvae of redfish (Sebastes fasciatus and S. mentella : Scorpaenidae) in the Gulf of St. Lawrence. Fish. Bull., 98: 375-388.

ROQUES, S., J.-M. SÉVIGNY, L. BERNATCHEZ, D. POWER, 2000. Redfish species distribution and population genetic structure in the Northwest Atlantic: preliminary results. NAFO SCR Doc., 00/48, 17 p.

DESROSIERS, B., J.-M. SÉVIGNY, J.-P. CHANUT, 1999. Restriction fragment length polymorphism of rDNA in the redfishes Sebastes fasciatus and S. mentella (Scorpaenidae) from the Gulf of St. Lawrence. Can. J. Zool., 77: 267-277.

Une analyse du polymorphisme de longueur des fragments de restriction (RFLP) de l'ADN ribosomique (ADNr) a été effectuée sur des spécimens appartenant aux espèces Sebastes fasciatus et Sebastes mentella du golfe du Saint-Laurent dans le but de décrire de nouveaux marqueurs moléculaires permettant de distinguer ces deux espèces apparentées. L'analyse de l'ADNr a mis en évidence de l'hétérogénéité chez un même individu aussi bien qu'entre différents individus quant à la taille des unités répétées. Cette hétérogénéité est vraisemblablement attribuable à des variations dans la longueur des espacements intergéniques séparant les unités transcrites. La double digestion par les enzymes de restriction EcoRI et ScaI suivie d'une hybridation au moyen de la sonde 28S a révélé la présence de deux groupes de fragments qui semblent caractériser S. mentella et S. fasciatus. La présence des deux groupes de fragments chez plusieurs individus peut être attribuée soit à un polymorphisme de site chez S. mentella ou à une origine hybride de ces spécimens. L'analyse discriminante permet d'identifier clairement les trois groupes définis par le polymorphisme de l'ADNr. La comparaison des variations génétiques au locus MDH et de la distribution du nombre de rayons mous à la nageoire anale entre ces trois groupes suggère que si la présence des deux groupes de fragments chez plusieurs individus résulte de l'hybridation entre S. fasciatus et S. mentella, cette hybridation entraîne de l'introgression dans le golfe du Saint-Laurent© Conseil national de recherches Canada

MORIN, B., B. BERNIER, N. ST-HILAIRE, 1999. The status of redfish in Unit 1 (Gulf of St. Lawrence) in 1998 ; L'état du stock de sébaste de l'unité 1 (Gulf of St. Lawrence) en 1998. DFO, Canadian Stock Assessment Secretariat, Research Document ; MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche, 99/132, 38 p.

Cliquer pour voir tout le texte

La pêche pour l'unité de gestion 1 [Divisions 4RST + 3Pn et 4Vn (jan.-mai)] est fermée depuis 1995. Avant la fermeture, elle était dominée par les poissons nés vers 1980 et ceux nés au début des années 1970. Les poissons de ces deux groupes appartiennent à l'espèce Sebastes mentella. La classe d'âge 1988 a vu son abondance diminuer rapidement depuis 1991 et elle est constituée principalement par des poissons de l'espèce S. fasciatus. La forte exploitation et l'absence de recrutement expliquent la faible taille actuelle du stock. À la suite de la fermeture de la pêche en 1995, l'abondance du stock semble s'être stabilisée. Le relevé de recherche du MPO et ceux des pêches sentinelles semblent indiquer une baisse de la disponibilité du sébaste au chalut à partir du mois d'août. Une nouvelle classe d'âge (1996) a été observée dans le relevé de recherche du MPO mais, il faudra plusieurs années de relevé avant qu'on puisse en évaluer l'ampleur. Il semble que des prises d'environ 1,000 t, établies l'année dernière pour les relevés de l'industrie, ne généreront pas un taux d'exploitation élevé si l'indice d'abondance demeure au niveau actuel.

MORIN, B., B. BERNIER, 1997. L'état du stock de sébaste de l'unité 1 (golfe du Saint-Laurent) ; The status of redfish in Unit 1 (Gulf of St. Lawrence). MPO, Secrétariat canadien pour l'évaluation des stocks, Document de recherche ; DFO, Canadian Stock Assessment Secretariat, Research Document, 97/112, 23 p.

La pêche pour l'unité de gestion 1 [Divisions 4RST + 3Pn et 4Vn (jan.-mai)] est fermée depuis 1995. Avant la fermeture, elle était dominée par les poissons nés vers 1980 et ceux nés au début des années 1970. Les poissons de ces deux groupes sont principalement de l'espèce Sebastes mentella. La classe d'âge 1988 a vu son abondance diminuer rapidement depuis 1991 et elle est constituée principalement par des poissons de l'espèce S. fasciatus. Les relevés de recherche montrent que l'abondance du sébaste est stable depuis la fermeture de la pêche. La forte exploitation et l'absence de recrutement expliquent la faible taille actuelle du stock. À la suite de la fermeture de la pêche en 1995, l'abondance du stock semble s'être stabilisée. Pour le moment, rien n'indique qu'un recrutement important soit présent.

GOBEIL, C., Y. CLERMONT, G. PAQUETTE, 1997. Concentrations en mercure, plomb et cadmium chez diverses espèces de poissons de fond, de poissons pélagiques et de crustacés de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent et du fjord du Saguenay. Rapp. stat. can. sci. halieut. aquat., 1011, 88 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Les concentrations en mercure, plomb et cadmium furent déterminées dans le muscle de la crevette nordique (Pandalus borealis), le muscle et l'hépatopancréas du crabe des neiges (Chionoecetes opilio), et le muscle, le foie et les gonades de plusieurs espèces de poissons de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent et du fjord du Saguenay. Les espèces de poissons incluent la morue franche (Gadus morhua), le flétan noir (Reinhardtius hippoglossoides), le sébaste atlantique (Sebastes mentella), la plie canadienne (Hippoglossoides platessoides), la raie épineuse (Raja radiata), le capelan (Mallotus villosus), le hareng atlantique (Clupea harengus) et l'éperlan arc-en-ciel (Osmerus mordax). Les teneurs en mercure dans les tissus de toutes les espèces étudiées sont de 2 à 10 fois plus faibles que la norme canadienne fixée pour assurer la protection de la santé humaine, soit 0,5 mg/kg (poids humide), à l'exception de celles dans la crevette nordique et le crabe des neiges du fjord du Saguenay, qui voisinent cette norme. Par ailleurs, quels que soient l'espèce et le tissu analysé, les concentrations en plomb sont faibles, souvent inférieures à 0,05 mg/kg, et ne montrent pas de différence marquée entre le Golfe, l'Estuaire et le Fjord. Les teneurs en cadmium dans le muscle et les gonades des poissons et dans le muscle des crustacés sont également faibles, souvent inférieures à la limite de détection analytique de 0,002 mg/kg, et ce, tant dans le Golfe que dans l'Estuaire et le Fjord. Cependant, comme on l'observe couramment, les niveaux en cadmium sont plus élevés dans le foie des poissons et dans l'hépatopancréas du crabe des neiges.

ST-PIERRE, J.-F., J. RUNGE, P. JOLY, Y. DE LAFONTAINE, 1996. Données physiques, chimiques et biologiques sur le plancton du nord du golfe du Saint-Laurent. Partie 1 : juin 1989. Rapp. stat. can. sci. halieut. aquat., 986, 99 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Ce rapport présente les données récoltées lors d'un projet visant à caractériser les interactions trophiques dans l'écosystème pélagique du centre-nord du golfe du Saint-Laurent. Les méthodes d'échantillonnage et techniques d'analyse utilisées sont documentées pour les données recueillies lors de deux missions menées simultanément en juin 1989. La physicochimie (température, salinité, fluorescence, pénétration de la lumière et concentrations des nutriments, de l'azote et du carbone particulaire), la concentration en chlorophylle a par classe de taille des cellules et la production secondaire sont présentés. Nous incluons également la structure de taille, la distribution, l'abondance et la diète des larves de sébaste (Sebastes fasciatus et mentella), ainsi que la composition, la distribution et l'abondance du phytoplancton, microzooplancton et mésozooplancton. Le copépode Calanus finmarchicus, omniprésent dans le golfe, était particulièrement ciblé de par ses interactions trophiques avec le microplancton et les larves de sébaste qui dominent l'ichtyoplancton à cet endroit

MORIN, B., B. BERNIER, A. FRÉCHET, G.A. CHOUINARD, 1996. L'état du stock de sébaste de l'unité 1 (golfe du Saint-Laurent) ; The status of redfish in Unit 1 (Gulf of St. Lawrence). MPO, Pêches de l'Atlantique, Document de recherche ; DFO, Atlantic Fisheries, Research document, 96/112, 31 p.

La pêche pour l'unité de gestion 1 [Divisions 4RST=3Pn et 4Vn (jan. - mai)] a été fermée en 1995 et l'est demeurée en 1996. La pêche, avant la fermeture, était dominée par les poissons nés vers 1980 et ceux nés au début des années 70'. Les poissons de ces deux groupes sont principalement de l'espèce Sebastes mentella. La classe d'âge 1988 a vu son abondance diminuer rapidement depuis 1991 et elle est constituée principalement par des poissons de l'espèce S. fasciatus. Les relevés de recherche montrent que l'abondance du sébaste a diminué légèrement en 1996 par rapport à 1995. La forte exploitation et l'absence de recrutement, expliquent la faible taille actuelle du stock. Grâce à la fermeture de la pêche en 1995, la décroissance du stock devrait ralentir. À l'heure actuelle, rien n'indique qu'un recrutement puisse se manifester.

MORAN, J.D.W., J.R. ARTHUR, M.D.B. BURT, 1996. Parasites of sharp-beaked redfishes (Sebastes fasciatus and Sebastes mentella) collected from the Gulf of St. Lawrence, Canada. Can. J. Fish. Aquat. Sci., 53: 1821-1826.

La faune parasitaire de 100 sébastes (50 Sebastes fasciatus et 50 Sebastes mentella) capturés dans le golfe du Saint-Laurent en août 1992 a été étudiée. Au total, 23 taxons de parasites ont été identifiés (2 coccidies, 2 myxosporidies, 9 digènes, 2 cestodes, 4 nématodes, 1 acanthocéphale et 3 crustacés). Parmi ceux-ci, cinq taxons sont répertoriés pour la première fois chez Sebastes fasciatus (Eimeriida gen.sp., Myxidium incurvatum, Brachyphallus crenatus, Gonocerca sp. et Lafystius morhuanus), alors qu'on compte deux nouveaux taxons chez Sebastes mentella (Crepidostomum sp. et Neochinorhynchus rutili). Les faunes parasitaires des deux espèces de sébastes sont comparables au niveau de diversité des espèces, 20 taxons ayant été identifiés chez Sebastes fasciatus et 18 chez Sebastes mentella. La prévalence de M. incurvatum et l'abondance de Derogenes varicus, Podocotyle reflexa , Anisakinae gen.sp. larvaire, Contracaecinea gen.sp. larvaire, Hysterothylacium aduncum larvaire, et Chondracanthus nodosus sont plus élevées chez Sebastes fasciatus, alors que seul Sphyrion lumpi est plus abondant chez Sebastes mentella. Les copépodes parasites Chondracanthus nodosus et Sphyrion lumpi pourraient potentiellement être utilisés comme marqueurs biologiques pour l'identification des espèces de sébastes.

MORIN, B., B. BERNIER, A. FRÉCHET, 1995. L'état du stock de sébaste de l'unité 1 (golfe du Saint-Laurent) ; The status of redfish in Unit 1 (Gulf of St. Lawrence). MPO, Pêches de l'Atlantique, Document de recherche ; DFO, Atlantic Fisheries, Research Document, 95/109, 49 p.

Les débarquements totaux préliminaires de sébaste du golfe du Saint-Laurent en 1994 ont atteint 19 500 t. Le TAC pour 1994 était de 30 000 t pour l'unité de gestion 1 [divisions 4RST + 3Pn et 4Vn (jan.-mai)] et la pêche a été fermée en 1995. La pêche en 1994 a été dominée par les poissons nés vers 1980 et ceux nés au début des années 1970. Les poissons de ces deux groupes sont principalement de l'espèce Sebastes mentella. Les cohortes de 1985 et 1988 ont vu leur abondance diminuer rapidement depuis 1991 et ce sont des poissons identifiés comme S. fasciatus. Les relevés de recherche montrent que l'abondance a continué à diminuer et que le taux d'exploitation se situait entre 24 et 30 % pour les classes d'âge de 1970 et 1980 au cours de la période 1990-1994. Ce taux d'exploitation est au-dessus du niveau de référence de F0,1 (12 %) généralement accepté pour le sébaste. La forte exploitation combinée à l'absence de recrutement à la pêche explique la faible taille actuelle du stock. Grâce à la fermeture de la pêche en 1995, la décroissance du stock devrait ralentir nettement. À l'heure actuelle, rien n'indique qu'un recrutement puisse se manifester.

ST-PIERRE, J.-F., Y. De LAFONTAINE, 1995. Fecundity and reproduction characteristics of beaked redfish (Sebastes fasciatus and S. mentella) in the Gulf of St. Lawrence. Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2059, 32 p.

Cliquer pour voir tout le texte

L'étude doit permettre de quantifier les indices des activités d'exploitation forestière sur l'environnement et d'évaluer dans quelle mesure ces incidences peuvent être atténuées par le maintien de rideaux d'arbres de diverges largeurs le long des berges des cours d'eau. Le présent rapport initial présente des renseignements généraux sur cette étude. Il esquisse une description du site étudie, détermine les rôles et objectifs des participants, énonce le plan général de l'étude et présente certains détails sur ses diverses composantes et sur les méthodes qui seront appliquées.

RUBEC, P.J., J.M. McGLADE, B.L. TROTTIER, A. FERRON, 1991. Evaluation of methods for separation of Gulf of St. Lawrence beaked redfishes Sebastes fasciatus and S. mentella : malate dehydrogenase mobility patterns compared with extrinsic gasbladder muscle passages and anal fin counts. Can. J. Fish. Aquat. Sci., 48: 640-660.

TROTTIER, B.L., P.J. RUBEC, A.C. RICARD, 1988. Biochemical separation of Atlantic Canadian redfish : Sebastes mentella and S. norvegicus. Can. J. Zool., 67: 1332-1335 .

L'un des problèmes qui se posent dans la gestion de la pêche au sébaste dans le golfe du St-Laurent est la difficulté de distinguer les différentes espèces : le Sébaste atlantique (Sebastes mentella), le Sébaste orangé (Sebastes norvegicus) et le Sébaste acadien (Sebastes fasciatus). La similarité des caractéristiques méristiques entre S. mentella et S. norvegicus, ainsi que plusieurs autres attributs morphologiques, remettent en question l'authenticité de ces espèces. Une procédure chromatographique utilisant la focalisation isoélectrique permet de séparer les deux espèces. Sur la partie inférieure des gels de polyacrylamide préparés à partir de protéines musculaires hydro-solubles, on distingue trois bandes principales de protéines dans le cas de S. mentella, mais une seule bande principale dans le cas de S. norvegicus. Les patrons obtenus par focalisation isoélectrique ressemblent à ceux obtenus par des chercheurs antérieurs chez les sébastes du Groenland et de Norvège. La séparation sans équivoque par focalisation isoélectrique et la concordance avec les caractères morphologiques confirment que S. mentella et S. norvegicus sont bien deux espèces qui sont distinctes génétiquement et qui ne peuvent se reproduire entre elles©1988 Conseil national de recherches Canada