Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Éric PARENT

BARKER, F.K., J.J. BELL, S.M. BOGDANOWICZ, S.L. BONATTO, F. CEZILLY, S.M. COLLINS, C. DUBREUIL, M.J. DUFORT, C. ERAUD, R. FUSEYA, E.A. HEAP, N. JACOBSEN, M. MADDERS, R. MCEWING, A.P. MICHEL, F. MOUGEOT, R.S. OGDEN, L.C. ORANTES, A.S. OTHMAN, E. PARENT, P. PULIDO-SANTACRUZ, R. RIOUX-PARÉ, M.F. ROBERTS, R. ROSAZLINA, T. SAKAMOTO, P.S. DE-LEON, J.-M. SÉVIGNY, P. ST-ONGE, J. TERRAUBE, R.E. TINGAY, R. TREMBLAY, S. WATANABE, S., R.A. WATTIER, 2011. Permanent genetic resources added to molecular ecology resources database 1 June 2011-31 July 2011. Molecular Ecology Resources, 11(6): 1124-1126.

[Résumé disponible seulement en anglais]
This article documents the addition of 112 microsatellite marker loci and 24 pairs of single nucleotide polymorphism (SNP) sequencing primers to the Molecular Ecology Resources Database. Loci were developed for the following species: Agelaius phoeniceus, Austrolittorina cincta, Circus cyaneus, Circus macrourus, Circus pygargus, Cryptocoryne(/i> x purpurea Ridl. Nothovar. Purpurea, Mya arenaria, Patagioenas squamosa, Prochilodus mariae, Scylla serrata and Scytalopus speluncae. These loci were cross-tested on the following species: Cryptocoryne x purpurea nothovar. Purpurea, Cryptocoryne affinis, Cryptocoryne ciliata, Cryptocoryne cordata var. cordata, Cryptocoryne elliptica, Cryptocoryne griffithii, Cryptocoryne minima, Cryptocoryne nurii and Cryptocoryne schulzei. This article also documents the addition of 24 sequencing primer pairs and 24 allele-specific primers or probes for Aphis glycines.©2011 Blackwell Publishing Ltd

NOZERES, C., D. ARCHAMBAULT, P.-M. CHOUINARD, J. GAUTHIER, R. MILLER, E. PARENT, P. SCHWAB, L. SAVARD, J.-D. DUTIL, 2010. Guide d'identification des poissons marins de l'estuaire et du nord du golfe du Saint-Laurent et protocoles suivis pour leur échantillonnage lors des releves par chalut entre 2004 et 2008 ; Identification guide for marine fishes of the estuary and northern Gulf of St. Lawrence and sampling protocols used during trawl surveys between 2004 and 2008. Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2866, 168 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Le relevé annuel réalisé par les scientifiques du Ministère des Pêches et des Océans à bord de grands chalutiers est une source importante d’information sur l’état des ressources marines exploitées de l’estuaire et du nord du golfe du Saint-Laurent. L’objectif principal du relevé est l’estimation de l’abondance et de la biomasse de cinq espèces importantes commercialement, soit la morue franche (Gadus morhua), le flétan du Groenland (Reinhardtius hippoglossoides), les sébastes acadien (Sebastes fasciatus</i) et atlantique (Sebastes mentella), et la crevette nordique (Pandalus borealis). Depuis quelques années, les biologistes cherchent à mieux intégrer l’information sur l’état des stocks et de l’écosystème, ce qui a nécessité un effort accru pour mieux décrire la capture des autres espèces de poissons et des invertébrés. Le protocole d’observation et d’échantillonnage qui a longtemps prévalu a donc graduellement évolué en un protocole nettement plus détaillé et complexe. La mise en application de ce protocole s’est toutefois heurtée à la difficulté de bien identifier les dizaines d’espèces capturées à chaque station de chalutage. Le présent rapport fournit un guide d’identification des espèces de poisson susceptibles d’être capturées lors des relevés dans l’estuaire et le nord du golfe du Saint-Laurent. Ce guide visuel devrait s'avérer un outil pratique pour former le personnel et assurer la qualité des données recueillies. Ce rapport décrit également le protocole d’observation et d’échantillonnage de la capture de poissons qui a été suivi lors des relevés à bord du NGCC Teleost entre 2004 et 2008 et présente sommairement une analyse descriptive des captures de poissons au cours de cette même période.

SÉVIGNY, J.-M., G. ROSS, D. ARCHAMBAULT, É. PARENT, 1992. Genetic variation in Greenland halibut (Reinhardtius hippoglossoides) from the St. Lawrence system and Northwest Atlantic. CAFSAC Res. Doc., 92/99, 21 p .

Une étude de la variabilité des allozymes a été réalisée dans le but de déterminer si les flétans du Groenland de la région du golfe du Saint-Laurent appartiennent à des populations génétiquement différenciées de celles de la région du nord-ouest de l'Atlantique. La variabilité génétique a été étudiée pour 13 loci codant pour 10 protéines enzymatiques. Le faible degré de différenciation génétique observé chez cette espèce ne permet pas de conclure que les populations du golfe du Saint-Laurent sont différenciées génétiquement de celles de la côte du Labrador. La fréquence des allozymes diffère peu entre les groupes d'âge étudiés ce qui indique que la structure génétique observée est stable sur une échelle temporelle.