Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Claire ROLLET

DUTIL, J.D., C. ROLLET, R. BOUCHARD, W.T. CLAXTON, 2000. Shell Strength and carapace size in non-adult and adult male snow crab (Chionoecetes opilio). J. Crust. Biol., 20(2): 399-406.

[Résumé disponible seulement en anglais]
Cannibalism occurs in snow crab and has been observed both in the wild and in the laboratory, but crabs larger than 60 mm CW are not killed by large male adult snow crabs either in the wild or in laboratory experiments. We tested the hypothesis that cannibalism failed to occur as smaller snow crabs became large enough to resist the force of larger male snow crabs. Chela force and resistance of the cuticle to loading were compared. Chela, merus, and carapace cuticles differed markedly in mechanical properties. The Chela was hard compared to the merus which was the most flexible cuticle. Strength of the cuticle generally increased with size of crab, but decreased markedly at molting and remained low for several months past molting. The mechanical advantage (MA) of the chela was larger in adult than in non-adult snow crabs of similar size. The force of the Chela was calculated from MA and previously documented size and contractile force of the closer muscle. Closing force at the first denticle on the dactyl of large male adult snow crabs was large enough to break the cuticle of non-adult and adult snow crab of any size. Only crabs less than 60 mm CW, however, were vulnerable to forces delivered at the tip of the dactyl of large adult, but not of large non-adult, snow crab. Factors other than strength of the cuticle may explain size-selective cannibalism.©2000 The Crustacean Society

CASTONGUAY, M., C. ROLLET, A. FRÉCHET, P. GAGNON, D. GILBERT, J.-C. BRÊTHES, 1999. Distribution changes of Atlantic cod (Gadus morhua L.) in the northern Gulf of St. Lawrence in relation to an oceanic cooling. ICES J. Mar. Sci., 56: 333-344.

TRIPPEL, E.A, M.J. MORGAN, A. FRÉCHET, C. ROLLET, A. SINCLAIR, C. ANNAND, D. BEANLANDS, L. BROWN, 1997. Changes in age and length at sexual maturity of northwest Atlantic cod, haddock and pollock stocks, 1972-1995. Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2157, 120 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En 1993, le ministère des Pêches et des Océans a constitué un Groupe de travail sur la maturité pour la zone atlantique, qu'il a chargé d'établir les tendances à long terme de l'âge et de la longueur à la maturité sexuelle pour plusieurs des principaux stocks de gadidés. Notre rapport présente les résultats obtenues et fait des observations sur leur application possible à l'halieutique et à des questions connexes de conservation. Des baisses notables de l'âge et de la longueur à la maturité sexuelle ont été observées dans la plupart des stocks de gadidés de l'Atlantique nord-ouest depuis le milieu des années 80, et particulièrement depuis 1990. Dans l'ensemble, les stocks les plus septentrionaux atteignaient la maturité à un âge plus avancé et une taille corporelle plus grande que les stocks de sud, mais ces dernières années l'écart s'est resserré. Dans un stock donné, les femelles atteignaient généralement la maturité à un âge plus avancé et une taille corporelle plus grande que les mâles. Nous formulons des recommandations visant à soutenir de nouvelles initiatives qui doivent aider à maintenir la série chronologique sur la maturité dans ces stocks de poissons.

FRÉCHET, A., Y. GAGNON, P. SCHWAB, D. D'AMOURS, J.-D. DUTIL, Y. LAMBERT, L. BOURASSA, C. ROLLET, 1994. Revue de l'état du stock de morue du nord du golfe du Saint-Laurent (3Pn, 4RS) en 1993 ; Review of the status of the northern Gulf of St. Lawrence cod stock (3Pn, 4RS) in 1993. MPO, Pêches de l'Atlantique, Document de recherche ; DFO, Atlantic Fisheries, Research document, 94/29, 50 p .

La saison de pêche de 1993 s'est déroulée avec de nombreuses embûches. La saison a débuté tard à cause de problèmes liés à la réglementation, les pêches ont été fermées à maintes reprises à cause des captures abondantes de petits poissons. À la fin août, le TPA qui était de 31,000 t a été réduit à 18,000 t suite aux recommandations du CCRH. Ce TPA est basé sur des projections faites à partir de l'évaluation de l'an dernier au niveau de référence F0.1. Les débarquements de 1993 sont de 18,171 t. Les pêches dirigées et les pêches sportives pour la morue de 3Pn, 4RS sont fermées en 1994. Tous les indices disponibles indiquent une chute appréciable encore cette année. Les taux de capture des chalutiers diminuent de 37 % entre 1992 et 1993. Les effectifs calculés à partir du relevé de poissons de fond de l'hiver 1994 ne représentent que 51 % de ceux estimés en 1993. Les effectifs calculés à partir du relevé d'été chutent de 65 %. Les taux de captures des pêcheurs repères diminuent dans certains cas et se maintiennent dans d'autres. Pour la première fois l'étalonnage de l'ASP a été tenté en utilisant les résultats du relevé d'hiver et du relevé d'été. En effet, la série du relevé d'été est assez longue pour être d'intérêt (4 ans) et la mission d'hiver sera discontinuée à partir de 1995. Les effectifs 3+ seraient passés de 546 millions d'individus en 1980 à 95 millions en 1993 et la biomasse des adultes (7+) en 1993 pourrait être aussi faible que 10,000 t. À cause de problèmes liés à la qualité des données des relevés, l'étalonnage par ADAPT produit des estimations de mortalités par pêche anormalement élevées. L'analyse est donc présentée à titre indicatif et aucune projection n'a été tentée. Il demeure que la biomasse de ce stock doit être à un niveau très bas.