Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Amélie ROBILLARD

ROBILLARD, A., V. LESAGE, M. HAMMILL, 2005. Distribution and abundance of harbour seals (Phoca vitulina concolor) and grey seals (Halichoerus grypus) in the Estuary and Gulf of St. Lawrence during 1994-2001. Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2613, 152 p.

Cliquer pour voir tout le texte

L'abondance et la distribution des phoques communs et des phoques gris dans l'estuaire et le golfe du Saint-Laurent ont été déterminées à l'aide de sept inventaires aériens visuels de l'estuaire, dont trois ont été menés en juin (1995, 1996, 2000) et quatre en août (1994-1997), et deux inventaires menés en juin dans deux aires complémentaires du golfe (1996 et 2001). Le compte des phoques communs variait entre 389 et 659 individus dans l'estuaire, comparé à 890 individus pour les deux régions du golfe. En assumant que le comportement d'échouerie des phoques communs dans notre aire d'étude est similaire à celui des phoques communs de l'est du Pacifique où il a été déterminé qu'environ 50-75 % des phoques sont échoués au moment de l'inventaire, il pourrait y avoir de 4000 à 5000 phoques communs dans l'estuaire et le golfe du Saint-Laurent. Les analyses de tendance de l'abondance des phoques communs dans l'estuaire depuis 1994 ne se sont pas avérées concluantes compte tenu du faible nombre d'inventaires disponibles pour les analyses. Un total de 111 à 723 phoques gris ont été dénombrés aux sites d'échouerie dans l'estuaire beaucoup moins que les 2474 phoques gris qui ont été observés au cours des deux relevés complémentaires du golfe du Saint-Laurent. Une correction pour les animaux dans l'eau n'a pas été tentée. Ces comptes variaient beaucoup entre les années, suggérant des changements interannuels dans l'utilisation de la région par le phoque gris.

GOSSELIN, J.-F., V. LESAGE, A. ROBILLARD, 2001. Population index estimate for the beluga of the St. Lawrence River Estuary in 2000. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document ; MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche, 2001/049, 21 p .

Cliquer pour voir tout le texte

L'abondance de bélugas dans l'estuaire du Saint-Laurent fut estimée par relevé aérien le 28 août 2000. Deux avions munis d'un appareil photographique de cartographie et de films de 9"x9" ont survolé 52 transects en travers de l'estuaire entre Baie St-Paul et Rimouski, couvrant ainsi 49.3 % de l’aire d’étude. Un recensement visuel visant à dénombrer les bélugas dans la rivière Saguenay fut parallèlement complété. En incluant une correction pour la réflexion solaire, on estime que 453 (erreur type =  54) bélugas étaient à la surface dans l’estuaire, entre Kamouraska et Les Escoumins, alors que 6 bélugas ont été vus dans la rivière Saguenay, en aval de Baie Ste-Marguerite. Un facteur de correction de 15 % fut ajouté au compte de l’estuaire afin de tenir compte des bélugas manqués parce qu’ils étaient sous l'eau. L'addition du compte de la rivière Saguenay et de cette estimation corrigée résulte en un indice de 527 bélugas (erreur type =  62) pour l’ensemble de l’aire d’étude. L’utilisation dans l’analyse de tendance de cet indice, et de 5 indices équivalents obtenus entre 1988 et 1997, ne révèle aucun changement significatif de l’abondance des bélugas dans l’estuaire du Saint-Laurent depuis 1988.