Contenu archivé

L’information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Bibliographie de l'Institut Maurice-Lamontagne

Louise LEFEBVRE

GRÉGOIRE, F., W. BARRY, J. BARRY, L. LEFEBVRE, C. LÉVESQUE, J. HUDON, 2006. West coast of Newfoundland capelin (Mallotus villosus M.) and Atlantic herring (Clupea harengus harengus L.) larval survey, part 3: Description of the data collected in partnership with the industry (Barry Group) in July 2005. Can. Data Rep. Fish. Aquat. Sci., 1168(Part 3), 32 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En partenariat avec le Groupe Barry de Corner Brook, un relevé larvaire a été réalisé du 19 au 21 juillet 2005 entre les baies de Bonne Bay et de Port au Port de la côte ouest de Terre-Neuve. Des oeufs et des larves de poissons ont été retrouvés à toutes les stations échantillonnées. Les deux plus abondants groupes d’oeufs qui ont été identifiés sont CYT (tanche-tautogue [Tautogolabrus adspersus] et limande à queue jaune [Limanda ferruginea]) et CHW (morue [Gadus morhua], aiglefin [Melanogrammus aeglefinus] et plie grise [Glyptocephalus cynoglossus]). Des oeufs de maquereau (Scomber scombrus) ont aussi été retrouvés à toutes les stations. Des seize espèces de larves identifiées, les plus importantes sont celles de la tanche-tautogue, de la motelle à quatre barbillons [Enchelyopus cimbrus], du capelan [Mallotus villosus], de la plie [Pleuronectidae], et de la morue. Des profils de la température et de la salinité de l’eau en fonction de la profondeur ont été réalisés à chaque station. Toutes les données biologiques et océanographiques recueillies lors du relevé ont été compilées et sont présentées dans les tableaux, figures et annexes du présent document. Ces données seront analysées et publiées dans un rapport à venir.

GREGOIRE, F., W. BARRY, J. BARRY, L. LEFEBVRE, C. LEVESQUE, J. HUDON, 2005. West coast of Newfoundland capelin (Mallotus villosus M.) and Atlantic herring (Clupea harengus harengus L.) larval survey, part 1: Description of the data collected in partnership with the industry (Barry Group) in July 2004. Can. Data Rep. Fish. Aquat. Sci., 1168, 38 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En partenariat avec le Groupe Barry de Corner Brook, un relevé larvaire a été réalisé du 15 au 17 juillet 2004 entre les baies de Bonne Bay et de Port au Port de la côte ouest de Terre-Neuve. Des oeufs et des larves de poissons ont été retrouvés à toutes les stations échantillonnées. Les deux plus abondants groupes d’oeufs qui ont été identifiés sont CYT (tanche-tautogue [Tautogolabrus adspersus] et limande à queue jaune [Limanda ferruginea]) et CHW (morue [Gadus morhua], aiglefin [Melanogrammus aeglefinus] et plie grise [Glyptocephalus cynoglossus]). Des oeufs de maquereau (Scomber scombrus L.) ont aussi été retrouvés à la plupart des stations. Des vingt espèces de larves identifiées, les plus importantes sont celles du capelan (Mallotus villosus M.), du hareng (Clupea harengus harengus L.), de la morue, des pleuronectidés (Pleuronectidae spp.) et de la tanche-tautogue. Des profils de la température et de la salinité de l’eau en fonction de la profondeur ont été réalisés à chaque station. Toutes les données biologiques et océanographiques recueillies lors du relevé ont été compilées et sont présentées dans les tableaux, figures et annexes du présent document. Ces données seront analysées et publiées dans un second rapport

GRÉGOIRE, F., C. D'ENTREMONT, C. LÉVESQUE, C. McGILLIVRAY, L. LEFEBVRE, D. SMITH, J. GEHUE, 2004. Atlantic mackerel (Scomber scombrus L.) maturity study : (1) Biological data collected in partnership with the industry at the Martine Marie Fishery Ltd. Plant (Barry Group), Middle West Pubnico, Nova Scotia, between 2001 and 2003. Can. Data Rep. Fish. Aquat. Sci., 1152, 84 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En partenariat avec l’industrie, une étude portant sur la maturité du maquereau bleu (Scomber scombrus L.) a été réalisée à l’usine Martine Marie Fishery Ltd. de Middle West Pubnico, en Nouvelle-Écosse, entre 2001 et 2003 inclusivement. Lors de cette étude, un total de 13 840 poissons ont été mesurés, et de ce nombre, 2 284 spécimens ont été congelés à l’usine puis acheminés au laboratoire du MPO à Mont-Joli. À l’usine, des ovaires ont aussi été prélevés et conservés dans une solution de formaldéhyde en vue d’un examen histologique. Les données provenant des analyses en laboratoire ont été validées et utilisées pour calculer les indices de condition (Fulton) et gonado-somatique. Toutes ces données ont été compilées et présentées dans les tableaux, figures et annexes du présent document. Ces données seront analysées et publiées dans de futurs rapports

GRÉGOIRE, F., L. LEFEBVRE, J. LAVERS, 2004. Évaluation analytique et analyses de risque pour le stock des harengs (Clupea harengus harengus L.) de printemps de la côte ouest de Terre-Neuve (Division 4R de l'OPANO) en 2003 ; Analytical assessment and risk analyses for the spring spawning herring (Clupea harengus harengus L.) stock of the west coast of Newfoundland (NAFO Division 4R) in 2003. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2004/090, 70 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Les résultats d'une Analyse Séquentielle de Populations (ASP) révèlent que la biomasse reproductrice du stock des harengs (Clupea harengus harengus L.) reproducteurs de printemps de la division 4R de l'OPANO serait passée par un minimum historique de 32 559 t en 1997 à 57 727 t en 2003 et à 52 582 t en 2004. La biomasse reproductrice mesurée en 2004 se situe au-delà de la limite minimale acceptable B(LIM) de 37 831 t mais est sous la limite tampon B(BUF) de 57 453 t. L'ASP révèle que la fin des années 1960 de même que le milieu des années 1980 ont été caractérisées par une augmentation significative de l'abondance du hareng. L'ASP révèle aussi que la mortalité par la pêche sur les plus vieux individus (8 ans et plus) a dépassé F(0,1) à quelques reprises à la fin des années 1960 et au début des années 1980 et pendant presque toutes les années 1990. Pour un taux d'exploitation de 24 % (F(0,1)), les prises projetées pour 2004 seraient d'environ 10 000 t. Cependant, une diminution de 8 % de la biomasse reproductrice serait mesurée à ce niveau des captures. Pour ce même stock, les probabilités de dépasser F(0,1) seraient inférieures à 50 % pour des captures de moins de 10 000 t en 2004.

GRÉGOIRE, F., L. LEFEBVRE, J. GUÉRIN, J. HUDON, J. LAVERS, 2004. Le hareng (Clupea harengus harengus L.) de la côte ouest de Terre-Neuve (Division 4R de l'OPANO) en 2003 ; Atlantic herring (Clupea harengus harengus L.) on the West coast of Newfoundland (NAFO Division 4R) in 2003. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2004/078, 74 p.

Cliquer pour voir tout le texte

En 2003, les débarquements de hareng (Clupea harengus harengus L.) de la côte ouest de Terre-Neuve se sont chiffrés à 14 681 t, ce qui représente 73  % du Total Admissible des Captures (TAC). Les plus importants débarquements ont été réalisés dans la zone unitaire 4Rd avec 10 546 t. Les grands senneurs ont débarqué à eux seuls 11 090 t de hareng sur un quota de 11 000 t, comparativement à 2 307 t ou 52 % de leur quota pour les petits senneurs et 1 284 t ou 28 % de leur quota pour les pêcheurs au filet maillant. La capture à l'âge des reproducteurs de printemps a été dominée par la classe d'âge de 1996 avec 26.5 % de toutes les captures et celle des reproducteurs d'automne, par la classe d'âge de 2000 avec 34.1 % des captures. La condition (indice de Fulton) des reproducteurs de printemps et d'automne a chuté dramatiquement en 2003, après avoir enregistré une hausse importante entre 1998 et 2002. Presque tous les harengs âgés de 4 ans et plus sont matures et, par rapport aux années 1960 et 1970, la maturité sexuelle est maintenant atteinte à un plus jeune âge, en particulier chez les reproducteurs de printemps. Le hareng est généralement capturé dans toute l'aire d'échantillonnage couverte par les relevés scientifiques annuels de l'évaluation de l'abondance des poissons de fond et de la crevette (Pandalus borealis) du nord du golfe du Saint-Laurent. Lors de ces relevés, les plus importantes prises de hareng sont réalisées dans la région d'Anticosti, sur la Basse Côte-Nord du Québec et sur la côte ouest de Terre-Neuve, à la tête du Chenal d'Esquiman. Deux indices de dispersion calculés par krigeage d'indicatrice présentent, pour toute la zone couverte par ces relevés, une hausse entre 1990 et 2001 suivie d'une baisse importante en 2003. Pour la côte ouest de Terre-Neuve, les deux indices ont relativement été stables entre 1993 et 1997. Ils ont augmenté rapidement par la suite avant de diminuer à nouveau en 2003

GRÉGOIRE, F., L. LEFEBVRE, J. LAVERS, 2004. Évaluation analytique et analyses de risque pour les stocks de hareng (Clupea harengus harengus L.) de la côte ouest de Terre-Neuve (Division 4R de l'OPANO) en 2002 ; Analytical assessment and risk analyses for the herring (Clupea harengus harengus L.) stocks on the west coast of Newfoundland (NAFO Division 4R) in 2002. MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2004/060, 92 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Des Analyses Séquentielles de Populations (ASP) ont été réalisées en 2003 sur les stocks des harengs (Clupea harengus harengus L.) reproducteurs de printemps et d'automne de la côte ouest de Terre-Neuve (Division 4R de l'OPANO). Les résultats de ces analyses ont indiqué que la biomasse reproductrice du stock de printemps serait passée de 35 011 t en 1997 à 67 851 t en 2002 et à 58 921 t en 2003. Cette dernière valeur est supérieure à la limite minimale acceptable BLIM de 37 834 t mais près de la limite tampon BBUF de 57 468 t. La mortalité par la pêche sur les plus vieux individus (8 ans et plus) aurait dépassé F0,1 à quelques reprises à la fin des années 1960 et au début des années 1980 et pendant presque toutes les années 1990. Pour ce même stock, les probabilités de dépasser F0,1 seraient inférieures à 50 % pour des captures en 2003 de moins de 11 000 t. Pour le stock des harengs reproducteurs d'automne, la biomasse reproductrice serait passée de 71 412 t en 1994 à 53 373 t en 2002 et à 48 481 t en 2003. Cette dernière valeur est légèrement plus élevée que celle du BLIM de 47 953 t mais inférieure à la limite tampon BBUF de 61 074 t. Pour ce stock, les probabilités de dépasser F0,1 seraient inférieures à 50 % pour des captures en 2003 de moins de 11 600 t. Les résultats des ASP révèlent aussi des imprécisions importantes dans le calcul de certains paramètres et la présence d'un patron rétrospectif dénotant une tendance à sous-estimer l'abondance réelle de ces deux stocks. Par conséquent, les résultats des ASP doivent être utilisés avec prudence et un niveau plus élevé d'incertitude doit être associé aux projections déterminées par les analyses de risque. Nous recommandons donc une augmentation progressive du TAC qui ne devrait pas dépasser 20 000 t en 2003.

GRÉGOIRE, F., L. LEFEBVRE, 2003. Biological characteristics of Atlantic herring (Clupea harengus harengus L.) from Newfoundland's west coast for the 1965-2001 period. Can. Ind. Rep. Fish. Aquat. Sci., 270, 38 p..

Cliquer pour voir tout le texte

Les débarquements commerciaux de hareng de la côte ouest de Terre-Neuve sont l'objet d'un échantillonnage régulier depuis le milieu des années 1960. L'analyse des échantillons recueillis indique que la croissance en longueur ou en poids des deux groupes reproducteurs est identique. Cependant, des variations ont été observées au cours des ans. On constate par exemple que les années 1980 se distinguent par une croissance plus rapide du hareng. Par contre, une croissance plus lente caractérise les classes d'âge dominantes. Au cours des dernières années, la maturité sexuelle des harengs des deux groupes reproducteurs a été atteinte à un plus jeune âge et la ponte s'est déroulée plus tardivement.

GRÉGOIRE, F., L. LEFEBVRE, 2003. Estimation of gillnet selectivity for Atlantic herring (Clupea harengus harengus L.) from the west coast of Newfounland, 1997-2001. Can. Ind. Rep. Fish. Aquat. Sci., 272, 22 p..

Cliquer pour voir tout le texte

Le hareng (Clupea harengus harengus L.) de la côte ouest de Terre-Neuve est pêché commercialement par un grand nombre de pêcheurs utilisant le filet maillant. Ce dernier est un engin de pêche très sélectif, ce qui amène les pêcheurs à utiliser des filets de différentes grosseurs de maille pour maximiser les captures. Dans le cadre d'une étude qui s'est déroulée entre 1997 et 2001, la sélectivité des filets maillants a été calculée pour trois grosseurs de maille différentes à partir des prises provenant des pêcheurs repères. Les résultats de cette étude démontrent que les probabilités de capturer du plus gros hareng augmentent avec la grosseur des mailles. Par exemple, en 1999, les longueurs modales des harengs estimées par un modèle normal de sélectivité étaient respectivement de 38 cm, 39.9 cm et 41.8 cm pour des mailles de 63.50 mm, 66.80 mm et 69,85 mm. Les résultats démontrent aussi des changements de longueurs modales et de sélectivité pour une même grosseur de maille au cours de la période d'étude. Finalement, une analyse de rendement par recrue indique que les meilleurs rendements seraient obtenus par l'utilisation des filets ayant les plus petites mailles.

GRÉGOIRE, F., L. LEFEBVRE, M. BEAUDOIN, 2002. Mise à jour des débarquements et des données biologiques du hareng (Clupea harengus harengus L.) de la division 4S de l'OPANO ; Landings and biological data update for NAFO division 4S herring (Clupea harengus harengus L.). MPO, Secrétariat canadien de consultation scientifique, Document de recherche ; DFO, Canadian Science Advisory Secretariat, Research Document, 2002/019, 41 p.

Cliquer pour voir tout le texte

La pêche au hareng (Clupea harengus harengus L.) sur la Côte-Nord du Québec a connu une expansion rapide au début des années 1970. De moins de 80 t par année pour la période 1960-1970, les débarquements annuels moyens sont passés à 707 t entre 1979 et 2000. Des maximums de 1 075 t, 2 885 t et 1 394 t ont été atteints en 1982, 1983 et 1987 respectivement, mais depuis 1994, les débarquements annuels présentent plutôt une tendance à la baisse. Les plus importants débarquements de hareng sont réalisés dans les zones unitaires 4Sz, 4Sv et 4Sw avec des tonnages annuels moyens de 279 t, 153 t et 97 t. Le principal engin de pêche est le filet maillant qui enregistre en moyenne des débarquements de 503 t par année. Les distributions annuelles des fréquences de longueur des harengs de printemps échantillonnés dans la zone unitaire 4Sz indiquent que ce groupe reproducteur a été caractérisé depuis 1984 par la présence de trois classes d’âge dominantes. Ces dernières sont celles de 1980, 1990 et 1994 par rapport aux classes d’âge de 1979, 1991 et 1992 pour les reproducteurs d’automne échantillonnés dans les zones unitaires 4Sv et 4Sw. Le hareng de la Côte-Nord du Québec est une prise régulière d’un relevé d’évaluation de l’abondance des poissons de fond et de la crevette nordique (Pandalus borealis) qui est réalisé annuellement dans le nord du golfe du Saint-Laurent. Lors de ce relevé, les captures de hareng sont généralement distribuées dans l’ensemble de la zone échantillonnée. Cependant, au cours des dernières années, un plus grand nombre de prises ont été réalisées dans la région située à l’est de l’Île d’Anticosti. Compte tenu de l’étendue du territoire et du niveau actuel des captures par rapport à d’autres régions de l’Est du Canada, les prises de hareng de la Côte-Nord du Québec pourraient certainement être plus élevées. Cependant, l’information présentement disponible ne permet pas de déterminer avec précision le niveau des captures qui pourrait être atteint.

McQUINN, I.H., L. LEFEBVRE, 1999. An evaluation of the western Newfoundland herring acoustic abundance index from 1989-1997. DFO, Canadian Stock Assessment Secretariat, Research Document, 99/120, 20 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Un relevé hydroacoustique fut mené à bord du F.G. Creed à l’automne 1997, afin de produire un indice d’abondance indépendant de la pêcherie, pour les stocks de hareng de la côte Ouest de Terre-Neuve. Des transects parallèles ont été choisis de façon systématique le long de la côte et furent sondés durant la nuit. L’échantillonnage biologique fut accompli en collaboration avec la flotte des grands senneurs de l’Ouest de Terre-Neuve, qui a aussi enregistré des profils de température, salinité et profondeur (STD). Des données brutes de réverbération de volume (Sv) à partir d’un transducteur 38 kHz ainsi que des données de faisceaux scindés (split-beam) ont été collectées. Le relevé a démontré que les concentrations de hareng étaient plus regroupées en bancs qu’en 1995, plus près de la côte et dans les couches de surface, et distribuées vers le nord et le sud où les eaux plus chaudes étaient disponibles à toutes les profondeurs. La majorité des échos de hareng (80 %) a été enregistrée au mord de New Ferolle (strate 10) et le long de la côte vers le détroit de Belle-Isle. La biomasse combinée printemps et automne de 1997 (88,000 t) est demeurée relativement stable comparée à l’estimation de 1995 (89,500 t), quoique le stock de frayeurs de printemps ait diminué de 37 % et que le stock de frayeurs d’automne ait augmenté de 20 % lors des deux dernières années.

McQUINN, I.H., HAMMILL, M., L. LEFEBVRE, 1999. An assessment and risk projections of the west coast of Newfoundland (NAFO division 4R) herrring stocks (1965 to 2000). DFO, Canadian Stock Assessment Secretariat, Research Document, 99/119, 94 p.

Cliquer pour voir tout le texte

Les deux groupes de hareng qui fraye soit le printemps ou l’automne se retrouvent le long de la côte Ouest de Terre-Neuve (4R). L’évaluation de 1999 montre que le stock de géniteurs de printemps risque de s’effondrer, tandis que le stock de géniteurs d’automne diminue progressivement en même temps que le taux d’exploitation augmente lentement. Outre la classe annuelle de 1990, le recrutement du stock de géniteurs de printemps a été inférieur à la moyenne depuis la classe d’âge de 1987. La biomasse du stock reproducteur (BSR) de printemps a baissé à un plancher jamais atteint de 14 000 t en 1999. Si le niveau de captures des géniteurs de printemps à F0,1, fixé à 2 300 t, est atteint en 1999, le risque que la BSR n’augmente pas de même 20 % d’ici l’an 2000 est de 40 %, bien que la valeur cible minimum de la BSG de 38 000 t ne puisse pas atteinte même en l’absence de pêche. Le recrutement du stock de géniteurs d’automne a été supérieur à la moyenne depuis l’importante cohorte de 1979, ce qui a maintenu ce stock à un niveau moyen. La BSR d’automne a diminué progressivement, passant de 80 000 t en 1984 à 42 000 t en 1998. Une exploitation à F0,1 des géniteurs d’automne pour 1999 serait d’environ 9 000 t et se traduirait par 90 % de risque que la BSR diminue de 10 %, bien qu’il y ait une probabilité de 70 % que la BSR ne descende pas en dessous de 35 000 t. Il est essentiel de réduire l’effort de pêche, et de l’orienter le plus possible vers le nord pour éviter une pêche axée sur le stock de géniteurs de printemps.

McQUINN, I.H., L. LEFEBVRE, 1997. An assessment of the west coast of Newfoundland (NAFO division 4R) herring stocks (1973 to 1996). DFO, Canadian Stock Assessment Secretariat, Research Document, 97/116, 43 p.

McQUINN, I.H., L. LEFEBVRE, 1996. An evaluation of the acoustic backscatter of western Newfoundland herring with a comparison of classical statistics and geostatistics for the estimation of variance. DFO, Atlantic Fisheries, Research Document, 96/58, 24 p.

McQUINN, I.H., L. LEFEBVRE, 1996. An assessment of the west coast of Newfoundland (NAFO division 4R) herring fishery between 1973 and 1995. DFO, Atlantic Fisheries, Research Document, 96/57, 46 p.

McQUINN, I.H., L. LEFEBVRE, 1995. A review of the west coast of Newfoundland (NAFO division 4R) herring fishery data (1973 to 1994). DFO, Atlantic Fisheries, Research Document, 95/56, 40 p.

McQUINN, I.H., L. LEFEBVRE, 1995. Distribution, movements and size composition of spring-spawning herring in the northern Gulf of St. Lawrence. DFO, Atlantic Fisheries, Research Document, 95/57, 31 p.

McQUINN, I.H., L. LEFEBVRE, 1995. Acoustic backscatter of herring along the west coast of Newfoundland (NAFO division 4R) in November from 1989 to 1993. DFO, Atlantic Fisheries, Research Document, 95/58, 34 p.

McQUINN, I.H., L. LEFEBVRE, 1994. An assessment of the west coast of Newfoundland (NAFO division 4R) herring resource up to 1993. DFO, Atlantic Fisheries, Research Document, 94/43, 65 p.

McQUINN, I.H., L. LEFEBVRE, 1993. An assessment of the west coast of Newfoundland (NAFO Division 4R) herring resource up to 1992. DFO, Atlantic Fisheries, Research Document, 93/53, 48 p.

McQUINN, I.H., L. LEFEBVRE, A. KONAN, 1992. A review of the west coast of Newfoundland (NAFO division 4R) herring fishery data up to 1991. CAFSAC Res. Doc., 92/70, 27p.

Les stocks de hareng de la division 4R de l'OPANO sont exploités d'avril à décembre, à l'aide d'engins fixes et mobiles. Malgré un TPA de 35,000 t, les débarquements de hareng n'ont atteint que 19,400 t en 1991 particulièrement à cause des marchés restreints et des mauvaises conditions météorologiques à l'automne. Un marché restreint pour les harengs capturés au filet maillant a réduit les débarquements associés aux engins fixes à moins de 20 % du total depuis 1985. Le marché traditionnel américain du hareng en baril a été remplacé graduellement par les ventes directes aux Russes et par les ventes aux Japonais de poissons gelés entiers. Les reproducteurs de printemps dominent les captures de ce groupe reproducteur. Cependant, les classes d'âge de 1980 et 1982 ont représenté plus de 68 % de la capture en nombre depuis 1985. Les captures de reproducteurs d'automne entre 1966 et 1983 étaient constituées d'une forte proportion de poissons âgés de 11 ans et plus. Depuis 1983, la classe d'âge de 1979 a dominé les captures. L'indice d'abondance des reproducteurs de printemps calculé à partir des données des pêcheurs-repères a démontré une augmentation d'abondance significative entre 1984 et 1987, une diminution subséquente jusqu'à 1990, et ensuite une augmentation jusqu'à 1991. L'indice du groupe d'automne a démontré une augmentation jusqu'à 1985, suivie par un déclin entre 1987 et 1990, et encore une augmentation jusqu'à 1991. L'analyse de cohorte n'a pas été considérée cette année étant donné les estimations des effectifs non-convergentes produites par la dernière évaluation analytique. Cependant, les classes d'âge de 1987 et 1986 des reproducteurs de printemps et d'automne, respectivement, ont paru dans les prises de la senne bourse dans des quantités non observées depuis le recrutement de la classe d'âge de 1980. Ceci est un signe révélateur de bonne santé de ces stocks.

MORIN, B., A. FRÉCHET, M. APARICIO, L. LEFEBVRE, B. BERNIER, 1992. Évaluation du stock de flétan du Groenland (Reinhardtius hippoglossoides) du golfe du Saint-Laurent. CSCPCA doc. rech., 92/85, 39 p .