Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Jean-François OUELLET

BOURDAGES, H., J.-F. OUELLET, 2011. Répartition géographique et indices d’abondance des poissons marins du nord du golfe du Saint-Laurent (1990–2009). Rapp. tech. can. sci. halieut. aquat. ; Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2963, 171 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Le relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette du nord du golfe Saint-Laurent est un inventaire réalisé annuellement, au mois d’août, par le ministère des Pêches et Océans Canada depuis plus de deux décennies. Les résultats de ce relevé sont archivés dans une base de données qui contient des informations sur une variété de variables géoréférencées relatives à l’abondance et aux paramètres biologiques des taxons capturés. Cette base de données permet d’analyser la démographie d’une vaste diversité de taxons de poissons et d’invertébrés dans un cadre spatial et temporel. Les objectifs de ce travail étaient de colliger une synthèse des indicateurs de répartition spatiale et d’abondance, ainsi que des paramètres biologiques pour les taxons de poissons capturés au cours de ce relevé. Ce rapport présente les résultats pour 115 taxons de poissons.

DUTIL, J.-D., C. DION, L. GAMACHE, R. LAROCQUE, J.- F. OUELLET, 2010. Ration and temperature effects on the condition of male adolescent molter and skip molter snow crab. J. Shellfish Res., 29(4): 1025-1033.

[Résumé disponible seulement en anglais]
This study examined the effects of ration and temperature on the molt of male adolescent snow crab Chionoecetes opilio (O. Fabricius, 1788). In one experiment, crabs were exposed to 1 of 4 treatments, 2 levels of ration and 2 levels of temperature. In a second experiment, all crabs were fed and a 4-level factor was addressed in which temperature was held constant as in experiment 1 (2 levels) or switched from one level to the other. Food consumption declined significantly and at a similar rate over time at both temperatures, several weeks before molt took place. Larger crabs molted to morphometric maturity in a greater proportion with no influence of ration or temperature. Smaller crabs also molted earlier than larger crabs. Temperature had a marked effect on the timing of molt, with crabs kept at a higher temperature molting 1 mo earlier and crabs exposed to shifted temperatures, molting midway between the two other groups. Body density decreased markedly at ecdysis, but was also influenced by ration and temperature particularly in nonmolters; the effect of ration on body density in nonmolters was highly significant. Ration also had a major effect on the size of muscle and digestive gland and their moisture content. Unfed nonmolters were in poor condition, particularly at a higher temperature, whereas molted crabs had large digestive glands associated with high moisture contents, irrespective of treatment. Timing of the migration of snow crabs to shallow and potentially warmer waters in the spring in the Gulf of St. Lawrence might be determined in part by molt requirements. Cold temperatures provide an energetic advantage during the premolt period, when food consumption decreases, but high temperatures result in an earlier molt and a fast recovery during the early postmolt eriod.©2010 Journal of Shelfish Research.

OUELLET, J.-F., DUTIL, J.-D., T. HURLBUT, 2010. Wolffish (Anarhichas sp.) landings in the estuary and Gulf of St. Lawrence(1960-2009)recorded in commercial fisheries statistics Débarquements de loups (Anarhichas sp.) dans l’estuaire et le golfe du Saint–Laurent (1960-2009) selon les statistiques de pêche commerciale. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document ; MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche, 2010/125, 38 p .

Cliquer pour voir tout le texte

Les statistiques de pêche commerciale de loups (Anarhichas denticulatus, Anarhichas minor et Anarhichas lupus) ont été compilées à partir des fichiers de l’Organisation des Pêches de l’Atlantique Nord-Ouest (OPANO) et des fichiers ZIFF (Zonal Interchange File Format) pour les divisions 4RST de l’OPANO. Dans ces statistiques, on ne distingue pas les espèces, du moins dans la période de 1960 à 2004, ce qui ne permet pas une analyse des statistiques par espèce. À partir de 2005, seul le loup atlantique (A. lupus) pouvait être débarqué. Selon les statistiques de l’OPANO, les débarquements de loup ont été en moyenne de 216 tonnes métriques par année entre 1960 et 1998, alors que selon les fichiers ZIFF ils ont été de 100 tonnes métriques par année entre 1985 et 2009 dans les divisions 4RST. Ces débarquements ont surtout été le fruit d’activités de pêche à la morue (Gadus morhua) ou à trois espèces de poisson plat. Selon les fichiers ZIFF, les loups débarqués ont été capturés principalement dans 4R (80.7% des poids débarqués), peu dans 4S (13.1%) ou dans 4T (6.1%). Les sous-divisions 4Rb, 4Rc et 4Rd ont été des hauts lieux avec en moyenne des débarquements de 2,112 kg par année par 1,000 km2pour les trois espèces et les trois sousdivisions combinés.De 1960 à 1998 (statistiques de l’OPANO), les palangres et dans une moindre mesure les chaluts ont été responsables de la majorité des captures. Plus récemment (selon les fichiers ZIFF, 1985 à 2009), les palangres et les filets maillants ont été responsables des deux tiers des mentions de captures dans les rapports de débarquement, mais les palangres à elles seules ont été responsables de 72% des poids débarqués. On note une diminution significative des débarquements entre 1985 et 2009 dans 4RST. Cette situation prévaut également pour les palangriers là où les poids débarqués ont été les plus élevés (4Rb, 4Rc et 4Rd).