Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Philippe SCHWAB

HEALEY, B.P., K. MAHÉ, G. COSSITT, J.-L. DUFOUR, J. FELIX, H.F. HICKS, C. HISCOCK, P. SCHWAB, 2011. Age determination of Atlantic Cod (Gadus morhua) : results from an otolith exchange between Canada and France ; Détermination de l’âge de la morue (Gadus morhua) : résultats d’un échange d'otolithes entre le Canada et la France. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document ; MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche, 2011/015, 20 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Les morues (Gadus morhua) dans la sous-division 3Ps de l’Organisation des pêches de l’Atlantique Nord-Ouest (OPANO) sont exploitées et gérées conjointement par le Canada et la France. Les évaluations de l’état des stocks comprennent la détermination de l’âge réalisée par les deux pays en subdivisant les captures totales en captures à l’âge. Un échange d’otolithes a été effectué afin d’évaluer le niveau de cohérence dans la détermination de l’âge par le personnel canadien et le personnel français. Tant l’analyse graphique que l’analyse statistique indiquent clairement des différences d’interprétation entre les lecteurs canadiens et français; le personnel canadien détermine généralement l’âge à un an de plus que les participants de la France. Cependant, l’uniformité dans la détermination de l’âge était relativement importante au Canada et en France.

NOZERES, C., D. ARCHAMBAULT, P.-M. CHOUINARD, J. GAUTHIER, R. MILLER, E. PARENT, P. SCHWAB, L. SAVARD, J.-D. DUTIL, 2010. Guide d'identification des poissons marins de l'estuaire et du nord du golfe du Saint-Laurent et protocoles suivis pour leur échantillonnage lors des releves par chalut entre 2004 et 2008 ; Identification guide for marine fishes of the estuary and northern Gulf of St. Lawrence and sampling protocols used during trawl surveys between 2004 and 2008. Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2866, 168 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Le relevé annuel réalisé par les scientifiques du Ministère des Pêches et des Océans à bord de grands chalutiers est une source importante d’information sur l’état des ressources marines exploitées de l’estuaire et du nord du golfe du Saint-Laurent. L’objectif principal du relevé est l’estimation de l’abondance et de la biomasse de cinq espèces importantes commercialement, soit la morue franche (Gadus morhua), le flétan du Groenland (Reinhardtius hippoglossoides), les sébastes acadien (Sebastes fasciatus</i) et atlantique (Sebastes mentella), et la crevette nordique (Pandalus borealis). Depuis quelques années, les biologistes cherchent à mieux intégrer l’information sur l’état des stocks et de l’écosystème, ce qui a nécessité un effort accru pour mieux décrire la capture des autres espèces de poissons et des invertébrés. Le protocole d’observation et d’échantillonnage qui a longtemps prévalu a donc graduellement évolué en un protocole nettement plus détaillé et complexe. La mise en application de ce protocole s’est toutefois heurtée à la difficulté de bien identifier les dizaines d’espèces capturées à chaque station de chalutage. Le présent rapport fournit un guide d’identification des espèces de poisson susceptibles d’être capturées lors des relevés dans l’estuaire et le nord du golfe du Saint-Laurent. Ce guide visuel devrait s'avérer un outil pratique pour former le personnel et assurer la qualité des données recueillies. Ce rapport décrit également le protocole d’observation et d’échantillonnage de la capture de poissons qui a été suivi lors des relevés à bord du NGCC Teleost entre 2004 et 2008 et présente sommairement une analyse descriptive des captures de poissons au cours de cette même période.

WORCESTER, T., J. BRATTEY, G.A. CHOUINARD, D. CLARK, K.J. CLARK, J. DEAULT, M. FOWLER, A. FRÉCHET, J. GAUTHIER, B. HEALEY, Y. LAMBERT, D. MADDOCK PARSONS, R. MOHN, M.J. MORGAN, E.F. MURPHY, D. POWER, H. POWLES, P. SCHWAB, D.P. SWAIN, M. TREBLE, 2009. Status of Atlantic Cod (Gadus morhua) in 2008 ; État des stocks de morue franche (Gadus morhua) en 2008. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document ; MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche, 2009/027, 173 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) doit réexaminer la situation de toutes les unités désignables (UD) de morue franche en 2009. Le but du présent rapport est de réunir l’information et les analyses dont dispose Pêches et Océans Canada (MPO) qui pourraient être utiles à ce réexamen du COSEPAC. Les renseignements concernant la structure, l’état, les tendances, l’évolution des caractéristiques biologiques et la superficie occupée des stocks de morue de chacune des UD (Arctique, Terre-Neuve et Labrador, chenal Laurentien Nord et Maritimes) ainsi que les menaces qui pèsent sur ces stocks ont été présentés et commentés lors d’une réunion préalable au processus du COSEPAC tenue du 3 au 5 novembre 2008 à Halifax (Nouvelle-Écosse). Ils ont permis de conclure que l’effectif des populations de morue franche reste très bas, certains stocks de l’UD des Maritimes (4TVn, 4X5Y) ayant même encore diminué pour atteindre leur plus bas niveau connu à ce jour. La mortalité naturelle est actuellement élevée dans l’UD des Maritimes, mais dans d’autres zones (3Pn4RS et 2J3KL) elle semble avoir diminué par rapport aux pics qu’elle avait atteints. Dans certains stocks, l’âge à la maturité semble aussi avoir reculé de un à deux ans par rapport à ses valeurs historiques. La longueur selon l’âge se situe également sous ses valeurs historiques dans les stocks de morue de 3Pn4RS, 4TVn, 4Vn et 4VsW. Bien que la longueur selon l’âge n’ait pas diminué dans le stock de morue de 4X5, le poids selon l’âge dans la portion de la population se trouvant sur le plateau néo-écossais a diminué de 2003 à 2007. Les menaces qui pèsent sur la morue franche varient selon la zone, mais on recense encore parmi elles la mortalité par la pêche, les changements dans la productivité et la mortalité naturelle. La mortalité due à plusieurs sources, comme certaines pêches récréatives, les prises accessoires dans les pêches commerciales et la prédation, notamment par les phoques, n’a pas encore été quantifiée. De plus amples travaux sont nécessaires pour évaluer l’incidence relative de cette mortalité non quantifiée sur la situation actuelle de morue franche et sur le potentiel de rétablissement de cette espèce.

FRÉCHET, A., J. GAUTHIER, P. SCHWAB, Y. LAMBERT, A. Le BRIS, C. TOURNOIS, M. WAY, F. COLLIER, 2009. L’état du stock de morue du nord du golfe du Saint-Laurent (3Pn, 4RS) en 2008 ; The status of cod in the Northern Gulf of St. Lawrence (3Pn, 4RS) in 2008. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2009/090, 100 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Les prises commerciales du stock de morue du nord du golfe du Saint-Laurent (3Pn, 4RS) ont atteint un maximum de 106 000 tonnes en 1983 pour une biomasse mature de 351 000 t. Par la suite, le stock a été réduit si bien que la biomasse mature affichait une valeur minimale pour la série historique de 8 000 t en 1994. Ce stock a été sous moratoire de 1994 à 1996, ce qui a permis une reconstitution modeste de la biomasse mature qui était de 26 000 t à la réouverture de la pêche commerciale en 1997. Depuis, cette pêche n’est pratiquée qu’à l’aide d’engins fixes (palangres, filets maillants et lignes à main). Malgré une réduction de l'effort de pêche et un second moratoire en 2003, la biomasse mature de ce stock est demeurée faible avec une valeur de seulement 32 000 t en 2009. Le stock a donc augmenté de 1994 à 1996 mais depuis ce temps il reste plus ou moins stable à cause de la pêche qui prend la totalité de la production de surplus du stock. Le point de référence limite inférieur de ce stock a été recalculé à 140 000 t de biomasse de stock reproducteur.

FRÉCHET, A., J. GAUTHIER, P. SCHWAB, H. BOURDAGES, C. TOURNOIS, J. SPINGLE, M. WAY, F. COLLIER, 2007. L’état du stock de morue du nord du golfe du Saint-Laurent (3Pn, 4RS) en 2006 ; The status of cod in the Northern Gulf of St. Lawrence (3Pn, 4RS) in 2006. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2007/068, 89 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Les prises commerciales du stock de morue du nord du golfe du Saint-Laurent (3Pn, 4RS) ont atteint un maximum de 106 000 tonnes en 1983 pour une biomasse mature de 378 000 t. Par la suite, le stock a été réduit si bien que la biomasse mature affichait une valeur minimale pour la série historique de 11 000 t en 1994. Ce stock a été sous moratoire de 1994 à 1996, ce qui a permis une reconstitution modeste de la biomasse mature qui était de 26 000 t à la réouverture de la pêche commerciale en 1997. Depuis, cette pêche n’est pratiquée qu’à l’aide d’engins fixes (palangres, filets maillants et lignes à main). Malgré une réduction de l'effort de pêche et un second moratoire en 2003, la biomasse mature de ce stock est demeurée faible avec une valeur de seulement 44 000 t en 2007.

FRÉCHET, A., J. GAUTHIER, P. SCHWAB, F. COLLIER, J. SPINGLE, 2006. Marquage de la lompe (Cyclopterus lumpus) dans le nord du golfe du Saint-Laurent de 2004 à 2006 ; Tagging of lumpfish (Cyclopterus lumpus) in the Northern Gulf of St. Lawrence from 2005 to 2006. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2006/084, 15 p.

Cliquer pour voir tout le texte

FRÉCHET, A., J. GAUTHIER, P. SCHWAB, L. PAGEAU, C. SAVENKOFF, M. CASTONGUAY, D. CHABOT, C. TOURNOIS, J.-F. LUSSIER, J. SPINGLE, F. COLLIER, 2005. L’état du stock de morue du nord du golfe du Saint-Laurent (3Pn, 4RS) en 2004 ; The status of cod in the Northern Gulf of St. Lawrence (3Pn, 4RS) in 2004. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2005/060, 72 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Les prises commerciales du stock de morue du nord du golfe du Saint-Laurent (3Pn, 4RS) ont atteint un maximum de 106 000 tonnes alors que la biomasse mature avait atteint un maximum de 378 000 tonnes en 1983. Par la suite, le stock a été réduit si bien que la biomasse mature affichait une valeur minimum pour la série de 9 000 tonnes en 1994. La pêche de ce stock a été sous moratoire de 1994 à 1996, permettant une reconstitution modeste de la biomasse mature qui était de 26 000 tonnes à la réouverture de la pêche commerciale en 1997. Depuis, cette pêche ne s’effectue que par des engins fixes (palangres, filets maillants et lignes à main). Malgré l'effort de pêche réduit et un second moratoire en 2003, la biomasse mature demeure faible à 38 000 tonnes en 2005.

FRECHET, A., J. GAUTHIER, P. SCHWAB, H. BOURDAGES, D. CHABOT, F. COLLIER, F. GRÉGOIRE, Y. LAMBERT, G. MOREAULT, L. PAGEAU, J. SPINGLE, 2003. L'état du stock de morue du Nord du golfe du Saint-Laurent (3Pn, 4RS) en 2002 ; The status of cod in the Northern Gulf of St. Lawrence (3Pn, 4RS) in 2002. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2003/065, 90 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Les prises commerciales du stock de morue du nord du golfe du Saint-Laurent (3Pn, 4RS) ont atteint un maximum de 106,000 tonnes alors que la biomasse mature du stock avait atteint un maximum de 462,000 tonnes en 1983. Par la suite, le stock a été réduit si bien que la biomasse mature affichait une valeur minimum pour la série de 21,000 tonnes en 1994. La pêche de ce stock a été sous moratoire de 1994 à 1996, permettant une reconstitution modeste de la biomasse mature qui était de 58,000 tonnes à la réouverture de la pêche commerciale en 1997. Depuis, cette pêche ne s’effectue que par des engins fixes (palangres, filets maillants et lignes à main). Malgré l'effort de pêche réduit, la biomasse mature stagne et est demeurée au même faible niveau qu'à la réouverture de la pêche en 1997.

FRÉCHET, A., J. GAUTHIER, P. SCHWAB, G. MOREAULT, L. PAGEAU, J. SPINGLE, L. PAGEAU, 2002. L'état du stock de morue du nord du golfe du Saint-Laurent (3Pn, 4RS) en 2001. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2002/083, 55 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Les prises commerciales du stock de morue du nord du golfe du Saint-Laurent (3Pn, 4RS) ont atteint un maximum de 106 mille tonnes alors que la biomasse mature du stock avait atteint un maximum de 468 mille tonnes en 1983. Par la suite, le stock a été réduit si bien que la biomasse mature affichait une valeur minimum pour la série de 19 mille tonnes en 1994. La pêche de ce stock a été sous moratoire de 1994 à 1996, permettant une reconstitution modeste de la biomasse mature qui était de 53 mille tonnes à la réouverture de la pêche commerciale en 1997. Depuis, cette pêche ne s’effectue que par des engins fixes (palangres, filets maillants et lignes à main). Malgré l'effort de pêche réduit, la biomasse mature stagne et est demeurée au même niveau qu'à la réouverture de la pêche en 1997.

FRÉCHET, A., P. SCHWAB, 1998. Évaluation de la morue du nord du Golfe du Saint-Laurent (3Pn, 4RS) en 1997 ; Assessment of the northern Gulf of St. Lawrence cod stock (3Pn,4RS) in 1997. MPO, Secrétariat canadien pour l'évaluation des stocks, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 98/127, 57 p.

Cliquer pour voir tout le texte

L'évaluation du stock de 3Pn, 4RS est la première depuis 1994 à inclure une analyse séquentielle de population. Le seul indice d'abondance qui était utilisé alors, le relevé du Gadus Atlantica, avait été abandonné pour des questions de mélanges de ce stock avec le stock voisin de 3Ps. La courte série du Alfred Needler et le moratoire rendait l'analyse séquentielle de population risquée. La présente évaluation se base donc sur cinq nouveaux indices d'abondance : le Needler, les deux relevés annuels des pêches sentinelles par engins mobiles (en juillet et en octobre) et les taux de captures des pêches sentinelles à la palangre et au filet maillant. Malgré ce changement important au niveau des indices, la tendance historique de ce stock n'a guère changé. La biomasse aurait atteint un minimum en 1994 et aurait légèrement augmentée depuis. L'analyse de risque indique que la portion adulte de ce stock devrait augmenter de 20 % en 1998 en l'absence de pêche alors qu'elle ne serait que de 11 % si le quota de 1998 était établi à 3,000 t. Il n'y aurait aucune croissance du segment adulte de ce stock si le quota de 1998 était établi à 6,000 t.

FRÉCHET, A., P. SCHWAB, 1995. Revue de l'état du stock de morue du nord du golfe du Saint-Laurent (3Pn, 4RS) en 1994 ; Review of the status of the northern Gulf of St. Lawrence cod stock (3Pn,4RS) in 1994. MPO, Pêches de l'Atlantique, Document de recherche ; DFO, Atlantic Fisheries, Research Document, 95/53, 20 p.

L'évaluation de ce stock a été rendue plus difficile cette année par la fermeture de toute pêche dirigée. Les seules données disponibles sur la pêche étaient celles provenant des captures accessoires des pêches à la crevette et au sébaste. Ceci a des répercussions dans presque tous les champs où l'information est utilisée dans le cadre de l'évaluation. Des données sont manquantes (ou déficientes) dans les statistiques de débarquements des prises accidentelles et dans les prises par unité d'effort. De plus, avec la fin du relevé d'hiver du Gadus Atlantica (une série qui a débuté en 1978 et qui constituait jusqu'à l'an dernier le seul indice d'abondance pour ce stock) aucune donnée n'est disponible pour le mois de janvier 1995. Tous ces faits font en sorte que la présente évaluation, comme celles des autres stocks qui sont sous moratoire, repose sur très peu de données. Nous avons essentiellement les résultats du relevé d'été à bord du Alfred Needler en août-septembre 1994 et des résultats initiaux provenant des pêches sentinelles. Les informations disponibles indiquent que ce stock présente une biomasse très faible mais stable, qu'il y a très peu d'adultes et que les seules classes d'âges qui constituent la majeure partie de la population sont celles des cohortes de 1990 et de 1991.

FRÉCHET, A., P. SCHWAB, Y. LAMBERT, D. CHABOT, D. DECKER, G. ROWE, P. NADEAU, F. COLLIER, 1995. Les pêches sentinelles du stock de morue du nord du golfe du Saint-Laurent (3Pn, 4RS) en 1994 ; The sentinel fisheries of the northern Gulf of St. Lawrence cod stock (3Pn, 4RS) in 1994. MPO, Pêches de l'Atlantique, Document de recherche ; DFO, Atlantic Fisheries, Research Document, 95/54, 30 p.

Les projets de pêches sentinelles ont été mis en place pour la première fois à l'automne de 1994. Le but principal de ces projets est de remettre en situation de pêche un nombre limité de pêcheurs pour effectuer un suivi des populations de morues alors que la pêche est fermée. Ainsi 76 pêcheurs ont effectué 185 sorties en mer avec des engins fixes et 5 chalutiers ont effectué un relevé de type stratifié aléatoire dans les divisions 4R et 3Pn. Les taux de captures des engins fixes variaient de façon géographique, de très faibles rendements ont été observés le long de la Basse Côte-Nord du Québec et sur la côte ouest de Terre-Neuve du détroit de Belle-Isle à la péninsule de Port au Port. De bons rendements ont été observés dans le sud de 4R et dans 3Pn. Ces rendements reflètent les mouvements migratoires de la morue durant cette période. L'estimation de la biomasse minimale chalutable pour la morue de 4R et 3Pn lors du relevé de décembre impliquant les 5 chalutiers est de 14,000 t. Cette valeur est très près des résultats des relevés de janvier 1994 et de août-septembre 1994 effectués à bord du navire de recherche Gadus Atlantica et Alfred Needler respectivement. Les pêches sentinelles ont aussi permis d'apporter de précieuses informations concernant les conditions des phoques capturés accidentellement. Des spécimens de morues ont été analysés en laboratoire pour des études d'alimentation et de condition (relation entre la longueur et le poids des individus). La diète était dominée par des invertébrés alors que la diète normale à cette période est surtout constituée de poissons. Les échantillons des autres pêches sentinelles pourront mettre ces résultats en perspective. Enfin, la condition des morues a augmenté de façon significative par rapport aux échantillons provenant d'autres relevés de poissons de fond effectués en janvier. Il appert donc que les pêches sentinelles permettent d'effectuer un suivi des populations de morues sous moratoire et qu'elles permettent donc une implication directe des pêcheurs au processus d'évaluation des stocks.

FRÉCHET, A., Y. GAGNON, P. SCHWAB, D. D'AMOURS, J.-D. DUTIL, Y. LAMBERT, L. BOURASSA, C. ROLLET, 1994. Revue de l'état du stock de morue du nord du golfe du Saint-Laurent (3Pn, 4RS) en 1993 ; Review of the status of the northern Gulf of St. Lawrence cod stock (3Pn, 4RS) in 1993. MPO, Pêches de l'Atlantique, Document de recherche ; DFO, Atlantic Fisheries, Research document, 94/29, 50 p.

La saison de pêche de 1993 s'est déroulée avec de nombreuses embûches. La saison a débuté tard à cause de problèmes liés à la réglementation, les pêches ont été fermées à maintes reprises à cause des captures abondantes de petits poissons. À la fin août, le TPA qui était de 31,000 t a été réduit à 18,000 t suite aux recommandations du CCRH. Ce TPA est basé sur des projections faites à partir de l'évaluation de l'an dernier au niveau de référence F0.1. Les débarquements de 1993 sont de 18,171 t. Les pêches dirigées et les pêches sportives pour la morue de 3Pn, 4RS sont fermées en 1994. Tous les indices disponibles indiquent une chute appréciable encore cette année. Les taux de capture des chalutiers diminuent de 37 % entre 1992 et 1993. Les effectifs calculés à partir du relevé de poissons de fond de l'hiver 1994 ne représentent que 51 % de ceux estimés en 1993. Les effectifs calculés à partir du relevé d'été chutent de 65 %. Les taux de captures des pêcheurs repères diminuent dans certains cas et se maintiennent dans d'autres. Pour la première fois l'étalonnage de l'ASP a été tenté en utilisant les résultats du relevé d'hiver et du relevé d'été. En effet, la série du relevé d'été est assez longue pour être d'intérêt (4 ans) et la mission d'hiver sera discontinuée à partir de 1995. Les effectifs 3+ seraient passés de 546 millions d'individus en 1980 à 95 millions en 1993 et la biomasse des adultes (7+) en 1993 pourrait être aussi faible que 10,000 t. À cause de problèmes liés à la qualité des données des relevés, l'étalonnage par ADAPT produit des estimations de mortalités par pêche anormalement élevées. L'analyse est donc présentée à titre indicatif et aucune projection n'a été tentée. Il demeure que la biomasse de ce stock doit être à un niveau très bas.

FRÉCHET, A., P. SCHWAB, 1992. Évaluation du stock de morue du nord du golfe du Saint-Laurent (3Pn-4RS) en 1991 ; Assessment of the northern Gulf of St. Lawrence cod stock (3Pn, 4RS) in 1991. CAFSAC Res. Doc. ; CSCPCA doc. rech., 92/77, 50 p.

FRÉCHET, A., P. SCHWAB, P. GAGNON, 1991. Évaluation du stock de morue du nord du golfe du Saint-Laurent (divisions de l'OPANO 3Pn, 4R et 4S) en 1990. CSCPCA doc. rech., 91/43, 55 p.

FRÉCHET, A., P. SCHWAB, 1990. La pêche à la morue dans le nord-ouest du golfe du St-Laurent en 1989 (3Pn, 4RS) : l'analyse des prises, de l'effort de pêche et l'estimation de la biomasse. CSCPCA doc. rech., 90/60, 53 p.

FRÉCHET, A., P. SCHWAB, 1989. Évaluation du stock de morue de 3Pn-4RS en 1988. CSCPCA doc. rech., 89/55, 62 p .