Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Alexandra VALENTIN

SÉVIGNY, J.-M., A. VALENTIN, A. TALBOT, N. MÉNARD, 2009. Connectivité entre les populations du fjord du Saguenay et celles du golfe du Saint-Laurent;Connectivity between Saguenay Fjord populations and those of the Gulf of St. Lawrence. Rev. Sci. Eau;J. Water Sci., 22(2): 315-339.

L'analyse des marqueurs micro satellites et d'allozymes chez différentes espèces de poissons de fond (morue, flétan du Groenland et sébaste) et de crustacés (crabe des neiges et crevette nordique) montre que les organismes du Saguenay et du Saint-Laurent appartiennent aux mêmes populations. La seule différenciation génétique est observée au locus Pan l chez la morue. Cette différenciation pourrait toutefois être causée par la sélection, qui agirait dans le fjord du Saguenay, plutôt que par l'isolement génétique de la population. Les données complémentaires disponibles pour les poissons de fond (composition élémentaire des otolithes, morphométrie et faune parasitaire) montrent que les individus capturés dans le Saguenay diffèrent de ceux du Saint-Laurent. Ces différences suggèrent que les individus du Saguenay et du Saint-Laurent passent la majeure partie de leur cycle vital dans des environnements différents. Considérant la très faible survie larvaire observée dans le fjord, cette revue suggère que les populations de poissons de fond du Saguenay constituent des populations puits, dont le recrutement dépend de l'apport de juvéniles depuis le Saint-Laurent. Une fois les individus installés dans le Saguenay, ils y passent la majorité de leur vie. Même si nous ne possédons pas de données complémentaires pour les crustacés, il est possible que le même mécanisme opère chez ces espèces.©2009 RSE inc.

VALENTIN A.E., X. PENIN, J.-P. CHANUT, J.-M. SÉVIGNY, F. J. ROHLF, 2008. Arching effect on fish body shape in geometric morphometric studies. J. Fish Biol., 73: 623-638 .

[Résumé disponible seulement en anglais]
Upward and downward arching of the body was observed during a study on redfishes Sebastes sp. Population structure in the north-west Atlantic Ocean. The present study investigated the potential causes of this arching artefact. The results suggested that it is not related to biological factors (size or species) or to the preservation technique (freezing), but is rather due to slight posture differences between fishes during landmark capture. The consequences of the arching artefact on data analysis are discussed. An approach coupling a PCA-based model of the arching with Burnaby's orthogonal projection is proposed for removing the artefact from the data.©2008 The Authors & The Fisheries Society of the British Isles