Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Ian H. McQUINN

PLOURDE, S., I. McQUINN, 2009. Zones d'importance écologique et biologique dans le golfe du Saint-Laurent : zooplancton et production secondaire ; Ecologically and biologically significant areas in the Gulf of St. Lawrence : zooplankton and secondary production. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Avis scientifique, 2009/104, 31 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Ce document de recherche présente les zones d’importance (ZI) écologique et biologique candidates identifiées pour le zooplancton (biomasse, indice de production secondaire) dans le golfe du Saint-Laurent (GSL). Les régions présentant une forte biomasse pour trois classes de tailles ou groupes de zooplancton (méso-zooplancton <1 mm et >1 mm, macro-zooplancton) ainsi qu’un indice élevé de production secondaire estimé par la production d’œufs des espèces dominantes de copépodes ont été déterminées à partir de données spatiales récoltées en 1999-2000 et 2005. De plus, des résultats d’une simulation réalisée avec un modèle couplé biologie-physique en 3 dimensions du copépode Calanus finmarchicus (1999) et de relevés hydroacoustiques effectués en 2005 sont utilisés pour palier au manque d’information. Douze ZI ont été identifiées, l’estuaire maritime, la région septentrionale du nord-ouest du GSL, le courant de Gaspé, la région côtière du sud-ouest du GSL (incluant la Baie-des-Chaleurs), la zone de turbidité maximale (estuaire moyen) et la région localisée au large de la pointe est de la péninsule gaspésienne et à l’entrée de la Baie-des-Chaleurs étant les plus importantes. Cependant, comme ces ZI correspondent généralement aux régions les mieux échantillonnées, nous recommandons une utilisation prudente de cette information et proposons des actions visant à remédier aux inconvénients résultants des données actuellement disponibles.

McQUINN, I.H., 2009. Pelagic fish outburst or suprabenthic habitat occupation : legacy of the Atlantic Cod (Gadus morhua) collapse in eastern Canada. Can. J. Fish. Aquat. Sci., 66(12): 2256-2262.

L'utilisation des données de relevés de recherche au chalut de fond pour estimer les tendances démographiques des petits poissons pélagiques, bien que ces engins soient extrêmement peu sélectifs pour ces espèces, a créé l'impression qu'il y avait eu une profusion des poissons pélagiques le long de la côte est du Canada dans les années 1990 en réaction descendante à l'effondrement de la morue franche (Gadus morhua) et des autres poissons de fond. À l'aide d'évaluations de populations de harengs de l'Atlantique (Clupea harengus), de statistiques des pêches, de banques de données acoustiques et d'études de régime alimentaire de phoques, il m'a été possible de démontrer qu'au lieu d'une forte hausse pélagique, il y a eu une augmentation des captures pélagiques dans les relevés au chalut de fond dans plusieurs écosystèmes de l'est du Canada parce que ces espèces occupaient de plus en plus l'habitat suprabenthique abandonné par les populations décroissantes de poissons de fond prédateurs. Alors que certaines populations de harengs affichaient en réalité un déclin de leur abondance, leurs indices des relevés de chalut de fond (BTI) augmentaient de façon spectaculaire à mesure que croissait leur disponibilité dans ces relevés. Les études qui utilisent les BTI ont systématiquement sous-estimé les abondances des poissons pélagiques avant le déclin de la morue; elles ont ainsi considérablement surestimé leur importance depuis lors, ce qui fournît une image erronée de l'état passé et actuel de plusieurs écosystèmes côtiers de l'est du Canada.©2009 NRC Research Press

MCQUINN, I., S. BRULOTTE, C. CYR, 2008. Évaluations des stocks de mollusques des eaux côtières du Québec en 2005, 17 et 26 janvier 2006, Institut Maurice-Lamontagne ; Stock Assessments on mollusks in Quebec coastal waters in 2005, January 17 and 26, 2006, Maurice Lamontagne Institute. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Série des comptes rendus ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Proceedings Series, 2008/003, 20 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Ce document renferme le compte rendu des réunions tenues sur l’évaluation des stocks de mollusques dans les eaux côtières du Québec dans le cadre du processus régional d'évaluation des stocks de la région du Québec suite à la saison de pêche 2005. Ces revues se sont déroulées le 17 et 26 janvier 2006 à l'Institut Maurice-Lamontagne, à Mont-Joli. Lors de ces rencontres, l'assemblée a revu l'état des stocks de mollusques exploités commercialement et de façon récréative dans les eaux côtières du Québec ainsi que certains paramètres environnementaux qui prévalaient lors du déroulement des dernières saisons de pêche. Ce compte rendu contient donc l'essentiel des présentations et des discussions tenues et fait état des principales recommandations et conclusions émises au moment de la revue.

McQUINN, I.H., P. NELLIS, 2007. An acoustic-trawl survey of middle St. Lawrence Estuary demersal fishes to investigate the effects of dredged sediment disposal on atlantic sturgeon and lake sturgeon distribution. Pages 257-271 in J. Munro(ed.), D. Hatin, K. McKown, J. Hightower, K.J. Sulak, A.W. Kahnle & F. Caron(co-ed.). Anadromous sturgeons : habitats, threats, and management. American Fisheries Society (Am. Fish. Soc. Symp., 56).

[Résumé disponible seulement en anglais]
Atlantic sturgeon Acipenser oxyrinchus and lake sturgeon A. fulvescens in the middle St. Lawrence estuary are under consideration for designation as "endangered" or "vulnerable"” species. A potential threat to these species is the disposal of dredged sediments in an area where young-of-the-year and juvenile Atlantic sturgeon concentrate. The objectives of this study were (1) to study the short-term and cumulative impacts, if any, of the dumped sediments on the abundance, distribution, and movements of the two sturgeon species downstream of the disposal area, and (2) to investigate the usefulness of acoustic surveys for assessing sturgeon density and distribution. A two-phase, combined acoustic-trawl survey was conducted to describe sturgeon distributions and produce concurrent acoustic and trawl estimates of the relative abundance of demersal fish within the area (lake sturgeon and Atlantic sturgeon were presumed to dominate the acoustic echoes). This series of surveys was the first known attempt to quantify sturgeon abundance and distribution with a vertically deployed echo sounder. The results showed good correspondence between the two methods. Replicated sampling also showed the repeatability of the acoustic technique and stability in demersal fish distribution on a scale of days. The acoustic surveys indicated that the spatial distribution of demersal fishes was dependent on substrate, as these fishes avoided areas of dredged sediment dumping and associated sand dunes. Our study showed that under certain conditions, acoustic-trawl surveys can reliably assess sturgeon density and distribution.©2007 American Fisheries Society

CHARRIER, G., S.H. COOMBS, I.H. McQUINN, J. LAROCHE, 2007. Genetic structure of whiting Merlangius merlangus in the northeast Atlantic and adjacent waters. Mar. Ecol. Prog. Ser., 330: 201-211.

[Résumé disponible seulement en anglais]
Accurate identification of stock boundaries is essential for efficient fisheries management; hence, the present study focused on the genetic structure of whiting. To this aim, 488 individuals collected from the southern Bay of Biscay to the southern Norwegian coast were genotyped using 7 microsatellites. A low level of genetic structuring was detected in Atlantic waters; only the Bay of Biscay differentiated from more northern samples. The lack of genetic structure along the western margin of the British Isles is consistent with a high level of passive transport of pelagic eggs and larvae due to the combined influence of the North Atlantic Current and the Shelf Edge Current. High levels of dispersal could also occur between the western British Isles and the North Sea through both the branching of the North Atlantic Current into the northern North Sea and the residual current flowing from the English Channel to the Southern Bight. In contrast, a significant genetic structure was identified within the North Sea, and this may be associated with the complex oceanography of this basin and retention systems reducing larval dispersal. In addition, considering also genetic, phenotypic and tag-recapture data collected on whiting, a learned homing behaviour of adults toward spawning areas may be hypothesised. ©2007 Inter-Research

McQUINN, I.H., D. REID, L. BERGER, N. DINER, D. HEATLEY, I. HIGGINBOTTOM, L.N. ANDERSEN, O. LANGELAND, J.P. LAPIERRE, 2005. Description of the ICES HAC standard data exchange format, version 1.60. ICES Coop. Res. Rep., 278: 86 p.

[Résumé disponible seulement en anglais]
The HAC standard format for the exchange of fisheries acoustics raw and edited data was adopted by the ICES-Fisheries Acoustics Science and Technology Working Group (WGFAST) in 1999. Since 2000, the ICES HAC Planning Group (PGHAC) has overseen modifications and additions to the format so that it would evolve to meet the needs of the international fisheries acoustics community. The present report is based on the original adopted version and consolidates into one document the various additions, modification, corrections and clarifications which have been vetted and accepted by the PGHAC in the intervening years and published in the ICES Annual Reports of the Planning Group on the HAC data exchange format. Through the work of the PGHAC, many improvements have been made to the format, including the correction of errors and imprecisions in previously described tuples, the clarification of rules and definitions for tuple syntax, for allocating tuple numbers and for software compliance and compatibility, the addition of new tuples containing information for a new generation of echosounders, for additional auxiliary sensors and for the complete series of generic tuples for data exchange. The work of the PGHAC and the evolution of the HAC standard format will continue after the publication of this document and future modifications will continue to be published in the HAC Planning Group Annual Reports.©2005 International Council for the Exploration of the Sea

McQUINN, I.H., Y. SIMARD, T.W.F. STROUD, J.-L. BEAULIEU, S.J. WALSH, 2005. An adaptive, integrated "acoustic-trawl" survey design for Atlantic cod (Gadus morhua) with estimation of the acoustic and trawl dead zones. ICES J. Mar. Sci., 62(1): 93-106.

[Résumé disponible seulement en anglais]
The objectives of this study were to design an operationally efficient groundfish survey integrating both acoustic and trawl methodologies, to measure the changing vertical availability of cod to each method over 24 h and to compare cod-biomass estimates from the two methods within two experimental sub-regions. The two-phased sampling design involved (i) conducting an initial systematic acoustic survey to locate an area of high cod concentrations, (ii) using the acoustic-backscatter information to stratify the sub-regions into density strata for the allocation of trawl hauls, and (iii) conducting a second systematic acoustic survey at the same time as a random-stratified trawl survey. This protocol permitted the optimization of trawl sampling according to population density and the realization of simultaneous trawl and acoustic estimates for direct comparison. These cod showed extensive diel vertical migrations, which affected their availability to the trawl gear at night and the acoustic beam by day. An acoustic dead-zone correction was applied to the acoustic estimates, averaging 4-15 % of the biomass for the night-time transects and 11-36 % for the daytime transects. The detailed temporal acoustic monitoring of the vertical migrations permitted the quantification of the change in cod availability to the trawl gear. From 6 % to 47 % of cod were above the effective trawl height at night, while 0-10 % of cod were in the "trawl dead zone" by day. Estimated cod densities were very similar between the two methods on a haul-by-haul basis after correcting each method for their respective inherent sampling biases. The total biomass estimates were also comparable between the two methods for one sub-region, although significantly higher from the trawl data for the other. The discrepancies were most likely a result of differences in the sampling density of the two methods.©2004 Elsevier Ltd on behalf of International Council for the Exploration of the Sea

McQUINN, I.H., D. CARRIER, 2005. Far-field measurements of seismic airgun array pulses in the Nova Scotia Gully Marine Protected Area. Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2615, 24 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Des projets de relevés sismiques 3-D près de la zone de protection marine (ZPM) du Goulet de l'île de Sable ont suscité des inquiétudes quant au stress et aux impacts physiologiques que pourrait occasionner un niveau de bruit trop élevé sur la baleine à bec commune (Hyperoodon ampullatus), une espèce en danger de disparition. Un projet de recherche a donc été initié pour obtenir des mesures absolues par hydrophone des niveaux de bruit produits par les impulsions sismiques à travers la ZPM du Goulet et plus spécifiquement dans le sanctuaire à baleines, et pour valider la précision des prévisions du modèle de propagation présenté dans l'évaluation environnementale (ÉE). Les résultats de l'étude ont démontré que les niveaux de bruit prédits dans l'ÉE ont été en moyenne sous-estimés par environ 8 dB. Ce résultat est significatif parce que les prévisions du modèle de propagation sont utilisées directement par les gestionnaires pour définir les zones de sécurité pour les mammifères marins autour de la grappe de canons à air, i.e., < 180dB. Le niveau moyen le plus élevé de pression sonore (RMS) mesuré dans la ZPM du Goulet durant l'étude a été de 145 dB re 1µPa à 90 m de profondeur, à 50 km de la grappe sismique. Ce niveau a été mesuré dans le sanctuaire à baleines du Goulet au moment où le navire sismique sondait la portion occidentale du bloc d'exploration. Il a été estimé que les niveaux sonores dans le sanctuaire à baleines aurait été entre d'environ 153 à 157 dB au moment où le navire était au point le plus rapproché du Goulet, dans le secteur est du bloc d'exploration. Le pire cas, à la frontière de la ZPM du Goulet, i.e., à 0,8 km de la source, extrapolé à partir des mesures prises à quelques km de la source, a été estimé à environ 178 dB. Ceci était 14dB plus élevé que le niveau prédit dans l'ÉE, ce qui est près du 180 dB considéré comme étant la limite de sécurité. Les niveaux sonores mesurés étaient aussi significativement plus élevés que les prévisions du modèle à plusieurs stations d'écoute et ont montré de la variabilité autour des valeurs moyennes. L'étude a démontré l'importance de l'utilisation de données de base précises dans les modèles, de la validation sur le terrain des prévisions du modèle, et de la nécessité de mesurer la variabilité autour des valeurs moyennes estimées

LAWSON, J., I. McQUINN, 2004. Review of the potential hydrophysical-related issues in Canada, risks to marine mammals, and monitoring and mitigation strategies for seismic activities ; Revue des problématiques potentielles liées à l’hydrophysique au Canada, leurs risques pour les mammifères marins, et des stratégies de monitorage et d’atténuation dans le contexte d’activités sismiques. DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document ; MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche, 2004/121, 57 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Dans le but d’identifier les éléments de l’environnement physique affectant la propagation des sons sismiques, nous avons subdivisés les eaux canadiennes en cinq aires hydrophysiques en se basant sur un certain nombre de caractéristiques physiques telles que la profondeur, le type de substrat, les patrons climatiques et les terres environnantes: Plateau Continent Intérieur, Plateaux Continentaux Large et étroit, Plateau Arctique, et Canyons Côtiers. Ces caractéristiques se chevauchent entre les régions et affectent l’environnement acoustique sous-marin. La prédiction de la propagation acoustique sous-marine constitue un paramètre critique dans la détermination de la distance de perception des signaux acoustiques par les mammifères marins. Il n’existe que peu d’études concernant (1) la sensibilité auditive des mammifères marins (particulièrement les baleines à fanons), (2) la structure physique et les caractéristiques de propagation sonore sous-marine dans les différentes aires marines du Canada, et (3) les effets des impulsions sismiques sur la sensibilité auditive des mammifères marins ou leur comportement, autant au niveau des individus que des populations. La constance de ces effets, leur magnitude, l’étendue des ‘temps de récupération’ après que de tels effets soient survenus, et les facteurs qui semblent influencer la probabilité, la magnitude et la durée de ces effets sont autant d’exemples d’informations qui demeurent présentement limitées pour la presque totalité des mammifères marins. Les réactions des mammifères marins aux impulsions sismiques sont variables, et l’utilisation de critères d’exposition fixes au niveau du comportement peut s’avérer impraticable étant donné la variabilité des réactions et la nature changeante de la propagation du son. Une étude des problématiques liées aux impacts potentiels des sons de nature sismique sur les mammifères marins est nécessaire: (1) Quels sont les modèles de propagation de sons les plus appropriés pour les aires qui feront vraisemblablement l’objet d’exploration sismique? (2) Il existe un besoin pour une connaissance plus approfondie et plus précise des bruits naturels et anthropiques dans les océans. (3) Il existe un besoin d’acquisition de beaucoup plus d’information concernant les réactions des mammifères marins (et leurs proies) aux sons sous-marins générés par les appareils de levés sismiques. (4) L’augmentation progressive de la puissance de la source constitue-t-elle une mesure efficace d’atténuation des effets? (5) Le monitorage acoustique passif et/ou actif des mammifères marins à partir de la plate-forme générant le bruit constitue-t-il une stratégie efficace de monitorage ou d’atténuation des effets? (6) Il existe un besoin criant de mieux connaître la distribution spatio-temporelle, les besoins physiologiques des populations de mammifères marins. Nous avons souligné la complexité de développer des protocoles et des standards s’appliquant à l’exploration sismique pour les divers environnements physiques constituant l’environnement marin du Canada. Toutefois, le Ministère désire ultimement comprendre les effets de l’exploration sismique sur les individus et les populations d’organismes vivant et exploitant ces aires hydrophysiques de manière à adopter des manières de faire minimisant les impacts de cette source de bruit. La complexité des patrons de propagation des sons dans ces diverses régions peut faire en sorte que certains mammifères marins ne soient pas nécessairement exposés aux conditions moyennes prédites pour les levés sismiques. Conséquemment, nous devons déterminer et demeurer sensibles aux conditions des scénarios extrêmes qui peuvent être rencontrées de manière à nous assurer de ne pas sous-estimer les impacts sur un segment particulier d’une population de mammifères marins. Particulièrement dans le contexte des espèces considérées En Péril (Loi sur les Espèces en Péril), les effets négatifs subits par un individu peuvent se répercuter au niveau de la population; dans le cas de situation critiques (p. ex., la baleine franche noise et le rorqual bleu), la réduction des performances ou la perte d’un seul individu devient une préoccupation pour la santé et la productivité de la population. La responsabilité de dicter des mesures de gestion et d’atténuation adéquates et prudentes revient au MPO de manière à s’assurer qu’aucune pression additionnelle n’est imposée aux populations déjà à risque. Ceci peut nécessiter des mesures extraordinaires lorsque des espèces en danger de disparition sont impliquées dans des comportements critiques (p. ex., reproduction, alimentation et migration), incluant possiblement la fermeture saisonnière ou de certaines zones aux levés sismiques, ou l’interruption des opération lorsque les probabilités de détection de mammifères marins chutent sous certains seuils suite à des conditions de monitorage sub-optimales. La validité de l’évaluation des effets potentiellement dommageables des sons de nature sismiques sur les mammifères marins dépendra de façon cruciale de l’exactitude et l’applicabilité des modèles de propagation acoustique et de la qualité des données qui y sont introduites. Le MPO devra agir en adoptant une approche prudente compte tenu qu’il est peu probable qu’aucune mesure directe de la sensibilité auditive des grands cétacés ne puisse être effectuée, et que les réactions comportementales des mammifères marins aux bruits de nature sismiques demeureront toujours variables.

McQUINN, I.H., P.D. WINGER, 2003. Tilt angle and target strength : target tracking of Atlantic cod (Gadus morhua) during trawling. ICES J. Mar. Sci., 60(3): 575-583.

HAY, D.E., R. TORESEN, R. STEPHENSON, M. THOMPSON, R. CLAYTON, F. FUNK, E. IVSHINA, J. JAKOBSSON, T. KOBAYASHI, I. McQUINN, G. MELVIN, J. MOLLOY, N. NAUMENKO, K.T. ODA, R. PARMANNE, M. POWER, V. RADCHENKO, J. SCWEIGERT, J. SIMMONDS, B. SJOSTRAND, AL, 2001. Taking stock: an inventory and review of world herring stocks in 2000. Pages 381-454 in Herring. Expectations for a New Millennium. Lowell Wakefield Fish. Symp. Ser., 18.

SIMARD, Y., I. McQUINN, M. MONTMINY, C. LANG, C. STEVENS, F. GOULET, J.-P. LAPIERRE, J.-L. BEAULIEU, J. LANDRY, Y. SAMSON, M. GAGNÉ, 2000. CH2 : Canadian Hydroacoustic data analysis tool 2 user's manual (version 2.0). Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2332, 123 p.

Cliquer pour voir tout le texte

CH2 est le sigle pour Canadian Hydroacoustic data analysis tool 2. Il s'agit d'une application Windows 95 C++ MDI ("multiple document interface"), développée par le Ministère des Pêches et Océans dans le cadre du projet Data Analysis Tools (DAT) du Programme National en Hydroacoustique (NHP). Elle est dédiée à la visualisation et au traitement des données acoustiques multi-canaux (fréquences ou faisceaux multiples) et multi-échosondeurs de format standard HAC (Simard et al., 1997), acquises par le module d'acquisition et de monitorage en temps réel CH1 (Simard et al., 1998). Les données peuvent provenir de divers échosondeurs analogiques ou numériques (e.g. type Biosonics 102, Simrad EK500 ou EY500). La version 2.0 de CH2 comprend plusieurs fonctions d'édition, pour éditer, éliminer, ignorer, seuiller, filtrer ou corriger les données brutes HAC, sans effacer aucune information originale. Elle inclut également des fonctions de classification multi-canaux, pour partitionner les données acoustiques en catégorie d'échos selon les décisions de l'usager, ainsi que des fonctions d'échointégration multi-canaux par catégorie d'échos. L'usager peut toujours retracer les divers traitements qui ont été appliqués aux données brutes. CH2 incorpore des fonctions complètes pour défaire ou refaire les diverses opérations réalisées sur les données brutes originales. Les fichiers édités peuvent être sauvés sous le format standard HAC contenant les données brutes plus les paramètres des opérations d'édition ou de classification. Les données d'échointégration sont exportées dans des fichiers texte ASCII qui sont directement utilisables par les logiciels communs d'analyse ou de visualisation de données, tels les chiffriers, les logiciels statistiques, et les logiciels de cartographie et de visualisation tridimensionnelle.

McQUINN, I., 2000. West coast of Newfoundland Atlantic herring (Division 4R). Science, Stock Status Report, B4-01, 10 p.

Cliquer pour voir tout le texte

McQUINN, I., 2000. L'approche de précaution appliquée à l'évaluation des stocks. Naturaliste can., 124(1): 66-67.

SIMARD, Y., J.K. HORNE, D. LAVOIE, I. McQUINN, 2000. Capelin TS: Effect of individual fish variability. J. Acoust. Soc. Am., 108(5) pt. 2, p. 2458.

McQUINN, I.H., Y. SIMARD, T.W.F. STROUD, J.-L. BEAULIEU, B. McCALLUM, S. WALSH, 1999. An adaptive integrated acoustic-trawl survey on Atlantic cod. ICES C.M., 1999/J:11, 22 p.

McQUINN, I., 1999. Hareng de la côte ouest de Terre-Neuve (Division 4R). Rapport sur l'état des stocks, B4-01, 11 p.

Cliquer pour voir tout le texte

McQUINN, I.H., L. LEFEBVRE, 1999. An evaluation of the western Newfoundland herring acoustic abundance index from 1989-1997. DFO, Canadian Stock Assessment Secretariat, Research Document, 99/120, 20 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Un relevé hydroacoustique fut mené à bord du F.G. Creed à l’automne 1997, afin de produire un indice d’abondance indépendant de la pêcherie, pour les stocks de hareng de la côte Ouest de Terre-Neuve. Des transects parallèles ont été choisis de façon systématique le long de la côte et furent sondés durant la nuit. L’échantillonnage biologique fut accompli en collaboration avec la flotte des grands senneurs de l’Ouest de Terre-Neuve, qui a aussi enregistré des profils de température, salinité et profondeur (STD). Des données brutes de réverbération de volume (Sv) à partir d’un transducteur 38 kHz ainsi que des données de faisceaux scindés (split-beam) ont été collectées. Le relevé a démontré que les concentrations de hareng étaient plus regroupées en bancs qu’en 1995, plus près de la côte et dans les couches de surface, et distribuées vers le nord et le sud où les eaux plus chaudes étaient disponibles à toutes les profondeurs. La majorité des échos de hareng (80 %) a été enregistrée au mord de New Ferolle (strate 10) et le long de la côte vers le détroit de Belle-Isle. La biomasse combinée printemps et automne de 1997 (88,000 t) est demeurée relativement stable comparée à l’estimation de 1995 (89,500 t), quoique le stock de frayeurs de printemps ait diminué de 37 % et que le stock de frayeurs d’automne ait augmenté de 20 % lors des deux dernières années.

McQUINN, I., 1999. West Coast of Newfoundland Atlantic Herring (Division R). Science, Stock Status Report, B4-01, 10 p.

Cliquer pour voir tout le texte

McQUINN, I.H., HAMMILL, M., L. LEFEBVRE, 1999. An assessment and risk projections of the west coast of Newfoundland (NAFO division 4R) herrring stocks (1965 to 2000). DFO, Canadian Stock Assessment Secretariat, Research Document, 99/119, 94 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Les deux groupes de hareng qui fraye soit le printemps ou l’automne se retrouvent le long de la côte Ouest de Terre-Neuve (4R). L’évaluation de 1999 montre que le stock de géniteurs de printemps risque de s’effondrer, tandis que le stock de géniteurs d’automne diminue progressivement en même temps que le taux d’exploitation augmente lentement. Outre la classe annuelle de 1990, le recrutement du stock de géniteurs de printemps a été inférieur à la moyenne depuis la classe d’âge de 1987. La biomasse du stock reproducteur (BSR) de printemps a baissé à un plancher jamais atteint de 14 000 t en 1999. Si le niveau de captures des géniteurs de printemps à F0,1, fixé à 2 300 t, est atteint en 1999, le risque que la BSR n’augmente pas de même 20 % d’ici l’an 2000 est de 40 %, bien que la valeur cible minimum de la BSG de 38 000 t ne puisse pas atteinte même en l’absence de pêche. Le recrutement du stock de géniteurs d’automne a été supérieur à la moyenne depuis l’importante cohorte de 1979, ce qui a maintenu ce stock à un niveau moyen. La BSR d’automne a diminué progressivement, passant de 80 000 t en 1984 à 42 000 t en 1998. Une exploitation à F0,1 des géniteurs d’automne pour 1999 serait d’environ 9 000 t et se traduirait par 90 % de risque que la BSR diminue de 10 %, bien qu’il y ait une probabilité de 70 % que la BSR ne descende pas en dessous de 35 000 t. Il est essentiel de réduire l’effort de pêche, et de l’orienter le plus possible vers le nord pour éviter une pêche axée sur le stock de géniteurs de printemps.

SIMARD, Y., I. McQUINN, M. MONTMINY, Y. SAMSON, C. LANG, C. STEVENS, D. MILLER, 1998. CH1, Canadian Hydroacoustic Data Analysis Tool 1, user's manual (version 2.0). Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2256, 100 p.

Cliquer pour voir tout le texte

CH1 est le sigle pour Canadian Hydroacoustic data analysis tool 1. Il s'agit d'une application Windows 95 C++ MDI ("multiple document interface"), développé par le Ministère des Pêches et Océans dans le cadre du projet Data Analysis Tools (DAT) du Programme National en Hydroacoustique. C'est un outil versatile dédié à l'acquisition de données hydroacoustiques produites par des échosondeurs analogiques ou numériques à plusieurs voies (fréquences ou faisceaux multiples) sous un format standard, versatile et modifiable nomme HAC (Simard et al. 1997). CH1 peut acquérir des données de plusieurs échosondeurs simultanément, qu'ils soient de type analogique (e.g. du type Biosonics 102) ou numérique (e.g. Simrad EK500 ou EY500). Il comprend des fonctions de seuillage variables (TVT : "Time Varied Threshold") pouvant s'ajuster au bruit ambiant. Les données des échosondeurs analogiques sont récoltées via des convertisseurs analogiques/numériques 16 bits et un DSP ("Digital Signal Processor") de Bridgenorth Inc., couplés à une boîte de conditionnement de signal qui accueille les signaux analogiques rectifiés de l'échosondeur. Les données de l'échosondeur numérique Simrad EK500 sont acquises via un port Ethernet. CH1 peut configurer le EK500 en transmettant ses paramètres via un port série. La position GPS en format NMEA-183 est lue d'un port série. Le présent manuel est un guide d'utilisation de CH1. Une part de l'information présentée est aussi disponible à partir de l'aide en ligne de CH1. D'autres outils du projet NHP-DAT sont dédiés à la lecture, la visualisation et la traduction des fichiers *.HAC vers ou à partir d'autres formats. Ce sont CH2 et HAC-trafic.

McQUINN, I., 1997. Hareng de la côte ouest de Terre-Neuve (Division 4R). Rapport sur l'état des stocks, B4-01, 10 p.

Cliquer pour voir tout le texte

McQUINN, I., 1997. West coast of Newfoundland atlantic herring (Division 4R). Science, Stock Status Report, B4-01, 10 p.

Cliquer pour voir tout le texte

McQUINN, I.H., 1997. Metapopulations and the Atlantic herring. Rev. Fish. Biol. Fish., 7: 297-329.

SIMARD, Y., I. McQUINN, M. MONTMINY, C. LANG, D. MILLER, C. STEVENS, D. WIGGINS, C. MARCHALOT, 1997. Description of the HAC standard format for raw and edited hydroacoustic data, version 1.0. Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 2174, 65 p.

Cliquer pour voir tout le texte

La communauté scientifique internationale a récemment fait état de la nécessité d'un format standard pour faciliter les échanges de données et/ou de leurs outils d'analyse en acoustique halieutique. Ce rapport présente un format standard versatile pour des données hydroacoustiques brutes ou éditées. Ce format résulte d'un atelier tenu par le Ministère des Pêches et des Océans et de discussions avec divers utilisateurs et manufacturiers d'échosondeurs à travers le monde. Il fut nommé le format HAC, un sigle rappelant HydroACoustique. Ces trois caractères sont utilisés comme extension aux noms de fichiers. Le format standard HAC est non restreignant et indépendant de la famille d'ordinateurs employés. Il peut accommoder la plupart des échosondeurs, à voies simples ou multiples, et permet des additions faciles pour les développements futures. Dans les fichiers, l'information est structurée par des tuples, qui sont des groupes d'octets étiquetés auxquels un type particulier d'information est assigné. Les divers types de tuples requis en acoustique halieutique standard ainsi que pour l'usage d'échosondeurs courants sont définis en détail. Le format standard HAC sera entretenu par un groupe de coordination et des outils pour faciliter son utilisation seront disponibles sur le site Internet du MPO (http://207.167.196.2//hydro/homepage.html).

McQUINN, I.H., L. LEFEBVRE, 1997. An assessment of the west coast of Newfoundland (NAFO division 4R) herring stocks (1973 to 1996). DFO, Canadian Stock Assessment Secretariat, Research Document, 97/116, 43 p.

McQUINN, I.H., 1997. Year-class twinning in sympatric seasonal spawning populations of Atlantic herring, Clupea harengus. Fish. Bull., 95: 126-136.

McQUINN, I.H., L. LEFEBVRE, 1996. An evaluation of the acoustic backscatter of western Newfoundland herring with a comparison of classical statistics and geostatistics for the estimation of variance. DFO, Atlantic Fisheries, Research Document, 96/58, 24 p.

McQUINN, I.H., L. LEFEBVRE, 1996. An assessment of the west coast of Newfoundland (NAFO division 4R) herring fishery between 1973 and 1995. DFO, Atlantic Fisheries, Research Document, 96/57, 46 p.

McQUINN, I., 1996. Le hareng Atlantique dans le nord du golfe du Saint-Laurent. MPO, Pêches de l'Atlantique, Rapport sur l'état des stocks, 96/39, 13 p.

McQUINN, I., 1996. Atlantic herring in the northern Gulf of Saint-Lawrence (4R). DFO, Atlantic Fisheries, Stock Status Report, 96/39, 12 p.

McQUINN, I.H., L. LEFEBVRE, 1995. A review of the west coast of Newfoundland (NAFO division 4R) herring fishery data (1973 to 1994). DFO, Atlantic Fisheries, Research Document, 95/56, 40 p.

McQUINN, I.H., L. LEFEBVRE, 1995. Distribution, movements and size composition of spring-spawning herring in the northern Gulf of St. Lawrence. DFO, Atlantic Fisheries, Research Document, 95/57, 31 p.

McQUINN, I.H., L. LEFEBVRE, 1995. Acoustic backscatter of herring along the west coast of Newfoundland (NAFO division 4R) in November from 1989 to 1993. DFO, Atlantic Fisheries, Research Document, 95/58, 34 p.

McQUINN, I.H., L. LEFEBVRE, 1994. An assessment of the west coast of Newfoundland (NAFO division 4R) herring resource up to 1993. DFO, Atlantic Fisheries, Research Document, 94/43, 65 p.

GUÉNETTE, S., Y. MAILHOT, I. McQUINN, P. LAMOUREUX, R. FORTIN, 1994. Paramètres biologiques, exploitation commerciale et modélisation de la population de perchaude (Perca flavescens) du lac Saint-Pierre. Ministère de l'environnement et de la faune, Direction régionale Mauricie-Bois-Francs et Université du Québec à Montréal, Département des sciences biologiques, 110 p.

McQUINN, I.H., L. LEFEBVRE, 1993. An assessment of the west coast of Newfoundland (NAFO Division 4R) herring resource up to 1992. DFO, Atlantic Fisheries, Research Document, 93/53, 48 p.

McQUINN, I.H., L. LEFEBVRE, A. KONAN, 1992. A review of the west coast of Newfoundland (NAFO division 4R) herring fishery data up to 1991. CAFSAC Res. Doc., 92/70, 27p.

Les stocks de hareng de la division 4R de l'OPANO sont exploités d'avril à décembre, à l'aide d'engins fixes et mobiles. Malgré un TPA de 35,000 t, les débarquements de hareng n'ont atteint que 19,400 t en 1991 particulièrement à cause des marchés restreints et des mauvaises conditions météorologiques à l'automne. Un marché restreint pour les harengs capturés au filet maillant a réduit les débarquements associés aux engins fixes à moins de 20 % du total depuis 1985. Le marché traditionnel américain du hareng en baril a été remplacé graduellement par les ventes directes aux Russes et par les ventes aux Japonais de poissons gelés entiers. Les reproducteurs de printemps dominent les captures de ce groupe reproducteur. Cependant, les classes d'âge de 1980 et 1982 ont représenté plus de 68 % de la capture en nombre depuis 1985. Les captures de reproducteurs d'automne entre 1966 et 1983 étaient constituées d'une forte proportion de poissons âgés de 11 ans et plus. Depuis 1983, la classe d'âge de 1979 a dominé les captures. L'indice d'abondance des reproducteurs de printemps calculé à partir des données des pêcheurs-repères a démontré une augmentation d'abondance significative entre 1984 et 1987, une diminution subséquente jusqu'à 1990, et ensuite une augmentation jusqu'à 1991. L'indice du groupe d'automne a démontré une augmentation jusqu'à 1985, suivie par un déclin entre 1987 et 1990, et encore une augmentation jusqu'à 1991. L'analyse de cohorte n'a pas été considérée cette année étant donné les estimations des effectifs non-convergentes produites par la dernière évaluation analytique. Cependant, les classes d'âge de 1987 et 1986 des reproducteurs de printemps et d'automne, respectivement, ont paru dans les prises de la senne bourse dans des quantités non observées depuis le recrutement de la classe d'âge de 1980. Ceci est un signe révélateur de bonne santé de ces stocks.

McQUINN, I.H., 1992. Determination of seasonal spawning type in Atlantic herring (Clupea harengus) via the effects of juvenile growth. Pages 125-126 in Y. De Lafontaine, T. Lambert, G.R. Lilly, W.D. McKone & R.J. Miller (ed.). Juvenile stages : the missing link in fisheries research : report of a workshop. Dept. of Fisheries and Oceans (Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 1890).

McQUINN, I.H., J. LAMBERT, 1991. A review of the west coast of Newfoundland (NAFO division 4R) herring fishery data up to 1990. CAFSAC Res. Doc., 91/65, 28 p.

Les stocks de hareng de la division 4R de l'OPANO sont exploités d'avril à décembre, à l'aide d'engins fixes et mobiles. Malgré un TPA de 35,000 t, les débarquements de hareng n'ont atteint que 17,000 t en 1990, particulièrement à cause des marchés restreints et des mauvaises conditions météorologiques à l'automne. Un marché restreint pour les harengs capturés au filet maillant a réduit les débarquements associés aux engins fixes à moins de 20 % du total depuis 1985. Le marché traditionnel américain du hareng en baril a été remplacé graduellement par les ventes directes à l'URSS et par les ventes aux Japonais de poissons gelés entiers. Les reproducteurs de printemps dominent les captures depuis 1973. Les classes d'âge de 1968 et 1974 ont dominé historiquement les captures de ce groupe reproducteur. Cependant, les classes d'âge de 1980 et 1982 ont représenté plus de 68 % de la capture en nombre depuis 1985. Les captures de reproducteurs d'automne entre 1966 et 1983 étaient constituées d'une forte proportion de poissons âgés de 11 ans et plus. Depuis 1983, la classe d'âge de 1979 a dominé les captures. L'indice d'abondance des reproducteurs de printemps calculé à partir des données des pêcheurs-repères a démontré une augmentation d'abondance significative entre 1984 et 1986, une diminution subséquente jusqu'à 1988, et ensuite la stabilité jusqu'à 1990. L'indice du groupe d'automne a démontré une augmentation majeure jusqu'à 1986, suivie par un déclin jusqu'à 1990. L'analyse de cohorte n'a pas été considérée cette année étant donné les estimations des effectifs non-convergentes produites par l'analyse de l'an dernier. Cependant, les classes d'âge de 1987 et 1986 des reproducteurs de printemps et d'automne, respectivement, ont paru dans les prises de la senne bourse dans des quantités non observées depuis le recrutement de la classe d'âge de 1980. Ceci est un signe révélateur de bonne santé de ces stocks.

ENNIS, J., K. DRINKWATER, P. OUELLET, P. BRUNEL, M. FRÉCHETTE, D. GAUTHIER, L. GENDRON, J. HIMMELMAN, C. HUDON, I. McQUINN, L. SAVARD, J. WORMS, 1991. Rapport de l'atelier de travail sur les invertébrés. Pages 47-54 in J.-C. Therriault (éd.). Le golfe du Saint-Laurent : petit océan ou grand estuaire? Ministère des pêches et des océans (Publ. spéc. can. sci. halieut. aquat., 113).

SAVARD, L., I.H. McQUINN, D.G. PARSONS, 1991. Investigating the potential of sequential population analysis for northern shrimp (Pandalus borealis) in division 0A. NAFO SCR Doc., 91/71, 12 p.

ENNIS, J., K. DRINKWATER, P. OUELLET, P. BRUNEL, M. FRÉCHETTE, D. GAUTHIER, L. GENDRON, J. HIMMELMAN, C. HUDON, I. McQUINN, L. SAVARD, J. WORMS, 1991. Report of the Workshop on Invertebrates. Pages 47-54 in J.-C. Therriault (ed.). The Gulf of St. Lawrence : small ocean or big estuary ? Dept. of Fisheries and Oceans (Can. Spec. Publ. Fish. Aquat. Sci., 113).

McQUINN, I.H., L. CLEARY, R.N. O'BOYLE, 1990. La relation stock-recrue. Pages 587-609 in J.-C. Brêthes & R.N. O'Boyle (éd.). Méthodes d'évaluation des stocks halieutiques. Centre international d'exploitation des océans, Halifax, Nouvelle-Écosse.

McQUINN, I.H., L. CLEARY, B. O'BOYLE, 1990. Estimation de la mortalité naturelle. Pages 441-464 in J.-C. Brêthes & R.N. O'Boyle (éd.). Méthodes d'évaluation des stocks halieutiques. Centre international d'exploitation des océans, Halifax, Nouvelle-Écosse.

McQUINN, I.H., J. LAMBERT, 1990. A review of the west coast of Newfoundland (NAFO division 4R) herring fishery and biological trends in 1989. CAFSAC Res. Doc., 90/76, 20 p.

Les concentrations de hareng de la division 4R de l'OPANO sont exploités d'avril à décembre, à l'aide d'engins fixes et mobiles. Malgré un TPA de 37,000 t, les débarquements de hareng n'ont atteint que 17,700 t en 1989, particulièrement à cause des marchés restreints et des mauvaises conditions météorologiques. Un marché restreint pour les harengs capturés au filet maillant a réduit les débarquements associés aux engins fixes à moins de 20 % du total depuis 1985. Le marché traditionnel du hareng en baril a été remplacé graduellement par les ventes directes à l'URSS et par les ventes de poissons gelés entiers aux Japonais. Les reproducteurs de printemps dominent les captures depuis 1973. Les classes d'âge de 1968 et 1974 ont dominé historiquement les captures de ce groupe reproducteur. Cependant, les classes d'âge de 1980 et 1982 ont représenté plus de 68 % de la capture en nombre depuis 1983. Les captures de reproducteurs d'automne entre 1966 et 1983 étaient constituées d'une forte proportion de poissons âgés de 11 ans et plus. Depuis 1983, la classe d'âge de 1979 a dominé les captures. Les indices d'abondance ont été estimés pour les deux groupes reproducteurs à partir des données de prise et effort commerciales, ainsi que des données similaires compilées par les pêcheurs-repères. Les indices pour les reproducteurs de printemps ont démontré une augmentation d'abondance significative entre 1981 et 1986-1987, et une diminution subséquente jusqu'à 1989. Les indices du groupe d'automne ont démontré une augmentation majeure jusqu'à 1986, suivie par un déclin jusqu'à 1989. Les estimations de population produites par l'analyse de cohorte ont été considérées peu fiables étant donné les estimations des effectifs non-convergentes et les valeurs élevées dans les matrices de corrélations. Cependant, l'âge moyen de 8 ans pour ces stocks suggère que le niveau des prises récent n'a pas été nuisible aux populations. De plus, le fait que l'analyse de cohorte produise des estimations de population non-convergées implique que les taux de mortalité sont demeurés faibles au cours des dernières années.

McQUINN, I.H., 1989. An assessment of the west coast of Newfoundland (NAFO division 4R) herring resource in 1988. CAFSAC Res. Doc., 89/67, 37 p.

McQUINN, I.H., 1989. The identification of spring and autumn spawning herring (Clupea harengus harengus L.) using maturity stages assigned by a gonadosomatic index model. Can. J. Fish. Aquat. Sci., 46: 969-980.

LANDRY, J., I.H. McQUINN, 1988. Guide d'identification microscopique et macroscopique des stades de maturité sexuelle du hareng de l'Atlantique (Clupea harengus harengus L.). Rapp. tech. can. sci. halieut. aquat., 1655, 71 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Des critères d'identification histologiques précis ont été associés à chacun des huit stades macroscopiques de maturité sexuelle du hareng de l'Atlantique (Clupea harengus harengus L.) de la classification adoptée par le Comité Scientifique Consultatif des Pêches Canadiennes dans l'Atlantique (CSCPCA). L'étude histologique a aussi permis de subdiviser davantage le cycle de développement des gonades du hareng (11 stades chez les mâles et 12 chez les femelles) et d'apporter des améliorations à la clé macroscopique. Notamment, la coloration des gonades ne doit être utilisée, même avec des échantillons frais, que pour séparer le début du stade VIII du stade II (à partir des teintes rouge vin plus prononcées au stade VIII). Chez les femelles, la distinction des stades VIII et III doit être faite d'abord à partir de la possibilité de distinguer les oeufs à l'œil nu au stade III. La longueur des gonades par rapport à celle de la cavité cœlomique a été ajoutée (ou corrigée dans le cas du stade IV) aux descriptions existantes. La priorité à accorder à chaque critère a été établie plus clairement : le plus souvent, la définition du stade de maturité repose d'abord sur la largeur et la longueur relative des gonades. La définition de critères prioritaires ne diminue généralement pas les imprécisions de la clé macroscopique, mais offre la possibilité d'en uniformiser l'utilisation.

LANDRY, J., I.H. McQUINN, 1988. Guide to microscopic and macroscopic identification of the sexual maturity stages of the Atlantic herring (Clupea harengus harengus L.). Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci., 1655, 71 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Des critères d'identification histologiques précis ont été associés à chacun des huit stades macroscopiques de maturité sexuelle du hareng de l'Atlantique (Clupea harengus harengus L.) de la classification adoptée par le Comité Scientifique Consultatif des Pêches Canadiennes dans l'Atlantique (CSCPCA). L'étude histologique a aussi permis de subdiviser davantage le cycle de développement des gonades du hareng (11 stades chez les mâles et 12 chez les femelles) et d'apporter des améliorations à la clé macroscopique. Notamment, la coloration des gonades ne doit être utilisée, même avec des échantillons frais, que pour séparer le début du stade VIII du stade II (à partir des teintes rouge vin plus prononcées au stade VIII). Chez les femelles, la distinction des stades VIII et III doit être faite d'abord à partir de la possibilité de distinguer les oeufs à l'œil nu au stade III. La longueur des gonades par rapport à celle de la cavité cœlomique a été ajoutée (ou corrigée dans le cas du stade IV) aux descriptions existantes. La priorité à accorder à chaque critère a été établie plus clairement : le plus souvent, la définition du stade de maturité repose d'abord sur la largeur et la longueur relative des gonades. La définition de critères prioritaires ne diminue généralement pas les imprécisions de la clé macroscopique, mais offre la possibilité d'en uniformiser l'utilisation.

McQUINN, I.H., L. GENDRON, J.H. HIMMELMAN, 1988. Area of attraction and effective area fished by a whelk (Buccinum undatum) trap under variable conditions. Can. J. Fish. Aquat. Sci., 45: 2054-2060.

McQUINN, I.H., 1988. An assessment of the west coast of Newfoundland (NAFO division 4R) herring resource in 1987. CAFSAC Res. Doc., 88/52, 40 p.

McQUINN, I.H., 1987. Revisions to the 4R herring catch-at-age matrices. CAFSAC Res. Doc., 87/68, 24 p.

Les matrices de captures à l'âge du hareng de la division 4R de l'OPANO ont été recalculées pour les reproducteurs de printemps et d'automne en utilisant une méthode de détermination des groupes reproducteurs basée sur le rapport gonadosomatique. En plus des changements dans la détermination des groupes reproducteurs, les débarquements des seines bourses entre 1982 et 1986 ont été révisés également, en ajoutant des données de débarquements utilisées pour le calcul des matrices de captures à l'âge par engin et par année est décrite. Les comparaisons effectuées entre les matrices de captures à l'âge révisées et celles obtenues précédemment ont montré des différences importantes dues à la méthode plus précise et objective pour la séparation des groupes reproducteurs ainsi qu'à l'inclusion de débarquements des seines bourses non rapportées par le passé.

McQUINN, I.H., 1987. New maturity cycle charts for the herring stocks along the west coast of Newfoundland (NAFO Division 4R) and the North Shore of Quebec (NAFO Division 4S). CAFSAC Res. Doc., 87/66, 11 p.

L'évolution annuelle du développement des gonades des harengs de la côte ouest de Terre-Neuve et de la Côte-Nord du Québec a été décrite afin d'ajouter des précisions au tableau de cycle de maturation des reproducteurs de printemps et d'automne de ces stocks. Un tableau de cycle de maturation a été produit pour les mâles et les femelles de chacune des Divisions 4R et 4S pour identifier chaque poisson individuellement comme reproducteur de printemps ou d'automne selon son stade de maturité, calculé à partir du rapport gonadosomatique, et le mois de capture. Les résultats ont montré que les cycles annuels de maturation de ces stocks sont considérablement différents de celui présentement utilisé par le CSCPCA. Les nouveaux tableaux de cycle de maturation devraient permettre des déterminations plus précises des groupes reproducteurs à partir des données historiques ainsi que des données futures.

McQUINN, I.H., 1987. A re-evaluation of the west coast of Newfoundland herring resource (NAFO Div. 4R). CAFSAC Res. Doc., 87/67, 37 p.

Plusieurs changements majeurs ont été apportés aux bases de données des stocks de hareng de la division 4R de l'OPANO pour l'évaluation de cette année. Ces changements portent sur les matrices de capture à l'âge, les prises par unité d'effort et l'inclusion des débarquements non rapportés antérieurement. Les débarquements de hareng en 1986 étaient d'environ 21,400 t, pour un TPA de 17,000 t. Les reproducteurs de printemps sont généralement dominants dans la capture depuis 1966. Les classes d'âge de 1968 et 1974 ont dominé historiquement les captures de ce groupe reproducteur. Cependant, la classe d'âge de 1980 a représenté 51 % de la capture en nombre en 1986. Les captures de reproducteurs d'automne entre 1966 et 1983 sont constituées d'une forte proportion de poissons âgés de plus de 11 ans. En 1986, la classe d'âge de 1979 a dominé la capture en nombres (50 %). Les analyses de cohorte ont démontré que la biomasse (4+) de reproducteurs de printemps a doublé de 40,000 t en 1983 à 88,000 t en 1986. La biomasse (4+) de reproducteurs d'automne en 1986 était d'environ 73,000 t, comparée à 22,000 en 1981. La cause des hausses observées est attribuée au recrutement des classes d'âge de 1979, 1980 et 1982. Un taux de mortalité par la pêche de 0.3 exercé sur les reproducteurs de printemps en 1987 résulterait en une capture de 16,500 t et la biomasse totale passerait alors de 81,300 t en 1987 à 66,900 t en 1988. Une mortalité par la pêche de F0.1 en 1988 permettrait de capturer 13,200 t. Un taux de mortalité par la pêche de 0.3 exercé sur les reproducteurs d'automne en 1987 occasionnerait une capture de 14,100 t et une baisse de la biomasse de 69,800 t en 1987 à 56,000 t en 1988. En pêchant à un taux F0.1 en 1988, on récolterait 10,900 t.

McQUINN, I.H., 1986. Assessment of the west coast of Newfoundland herring stocks in 1985. CAFSAC Res. Doc., 86/68, 41 p.

Les débarquements de hareng dans la division 4R de l'OPANO en 1985 étaient d'environ 9 100t, sur un TPA de 10 000 t. Les taux de captures des filets maillants pour la population du printemps montrent une baisse générale entre 1978 et 1983, et ensuite une augmentation de 1984 à 1985. Quant aux reproducteurs d'automne, les PUE ont indiqué un déclin d'abondance entre 1977 et 1982, et ensuite une augmentation en 1983. Elles ont depuis été stables. Les reproducteurs de printemps sont généralement dominants dans la capture depuis 1966. Les classes d'âge de 1968 et 1974 ont dominé les captures historiques de ce groupe reproducteur. La classe d'âge de 1980 a représenté 62 % de la capture en nombre en 1985. Les captures de reproducteurs d'automne ont compris une forte proportion de poissons âgés de plus de 11 ans entre 1966 et 1983. En 1985, la classe d'âge de 1979 a dominé (63 %) la capture en nombre. Les analyses de cohorte ont démontré que la biomasse de reproducteurs de printemps a passé de 192 000 t en 1972 à 45 000 t en 1985. La biomasse des reproducteurs d'automne en 1985 est d'environ 12 000 t, 12 % du maximum observé en 1966. La cause des déclins observés est attribuée à l'insuffisance du recrutement. La capture de 10 000 t de reproducteurs de printemps en 1986 résulterait en un taux de mortalité de 0,3 et la biomasse totale passerait alors de 44 700 t en 1986 à 41 100 t en 1987. Une mortalité par la pêche de F0,1 en 1987 permettrait de capturer 8 800 t. La capture de 7 000 t de reproducteurs d'automne prévue pour 1986 occasionnerait un taux de mortalité de 0,95 et une baisse de la biomasse (4+) de 15 900 t en 1986 à 9 400 t en 1987. En pêchant à un taux de F0,1 en 1987, on récolterait 1 600 t.

TRUDEAU, C., I.H. McQUINN, 1986. Fishery and biological characteristics of the 4S herring stocks in 1985. CAFSAC Res. Doc., 86/77, 23 p .

Les débarquements de hareng de la division 4S de l'OPANO ont été de 520 t en 1985, comparativement aux 960 t débarqués en 1984. Cette diminution des captures en 1985 a été surtout attribuable à la retraite tardive des glaces printanières et aux mauvaises conditions du marché. Dans la région est de 4S, où la majorité des débarquements a toujours été rapportée, les taux de capture des filets maillants ont indiqué une augmentation constante de l'abondance des reproducteurs de printemps depuis 1982, et des reproducteurs d'automne depuis 1981. Les distributions d'âge des deux groupes reproducteurs, calculées à partir des échantillons commerciaux et de recherche, ont montré une similitude entre les stocks de 4S ouest et de 4T, ainsi que entre ceux de 4S est et de 4R. Par contre, dans la région sud-est de l'Île Anticosti, le patron des classes d'âge a été différent, ce qui indique soit un mélange de stocks de différentes régions ou encore la présence d'une autre population. Des programmes de recherche devraient être entrepris pour décrire et identifier ces stocks.